Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le charme de Marie Antoinette

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   Sam 18 Juil - 18:49

Chou d'amour a écrit:

Et encore une superbe description par Mme de Staël, concise mais véritablement juste.
Belle phrase en effet. Pour sûr, elle avait le sens de la formule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   Sam 18 Juil - 19:43

C'est pour tout ça que nous l'aimons et l'admirons
Nous ne sommes pas passionnés de Marie-Antoinette pour rien

Petit Louis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   Dim 19 Juil - 14:24

Oui, elle a beaucoup de charme, ça se sent même dans ses portraits Smile
Fleurdelys
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   Dim 19 Juil - 17:56

Surtout dans ceux d'EVLB qui a su capter cette petite chose d'exceptionnel chez notre Reine.

Petit Louis.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   Dim 19 Juil - 19:08

Elle l'a très bien captée c'est vrai, et elle l'a en parallèle amplifiée il faut le dire

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: LE CHARME DE MARIE ANTOINETTE.   Ven 25 Déc - 15:59

Le mot est bien trouvé : bien que belle, MARIE ANTOINETTE avait ce "petit truc en plus", ce "je ne sais quoi" qui est parfois plus fort que la beauté. On peut définir la beauté, c'est plus difficile pour le charme.
Elle avait surtout la classe ! L'allure d'une souveraine. TILLY, son page (avec qui c'était pourtant pas le grand amour) l'a très bien dit :"en fait, si je ne me trompe, comme on approche leur chaise aux autres femmes, on aurait toujours voulu lui approcher son trône"...
Sa beauté est réelle malgré les défauts (yeux à fleur de tête, nez busqué, lèvre inférieure trop prononcée) mais c'est bien "autre chose" qui a tant envouté tant d'hommes. Et puis, Elle avait du goût : Elle savait se mettre en valeur, marier les couleurs, les tissus, les accessoires. Tout comme Elle avait ce côté... "public relations", l'art de recevoir, de paraître... Jusqu'en 1789, être invité par la Reine était le privilège suprême. Une allure de souveraine, la classe, le style, une certaine beauté... Un sacré atout pour une reine.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39962
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   Ven 25 Déc - 16:05

Oui, Marie Antoinette avait une classe incroyable, qui venait de son tempérament. Elle était naturellement digne et orgueilleuse... voire même crâneuse.

Ce qui semblait aussi un autre ressort de sa beauté, c'était qu'elle irradiait dans le mouvement. Hiératique immobile, elle devenait d'une grâce exquise quand elle se mouvait.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   Ven 25 Déc - 16:11

J'aime ce que vous dites Mr de Calonne! C'est tellement juste! J'ajouterais le fait que Marie Antoinette tenais son charme aussi de son romantisme... (romantisme qu'elle exprima dans bien des domaines! à commencer par la décoration du hameau! )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   Sam 26 Déc - 14:20

Le romantisme de Marie Antoinette, c'est aussi son goût pour l'indépendance, comme le dit Évelyne Lever dans une émission de c’est dans l’air : "c'est un personnage romantique, et tragique"
D'ailleurs,ce n'est pas pour rien qu'elle fut si proche de Fersen, lui même fort romantique, comme personnage!(attention, romantisme est un peu anachronique, l'on devrait plutôt parler de préromantisme, comme le dit mon professeur d'Histoire de l'art, mais c'est en somme un bien petit détail, car notre reine n'a rien a envier au personnages des romans romantiques du XIXe siècle! Et au contraire, elle est bien réelle… )
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39962
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   Sam 26 Déc - 14:22

En cette fin de siècle, qui signait aussi la fin d'un monde, ils étaient tous un peu "romantiques", avec leur sensibilité exacerbée et leurs nerfs à fleur de peau.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   Sam 26 Déc - 14:35

Oui, mais Marie Antoinette a tout même fait imprimer SON romantisme dans son style... et cela fait partie a part entière de ce charme, de cette personnalité qu'elle avait...
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39962
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   Sam 26 Déc - 14:59

Je ne sais pas... Tout dépend d'abord dans quel sens on entend le terme "romantique". Accollé à "tragique", j'y reconnais surtout les fantasmes de bon nombre de biographes.

Marie Antoinette ne fut tragique que par la force des circonstances. Son courage lui donna une dimension historique, mais une faiblesse humaine à la du Barry eût été tout aussi tragiquement émouvante.

En revanche, par sa sensibilité, son émotivité, son hyper-réceptivité, la reine présente des caractéristiques tout à fait romantiques. Elles sont bien dans l'air du temps, mais correspondent aussi à sa personnalité profonde.

Elle serait alors romantique dans le sens le plus littéraire du terme... limite gothique. Wink

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: LE CHARME DE MARIE ANTOINETTE.   Sam 26 Déc - 15:42

Il est vrai qu'elle nous apparaît tragique, à nous, par effet rétroactif, car nous connaissons la fin de l'histoire, de son histoire. Pour le romantisme, il faut compter avec son caractère intuitif, sensible et réceptif, mais aussi son imagination créatrice, son côté passionné. De ce point de vue, elle est digne de ses origines d'Europe centrale : ce côté "bohême" qui marquera VIENNE, PRAGUE, BUDAPEST au siècle suivant.
MARIE ANTOINETTE est fondamentalement un pied dans le XIXème, avec cette vitalité, toujours en mouvement, papillonant d'un sujet à l'autre, comme une valse grisante...
Dans une socièté figée, sclérosée qui prônait un néo-classicisme froid et impeccable, son émotivité, sa fragilité, devaient la rendre infiniment attractive. MARIE ANTOINETTE n'était pas une idole, une icône froide et inaccessible. Elle paraissait plus comme une femme de chair et de sang, à la fois Reine et humaine, proche. Une grande partie de l'attraction qu'Elle exerce vient de là : Elle est la Reine, personnage sacré, mais en même temps, Elle est terriblement femme...
Si l'on ajoute cette mélancolie rêveuse qui ne la quittait guère, le tableau est définitivement romantique.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   Dim 27 Déc - 20:48

Marie-Antoinette était magnifiquement à l'aise en public et elle savait évoluer dans ces milieux là, même si paradoxalement elle recherchait aussi la tranquillité Wink
Le charme, ou le charisme, sont deux choses qu'elle avait et qu'elle savait mettre en valeur, de manière intuitive et normale Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   Dim 15 Jan - 16:12

Le charme de Marie-Antoinette émanait pour beaucoup de son tact, et la délicatesse qu'elle savait mettre dans ses rapports avec tout le monde .
Par exemple, en été 1776, elle se promène au Moulin-Joli de Vatelet où milady Lucan vient de dîner . Comme la Reine ne connaît pas cette dame, elle s'informe, la prie de s'approcher, l'interroge sur son talent de peintre, demande à voir ses miniatures . Elle s'extasie et émet le désir d'en posséder . Mme Lucan lui laisse le choix, et Marie-Antoinette, avec sa grâce coutumière, en prend deux qui sont les portraits du fils et de la fille de la milady .

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   Dim 15 Jan - 16:40

Très jolie anecdote, en effet !
Tout le tact et la délicatesse de Marie-Antoinette.

Ce Moulin-Joli était la résidence campagnarde préférée de madame Vigée-Lebrun qui y était régulièrement invitée avec ses amis Hubert Robert, Vaudreuil, etc.
Je ne suis donc pas étonnée d'y retrouver Marie-Antoinette her-self ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   Dim 15 Jan - 16:44



Cours et cuisines du Moulin Joly.
Dessin à la plume, encre de Chine et aquarelle par Watelet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   Dim 15 Jan - 21:18


En connaissez-vous cette représentation :



Couverture du catalogue de l'exposition :



Moulin Joly, un jardin enchanté au siècle des Lumières

Auteur : Catalogue de l’exposition conçue par Christine Dessemme, Cécile Maincion & Isabelle Leunuque
Editeur : Ville de Colombes
Date de dépôt : 2006

La Ville de Colombes (Hauts-de-Seine) a organisé jusqu'au 24 février 2007 au sein de son Musée d'art et d'histoire (2, rue Gabriel Péri) une exposition intitulée « Moulin Joly, un jardin au siècle des Lumières » qui retraçait l’histoire et dévoilait le charme de la propriété du Moulin Joly aujourd’hui disparue et située en partie sur l’emplacement de l’actuel parc départemental Pierre Lagravère. Le parc du Moulin Joly a été conçu vers 1754 par Claude-Henri Watelet (1718-1786), érudit, amateur d'art, conseiller du Roi, receveur général des finances, peintre, dessinateur, sculpteur, violoniste, membre de l’Académie royale et théoricien du jardin. Il est l'ami de Jean-Honoré Fragonard, de François Boucher et de Jean Le Rond d'Alembert. Il a d'ailleurs écrit 30 articles sur les beaux-arts et la gravure dans « L'Encyclopédie ». Il est surtout connu pour être l’auteur d'un « Essai sur les jardins » (écrit en 1764 et publié en 1774), dont une réédition est également présentée dans cette même rubrique Internet. Le catalogue débute par un texte de Michel Baridon, professeur émérite de l'université de Bourgogne, membre du conseil scientifique du Conseil national des parcs et jardins et du conseil scientifique de l'Etablissement public de Versailles (Yvelines). Il aborde le passage du jardin baroque (de style « Le Nôtre ») au jardin paysager, dit « anglo-chinois ». Les autres textes reviennent sur l'« Essai sur les jardins » (dans lequel Claude-Henri Watelet donne une description du parc du Moulin Joly, sans le nommer, au sein de « Le jardin français, lettre à un ami », en fin d'ouvrage), sur la personnalité de son auteur et, bien sûr, sur le Moulin Joly. Des reproductions des œuvres présentées lors de l'exposition argumentent les propos (moulin, maison de maître, porte, ponts...). Outre des dessins de Claude-Henri Watelet, d’autres sont notamment signés de Louis-Martin Berthault, Hubert Robert, Charles François Daubigny et proviennent des collections de lieux prestigieux comme le musée du Louvre (Paris), la Bibliothèque nationale de France (Paris), le musée de l'Ile-de-France à Sceaux (Hauts-de-Seine), le musée des Beaux-arts de Marseille (Bouches-du-Rhône), les archives municipales ou départementales et bien sûr du Musée d'art et d'histoire de Colombes. Le terrain sur lequel le jardin a été réalisé, avait été acheté en 1750 par Jacques Robert Lecomte, procureur au Châtelet, dont la femme Marguerite est la maîtresse de Watelet. Il est cependant supposé que c'est Watelet lui-même qui aurait assuré le financement de l’achat de ce terrain qu'il avait repéré pour y installer sa retraite. Un plan du parc du Moulin Joly du XVIIIe siècle provenant des archives nationales permet d'imaginer l'aspect du parc au siècle des Lumières. Des témoignages signés Louise-Elisabeth Vigée-Lebrun, Charles Joseph de Ligne ou encore l’abbé Jacques Delille, renseignent davantage sur l'ambiance pittoresque du Moulin Joly. Enfin, une chronologie résume l'histoire du lieu depuis 1516 (achat du sieur Reuille à l'abbaye de Saint-Denis d'un droit d'avoir un moulin sur un bras de la Seine entre les îles des Houches et la prairie de Colombes) jusqu’à 1985, date où le parc départemental de l’Ile Marante prend le nom de « Pierre Lagravère » en hommage au premier président du Conseil général des Hauts-de-Seine. Cet historique passe par les dates de 1774 (visite de Louis XVI et de Marie-Antoinette), 1811 (démolition du moulin) et 1830 (division du domaine). Il est à noter que ce catalogue ne peut se procurer qu'auprès du Musée d'art et d'histoire de Colombes.

Conservatoire des Jardins et Paysages / février 2007

www.conservatoire-jardins-paysages.com/livres.php?id=614
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   Dim 15 Jan - 21:21

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   Dim 15 Jan - 21:46

diphildor a écrit:

En connaissez-vous cette représentation :

Oui, oui ! Je l'ai postée dans le sujet de Watelet que je viens d'ouvrir et où j'ai eu l'espièglerie de propulser votre si intéressante citation ....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   Lun 16 Jan - 20:29

J'ai quand même du mal, malgré les peintures, à m'imaginer Marie Antoinette... Tout comme je me demande comment était sa voix.
C'est dommage, on ne le saura jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   Lun 16 Jan - 20:32

En effet
Mais au moins on peut lui donner l'image et la voix qu'on veut

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   Lun 16 Jan - 20:38

Hum c'est vrai que je n'y avais jamais songé !
Je suis sûre qu'elle avait une voix toute douce !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   Dim 3 Juin - 4:02

pimprenelle a écrit:
Tous les contemporains s'accordent à le reconnaître, Marie Antoinette avait un charme qui lui ouvrait les coeurs. Depuis sa première gouvernante, Madame de Brandeiss ou son professeur l'abbé de Vermond, en passant par les gens de son service qui l'adoraient, jusqu'à ses derniers bienfaiteurs, Toulan, la mère Larivière ou Rosalie Lamorlière...

Mais quels étaient exactement les ingrédients magiques de ce charisme tout particulier ? La grâce ? Le sourire ? La gentillesse ?

C'est ce que se demande Elena Maria Vidal :
http://teaattrianon.blogspot.com/2007/06/charm-of-marie-antoinette.html

On peut dire que Marie-Antoinette aurait pu se définir en 4 mots : AMOUR - BEAUTE - BONTE - JOIE. Chacun de ces mots apporte sans aucun doute un charisme qui perdure jusqu'à aujourd'hui. Mais, je vous laisse la possibilité de développer chacun de ces mots par rapport à la personnalité de notre Reine.
Bien à vous.
Château
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte

avatar

Nombre de messages : 402
Date d'inscription : 25/10/2014

MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   Dim 31 Déc - 17:56

Trop bonne, Marie-Antoinette ? C'est ce qui semble ressortir de cette anecdote narrée par Bachaumont -

9 septembre 1779.—La Reine, Madame, madame la comtesse d'Artois, madame Élisabeth, Monsieur et le comte d'Artois sont venus hier à Saint-Cloud honorer de leur présence la fête d'usage. Le comte d'Artois servait de cocher à Sa Majesté, qui était en calèche, et l'on admirait la bonne mine de ce superbe automédon. Monsieur était seul, enfoncé dans son carrosse, avec deux seigneurs de sa suite sur le devant. La Reine a bien voulu se trouver au feu d'artifice exécuté par Griel dans la salle de bal. Elle s'y est rendue en simple particulière, y a assisté de même, et l'on a admiré sa bonté de souffrir qu'une foule de femmes et d'hommes vînt se mettre debout devant elle et lui masquer le spectacle, sans que l'avertissement plusieurs fois répété à ces indiscrets, qu'ils empêchaient Sa Majesté de voir, les ait engagés à se déranger. Sa patience n'a pas été moins grande pour attendre que l'illumination, très-longue, s'exécutât, et toute cette brillante et auguste compagnie s'est ensuite promenée à pied quelque temps dans le bal. On a été surpris qu'il n'y ait pas eu la moindre acclamation, le lendemain d'une victoire annoncée (1).

1) La prise de la Grenade par le comte d'Estaing.

_________________
- me stessa -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le charme de Marie Antoinette   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le charme de Marie Antoinette
Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» MARIE ANTOINETTE
» Marie-Antoinette à ArtParis
» Exposition Marie Antoinette en 2008 au Grand Palais
» La Reine Marie -Antoinette.
» Marie-Antoinette emprisonnée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette au fil du temps :: La Reine de France : 1774-1792-
Sauter vers: