Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La princesse de Lamballe Grande Maîtresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Sam 14 Mar - 16:40

d'eon a écrit:
Voici la page du site maçonnique concernant la Princesse de Lamballe


http://oitar.nuxit.net/html/modules/news/article.php?storyid=12






Merci, Chevalier ! Very Happy Malheureusement ce texte ne donne pas de détails sur les relations et activités maçonniques de la princesse ... Je reste sur ma faim !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Sam 14 Mar - 16:45

Comme vous, à la lecture de cette page, j'étais insatisfait. Mais il est bon de voir que les maçons reconnaissent qu'elle fasse partie des leurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Sam 14 Mar - 18:32

Mme de Lamballe avait même un titre qui la plaçait au premier rang ! Mme de Méré écrit :

" M. de Chartres, qui avait fait plusieurs voyages en Angleterre, était initié à tous les mystères des maçons, et la faction qui projetait déjà la subversion de l'ordre social, le conduisait, sans qu'il s'en doutât, au but qu'elle se proposait, persuadée que ces réunions, qui paraissaient si frivoles par le genre de travaux des soeurs, pouvaient être utile au projet qu'elle avait conçu de renverser du trône la branche régnante, pour y placer un chef de son choix, qui n'aurait d'autres prérogatives que celles du président des Etats-Unis, avec la seule différence que cette place serait héréditaire. Elle avait depuis longtemps jeté les yeux sur le duc en le nommant "Grand Orient de France" : ce qui lui donnait un nombre de partisans dans la classe la plus éclairée et la plus opulente du royaume.
Pour cacher ces trames, il fut proposé dans le conseil secret, de faire madame la princesse de Lamballe Grande Maitresse. On ne put l'y déterminer qu'en lui disant, ce qui était vrai, que ces associations étaient d'une grande utilité pour les malheureux, et que sa présence ne ferait encore qu'exciter la générosité des frères. Et, quoiqu'elle eût un secret éloignement pour ces assemblées, comme elle était loin d'imaginer que des apparences si vertueuses cachassent des projets si destructeurs pour la maison royale, elle accepta.
Le jour indiqué pour recevoir la princesse, fut le 20 Février 1781 .... "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Sam 14 Mar - 18:53

Merci pour ces précisions
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31659
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Sam 14 Mar - 18:53

Ce témoignage est intéressant, car il aborde le sujet des motivations de la princesse de Lamballe quant à son entrée dans une loge. Elle aurait donc été dupée et attirée par de belles paroles? Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Sam 14 Mar - 19:10

Dupée, oui et non. Le but de la Maçonnerie était bien humanitaire, noble et généreux. Mme de Lamballe ne pouvait que souscrire à une œuvre qui voulait élever l'homme vers les sphères intellectuelles, philosophiques, d'une société fraternelle idéale d'où la misère serait bannie ...... elle ne songeait pas que l'égalitarisme doit couper toutes les têtes qui dépassent.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31659
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Sam 14 Mar - 19:29

Oui mais justement, dupée dans le sens où on lui a bien caché ces choses là, en ne lui montrant que les fleurs Very Happy
Mais c'est sûr que Lamballe n'était pas la seule dans ce cas, je pense que toutes les loges ne suivaient pas les mêmes lignes, sinon il n'y aurait pas eu autant de royalistes parmi les franc-maçons :s:

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Sam 14 Mar - 19:52

Bien entendu ! Son côté très subversif aurait fait peur à plus d'un.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Dim 15 Mar - 10:22

Regardez ce que j'ai trouvé sur un site nationaliste.


Cette infortunée princesse, qui fut, personne ne l’ignore, l’amie dévouée de la reine Marie-Antoinette, avait eu la faiblesse, en 1777, de se laisser affilier à la Franc-Maçonnerie, dont elle ne soupçonnait pas les tendances. Le but de la secte était, à cette époque, d’accaparer quelques personnes de la Cour, surtout celles admises dans l’intimité des souverains. La princesse aimait les fêtes ; on la prit par son faible. Elle fut initiée par la Loge La Candeur, de Paris.

En 1781, elle fut élue Grande Maîtresse de la Mère Loge Ecossaise d’Adoption, c’est-à-dire qu’elle fut mise à la tête des Loges de Dames. Le jour de son installation, la « Sérénissime Sœur de Lamballe », le maillet en main, put entendre le Frère Robineau lui chanter, au nom du rite, des couplets fort galants :
« Amour, ne cherche plus ta mère/Aux champs de Gnide ou de Paphos/Vénus abandonne Cythère/Pour présider à nos travaux. Etc... »

D’un esprit très léger, elle ne comprit pas ce qui se tramait dans les Loges et n’ouvrit les yeux que lorsque la Révolution eut éclaté.
Mais alors elle fit son devoir sans aucune défaillance. Elle s’efforça de réparer le mal dont elle avait été la complice inconsciente. En novembre 1791, elle prit l’initiative de la surveillance qu’il était nécessaire d’exercer sur tous les foyers de conspiration. La secte jura de lui faire payer de sa vie son loyal retour au bien.

Au 10 août 1792, la princesse de Lamballe suivit, avec le plus grand courage, la famille royale à l’Assemblée, puis au Temple. Dans la nuit du 19 au 20 août, elle fut transférée à la Force.

Son sacrifice était héroïque ; elle savait, la malheureuse, quel sort l’attendait. On en a la preuve.

En effet, c’est après la fuite de Varennes (juin 1791) que la princesse avait eu les preuves du rôle joué par la secte. Chargée d’une mission en Angleterre, elle avait constaté, avec douleur, l’influence que les Loges exerçaient sur Pitt, le conseiller du roi Georges ; celui-ci avait refusé son intervention, Pitt avait été jusqu’à dire que Louis XVI n’avait que ce qu’il méritait. Après un court séjour en Angleterre, la princesse était passée à Aix-la-Chapelle ; c’est à ce moment qu’elle avait brisé les liens maçonniques. Elle avait rompu avec la secte, et, circonstance significative, fait aussitôt son testament ; ce document, qui a été publié, est daté du 15 octobre 1791. Puis, elle était rentrée en France, pour lier son sort à celui de la famille royale.

Le 3 septembre 1792, à la Force, elle comparut devant le tribunal de sang, présidé par le franc-maçon Hébert. Sa vaillante attitude a été immortalisée par Peltier et Bertrand de Molleville. Conduite dans la rue du Roi-de-Sicile, elle fut égorgée par les massacreurs. Un de ces misérables voulut lui enlever son bonnet avec la pointe d’un sabre et la blessa au front ; un autre la renversa d’un coup de bûche ; elle fut achevée à coups de sabre et de pique. Son corps fut mutilé, telle était la rage de ces scélérats ; on lui arracha le cœur ; on coupa sa tête, qui fut promenée, au bout d’une pique, jusque sous les fenêtres du Temple.



Plus tard, en 1796, ses assassins furent jugés. Un des principaux, Nicolas Le Grand, franc-maçon, fut condamné à vingt ans de fers ; un autre, nommé Charlat, également franc-maçon, s’était engagé pour aller combattre les Vendéens, mais il fut tué par ses camarades, à qui il faisait horreur à raison de sa participation au crime.

Hiram
Tiré de L'Héritage n°1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Dim 15 Mar - 10:26

Voilà qui sème davantage le trouble sur le massacre en lui-même.
Après lecture de cet article, je me suis demandé si l'assassinat de la Princesse n'était pas un règlement de compte entre francs maçons. Question
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Dim 15 Mar - 10:32

Merci, Chevalier, voilà qui est passionnant ! Que peut signifier: " En novembre 1791, elle prit l’initiative de la surveillance qu’il était nécessaire d’exercer sur tous les foyers de conspiration." ??? Que, quoi, qui, pouvait-elle surveiller ???
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Dim 15 Mar - 10:38

J'ai l'impression qu'elle s'est rendue compte qu'on l'avait manipulée pour infiltrer la Cour.
La lecture de la phrase que vous citez est sujete à interprétation. Pour moi, au premier abord, j'ai le sentiment qu'elle se méfie des maçons et, tout en étant à la Cour, tente de les garder à l'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Dim 15 Mar - 10:40

De là à dire que les maçons sont responsables de la chute de la royauté... Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Dim 15 Mar - 10:47

d'eon a écrit:
Voilà qui sème davantage le trouble sur le massacre en lui-même.
Après lecture de cet article, je me suis demandé si l'assassinat de la Princesse n'était pas un règlement de compte entre francs maçons. Question



C'est à se demander !!!

" On avait jeté à la prison de la Petite Force, rue Pavée (au Marais) la princesse de Lamballe, l'une des dupes infortunées que la Franc-Maçonnerie avait le plus adulées, dans ses Temples hypocrites. ( Pour mieux endormir le pouvoir, c'était elle que peu d'années aupararvant la Secte avait sacrée Grande Maîtresse d'une des plus importantes loges féminines).
" On avait décidé de l'immoler", écrivent les docteurs Cabanes et Nass dans leur livre si poignant "La Névrose révolutionnaire". Et ils citent le journal intime, resté jusqu'à aujourd'hui inédit, du médecin même de la princesse, le Dr Seiffert, qui fit de nombreuses démarches pour que la malheureuse femme fut relâchée comme l'avaient été la plupart de ses compagnes d'arrestation."

( André Baron (Louis Dasté) : " Les sociétés secrètes, leurs crimes, depuis les initiés d'Isis jusqu'aux Francs Maçons modernes " )
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Dim 15 Mar - 10:48

Oups ! C'est en effet bien compliqué... Pouvez-vous nous donnez les références du site, chevalier ?

Il semble que beaucoup de faits soient affirmés, sans qu'en soient données les preuves. Comment les auteurs savent-ils que Madame de Lamballe rompit avec la maçonnerie en 91, à Metz ?

On sait qu'elle a rédigé là son testament, qui est d'ailleurs très émouvant. On ne sait pas très bien pourquoi elle a éprouvé le besoin de le faire. Sans doute avant de rejoindre Marie Antoinette aux Tuileries...

A-t-elle à ce moment écrit une lettres aux instances maçonniques ? Rencontré des maçons auxquels elle aurait signifié sa démission ? Shocked

On ne démissionne pas de la franc maçonnerie comme d'une entreprise... et j'aurais plutôt tendance à penser que, si Madame de Lamballe a pris ses distances par rapport à l'ordre, c'est lorsqu'elle en a pris avec les Orléans.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Dim 15 Mar - 10:58

Voilà qui est fait

Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31659
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Dim 15 Mar - 11:01

Incroyable je n'avais jamais lu cette version

Mais c'est difficile à croire, les mouvements de foule étaient déjà très d'actualité, et Lamballe n'a aps été la seule victime...
Décidément les franc-maçons sont vraiment mêlés à toutes les sauces

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Dim 15 Mar - 11:10

La princesse de Lamballe est beaucoup plus compliquée qu'il n'y paraît, bien loin de l'image véhiculée depuis 200ans. Une femme complexe et intéressante. Les zones d'ombre autour de sa mort en sont le reflet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Dim 15 Mar - 11:12

Chou ! Les massacres de septembre n'étaient pas "un mouvement de foule".
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31659
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Dim 15 Mar - 11:40

Les massacres des prisons oui, mais ceux qui se faisaient à la sortie du tribunal révolutionnaire l'étaient non? Que ces foules aient été manipulées par quelques meneurs au début j'y crois aussi complètement, mais ensuite c'était l'anarchie spontanée et non réfléchie Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Dim 15 Mar - 14:36

d'eon a écrit:
Voilà qui est fait
Merci, très cher d'Eon. Ce n'est pas un site très objectif, ils ont une dent contre la franc maçonnerie. Donc, prudence... d'autant plus qu'ils ne donnent aucune preuve des faits qu'ils avancent.

Nesta Webster n'est pas objective non plus, mais les témoignages qu'elle cite méritent d'être pris en considération.

Sinon, sans sources, c'est trop facile de rejeter la franc maçonnerie en bloc et par principe.  Shocked

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Dim 15 Mar - 14:39

Chou d'amour a écrit:
Incroyable je n'avais jamais lu cette version

Mais c'est difficile à croire, les mouvements de foule étaient déjà très d'actualité, et Lamballe n'a aps été la seule victime...
Décidément les franc-maçons sont vraiment mêlés à toutes les sauces
Mis à toutes les sauces... mais également mêlés à tout ! Wink

Ce n'est toutefois pas la première fois que j'entends dire que l'exécution de Madame de Lamballe serait un règlement de compte maçonnique. Certains y reconnaissent même des rituels. Je ne dis pas que je suis cette hypothèse, je me contente de vous la livrer. Shocked

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Dim 15 Mar - 14:42

Chou d'amour a écrit:
Les massacres des prisons oui, mais ceux qui se faisaient à la sortie du tribunal révolutionnaire l'étaient non? Que ces foules aient été manipulées par quelques meneurs au début j'y crois aussi complètement, mais ensuite c'était l'anarchie spontanée et non réfléchie Very Happy
Tu crois ? La joyeuse anarchie qui amène une foule à massacrer des gens ? Shocked

Moi, je pense plutôt que les massacres de septembre, comme la prise de la Bastille et les journées d'octobre, ont été des catastrophes savamment orchestrées.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Dim 15 Mar - 14:49

pimprenelle a écrit:
d'eon a écrit:
Voilà qui est fait
Merci, très cher d'Eon. Ce n'est pas un site très objectif, ils ont une dent contre la franc maçonnerie. Donc, prudence... d'autant plus qu'ils ne donnent aucune preuve des faits qu'ils avancent.

Nesta Webster n'est pas objective non plus, mais les témoignages qu'elle cite méritent d'être pris en considération.

Sinon, sans sources, c'est trop facile de rejeter la franc maçonnerie en bloc et par principe.  Shocked

Il est vrai que les sources ne sont pas citées et que le site transpire la subjectivité mais je trouve les faits troublants. A nous ensuite d'essayer de recouper les différentes informations et de creuser, creuser, creuser.... Surprised

Pour ma part, c'est la première fois que j'entendais cette thèse d'un règlement de compte maçonnique dans l'assassinat de la Princesse. Mais il est vrai que je ne m'étais pas encore vraiment penché suur le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   Dim 15 Mar - 14:51

d'eon a écrit:
La princesse de Lamballe est beaucoup plus compliquée qu'il n'y paraît, bien loin de l'image véhiculée depuis 200ans. Une femme complexe et intéressante. Les zones d'ombre autour de sa mort en sont le reflet.
Je suis d'accord avec ça. Le rôle de la princesse de Lamballe, en politique, notamment, mériterait d'être éclairci.

Dans son excellente biographie de la princesse, Alain Vircondelet ne s'attarde pas sur ses activités maçonniques. Il considère, lui aussi, que cette âme généreuse s'est sentie attirée par le côté philanthropique.

Elle aurait été aveuglée, selon lui :

La princesse de Lamballe était à l'aise dans ce « délire de bienveillance» et bien que la poésie qui y fut débitée n'était guère soignée, elle trouvait dans ces assemblées de quoi combler sa solitude et sa détresse. Sans discernement politique, elle ne pouvait concevoir qu'elle était manipulée ni prévoir le rôle que jouerait la maçonnerie dans les années à venir contre ceux-là qu'elle aimait envers et contre tout. L'érosion lancinante de l'Église et de la monar-chie ne lui était pas sensible. Elle ne pensait pas que la maçonnerie pouvait en être l'instrument. Au contraire, elle y voyait une pratique de la charité semblable à celle qu'exerçait son beau-père, le dévot Penthièvre... (p. 144)

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La princesse de Lamballe Grande Maîtresse   

Revenir en haut Aller en bas
 
La princesse de Lamballe Grande Maîtresse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pourriez-vous me dire comment interpréter les petits sujets ?
» Reportage sur les petites combines de la grande distribution
» Saint Jean-Baptiste-Marie Vianney Curé d'Ars et commentaire du jour "Femme, ta foi est grande"
» «La grande inspiratrice de ce monde, c'est la mort»
» La Grande Armée en quelques chiffres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: