Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 20 janvier 1793: Dernière lettre du Roi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yann sinclair

avatar

Nombre de messages : 6088
Age : 59
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 10/01/2016

MessageSujet: 20 janvier 1793: Dernière lettre du Roi    Mar 9 Jan - 18:32

Dimanche 20 janvier 1793
St Fabien & St Sébastien, martyrs

Suite à la communication qu’on lui fait de sa prochaine exécution, fixée pour le matin du 21 janvier, Louis XVI écrit à la Convention pour demander un délai de trois jours afin de se préparer à la mort et la permission de communiquer librement avec sa famille.

Le délai lui est refusé car on craigne à un coup de main des royalistes pour le sauver à la dernière heure, mais il pour faire ses adieux à sa famille et se confesser à un prêtre insermenté, l'abbé Henry Essex Edgeworth de Firmont.

Voici le texte de la lettre:

« 20 janvier 1793

Je demande un délai de trois jours pour pouvoir me préparer à paraître devant la présence de Dieu. Je demande pour cela de pouvoir voir librement la personne que j'indiquerai aux Commissaires de la Commune, et que cette personne soit à l'abri de toutte inquiétude et de toutte crainte pour cet acte de charité qu'elle remplira auprès de moi. Je demande d'estre délivré de la surveillance perpétuelle que le Conseil Général a établi depuis quelques jours.

Je demande dans cet intervalle à pouvoir voir ma famille quand je le demanderai et sans témoins. Je désirerais bien que la Convention Nationale s'occupât tout de suite du sort de ma famille, et qu'elle lui permit de se retirer librement et convenablement où elle le jugerait à propos.

Je recommande à la bienfaisance de la Nation touttes les personnes qui m'étaient attachées, il y en a beaucoup qui avoient mis toutes leur fortune dans leurs charges, et qui n'aiant plus d'appointements doivent estre dans le besoin, et mesme de celles qui ne vivoient que de leurs appointements. Dans les pensionnaires il y a beaucoup de vieillards, de femmes et d'enfants qui n'avoient que cela pour vivre.

À la Tour du Temple ce janvier 1793.

Louis »



Le 20 au matin, la Convention ouvre le débat sur la question du sursis demandé par certains députés lors du troisième scrutin

Le vote est négatif

Le sursis est rejeté


Le même jour

A deux heures de l'après-midi, Garat, ministre de la Justice, vient au Temple et notifie au Roi son jugement de mort exécutoire dans les 24 h

Louis XVI écoute impassible  et présente ensuite au  ministre quatre requêtes

il demande trois jours de délai pour se préparer à la mort

Il demande un confesseur

il demande à être délivré de la "surveillance perpétuelle" qui lui est infligée depuis peu, de nuit comme de jour

il prie enfin que lui soit permis de voir sa famille pendant ces trois jours de délai "librement et sans témoins"


A six heures

Garat est de retour avec la réponse de la Convention

Le délai est refusé et il n'est pas répondu sur la surveillance

Le confesseur est accordé ainsi que l'entrevue avec la famille "librement et sans témoins"

Enfin, que le Roi ne s'inquiète pas des siens "la Nation toujours grande et généreuse" s'occupera "du sort de sa famille"

Louis XVI reçoit cette réponse avec son calme ordinaire

L'abbé Edgeworth de Firmont, le confesseur demandé, arrive à ce moment précis dans l'appartement du Roi; il le trouve entouré des officiels et le décrit ainsi:

"Il était au milieu d'eux, calme, gracieux, tranquille même"


Dernière lettre de Louis XVI à la Convention en date du 20 janvier 1793, avant son exécution

Il demande un délai de trois jours pour pouvoir se préparer à paraître devant Dieu, ainsi que la possibilité de voir sa famille sans témoins.

Transcription complète:

Je demande un délai de trois jours pour pouvoir me préparer à paraître devant la présence de Dieu. Je demande pour cela de pouvoir voir librement la personne que j'indiquerai aux commissaires de la Commune, et que cette personne soit à l'abri de toutte inquiétude et de toutte crainte pour cet acte de charité qu'elle remplira auprès de moi. Je demande d'estre délivré de la surveillance perpétuelle que le Conseil Général a établi depuis quelques jours.

Je demande dans cet intervalle à pouvoir voir ma famille quand je le demanderai et sans témoins. Je désirerois bien que la Convention Nationale s'occupat tout de suite du sort de ma famille, et qu'elle lui permit de se retirer librement et convenablement où elle le juge utile à propos.

Je recommende à la bienfaisance de la Nation touttes les personnes qui m'étoient attachés, il y en a beaucoup qui avoient mis toutes leur fortune dans leurs charges, et qui n'aient plus d'appointements doivent estre dans le besoin, et mesme de celles qui ne vivoient que de leurs appointements. Dans les pensionnaires il y a beaucoup de vieillards de femmes et d'enfants qui n'avoient que cela pour vivre.
A la Cour du Temple le janvier 1793

_________________
👑 👑 👑
king


Dernière édition par yann sinclair le Mer 17 Jan - 22:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louis-xvi.over-blog.net/
Hercule Poirot

avatar

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 29/12/2017

MessageSujet: Re: 20 janvier 1793: Dernière lettre du Roi    Mer 10 Jan - 7:37

Peut-on qualifier cette lettre de "dernière" alors que plus tard le roi rédigera encore son testament ? Considérant que, dans le corps de ce dernier, il s'adresse à sa femme, notamment, ce écrit tient de la lettre.

Autre constatation : avez-vous remarqué la façon pour ainsi dire double dont le roi supprime les passages dont il ne veut plus ? Il se sert d'une grande barre horizontale assortie de petits traits obliques formant ainsi un ensemble de croix. Cette double rature indique une précision méthodique.

_________________
Mais c'est tout le contraire d'un jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
20 janvier 1793: Dernière lettre du Roi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'exécution de Louis XVI le 21 janvier 1793
» La dernière lettre de Marie-Antoinette à Madame Elisabeth, soeur de Louis XVI (16 octobre 1793)
» Le 20 janvier 1793, assassinat de Le Pelletier de Saint-Fargeau
» 22 janvier 1995 : dernière messe de Mgr Gaillot comme évêque d'Evreux, ayant été révoqué par Rome
» La dernière communion de la reine Marie-Antoinette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Au fil des jours :: 1793 :: Janvier-
Sauter vers: