Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Hans Axel von Fersen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 22 ... 39  Suivant

Fersen et Marie-Antoinette, amoureux?
Oui
66%
 66% [ 29 ]
Non
20%
 20% [ 9 ]
Aucune idée
14%
 14% [ 6 ]
Total des votes : 44
 

AuteurMessage
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31677
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Sam 20 Oct - 11:00

Ah là c'est sûr que ce "grand amour platonique" en prendrait un sérieux coup...mais comment savoir ce qu'il pensait vraiment quand il a revu la Reine aux Tuileries...
Je peux tout à fait imaginer qu'il ait éprouvé de la nostalgie...de la nostalgie pour les jours heureux, pour ces bons moments qu'il a passés avec elle quand elle était à son apogée de la grâce, ce qui serait une nostalgie normale finalement. Mais entre de la nostalgie et de la déception, là c'est sûr que c'est autre chose...cela dit il est très vite retourné vers Eléonore en effet

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Sam 20 Oct - 11:52

Citation :
de la nostalgie pour les jours heureux, pour ces bons moments qu'il a passés avec elle quand elle était à son apogée de la grâce, ce qui serait une nostalgie normale finalement
Mais bien sûr... :s: Du type "Ma pauf' vieille ! Dans quel état tu es... Que veux-tu que je fasse de toi, maintenant ?". Tout à son honneur ! :s:

Bon. Plus sérieusement, cette visite aux Tuileries est à mon sens un des plus mauvais passages du livre de Kunstler, parce qu'il se laisse aller au roman. En réalité, Fersen ne fait dans son dagbok aucun commentaire sur l'état physique de Marie Antoinette. Il faut lire à ce propos l'analyse de Chalon.

La plupart des biographes estiment que Fersen, après être entré dans le palais par une porte dérobée, a passé la nuit dans les appartements de Marie Antoinette. Pour y faire quoi ? Tout dépend de l'imagination de l'écrivain...

Sur quoi se base-t-on ? Sur un mot de Fersen dans son journal : Allé chez elle, passé par mon chemin ordinaire, peur des gardes nationaux, son logement à merveille, pas vu le roi. Suivent deux mots illisibles où Söderhjelm a cru pouvoir déchiffrer "resté là", ce qui signifierait en langage codé fersenien des rapports sexuels. Encore que ce ne soit pas si sûr, étant donné la langue utilisée, qui change tout, sans doute, n'est-ce pas... Rolling Eyes

Bref... Rolling Eyes En admettant que Fersen a bien vu Marie Antoinette cette nuit-là, l'examen de Chalon, fondé sur les recherches de Webster, reste le seul vraiment raisonnable, à mon avis.

Mais les doutes émis par Delorme valent la peine d'être pris en considération. Rien ne prouve que ce fameux "elle", sans majuscule, concerne la reine (puisque, d'après Söderhjelm, il établissait sa distinction entre les femmes sur ce subtil distinguo, la minuscule ou la majuscule au pronom... Rolling Eyes ). Et Fersen raconte une autre histoire à Taube... Il est donc tout à fait possible qu'il n'ait vu ni le roi ni la reine, ce soir-là. Et qu'il soit tout benoîtement allé échouer chez sa maîtresse.

Ni Kunstler ni Kermina ne livrent à l'examen du lecteur l'ensemble des écrits de Fersen relatifs à cette ultime visite. Et quand je dis "ultime", je me laisse, moi aussi, aller au romantisme ambiant, puisque Kunstler nous rapporte que des adieux officiels eurent lieu une semaine plus tard (op. cit., p. 250): J'accompagnai Goguelat pour aller prendre congé du roi et de la reine.

Voilà... Rolling Eyes Il me semble, après moult lectures, que la chronologie de cette fameuse visite aux Tuileries est bien difficile à établir. Beaucoup d'inconnues existent, dues aux contradictions des écrits de Fersen lui-même. Mais partir du postulat que le gentilhomme suédois a menti à tout le monde pour pouvoir "rester là" avec Marie Antoinette ne me paraît pas très scientifique. D'autant plus que ces manigances présupposent également le consentement tacite du roi. Et nous savons depuis les travaux des Girault de Coursac à quel point ce jugement doit être nuancé...

Donc, ce qui est certain, c'est que Fersen n'a pas vu le roi ce premier soir, mais seulement le lendemain, avec la reine. Le roi a refusé le plan d'évasion que l'émissaire officieux de Gustav III lui proposait, c'est donc un échec pour Fersen. C'est lors de cette entrevue que la reine lui remettra les "papiers à mon ami", qui reprennent notamment sa précieuse correspondance avec Barnave.

Fersen passera la semaine suivante chez les Craufurd, dans cette petite pièce sous les toits où il se fait passer pour le fils d'Eléonore auprès de Joséphine, la servante. Craufurd ignore tout, mais une démarche de la reine a failli dévoiler le pot-aux-roses. Fersen a raconté à tout le monde, y compris à Marie Antoinette, visiblement, qu'il allait en mission au Portugal, alors qu'il comptait se la couler douce et "rester là" chez Eléonore. Plus ou moins à la date prévue de son retour, la reine envoie donc Goguelat pour savoir s'il est bien arrivé chez les Craufurd. Logique. Mais branle-bas de combat chez les deux amants, qui manquent se faire prendre.

Et il y en a qui fantasment sur ça ? Shocked

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Dernière édition par le Mer 19 Déc - 12:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31677
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Sam 20 Oct - 12:47

Citation :
Mais bien sûr... :s: Du type "Ma pauf' vieille ! Dans quel état tu es... Que veux-tu que je fasse de toi, maintenant ?". Tout à son honneur !
Non je fais plus à une nostalgie de tristesse en voyant les conséquences d'une situation difficile sur une amie, une tristesse qui fatalement nous fait penser "aux jours heureux".
Mais il est clair que si son amour pour elle était véritable, cette tristesse se serait transformée en courage pour essayer de la soutenir et de la sauver encore et encore....et non en fuite rapide vers sa maîtresse.

Tout ce qui suit derrière, dont les fantasmes d'auteurs dont tu parles, ne sont aussi pour moi que des extrapolations faciles, classiques et dénuées d'intêret, d'autant plus que la probabilité qu'elles soient fausses est non négligeable.
Car si maintenant un ami ne peut loger chez une femme, sans avoir de rapport sexuel, je m'interroge...

De plus, Marie-Antoinette, dans son âme et conscience, se serait-elle permis une telle chose juste à coté de son époux et de ses enfants, dans une situation si difficile où je doute qu'elle avait le coeur à ça, elle qui déjà n'appréciait pas vraiment ces choses là? Franchement j'en doute...Wink

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Sam 20 Oct - 12:55

Surtout que les gardes étaient de faction à côté jour et nuit, et que sa porte ne pouvait être fermée !

Mais je trouve plus intéressant encore de remarquer à quel point les indices que Fersen ait seulement vu Marie Antoinette cette nuit-là sont ténus. Fersen lui-même se contredit tout le temps. Mais, une fois de plus, les biographes choisissent en général la contradiction qui arrange leur imagination, et optent d'office pour une nuit romanesque et pleine d'aventures et de tragédies.

Alors, que, peut-être, bof...

Pourquoi aussi Fersen qui avait déjà rendu visite à Marie Antoinette aux Tuileries, aurait-il jugé utile de préciser, à ce moment-là, que son logement était "à merveille"? Il le connaît, pourtant. Shocked

Vraiment, il est intéressant de relire l'analyse que nous donne Philippe Delorme. Enfin un historien qui ne se laisse pas emporter par son imagination !

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31677
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Sam 20 Oct - 13:03

Une Reine de France qui a un amant, ça fait vendre, donc beaucoup malheureusement foncent dans cette hypothèse là sans chercher à étudier la chose ou a prouver quoi que ce soit.

Mais tu as raison, les indices restent et resteront si ça continue, infimes et très minces : juste des suppositions, des interprétations et des extrapolations...rien de bien rigoureux donc...et l'Histoire ne se tient pas à ça.

Car au final sur quoi se base t'on pour cette hypothèse? Juste quelques mots écrits par Fersen dans quelques lettres...des mots ambigüs qui prennent le sens qu'on veut bien leur donner, car si on veut on pourrait leur donner un tout autre sens sans que personne n'ait à redire quelque chose...donc on fait exprès de mettre le doute et de poser les qustions du style :"Et s'ils avaient été amants et qu'ils avaient couché ensemble cette nuit là?", et ce sans bien sûr donner la réponse (sauf pour les romanciers).
C'est le principe du "je mets le doute sans rien prouver mais comme ça se vend bien ça marche", mais comme la théorie inverse fait moins parler les foules, alors qu'elle se base sur autant, voire plus, d'éléments, elle passe plus à côté...dommage.

Je n'ai pas encore lu la biographie de Philippe Delorme...je sais j'ai honte Embarassed

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Dim 28 Oct - 16:38

Un portrait peu connu de Fersen :



Peint par un artiste inconnu, il se trouve au musée national de Stockholm.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31677
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Dim 28 Oct - 16:50

Ah! Il semble sur ce portrait-ci plus abordable et plus gentil Very Happy
Mais il est bien frêle et bien jeune aussi....

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Dim 28 Oct - 16:55

Jeune ? Je ne sais pas... Frêle, peut-être est-ce dû aux critères de beauté de l'époque, qui voulaient qu'on eût les épaules abattues? On voit très bien ses sourcils épais, qu'il tenait d'un ancêtre gascon, et ses yeux foncés. Bleus foncés, d'après une forumiste suédoise qui a pu voir des portraits en vrai.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Dim 28 Oct - 17:09

J'ai idée que ce portrait date des années 1785-90, il doit alors avoir entre 30 et 35 ans Wink

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31677
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Dim 28 Oct - 17:22

Ah je lui mettais entre 20 et 30 ans Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Mar 30 Oct - 9:40

L'épinette de Fersen. Un instrument de musique l'accompagnait toujours dans ses voyages.  Wink



Licol frappé à ses armes :



Chapeau dit de Fersen ( Wink ) :



Un service offert par la reine : Wink



Ces images sont offertes par un ami de notre sister board, qui est passionné par la vie de Fersen... et est Suédois !  Very Happy Il a donc déjà eu accès à des endroits et des documents que nous ne connaissons que trop peu, ici. Mais, il confirme que c'est un petit peu comme chez nous : en ce qui concerne Fersen, Alma Söderhjelm fait autorité, ce que notre ami déplore, vu qu'il ne partage pas ses conclusions.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Mar 30 Oct - 10:22

J'avais déjà aperçu ce magnifique habit dans mes pérégrinations cybernétiques. Il est d'une finesse de travail ! sunny

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Mar 13 Nov - 21:28



Un portrait de Fersen à l'allure très romantique. Je n'en connais pas la provenance, ni la date.  Shocked Mais je le trouvais intéressant parce que son auteur a résolument tranché la question de la couleur des yeux de son modèle. Il les peint bleu océan. Pourtant, les biographes se montrent plus circonspects. Madame Bertière, par exemple, se contente d'un "foncés" !   Quoi "foncé ? A nous de suppléer la teinte !  

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Mar 13 Nov - 21:34

Des miniatures censées représenter le comte de Fersen :



Qu'il est chou ! On dirait un angelot !

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Mar 13 Nov - 21:39

Un portrait très connu :


par L. Pasch le Jeune - Château de Stavsund

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Mar 13 Nov - 21:54

Les armes de la famille Fersen :



Sur ce cliché-ci, on distingue bien le motif du poisson volant, l'empreinte que Marie Antoinette avait fait passer à Fersen par l'intermédiaire de Jarjayes. Le comte ne reçut la lettre qu'après la mort de la reine.


_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Mar 13 Nov - 22:09

pimprenelle a écrit:
Un portrait de Fersen à l'allure très romantique. Je n'en connais pas la provenance, ni la date.  Shocked
Il semble dater du XIXème , de par son style...
J'ai toujours pensé que Fersen avait les yeux bleus , sûrement à cause de la réplique du film de Jean Delannoy:
lors de leur rencontre, le Comte dit à la Dauphine qui s'amuse incognito, qu'Elle a les yeux des filles de son pays... Wink
Quant à sa coiffure, le roux n'est pas le sien , cette couleur était rarement assumée car peu tolérée, comme on a pu le dire précédemment Wink

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Lun 19 Nov - 17:14

Citation :
Il semble dater du XIXème , de par son style.

Même 20ième, à le contempler comme ça.

Je lis le journal de Morris. Le 25 Octobre 1789 il écrit:

"Pour la première fois depuis mon arrivée en France je rencontre le comte de Fersen, dont tout le mérite consiste à être l'amant de la Reine. Il a l'air épuisé."

Bizarre comme ceci lui semble presque une évidence.....comme si ce n'était même pas à douter. Il est vrai que l'on peut faire croire tout à tout le monde.

Par ailleurs Morris semble prêter plusieurs amants à la Reine, mais semble l'estimer quand même. L'infidélité entre époux est un élément récurrent dans son journal, qui semble pour lui  faire partie des moeurs de l'époque, et ne le choque pas plus que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Lun 19 Nov - 18:11

baron de batz a écrit:

Même 20ième, à le contempler comme ça.
Il a peut-être été fait l'an passé aussé...auquel cas il daterait du XXIème siècle...mais je voulais dire par là qu'il ne s'agissait pas d'un portrait contemporain Wink. On connaît d'ailleurs le portrait gravé original dont l'auteur s'est inspiré. Wink

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Lun 10 Mar - 16:49

Je sais que beaucoup de membres de ce forum ne considèrent pas que la Reine ait eu plus qu'une amitié platonique avec le Comte de Fersen. Ceux-là savent que je suis moins convaincu de ceci. Je ne me souviens plus ce qu'on avait dit de la fameuse lettre cryptée, où la Reine aurait écrit "adieu le plus aimé et plus aimant des hommes" et également "je n'ai le temps que de vous aimer"? Est-ce qu'on le considère apocryphe? Si oui pourquoi? Elle figure en grand format dans la revue "Télérama"!
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31677
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Lun 10 Mar - 18:48

A priori non ces passages ne sont pas apocryphes, mais on leur fait dire un peu ce qu'on veut, car Marie-Antoinette écrivait des choses comme "je vous embrasse de tout coeur" à pas mal de monde sans pour autant avoir des relations avec eux. Et quand bien même de tels écrits ne renseignent en rien sur la nature "physique" de leurs relations Wink

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Mar 11 Mar - 9:33

C'est vrai, baron, cette lettre figure dans le Télérama, avec la note de l'édition 2005 par Lever. Moi, ce qui me gêne, c'est que, tant qu'à citer une lettre de Marie Antoinette, autant en choisir une qui soit réellement de sa main, non ?

Ce fameux billet au plus aimé et plus aimant des hommes n'est pas de l'écriture de Marie Antoinette, ni en alphabet, ni en chiffre. Elle n'est pas de sa main.

De plus, Evelyne Lever et Alma Söderhjelm ne sont pas d'accord sur le contenu.

Alors, bon...  Rolling Eyes Quand on voit les messages enflammés qu'une Saint Priest, par exemple, envoyait à Fersen, il est permis d'avoir plus que des doutes...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Dernière édition par pimprenelle le Lun 31 Mar - 10:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Mer 19 Mar - 19:18

Lorsqu'Axel de Fersen écrit à sa soeur, Sophie Piper :
"Je ne puis être à la seule personne à qui je voudrais être , la seule qui m'aime véritablement, aussi je ne veux être à personne.", pourquoi ses propos ne concerneraient-ils pas la personne à laquelle il s'adresse et à laquelle il ne peut être pour des raisons d'inceste?

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Mer 19 Mar - 20:18

affraid Eh bien ! Pourquoi pas ?
Disons, que cela ne colle pas avec ce qu'il écrit dans le reste du courrier. A mon avis...
Mais est-il utile de souligner ici que, décidément, nous n'avons pas le même ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   Jeu 20 Mar - 8:09

Mais justement... cette interprétation s'inscrit tout à fait dans la suite logique de la lettre, que je te rappelle :

J'ai reçu il y a 3 jours une lettre de mon ami Creutz, qui m'a fait le plus grand de tous les plaisirs. Or que je suis heureux ma chere Sophie, il me mande que le Roi et mon Pere ont consentis a tout, jugés de mon bonheur. J'en ecris aujourd'hui à mon Pere pour lui en faire mes remerciemens, et lui temoigner toute ma joie. J'ai peine a le croire tant je suis heureux, j'ai plus d'une raison pour cela, que je vous dirés quand nous nous verrons.
Je partirés d'ici vers le 13 Sept: et je serés en Suede le 15 oct: que j'aurès de plaisir à vous voire ma chere amie a pouvoir causer avec vous, a vous dire combien je vous aime. Ah ! Soyés toujours sure de l'amitié vive et tendre que je vous porte elle ne finira qu'avec ma vie.
Malgré tout le plaisir que j'aurés à vous voire je ne puis quitter Paris, sans regret. Vous trouverés cela tres naturel quand vous en saurés le sujet, je vous le dirés car je ne veux avoir rien de caché pour vous.
Je suis bien aise que M:lle Lyell soit mariée, on ne m'en parlera plus et j'espere qu'on n'en trouvera pas d'autre, j'ai pris mon parti je ne veux jamais former le lien conjugal, il est contre nature. Lorsque j'aurés une fois le malheur de perdre mon Pere et ma Mere, ce sera vous ma chere amie qui me tiendrés lieu de l'un et de l'autre et meme de femme. Vous serés la maitresse de ma maison, elle sera la votre, et nous ne nous quitterons pas. Si cet arrangement vous convient il fera le bonheur de ma vie. Je ne puis pas etre a la seule personne a qui je voudrois etre la seule qui m'aime veritablement, ainsi je ne veux être à personne.


N'est-ce pas troublant ? En général, les auteurs ne citent de cette lettre que les parties qu'ils croient correspondre à Marie Antoinette. Or, quand on la lit dans son intégralité, l'identification avec la reine est de plus en plus ténue, me semble-t-il...

Je dois avouer que, moi aussi, l'idée émise par Majesté m'avait traversé l'esprit, même si je la trouve étonnante. Or, Françoise Kermina constate qu'un lien très profond unissait le frère et la soeur, tissé notamment du sentiment aigu de leur supériorité... Axel finit sa vie avec Sophie, d'ailleurs, parce que, d'une certaine façon, il n'y avait qu'elle, son sang, qui fût digne de lui.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hans Axel von Fersen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hans Axel von Fersen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 39Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 22 ... 39  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le comte Axel de Fersen
» La famille d'Axel de Fersen
» Axel von Fersen, de Ralf Turander et Herman Lindqvist
» La mort d'Axel de Fersen - 20 juin 1810
» Les lettres de Fersen à Marie-Antoinette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: