Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 17 février 1672: Décès de Madeleine Béjart

Aller en bas 
AuteurMessage
yann sinclair

avatar

Nombre de messages : 12582
Age : 60
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 10/01/2016

MessageSujet: 17 février 1672: Décès de Madeleine Béjart   Mar 26 Déc - 10:20

Mercredi 17 février 1672


https://fr.wikipedia.org/wiki/Madeleine_B%C3%A9jart
Madeleine Béjart
Madeleine (Magdelaine) Béjart

Comédienne française

Née le 08 janvier 1618 à Paris (Saint-Paul)
Baptisée à Paris le 08 janvier 1618
Décédée le 17 février 1672 à Paris à l'âge de 54 ans
Inhumée à Paris (Saint-Paul)


Elle appartenait à la famille Béjart, célèbre famille de comédiens du XVIIe siècle.

Madeleine est le deuxième enfant de  

   Joseph Béjart (Georges Béjart), Écuyer, sieur de Belleville. Procureur au Châtelet de Paris, puis huissier des Eaux & Forêts au Palais Né en 1585 - Décédé en janvier 1643 à l'âge de 58 ans

   Marie Hervé Toilière-lingère. Née le 1er août 1593 - Décédée le 9 janvier 1670 rue Fromenteau à Paris à l'âge de 76 ans. Inhumée le 10 janvier 1670 à Saint-Germain l'Auxerrois à Paris


   Relation avec Esprit de Raymond de Mormoiron. seigneur de Modène, baron de Modène (diocèse de Carpentras) Chambellan des affaires de Monseigneur, frère unique du roi Né le 1er janvier 1608 - Décédé le 1er décembre 1672 à l'âge de 64 ans


dont
       Françoise Béjard Née en 1638 à Paris. Baptisée le 11 juillet 1638 - Décédée (jeune)


   Filleul: Jean Baptiste Villequin 1652
   Filleule: Marie Madeleine Esprit Pocquelin 1665-1723

Avec son frère aîné, appelé également Joseph, elle joue au Théâtre du Marais et en province à la fin des années 1630.



La seconde des onze enfants de Joseph Béjart, huissier des eaux & forêts, et de Marie Hervé, qui fut peut-être elle-même comédienne de campagne, Madeleine Béjart, émancipée dès l'âge de seize ans, débute très tôt au théâtre. Elle est signalée en province et au Théâtre du Marais. Elle a, en 1638, une fille du comte de Modène, et possède une maison dans le quartier du Marais, que fréquente le jeune Poquelin. Le 30 juin 1643, elle signe avec Jean-Baptiste Poquelin et huit autres comédiens, dont son frère Joseph et sa sœur Geneviève, l'acte d'association de l'Illustre Théâtre. Après les déboires de l'Illustre Théâtre à Paris, elle suit Molière dans la troupe du duc d'Epernon et partage sa vie de comédien ambulant, administrant la troupe et y tenant les premiers rôles féminins. En 1656, elle crée Marinette dans le Dépit amoureux. A Avignon, où se trouve la troupe vers 1658, elle fait la connaissance du peintre Pierre Mignard, qui sera son exécuteur testamentaire et qui fera plusieurs portraits de Molière. A Paris, Madeleine crée le rôle de Madelon, écrit pour elle, dans les Précieuses ridicules. Elle joue dans Don Garcie de Navarre, Sganarelle ou le Cocu imaginaire. En 1661, elle est Lisette dans l’École des maris, et la belle naïade du prologue des Fâcheux, à Vaux-le Vicomte. Ses autres rôles sont: peut-être Georgette dans l’École des femmes, la première égyptienne du Mariage forcé, son propre rôle dans l'Impromptu de Versailles, où elle fait la preuve de son autorité dans la troupe, Diane, dans les Plaisirs de l'Ile enchantée à Versailles elle danse et chante à ravir -, Philis dans la Princesse d'Elide. La même année 1664, elle crée le rôle de Jocaste dans la première tragédie de Racine, la Thébaïde. Après Corinne, dans Mélicerte, elle crée Dorine dans Tartuffe, Frosine dans l'Avare, Nérine, dans Monsieur de Pourceaugnac, et termine sa carrière avec Cléonice, des Amants magnifiques. En 1670, autant par scrupule religieux qu en raison de sa mauvaise santé, elle renonce solennellement au théâtre. Elle reste néanmoins proche de Molière, dont elle a tenu la fille sur les fonts baptismaux, et elle s'éteint le 17 février 1672, un an jour pour jour avant lui.

Biographie


En 1643, elle fonde avec Molière l'« Illustre Théâtre » dont elle est un temps directrice, avant que l’entreprise ne croule sous les dettes.


Issue d’une famille férue de théâtre, actrice accomplie, elle sut par la suite faire montre d’un talent de gestionnaire et contribua à la bonne marche de la troupe recomposée.


Bien qu’ayant le libre choix de son rôle dans la distribution des farces et comédies composées par Molière, elle s’oriente peu à peu vers des emplois de servante, telle Dorine dans Tartuffe, ou de femme d'intrigue, comme Frosine dans L'Avare, laissant les premiers rôles à la belle mademoiselle Du Parc ou à Armande, sa jeune sœur (ou sa propre fille selon d’autres sources), qui deviendra par la suite sa rivale dans sa liaison tourmentée avec Molière.


Aussi tumultueuse que fut leur relation, le célèbre dramaturge décéda néanmoins un an jour pour jour après celle qui fut l’instigatrice de sa carrière théâtrale.


Un contemporain, Georges de Scudéry, fait d'elle ce portrait élogieux:

« Elle était belle, elle était galante, elle avait beaucoup d'esprit, elle chantait bien; elle dansait bien ; elle jouait de toute sorte d'instruments; elle écrivait fort joliment en vers et en prose et sa conversation était fort divertissante. Elle était de plus une des meilleures actrices de son siècle et son récit avait tant de charmes qu'elle inspirait véritablement toutes les feintes passions qu'on lui voyait représenter sur le Théâtre »

Quelques-uns de ses rôles

   Dorine dans Tartuffe
   Frosine dans L'Avare
   Elise ou Done Elvire dans Dom Garcie de Navarre ou le Prince jaloux

_________________

👑    👑   👑
king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louis-xvi.over-blog.net/
 
17 février 1672: Décès de Madeleine Béjart
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 28 février 1966 décès de Charles Bassett et Elliot See
» Nous venons d’apprendre le décès de Madeleine Aumont-La Voyante de Dozulé (La Croix Glorieuse) ce Samedi 30 Janvier 2016
» 4 février 2016 - Décès d'Edgar Mitchell
» 27 janvier 2016 : décès de Madeleine AUMONT, la voyante de Dozulé !
» 19 février 1799: Décès de Jean-Charles de Borda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Au fil des jours :: Avant 1700 :: Février-
Sauter vers: