Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 le massacre de la princesse de Lamballe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Dim 7 Oct - 20:03

Sans doute car comme le dit ce titre de livre, Louis-Philippe était un homme d'argent . Tout pour le pognon en quelque sorte !

Louis-Philippe, homme d'argent de
COLLING Alfred
Editions André Bonne. (1976) , 197 p
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Dim 7 Oct - 20:21

Pas que lui ! Tous les Orléans ! Quand on voit aujourd'hui... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Dim 7 Oct - 20:26

Reinette a écrit:
J'imagine que la princesse de Lamballe a dû laisser un bel héritage. Louis-Philippe l'a-t-il récupéré ?

Elle avait probablement quelques biens propres, sa dote et le fruit de ses charges, mais elle n'était pas l'héritière de ses parents, et au moment de la révolution, ses biens furent sûrement confisqués. Donc je pense que personne n'a vraiment reçu d'héritage d'elle (à moins que sa succession ne soit entrée en compte dans le million des émigrés, mais ce n'est rien à coté de la succession Penthièvre).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Dim 7 Oct - 22:13

La charge de surintendante lui rapportait énormément. Il y a bien dû avoir quelques restes ! Et j'imagine tout à fait Louis-Phiilippe réclamer sa part en 1815...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Dim 7 Oct - 23:21

Reinette a écrit:
Et j'imagine tout à fait Louis-Phiilippe réclamer sa part en 1815...
Je ne sais pas s’il pouvait réclamer quelque chose de la princesse, mais pour le reste, je vous propose ces quelques informations :

Les biens de la maison d’Orléans : http://fr.wikipedia.org/wiki/Biens_de_la_maison_d'Orléans

Et cet extrait, depuis ce site :
http://fr.wikisource.org/wiki/Histoire_socialiste/Le_règne_de_Louis-Philippe/P1-04

C’était un principe de droit public sous la monarchie que le prince appelé au trône réunît ses biens personnels au domaine de la couronne. Louis-Philippe refusa cet enjeu à la révolution qui le mettait au pouvoir, car il prévoyait la révolution qui l’en écarterait.
Il donna publiquement cette marque de défiance au peuple qui lui offrait une couronne, et par un acte du 7 août 1830, c’est-à-dire de l'avant-veille de sa proclamation, il fit donation à ses enfants mineurs de ses biens particuliers.
(...)
Et ces biens que le nouveau roi soustrayait à la nation n’étaient pas peu de chose. Depuis 1815, il s’était attaché à les réaliser, à les préserver, à les consolider. Pour cela, il n’avait accepté la succession dé son père, Philippe-Egalité, que sous bénéfice d’inventaire.
Passé maître en chicane, aidé du chicanier professionnel que fut Dupin aîné, il opposa la prescription à certains créanciers et, nous dit M. Debidour, « avec d’autres plaida longuement, parvint à racheter beaucoup de titres au rabais, poursuivit d’autre part âprement son dû et, après la mort de sa mère (1821) dont les biens lui revinrent pour les deux tiers, parvint à reconstituer un capital qu’on pouvait évaluer, comme la fortune de son père en 1789, à plus de 200 millions de francs. »

La faveur du roi Louis XVIII aida fort à ces opérations fructueuses.
II n’était pas encore installé aux Tuileries qu’il accordait aux sollicitations du duc d’Orléans la restitution immédiate de tous les biens de sa famille « soit qu’ils fassent partie du domaine de la couronne, soit qu’ils soient affectés à des établissements publics, etc. »

Ces biens n’étaient point indemnes ; ils étaient grevés des dettes nombreuses de Philippe-Egalité, et deux arrêtés du Conseil d’État en avaient, en vendémiaire an X et pluviôse an XI, ordonné la vente comme biens d’émigré afin que, sur le produit, les créanciers fussent désintéressés.
L’État les acheta et Louis XVIII les rendit au fils de Philippe Égalité par une ordonnance du 20 août 1814, trois mois après sa rentrée en France.
On voit que le duc d’Orléans n’avait pas perdu de temps. Une autre ordonnance du 7 octobre 1814 stipule que le duc rentrera en possession des biens dont son père a joui «à quelque titre et sous quelque dénomination que ce soit. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Lun 8 Oct - 8:06

Reinette a écrit:
J'imagine que la princesse de Lamballe a dû laisser un bel héritage. Louis-Philippe l'a-t-il récupéré ?

J'en doute, car la princesse avait fait un testament le 15 octobre 1791 à Aix-la-Chapelle (Allemagne), juste avant de retourner en France auprès de la reine. A. Vircondelet nous dit qu'elle fit scrupuleusement son testament, n'omettant personne et jusqu'à sa nourrice qu'elle avait toujours pensionnée, et pas même ses chiens. "Bijoux, boîtes, cassettes en laque, petits tableaux en émail, écritoire, pendule, tableaux, secrétaire, livres, cassettes anglaises, encyclopédie, table offerte par la reine, déjeuner à thé, service de porcelaine de Sèvres, canapé en bois d'acajou, garde-robe, rien ne fut oublié." Pensions et rentes viagères furent attribuées à toute sa domesticité. Et à Marie-Antoinette, "personne que j'ai toujours aimée et chérie jusqu'à mon dernier soupir", la princesse légua sa montre à réveil "pour lui rappeler l'heure de notre séparation et celles que nous avons passées ensemble."

D'après "La princesse Lamballe intime (d'après les confidences de son médecin)", du Docteur Cabanes, la princesse a également légué une pension à son médecin et 3.000 francs à l'Hôtel-Dieu "plus 150 livres de pension viagère pour avoir soin de mes chiens, cette pension à finir à la mort des chiens".

Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Lun 8 Oct - 8:51

Je ne me souvenais plus de cette rente pour les chiens... Merci, voilà un rappel qui me met de bonne humeur de grand matin.  

Voilà qui nous apprend de plus que la princesse avait plus d'un chien.  Very Happy

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Lun 8 Oct - 15:13

pimprenelle a écrit:
Je ne me souvenais plus de cette rente pour les chiens... Merci, Cosmo, voilà un rappel qui me met de bonne humeur de grand matin.

Voilà qui nous apprend de plus que la princesse avait plus d'un chien. Very Happy

Et oui!! Moi aussi, si j'avais la place pour en avoir plusieurs, j'aurais copié la princesse. Ils sont si fidèles et souvent très drôles!! Donc, je peux comprendre qu'ils aient pu hérité de "quelques biens". Non ? Wink
Amicalement.
Château
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Lun 8 Oct - 15:43

Reinette a écrit:
La charge de surintendante lui rapportait énormément. Il y a bien dû avoir quelques restes ! Et j'imagine tout à fait Louis-Phiilippe réclamer sa part en 1815...

Certes, mais la vie de cour coûte aussi énormément. Bien souvent les charges suffisaient à peine, et elle n'avait pas de terre en propre. Et il semble bien que son testament ne distingue pas de légataire principal (ni Savoie, ni Orléans).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Lun 8 Oct - 18:28

J'aime beaucoup cette illustration du massacre de la Princesse, par Léon-Maxime Faivre (1908)
A noter : la présence à droite de la borne sur laquelle l'infortunée aurait été décapitée après avoir été massacrée, et en arrière-plan l'agitation sans doute due à la sortie d'autres prisonniers destinés à la vindicte du peuple.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Lun 8 Oct - 18:48

C.F Chauveau-Lagarde a écrit:
J'aime beaucoup cette illustration du massacre de la Princesse, par Léon-Maxime Faivre (1908)
Ah ! sordide ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Lun 8 Oct - 18:55

Je ne suis donc pas le seul adepte!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Lun 8 Oct - 21:22

Être fasciné par l'horreur ne veut pas dire être un déséquilibré, je vous rassure sur mon état mental Smile

Mais la composition de ce tableau en dit beaucoup sur l'interprétation de cette partie de l'Histoire fin XIXè.
Le corps de la princesse y est transcendé, lumineux, comme sont souvent représentés les martyrs dans la peinture classique.
En contraste, les visages horribles et l'anarchie des autres personnages expriment tout le côté négatif de la Révolution.
Et près du corps, quelques personnages de dos à l'expression plus neutre, dubitative. Comme s'ils se demandaient si tout cela n'allait pas trop loin.

Comme beaucoup de Français, sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Lun 8 Oct - 23:20

pimprenelle a écrit:
Je ne me souvenais plus de cette rente pour les chiens... Merci, voilà un rappel qui me met de bonne humeur de grand matin.  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Lun 8 Oct - 23:49

C.F Chauveau-Lagarde a écrit:
Être fasciné par l'horreur ne veut pas dire être un déséquilibré, je vous rassure sur mon état mental Smile

Mais la composition de ce tableau en dit beaucoup sur l'interprétation de cette partie de l'Histoire fin XIXè.
Le corps de la princesse y est transcendé, lumineux, comme sont souvent représentés les martyrs dans la peinture classique.
En contraste, les visages horribles et l'anarchie des autres personnages expriment tout le côté négatif de la Révolution.
Et près du corps, quelques personnages de dos à l'expression plus neutre, dubitative. Comme s'ils se demandaient si tout cela n'allait pas trop loin.

Comme beaucoup de Français, sans doute.

Bravo pour cette description. Very Happy La présence des jeunes enfants, regardant le corps dénudé et ensanglanté de la princesse, accentue également la violence du tableau. Il s'agit d'une oeuvre de Léon-Maxime Faivre, présentée au Salon des Artistes Français en 1908.

La même technique de "blanchiment" de l'héroïne martyre a été utilisée par William Hamilton dans le tableau suivant (réalisé en 1794), censé représenter la reine allant au supplice :



Seul regret : à l'instar de Léon-Maxime Faivre dans son tableau "La Mort de la princesse de Lamballe", William Hamilton n'a pas cherché à représenter son héroïne sous ses traits réels (ni la reine, ni la princesse ne sont reconnaissables sur ces oeuvres).

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Mar 9 Oct - 10:42

Comment ne pas penser bientôt à ce triste anniversaire du 16 octobre ! Sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Mar 9 Oct - 15:10


Voici le dernier portrait de la PRINCESSE DE LAMBALLE exécuté à la prison de LA FORCE quelques heures avant son assassinat !!!!
Quelle différence entre ce dessin et les portraits en grande robe avec une haute coiffure !!!

Dans le récit de sa mort on rapporte que "l'exécuteur !!!" l'aurait saisi par son chignon !!!!!

MARIE ANTOINETTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Mar 9 Oct - 18:58

Il est vrai que ce portrait est assez incroyable : elle ressemble si je puis me permettre à une femme "normale". Pas à une princesse évanescente, toujours gracieuse, entourée de mille et une roses.

Nous toutes, jeunes ou moins jeunes du Boudoir, pourrions très bien lui ressembler : des créoles en boucles d'oreilles (et non pas des pendants de diamants ), un chignon d'une simplicité confondante pour cette dame qui s'est coiffée des poufs les plus extraordinaires, rien qui ne la montre comme une des femmes des plus élevées socialement d'Europe.
Certes, elle était en prison... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Mar 9 Oct - 19:22

Reinette a écrit:
Certes, elle était en prison...
Eh oui... Wink

C’est un portrait que nous avons souvent inséré dans nos échanges ici, mais il est bien normal qu’il refasse surface périodiquement.
Si on l’accepte pour tel, je l’aime assez, et je trouve qu’il lui ressemble plutôt (quoique Olivier Blanc pense le contraire).

Voici l’original, avec la mention manuscrite de l’auteur :


Et une autre version, peut-être moins connue du Boudoir, signée du même Gabriel et également datée.
Conservée à la bibliothèque municipale de Versailles :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Mar 9 Oct - 19:27

Je ne connaissais pas ces portraits, merci beaucoup, c'est vrai qu'il est très simple en comparaison de sa vie...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Mar 9 Oct - 19:58

je ne connaissais pas ce portrait.

Pauvre princesse Sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Dim 4 Nov - 20:55

Dans Les années terribles, on voit la Princesse de Lamballe torturée en lui enfonçant comme un clou. Or, il me semble que les révolutionnaires l'ont maltraitée une fois morte...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Dim 4 Nov - 22:30

Je ne connaissais pas ces portraits non plus !!! Merci la Nuit !!! Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Lun 5 Nov - 15:13

Citation :
Dans Les années terribles, on voit la Princesse de Lamballe torturée en lui enfonçant comme un clou. Or, il me semble que les révolutionnaires l'ont maltraitée une fois morte...

la princesse de Lamballe fut d'abord attaquée par un coup de massue, puis tuée à coups de piques et de hache. C'est une fois morte que son cadavre fut mis en pièces...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   Lun 5 Nov - 18:06

Il me semblait bien que ce fut passer comme cela!
Dans le film, on la voit allongée et menottée puis torturée vivante!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le massacre de la princesse de Lamballe   

Revenir en haut Aller en bas
 
le massacre de la princesse de Lamballe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Halte au massacre des pigeons au Havre
» Vidéo sur massacre de dauphin
» Massacre de chiens par l'armée Boliviene.
» Massacre d'oiseaux
» Protection des animaux: Massacre au Danemark contre les Calderons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: