Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 le massacre de la princesse de Lamballe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39459
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 11:17

En parcourant notre boudoir, je me rends compte que nous avons souvent évoqué cet épouvantable événement, mais qu'aucun sujet particulier ne lui est consacré.

Or, les thèses ont plu pour lui trouver des explications, depuis les plus intentionnellement sanguinaires au plus minimalistes... en passant par des vues plus politiques.

Le résumé que donne Olivier Blanc dans son livre sur les portraits se fait l'écho de toutes ces disparités, voire de ces incohérences :

Après la journée du la août, la princesse de Lamballe fut arrêtée avec plusieurs dames attachées au service de la reine. Dans la nuit du 19 au 20, elle fut transférée à l'Hôtel de Ville puis à la prison de la Force. Sa situation aux Tuileries, sa réputation fortement dénigrée, son nom cité en mauvaise part dans les journaux lors de l'affaire du «Comité autrichien » peu après la déclaration de guerre, la mettaient en état de révéler le double jeu de Louis XVI et de Marie-Antoinette. Elle connaissait aussi le nom des révolutionnaires à double visage qui avaient touché de l'argent de la cour et qui se retournaient maintenant contre leurs employeurs de la veille devenus témoins gênants. Les personnes attachées à la cour des Tuileries étaient gravement menacées. MM. Collenot d'Angremont et Arnault de Laporte venaient d'être livrés de manière expéditive à la guillotine. D'autres, comme MM. de Sombreuil, Brissac, Valdec de Lessart ou Thierry de Ville-d'Avray, étaient inquiets sur leur sort. La princesse fut arrachée à sa cellule le lundi 3 septembre au matin, sommée de nommer ceux qu'elle avait reçus à sa table et invitée à faire des déclarations chargeant la famille royale. Elle se montra héroïque malgré sa peur. Dans les minutes qui suivirent son interrogatoire, elle fut massacrée et dépecée. (p. 204)

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39459
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 11:23

Mais du massacre proprement dit, Olivier Blanc donne un récit assez étonnant. Il reposerait, dit-il, sur une méprise (p. 205) :

Talleyrand, qui était encore à Paris à ce moment et qui embarqua pour l'Angleterre le surlendemain du crime, a affirmé à Londres à lord Grenville, à la tête du Foreign Office, que Mme de Lamballe avait été tuée par suite d'une atroce méprise. En sortant dans la cour de la prison, elle aurait eu, selon lui, un malaise et les tueurs armés de bûches et de piques, croyant qu'elle avait reçu un premier coup, l'avaient frappée à leur tour. Cette version inconnue qui, le 24 septembre 1792, a fait l'objet d'un Mémorandum du ministre anglais, remet en question les interprétations fallacieuses selon lesquelles elle aurait été la victime de la «faction d'Orléans» ou de Danton, Manuel et des membres de la Commune, qui voulaient effrayer Louis XVI et obtenir de lui une lettre invitant l'armée prussienne à se retirer du territoire français.

Et l'auteur de conclure que cette princesse infortunée (...) a fini par incarner la mauvaise conscience de la Révolution

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 11:27

En somme, la princesse est bigrement gênante à la fois pour les deux bords, et royaliste et révolutionnaire.
Cela explique que Marie-Antoinette conseille à Mme de Tourzel, autant que faire se peut, de répondre à sa place ...
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 11:30

Bonne idée Pim Very Happy

Là encore je découvre la thèse d'Olivier Blanc selon laquelle Lamballe aurait été massacrée suite à un 1er évanouissement
Ce serait surprenant tout de même, car nous savons que selon es décisions du jury, les condamnés sortaient par une porte spécifique, là où les attendaient justement la foule en furie pour mieux les massacrer, alors que les acquittés sortaient par une autre porte.
Donc que Lamballe ait été massacrée à cette même sortie reste crédible, même sans évanouissement :s:

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 11:35

Oui, mais les égorgeurs, à l'extérieur, pouvaient-ils ignorer que c'était la princesse de Lamballe, l'amie de l'Autrichienne, que l'on interrogeait à présent et qui allait leur être livrée ???
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39459
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 11:39

Citation :
En somme, la princesse est bigrement gênante à la fois pour les deux bords, et royaliste et révolutionnaire.
Cela explique que Marie-Antoinette conseille à Mme de Tourzel, autant que faire se peut, de répondre à sa place ...
Je ne peux pas m'empêcher de penser, en effet, que la princesse de Lamballe était devenue gênante pour tout le monde. Ne développait-elle pas une activité brouillonne qui avait attiré l'attention ? D'où la prudence de la reine, en effet.

De là à considérer que, comme le veut une thèse dont nous avons parlé récemment, les massacres n'ont été qu'un prétexte à se débarrasser d'elle, il y a de la marge ! On sait les meneurs de cette révolution peu attachés à la vie humaine... mais, tout de même ! Il y a un stade de cynisme que je me refuse à prendre en considération !

Mais qu'ils aient eu l'intention de la faire passer à la trappe, d'une façon ou d'une autre, ça...  Shocked

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39459
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 11:41

Chou d'amour a écrit:
Bonne idée Pim Very Happy

Là encore je découvre la thèse d'Olivier Blanc selon laquelle Lamballe aurait été massacrée suite à un 1er évanouissement
Ce serait surprenant tout de même, car nous savons que selon es décisions du jury, les condamnés sortaient par une porte spécifique, là où les attendaient justement la foule en furie pour mieux les massacrer, alors que les acquittés sortaient par une autre porte.
Donc que Lamballe ait été massacrée à cette même sortie reste crédible, même sans évanouissement :s:
J'avais déjà lu quelque part que son exécution reposait sur un malentendu. Cette version-ci, ou celle qui veut qu'on ait mal compris les termes "élargissez Madame", qui auraient en fait signifié qu'on lui rendait la liberté.

Bizarre dans tous les cas, vu que la princesse a refusé de blasphémer contre le roi et la reine. Je ne vois pas, dans ce cas, pourquoi ces juges lui auraient fait de cadeau. Shocked

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39459
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 11:42

Citation :
Oui, mais les égorgeurs, à l'extérieur, pouvaient-ils ignorer que c'était la princesse de Lamballe, l'amie de l'Autrichienne, que l'on interrogeait à présent et qui allait leur être livrée ???
Justement, pourquoi, si elle devait être libérée, l'a-t-on fait passer par cette porte qui ouvrait sur des délirants ?  Shocked

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 11:58

Ben oui !   Pour moi, son sort était scellé !     Cela dit, l'évanouissement est plausible (et même souhaitable).   Quand on pense que la pauvre chérie partait dans les pommes pour un oui, pour un non, tout le temps,   comment aurait-elle pu déboucher sur un monceaux de cadavres et ses assassins, sans perdre connaissance ?   C'était le moment ou jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 12:05

Lamballe a bien été condamnée à ce procès donc elle est sortie par la porte correspondante. Au vu de tous les autres massacres qui ont eu lieu à cet endroit, il est très crédible que Lamballe y soit passée comme les autres.
A t-elle eu un évanouissement à la vue des cadavres? Peut-être, mais bon c'est vraiment chipoter et chercher à trouver d'autres solutions pour pas grand chose, Olivier Blanc chipote en fait.

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 12:22

Ce n'est pas qu'il chipote, c'est que l'assassinat aurait été une erreur induite par l'évanouissement. Je n'y crois pas.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39459
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 12:29

Citation :
Ben oui !   Pour moi, son sort était scellé !     Cela dit, l'évanouissement est plausible (et même souhaitable).   Quand on pense que la pauvre chérie partait dans les pommes pour un oui, pour un non, tout le temps,   comment aurait-elle pu déboucher sur un monceaux de cadavres et ses assassins, sans perdre connaissance ?   C'était le moment ou jamais.

Là aussi, il y a un truc que je ne m'explique pas... Que la princesse se soit évanouie n'implique pas que tous les autres vont se ruer pour lui taper dessus.  Shocked

Si ? Parce qu'ils ont tous l'air de considérer qu'il y a un lien de cause à effet...  Shocked

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39459
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 12:31

Chou d'amour a écrit:
Lamballe a bien été condamnée à ce procès donc elle est sortie par la porte correspondante. Au vu de tous les autres massacres qui ont eu lieu à cet endroit, il est très crédible que Lamballe y soit passée comme les autres.
A t-elle eu un évanouissement à la vue des cadavres? Peut-être, mais bon c'est vraiment chipoter et chercher à trouver d'autres solutions pour pas grand chose, Olivier Blanc chipote en fait.
Il n'est pas si certain qu'elle ait été condamnée, voilà le hic... Certaines sources rapportent que non, en fait. Et l'intérêt de celle dont Olivier Blanc fait état, c'est qu'elle est officielle.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 12:47

Citation :
Ce n'est pas qu'il chipote, c'est que l'assassinat aurait été une erreur induite par l'évanouissement. Je n'y crois pas.

Si il chipote dans le sens où Olivier Blanc estime qu'elle a été massacré à cause de son évanouissement...le truc quasi impossible à vérifier et qui au final ne change pas grand chose :s:
Le "par erreur" n'est pas crédible...Lamballe était sur la liste noire depuis belle lurette  Rolling Eyes  

Citation :
Il n'est pas si certain qu'elle ait été condamnée, voilà le hic... Certaines sources rapportent que non, en fait. Et l'intérêt de celle dont Olivier Blanc fait état, c'est qu'elle est officielle.
Ah bon? Je ne connais pas ces sources  

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 12:49

Es-ce que cette hypothèse ne donnerait pas une excuse à la révolution ?
C`est la première fois que je lit ça. Pour moi c`est qu`elle a été interrogée, elle a refusé de dire des paroles contre la reine et les factieux l`ont assassinée.
Fleurdelys
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 12:54

Oui vous avez raison Fleurdelys, ça sent la version pro-révolutionnaire, ou du moins modérée Wink

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39459
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 12:55

Chou d'amour a écrit:
Ah bon? Je ne connais pas ces sources
Cette version inconnue qui, le 24 septembre 1792, a fait l'objet d'un Mémorandum du ministre anglais, Grenville, du Foreign Office. C'est précisé dans l'extrait.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 13:04

Oui mais où est-ce précisé qu'elle n'a pas été condamnée? :s:

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39459
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 13:28

Où vas-tu, là ? Où as-tu lu que le rapport de Grenville disait que la princesse de Lamballe n'avait pas été condamnée ? Shocked

Ce qu'il a d'intéressant, c'est qu'il rapporte une version différente des autres, et qu'il émane d'une source officielle.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39459
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 13:37

Vous trouverez ici la version que ce site donne des massacres de septembre. Voici ce qui concerne plus précisément la princesse de Lamballe :

A la Force, le matin du 3, vers dix heures, la princesse de Lamballe est tirée de son cachot. Couchée, malade, elle était épouvantée des bruits qu'elle entendait.

Levez-vous, madame, il faut aller à l’Abbaye, lui disent les deux gardes nationaux envoyés pour la chercher.

La malheureuse répond par ses mots ingénus

- Prison pour prison, j'aime autant celle-ci.

On la presse. Tremblante, la tête perdue, elle s'habille et suit les gardes. Qui êtes-vous ? lui demande Hébert, accoudé à sa table.

- Marie-Louise de Savoie-Carignan, princesse de Lamballe, murmure-t-elle et s'évanouit.

On l'assied, on lui fait reprendre ses sens et l'interrogatoire continue. Il y a dans les juges, il y a dans la foule qui l'entoure des hommes qui, payés par le duc de Penthièvre, son beau-père, voudraient la sauver. On lui demande ce qu'elle connaît des complots de la cour.

Elle balbutie

- Je n'ai connu aucun complot.

- Faites serment d'aimer la liberté et l'égalité, jurez haine au roi, à la reine, à la royauté.

La menue, timide créature qui, abritée en Angleterre, n'est revenue en France que pour partager les dangers de la reine, sa maîtresse et son amie, se redresse dans sa robe froissée. Un doux héroïsme la soulève

- Je ferai facilement le premier serment, je ne puis faire le second, qui n'est pas dans mon cœur.

- Jurez donc, lui souffle quelqu'un, ou vous êtes morte

Elle ne répond pas, se détourne et cache son visage dans ses mains.

Hébert alors, levant sa tête sèche et dure, prononce le mot fatal.

- Elargissez madame.

Deux hommes la prennent par les bras et l'entraînent dans la rue. Devant l'amas des cadavres dont la plupart sont déjà dépouillés, elle soupire

- Fi ! l'horreur

Un sabre s'abat sur son cou. Elle est percée de plusieurs coups de piques. On la dévêt entièrement. Elle reste ainsi deux heures, étalée nue au coin d'une borne, à la risée lubrique de la foule. Un peu plus tard, on lui coupe la tête, on lui arrache le cœur.


Avec un de ses plus beaux portraits :


La princesse de Lamballe - par Danloux - B. N. Estampes

Pauvre courageuse petite Lamballe... Sad

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 13:40

Citation :
Où vas-tu, là ? Où as-tu lu que le rapport de Grenville disait que la princesse de Lamballe n'avait pas été condamnée ?

Ce qu'il a d'intéressant, c'est qu'il rapporte une version différente des autres, et qu'il émane d'une source officielle.

Non je faisais référence à ce que tu as écris là : Wink

Citation :
Il n'est pas si certain qu'elle ait été condamnée, voilà le hic... Certaines sources rapportent que non, en fait

Ce sont ces sources là qui m'interrogent c'est tout Very Happy

Ce témoignage est celui qu'on peut lire en général!
Le "Elargissez madame." est assez effrayant pale

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39459
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 13:51

Oui, je sais avoir lu, parfois, qu'elle n'avait pas été condamnée. Il faudra que je retrouve où...

Il me semble même que tout le monde n'est pas d'accord sur le sens à donner à cet "élargissez Madame", certains considèrent que ça voulait dire "la faire sortir", donc, qu'elle aurait été libre.

Ce n'est donc pas clair du tout...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 13:53

pimprenelle a écrit:
Oui, je sais avoir lu, parfois, qu'elle n'avait pas été condamnée. Il faudra que je retrouve où...

Il me semble même que tout le monde n'est pas d'accord sur le sens à donner à cet "élargissez Madame", certains considèrent que ça voulait dire "la faire sortir", donc, qu'elle aurait été libre.

Ce n'est donc pas clair du tout...

Vous avez raison Pimprenelle. Le terme "élargir" était utilisé sur les registres d'écrous des prisons quand on procédait à la libération d'un détenu.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39459
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 13:59

Quelques renseignements intéressants aussi dans l'article de wiki :

Chose ignorée de la totalité de ses biographes, la princesse de Lamballe émargeait sur les fonds secrets du ministère des Affaires étrangères, et il est peu douteux qu’en diverses circonstances, elle se fût chargée de porter des dépêches pour le compte des souverains. Son passeport d’avril 1791 avait été délivré par le ministre Montmorin, et on a dit que la princesse avait été chargée de rencontrer William Pitt, qui lui avait opposé une fin de non-recevoir. Quoiqu’il en soit, elle n’est évidemment pas demeurée passive pendant les mois précédant sa mort. La presse révolutionnaire relaya bientôt une dénonciation lancée contre elle par le comité de surveillance de l’Assemblée législative. On lui reprochait d’avoir coordonné ou encouragé les activités du « Comité autrichien », nom de la cellule secrète principalement dirigée par Antoine Omer Talon, Maximilien Radix de Sainte-Foy et Charles-Louis Huguet de Sémonville (conseillers occultes de Louis XVI), et financée par les fonds de la Liste civile. Il semble qu’elle y représentait la reine, qui ne pouvait se permettre d’y paraitre directement. Ce comité, qui disposait aussi d’un financement privé, avait permis de peser dans les délibérations des comités révolutionnaires, de se rallier certains gens de plume et de faire retarder le vote du décret de déchéance. Ce qu’on appelait encore les « conciliabules de la Cour » fut avéré par de nombreuses pièces originales découvertes dans l’armoire de fer - le coffre fort personnel de Louis XVI. Elles mettaient en cause un certain nombre d’individus - souvent des révolutionnaires bon teint - qui avaient effectivement reçu de l’argent de la Cour et qui se sentirent soudain menacés par des témoins, tels que l’Intendant de la Liste civile Arnault de Laporte ou la princesse de Lamballe.

Je voudrais bien savoir d'où les auteurs de cet article tiennent que la princesse émargeait sur les fonds secrets du ministère des affaires étrangères... Neutral Les références indiquent qu'ils ont lu un ouvrage d'Olivier Blanc sur le espions de la révolution... Ceci explique cela... Wink

J'espère toutefois que c'est pus sérieux que les passages de lettres apocryphes de la reine à la princesse... Wink

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39459
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Sam 14 Mar - 14:00

d'eon a écrit:
pimprenelle a écrit:
Oui, je sais avoir lu, parfois, qu'elle n'avait pas été condamnée. Il faudra que je retrouve où...

Il me semble même que tout le monde n'est pas d'accord sur le sens à donner à cet "élargissez Madame", certains considèrent que ça voulait dire "la faire sortir", donc, qu'elle aurait été libre.

Ce n'est donc pas clair du tout...

Vous avez raison Pimprenelle. Le terme "élargir" était utilisé sur les registres d'écrous des prisons quand on procédait à la libération d'un détenu.
Ah, merci, chevalier ! Very Happy Voilà qui me rassure sur l'état de ma vieille mémoire... Wink

Mais qui ne simplifie pas le récit !

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   

Revenir en haut Aller en bas
 
le massacre de la princesse de Lamballe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 12Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Halte au massacre des pigeons au Havre
» Vidéo sur massacre de dauphin
» Massacre de chiens par l'armée Boliviene.
» Massacre d'oiseaux
» Protection des animaux: Massacre au Danemark contre les Calderons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: