Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Prince Charles de Ligne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Jeu 16 Mai - 11:02

C'est plutôt lui demander un choix cornélien !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Ven 30 Aoû - 8:56



La vie me paraît une promenade dans un jardin. Cueillez les roses, les myrtes et les lauriers, si vous pouvez ne laissez faner aucune fleur, depuis l’humble violette jusqu’à l’orgueilleux héliotrope ; mangez de tous les fruits, et ne négligez que ceux dont l’arbre est planté sur le bord d’une fosse, dans laquelle, à force de vous promener, vous devez nécessairement tomber. L’adresse est de marcher au travers des ronces et des épines… Pourquoi n’y a-t-il pas une école de bonheur au lieu des écoles de latin et de droit ? Qu’on y apprenne le régime de son âme : qu’on dise, si l’on est heureux : je jouis ; si on ne l’est pas : la vie n’est qu’un passage.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Ven 30 Aoû - 9:16

Le Prince de Ligne à écrit :

La vie me paraît une promenade dans un jardin. Cueillez les roses, les myrtes et les lauriers, si vous pouvez ne laissez faner aucune fleur, depuis l’humble violette jusqu’à l’orgueilleux héliotrope ; mangez de tous les fruits, et ne négligez que ceux dont l’arbre est planté sur le bord d’une fosse, dans laquelle, à force de vous promener, vous devez nécessairement tomber. L’adresse est de marcher au travers des ronces et des épines… Pourquoi n’y a-t-il pas une école de bonheur au lieu des écoles de latin et de droit ? Qu’on y apprenne le régime de son âme : qu’on dise, si l’on est heureux : je jouis ; si on ne l’est pas : la vie n’est qu’un passage.




Facile à dire quand la vie est facile, que les problèmes financiers qui minent la population dans sa quasi majorité ne vous atteignent peu ou prou.

Quelquefois je me demande si il ne fais pas parti du monde des Bisounours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Ven 30 Aoû - 9:25

le Prince de Ligne a écrit:
si on ne l’est pas : la vie n’est qu’un passage.


On voit le Grand Prince ! Quand le passage est un enfer journalier, quand le quotidien de vient difficile que tout cela me semble utopique.

cette phrase aurait pu être écrite ou prononcée aujourd'hui. Quand Claude Guéan parle de 20 000 euros pour régler quelques factures ce n'est rien. (pour lui et les puissants, quand ces 20 000 euro sont les économies de toute une vie pour les ouvriers).

j'ai toujours du mal avec les donneurs de leçons, qu'ils soient Prince de Ligne ou dirigeants d'aujourd'hui.

A force de penser comme cela et vivre dans le monde des bisounours, on voit ce qu'il advint. La fracture entre nobles puissants et peuple.

Dernier exemple la Reine Amélie du Portugal pour ceux qui ont vu l’émission.

Ou en Syrie, qui trinque ? la population qui se fait gazer.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Ven 30 Aoû - 9:59

... itou-également, mon cher !  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Ven 30 Aoû - 10:52

Citation :
Le Prince de Ligne à écrit :

La vie me paraît une promenade dans un jardin. Cueillez les roses, les myrtes et les lauriers, si vous pouvez ne laissez faner aucune fleur, depuis l’humble violette jusqu’à l’orgueilleux héliotrope ; mangez de tous les fruits, et ne négligez que ceux dont l’arbre est planté sur le bord d’une fosse, dans laquelle, à force de vous promener, vous devez nécessairement tomber. L’adresse est de marcher au travers des ronces et des épines… Pourquoi n’y a-t-il pas une école de bonheur au lieu des écoles de latin et de droit ? Qu’on y apprenne le régime de son âme : qu’on dise, si l’on est heureux : je jouis ; si on ne l’est pas : la vie n’est qu’un passage.

Facile à dire quand la vie est facile, que les problèmes financiers qui minent la population dans sa quasi majorité ne vous atteignent peu ou prou.
Quelquefois je me demande si il ne fais pas parti du monde des Bisounours.
Oh mais justement il a eu de sérieux problèmes financiers à cause des guerres napoléoniennes. Bon, c'est sûr, il n'en était pas arrivé au régime du pauvre paysan dans sa chaumière . Quand il recevait, il fallait apporter son repas et savoir d'avance qu'on allait se geler. Mais personne n'aurait pour autant refusé son invitation !
Le pauvre Talleyrand durant le congrès de Vienne a même été obligé de grimper une échelle de corde pour monter au salon de l'hôtel de Ligne !!! Avec sa pauvre jambe !
Mais le prince de Ligne n'avait plus les moyens de se payer un escalier.
C'est terrible même à quel point il courait devant n'importe quel expédient.Sad  Lui et sa caste n'ont jamais été habitués à gérer un budget. On dépensait sans savoir si l'on avait les moyens, on s'endettait, payer les fournisseurs semblait être d'un vulgaire... Mais la Révolution va obliger ces nobles, de France comme d'Europe, à comprendre la réalité. Shocked Combien d'émigrés se sont mis à travailler ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Ven 30 Aoû - 10:56

Citation :
Quand Claude Guéan parle de 20 000 euros pour régler quelques factures ce n'est rien. (pour lui et les puissants, quand ces 20 000 euro sont les économies de toute une vie pour les ouvriers).
Ils n'ont vraiment pas conscience de la réalité de la majorité des gens ! Et après ils nous gouvernent et nous donnent des leçons !!! Qu'est-ce que c'est qu'une petite augmentation d'impôts ? 100 euros de moins sur son salaire, ce n'est pas grand chose, allons bon !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Ven 30 Aoû - 11:27

Je ne savais pas que le Prince de Ligne fût "géné". Il a du revoir sa position. Je pense quand il écrit ces lignes que c'est au moment de la "douceur de vivre", bien sûr.

Pour Talleyrand même avec son mauvais pied grimper à une échelle n'as pas du le déranger. 

ce n'est pas balzac qui comparait l'ambition avec une échelle ou tous les barreaux étaient durs à gravir ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Ven 30 Aoû - 11:43

Citation :
Je ne savais pas que le Prince de Ligne fût "géné". Il a du revoir sa position. Je pense quand il écrit ces lignes que c'est au moment de la "douceur de vivre", bien sûr.
Il n'est pas sûr, pas sûr du tout que Ligne ait écrit le passage que je cite ci-dessus alors que sa  vie était encore un long fleuve tranquille . Cette philosophie du plaisir, il la cultivera même dans les temps difficiles et sa vieillesse désargentée .

J'adore le petit panorama épique, grandeur et décadence, que nous brosse Reinette ! Very Happy 
 Je vois d'ici Talleyrand jouer les équilibristes .           ( un prétexte pour tomber dans les bras de Clio !   )

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Ven 30 Aoû - 15:44

Oui car même après les pires chagrins de sa vie, comme la mort de son fils, il reste un imperturbable optimiste.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Ven 30 Aoû - 15:58



... ou en tout cas il fait bien semblant !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Ven 30 Aoû - 16:50

Oui, j'imagine...Sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Dim 8 Sep - 17:16

Du Rififi au château de Beloeil !

La 25e édition des Musicales de Beloeil a été marquée par un événement extra-festif qui aurait pu avoir des conséquences dramatiques.

Vers 15h , alors que la fête battait son plein au sein du château, un individu conduisant une BMW3 a forcé le barrage policier à proximité de la salle de l’Orangerie , sur une route qui avait été placée sous dispositif policier pour encadrer le flux de circulation.

La zone de police de Beloeil-Leuze prend immédiatement en chasse la voiture du forcené mais malheureusement pour l’un des policiers à moto, il perd le contrôle de son véhicule avant de se retrouver par terre blessé.

La course poursuite continue et finit au niveau d’un autre barrage policier tendu au niveau de la chaussée de Valenciennes à Ormeignies ( entité d’Ath ).
Les policiers ouvrent le feu sur le conducteur fou , qui aurait été également armé. Ce dernier est alors blessé par une seule balle.

Immobilisé, l’homme est alors intercepté et transféré à l’hôpital . Il a été privé de sa liberté. C’est un homme déjà connu des forces de l’ordre mais pour des faits de petite délinquance.


Source : Journal du dimanche local
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Dim 8 Sep - 17:47


Allons bon !   Tout ce barouf n'aura pas perturbé le sommeil éternel de Ligne qui est inhumé à Vienne, au Kalemberg . Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Mar 10 Sep - 18:23


Voici une épitaphe, tout droit sortie de l'imagination du marquis de Bonnay, et dont le prince était le premier à rire :

Ci-gît le prince de Ligne :
Il est tout de son long couché.
Jadis il a beaucoup péché,
Mais ce n'était pas à la ligne.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Mar 10 Sep - 19:03

Joli !  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Mar 10 Sep - 20:02


J'avais déjà posté cette désopilante épitaphe, mais le Deus gratia de François l'appelait à nouveau m'a-t-il semblé ...  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Mer 11 Sep - 13:05

Excellent !   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Dim 15 Sep - 12:12

Aaahhh que j'aime !
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Sam 24 Mai - 9:21

Le prince de Ligne était un homme délicieux, se souvient Madame Vigée Lebrun...


C'est à Bruxelles que j'ai fait connaissance avec le prince de Ligne; mais lorsqu'il vint en France, peu d'années avant la révolution, nous nous revîmes tous deux avec tant de plaisir, qu'il passait un grand nombre de ses soirées chez moi. Lorsque lui, l'abbé Delille, le marquis de Chastellux, le comte de Vaudreuil, le vicomte de Ségur, et quelques autres encore de ce temps-là, se trouvaient réunis autour de mon feu, il s'établissait une causerie si animée, si intéressante, que nous ne nous séparions jamais qu'avec peine.      

Madame de Staël a dit du prince de Ligne: « Il est peut-être le seul étranger qui dans le genre français soit devenu modèle, au lieu d'être imitateur! » Et dans un autre endroit: «Les hommes, les choses et les événemens ont passé devant le prince de Ligne; il les a jugés sans vouloir leur imposer le despotisme d'un système, il sut mettre à tout du naturel!» Ce naturel, dont madame de Staël était si bon juge, car elle en avait beaucoup elle-même, était un des premiers charmes de l'esprit du prince de Ligne. Cette brillante imagination, ces aperçus si fins, si justes sur toutes choses, ces bons mots, qui partaient sans cesse pour courir aussitôt l'Europe, rien n'avait pu donner au prince de Ligne la moindre prétention à se faire écouter; ses discours et ses manières conservaient tant de simplicité, qu'un sot aurait pu le croire un homme ordinaire.





Le prince de Ligne était grand, il avait une extrême noblesse dans le maintien, sans aucune roideur, sans aucune afféterie; tout le charme de son esprit se peignait si bien sur sa figure, que j'ai peu connu d'hommes dont le premier aspect fût aussi séduisant, et la bonté de son coeur ne tardait pas à vous attacher à lui pour toujours; il était à la fois brave et savant militaire. Dans tous les pays de l'Europe, ses profondes connaissances sur l'art de la guerre ont été appréciées, et l'amour de la gloire l'a toujours dominé; en revanche, il poussait à l'excès son indifférence pour sa fortune; non-seulement son extrême générosité l'a de tout temps entraîné dans des dépenses énormes, sans qu'il consentît jamais à compter; mais quand je le retrouvai à Vienne, en 1792, il entra un soir chez madame de Rombech, pour nous apprendre que les Français venaient de s'emparer de tous les biens qu'il possédait en Flandre, et il nous parut très peu affecté de cette nouvelle: « Je n'ai plus que deux louis, ajouta-t-il d'un air dégagé: qui donc paiera mes dettes? »

Une perte bien autrement douloureuse pour lui, la seule qui l'ait profondément affligé, a été celle de son fils Charles; ce jeune homme, plein de valeur, est mort glorieusement au combat de Boux, en Champagne; le coup qui le frappa, frappa de même le prince de Ligne, qui en perdit à jamais sa gaieté et tout le plaisir qu'il prenait à vivre.

Tout le monde connaît les Mémoires et les Lettres du prince de Ligne, dont le style, ce style parlé, comme dit madame de Staël, offre un charme tout particulier. Parmi les lettres, celles que je préfère sont celles qu'il adressait à la marquise de Coigny pendant son voyage en Crimée avec l'impératrice Catherine, voyage dont il nous a fait si souvent des récits; elles le font revivre pour moi, surtout celle qu'il écrivit de Parthenizza : cette lettre est remplie d'idées à la fois si spirituelles et si philosophiques, elle peint si bien l'esprit et l'ame du prince de Ligne, qu'elle me fait l'effet d'un prisme moral. J'ai relu cette lettre dix fois, et j'espère bien la relire encore.


Extrait du livre :
Souvenirs de madame Louise-Elisabeth Vigée Lebrun
Edition : Librairie de H. Fournier - Paris 1835
http://www.femmespeintres.net/pat/textes/vigee13-11.htm

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Dim 1 Juin - 21:32

La discussion sur les hypothétiques amants de Madame Vigée Lebrun se trouve ici.
http://maria-antonia.justgoo.com/t5556-madame-vigee-lebrun-a-t-elle-eu-des-amants#315072

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 5007
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Lun 8 Mai - 11:14

Voici une très intéressante émission diffusée la semaine dernière dans le cadre de la série radiophonique Un jour dans l'histoire.
https://www.rtbf.be/auvio/detail_un-jour-dans-l-histoire?id=2209517

Bien à vous

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juul

avatar

Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 15/09/2016

MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Mar 9 Mai - 10:48

On parle pas assez du brave prince de Ligne !

_________________
Tæl til 94
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lol Shampoo

avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 11/05/2017

MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   Jeu 11 Mai - 13:26

On vient d'en parler beaucoup, pour remettre les pendules à l'heure !

Un colloque vient d'avoir lieu c-sur cette personnalité extraordinaire qui éclaira le XVIIIe. Very Happy



Le prince de Ligne, l'homme le plus gai de son siècle ?



Nous sommes à la fin du dix-huitième. Charles-Joseph de Ligne écrit :

" Oh que je remercie le ciel d’avoir ouvert pour moi tous les canaux du plaisir !

Que j’en ai à rendre justice aux autres !

Malheureux et bien subalternes les esprits que l’envie arrête là-dessus.

Heureux ceux qui ne la connaissent pas, et qui savent s’écrier : que cela est beau ! que cela est bon ! et que tout ce qui invite à la bienfaisance, au calme, au bonheur général, aura toujours des droits sur mon cœur ! ".

Charles-Joseph, prince de Ligne, que l’on appelle le prince rose, n’était-il que cela : gai et insouciant ?

Militaire, diplomate, homme de lettres, il a côtoyé les plus puissants de son époque et les plus fins esprits.

Il reste l’un des plus fameux personnages de notre panthéon et l’un des plus mal connus .


Le colloque, c'était il y a quelques jours, avec en invité Manuel Couvreur, historien (ULB) et membre de l’Académie royale de Belgique
https://www.rtbf.be/lapremiere/article/detail_le-prince-de-ligne-l-homme-le-plus-gai-de-son-siecle?id=9596592

_________________
Ceux qui ne savent pas rester chez eux sont toujours des ennuyés et, par conséquent, des ennuyeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Prince Charles de Ligne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Prince Charles de Ligne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
 Sujets similaires
-
» BAILLOT (Louis-V.) Fusilier -105è de ligne - Carisey (YONNE)
» SOISSON (Charles) - Lieutenant - 2è de ligne - Guillon YONNE
» GOUVENAIN (de) (Charles) Général de brigade Avallon YONNE
» BARBERON (Charles) Capitaine 36è de ligne Guigneville (45)
» MILHET (Charles) Capitaine 51e de ligne Aubigny (Cher)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: