Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31659
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Dim 23 Nov - 21:19

Citation :
N'ont-elles pas servi à accréditer la thèse de la mort au Temple, avec ces symptômes de tuberculose ?
Ce n'est pas possible, car la Tuberculose n'était pas diagnosticable à l'époque (Cf un ancien message de P. Delorme), donc comment aurait-on pu faire croire à une maladie aussi peu connue?

Les survivantistes s'amusent à substituer tout et n'importe quoi dès qu'ils n'ont plus d'autres choix pour s'en sortir : on substitue Louis XVII, on substitue le cœur analysé, on substitue Madame Royale...et ce juste pour continuer à rester en place sur l'affaire Louis XVII. Ces méthodes ne sont pas crédibles car elles ne sont pas objectives.

Jusqu'à preuve du contraire : la Duchesse d'Angoulême est Marie-Thérèse, aucun élément probant montre que ce n'est pas le cas. Donc c'est bien votre argument qui n'est pas recevable, et non l'inverse.

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Dim 23 Nov - 21:37

Chou d'amour a écrit:
Citation :
N'ont-elles pas servi à accréditer la thèse de la mort au Temple, avec ces symptômes de tuberculose ?
Ce n'est pas possible, car la Tuberculose n'était pas diagnosticable à l'époque (Cf un ancien message de P. Delorme), donc comment aurait-on pu faire croire à une maladie aussi peu connue?

Ce n'est pas parce que la tuberculose n'était pas diagnosticable, que l'on ne savait pas que ses symptômes menaient à la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Dim 23 Nov - 21:40

Chou d'amour a écrit:


Jusqu'à preuve du contraire : la Duchesse d'Angoulême est Marie-Thérèse, aucun élément probant montre que ce n'est pas le cas. Donc c'est bien votre argument qui n'est pas recevable, et non l'inverse.

Je vous rappelle tout de même ce que vous m'avez écrit :

Chou d'amour a écrit:
"Personnellement je ne réfute pas cette hypothèse là car il est vrai que la Duchesse d'Angoulême est très, très loin de Madame Royale. Cependant je reste prudent car rien n'est prouvé là aussi...donc en attendant je me fie à la version officielle la plus vraisemblable."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Dim 23 Nov - 22:12

Chou ne se contredit aucunement... au contraire de certain...
M. Bouhey , vous semblez vouloir entraîner le reste du monde dans votre noyade dans un verre d'eau...
Désolé de vous faire remarquer la cohérence des propos de notre ami Wink

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31659
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Dim 23 Nov - 22:18

En effet je vous assure que je ne me contredis pas Alain Bouhey, quand je dis :

"Personnellement je ne réfute pas cette hypothèse là car il est vrai que la Duchesse d'Angoulême est très, très loin de Madame Royale. Cependant je reste prudent car rien n'est prouvé là aussi...donc en attendant je me fie à la version officielle la plus vraisemblable."

S'il fallait prendre pour argent comptant le moindre doute, la moindre idée, mais on pourrait faire ce qu'on veut de l'histoire et même de tout le reste!
Pas un seul élément probant n'étaye cette substitution, donc même si je trouve moi aussi que la Duchesse d'Angoulême agissait bizarrement, je n'en fais pas une substituée dès que ça m'arrange.

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Lun 24 Nov - 8:23

Alain Bouhey a écrit:
Chou d'amour a écrit:
Je pense que seul Alain Bouhey pourrait résumer sa théorie, car moi aussi j'ai du mal à en cerner la ligne conductrice

Si j'ai bien compris, il s'agirait pour lui d'étayer sa propre descendance avec Louis XVII, en utilisant nombre de "signes" et des calculs de probabilités.
Ensuite nous avons remis sur le tapis les arguments donnant raisons à la thèse de la mort le 8 Juin 1795, non valables selon Alain Bouhey à cause de cette histoire de substitution...voilà ce que je peux dire Wink

D'accord, je réfléchis à la question et vous prépare cela, car il ne s'agit pas pour moi d'étayer la descendance dont vous parlez, Chou d'Amour.

Merci à vous deux Smile . Toutefois M. Bouhey ne vous lancez pas dans un exposé, je ne requérais qu'un résumé de l'idée conductrice qui vous mène Rolling Eyes. Quelques lignes succintes suffiront, d'autant plus si je ne suis pas la seule à avoir du m al à saisir, un résumé aiderait à éclaircir vos dires.
J'ai conscience de ce que je suis sensée lire par moi-même ce fil et non me reposer sur les autres pour m'en expliquer le cheminement. Je m'y attèlerais dès que possible ^^.


Alain Bouhey a écrit:

C'est bien le problème : les retouches...
Quelles sont-elles ?
N'ont-elles pas servi à accréditer la thèse de la mort au Temple, avec ces symptômes de tuberculose ?

Ce sont donc les retouches qui vous gênent pour ce qu'elles peuvent dissumuler... Je ne comprends pas pourquoi mais j'ai bon espoir d'y voir plus clair sous peu ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Lun 24 Nov - 10:09

Eä a écrit:

Ce sont donc les retouches qui vous gênent pour ce qu'elles peuvent dissumuler... Je ne comprends pas pourquoi mais j'ai bon espoir d'y voir plus clair sous peu ^^.
Exactement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Lun 24 Nov - 10:34

[quote="Eä"]
Alain Bouhey a écrit:
Merci à vous deux Smile . Toutefois M. Bouhey ne vous lancez pas dans un exposé, je ne requérais qu'un résumé de l'idée conductrice qui vous mène Rolling Eyes. Quelques lignes succintes suffiront, d'autant plus si je ne suis pas la seule à avoir du m al à saisir, un résumé aiderait à éclaircir vos dires.
J'ai conscience de ce que je suis sensée lire par moi-même ce fil et non me reposer sur les autres pour m'en expliquer le cheminement. Je m'y attèlerais dès que possible ^^ ;

En très bref :
Je suis depuis 26 ans au centre d'un réseau de signes me disant que je descends très probablement de Louis XVII.
Si c'est exact, il y a survivance. Sinon, ce réseau est le fruit d'une puissance d'erreur :
- mon imagination (c'est à dire "pipeau" de P. Delorme, "noyade dans un verre d'eau" de Majesté)
- ou puissance extérieure ?
J'ai donc mis ces signes sur internet à http://abouhey1.free.fr/sommaire.htm#sign , avec la question :
A travers une possibilité
d'interprétation personnelle,
ce site est l'un des maillons
d'une recherche
mettant en question les signes.

Quelles sont :

leur logique,
leur valeur,
leur provenance (hasard, Providence divine, puissance extra-terrestre),
la valeur des interprétations
qui en sont faites ?

parce que je pense cette question d'utilité publique (en effet, on a vu et on voit encore jusqu'à des rois , des reines et des chefs d'état faire grand cas des signes).


J'ajoute que les survivantistes que je connais (Cercle sur la question Louis XVII, PH.-A Boiry, Didier Duval) ne s'intéressent pas aux signes mais aux faits dûment prouvés. Ils ne correspondent nullement à ce que dit Chou d'Amour :
Citation :
"les survivantistes préfèrent élaborer des signes et des probabilités en se convaincant eux-même, seuls et divisés, juste pour ne pas perdre la face, plutôt que d'admettre qu'ils n'avancent pas faute d'élément."
Je pense par contre, à leur différence, que s'il y a une issue à la thèse survivantiste, elle viendra d'une collaboration entre les signes et les faits, les premiers, s'ils ont une valeur, montrant où piocher aux seconds.
J'espère avoir été clair et aussi bref que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Lun 24 Nov - 13:31

Alain Bouhey a écrit:
J'espère avoir été clair et aussi bref que possible.

Absolument, merci Smile.


[EDIT] Pour ce qui fut de la brièveté de votre réponse ci-dessus, c'était parfait. Mais...

J'ai suivi le lien vers votre site et ai tâché, dans un premier temps, de m'y retrouver. Chose difficile, je l'avoue. Oserais-je vous inciter à revoir la mise en page ? Les couleurs vives et contrastées (fond jaune, écriture rouge) sont un supplice pour les yeux sensibles tels que les miens, et l'organisation des liens de sous-menus est à mon sens confuse. Enfin je ne saurais que trop vous conseiller de vous arranger pour que chacun des articles s'affiche en haut de la page, avant le vaste sommaire plutôt qu'après car cela prête aussi à confusion (et nous oblige à dérouler la page avant d'atteindre le-dit article, ce qui est assez rébarbatif). Evidemment ceci ne sont que mes impressions, libre à vous d'en tenir compte ou non Rolling Eyes .

J'ai ensuite essayé de lire quelques articles (Scriptoral, Y et Louis XVI, la flûte enchantée) et j'avoue que je n'y comprends goutte. Rien qui éveille un début de logique que je puisse suivre. Navrée de vous avoir sollicité, il est clair que ce sujet n'est pas fait pour moi tant je n'y vois rien de tangible et/ou d'intéressant. Toutes mes excuses M. Bouhey, mais je partage l'avis de Majesté et de M. Delorme. Mon sentiment serait même bien plus sévère que le leur, pour être tout à fait honnête.

En tout cas merci d'avoir tenté de m'expliquer et bonne continuation à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31659
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Lun 24 Nov - 17:34

Alain Bouhey a écrit :
Citation :
J'ajoute que les survivantistes que je connais (Cercle sur la question Louis XVII, PH.-A Boiry, Didier Duval) ne s'intéressent pas aux signes mais aux faits dûment prouvés. Ils ne correspondent nullement à ce que dit Chou d'Amour :
Citation:
"les survivantistes préfèrent élaborer des signes et des probabilités en se convaincant eux-même, seuls et divisés, juste pour ne pas perdre la face, plutôt que d'admettre qu'ils n'avancent pas faute d'élément."
Et pourtant Alain Bouhey, vous n'êtes pas le premier survivantiste à utiliser des probabilités non significatives pour étayer votre version Wink

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Mer 26 Nov - 22:19

Eä a écrit:
J'ai suivi le lien vers votre site et ai tâché, dans un premier temps, de m'y retrouver. Chose difficile, je l'avoue. Oserais-je vous inciter à revoir la mise en page ? Les couleurs vives et contrastées (fond jaune, écriture rouge) sont un supplice pour les yeux sensibles tels que les miens, et l'organisation des liens de sous-menus est à mon sens confuse.
J'ai ensuite essayé de lire quelques articles (Scriptoral, Y et Louis XVI, la flûte enchantée) et j'avoue que je n'y comprends goutte. Rien qui éveille un début de logique que je puisse suivre. Navrée de vous avoir sollicité, il est clair que ce sujet n'est pas fait pour moi tant je n'y vois rien de tangible et/ou d'intéressant. Toutes mes excuses M. Bouhey, mais je partage l'avis de Majesté et de M. Delorme. Mon sentiment serait même bien plus sévère que le leur, pour être tout à fait honnête.

En tout cas merci d'avoir tenté de m'expliquer et bonne continuation à vous.

Merci pour votre réponse.
Pour ce qui est des couleurs, c'est un problème résolu dans les nouvelles pages, qui ne concernent pas les signes.
Je vous rappelle que mon site est une mise en question des signes de la manière suivante :
A travers une possibilité
d'interprétation personnelle,
ce site est l'un des maillons
d'une recherche
mettant en question les signes.

Quelles sont :

leur logique,
leur valeur,
leur provenance (hasard, Providence divine, puissance extra-terrestre),
la valeur des interprétations
qui en sont faites ?

Votre optique est donc qu'ils n'ont apparemment aucune logique, aucune valeur, et sont le fruit d'une imagination, la mienne, qui s'égare. Il est sûr que c'est une possibilité.
Cordialement.
Alain Bouhey
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39360
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Jeu 27 Nov - 7:00

Le problème, avec ce genre de raisonnement, c'est qu'on risque de faire dire ce qu'on veut aux chiffres, couleurs... et de prendre n'importe quoi pour un signe.

Attention, je ne dis pas que les signes n'existent pas, dans la vie... Mais que tout devient interprétable, pour finir. C'est ça le danger.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Jeu 27 Nov - 8:21

Alain Bouhey a écrit:

Votre optique est donc qu'ils n'ont apparemment aucune logique, aucune valeur, et sont le fruit d'une imagination, la mienne, qui s'égare. Il est sûr que c'est une possibilité.
Cordialement.
Alain Bouhey

J'en suis navrée car je ne cherche pas à vous offenser, toutefois comme vous précisez que vous cherchez activement leur :
Alain Nouhey a écrit:
leur logique, leur valeur, leur provenance (hasard, Providence divine, puissance extra-terrestre), la valeur des interprétations qui en sont faites ?
J'ai opté pour la franchise quant à mon impression, même si ce doit être assez peu agréable à entendre, j'en conviens aisément. Je rejoins pimprenelle dans sa dernière intervention :
pimprenelle a écrit:
Le problème, avec ce genre de raisonnement, c'est qu'on risque de faire dire ce qu'on veut aux chiffres, couleurs... et de prendre n'importe quoi pour un signe.

Parfois il faut se méfier de ce qu'on voudrait voir, de peur de s'égarer Neutral.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Jeu 27 Nov - 10:47

Eä a écrit:

J'en suis navrée car je ne cherche pas à vous offenser, toutefois comme vous précisez que vous cherchez activement leur :
Alain Nouhey a écrit:
leur logique, leur valeur, leur provenance (hasard, Providence divine, puissance extra-terrestre), la valeur des interprétations qui en sont faites ?
J'ai opté pour la franchise quant à mon impression, même si ce doit être assez peu agréable à entendre, j'en conviens aisément. Je rejoins pimprenelle dans sa dernière intervention :
pimprenelle a écrit:
Le problème, avec ce genre de raisonnement, c'est qu'on risque de faire dire ce qu'on veut aux chiffres, couleurs... et de prendre n'importe quoi pour un signe.
Parfois il faut se méfier de ce qu'on voudrait voir, de peur de s'égarer Neutral.
Vous n'avez nullement à être navrée. Je respecte votre opinion, cela ne signifie pas que je la prends pour parole de vérité, comme celle de tout un chacun, la mienne y comprise, bien évidemment. Ce qui me gêne davantage, c'est que vous me dites, au sujet de plusieurs articles :
Citation :
j'avoue que je n'y comprends goutte
,
Car ce dont je suis sûr, c'est qu'ils sont totalement cohérents et compréhensibles. Le problème, c'est, je pense, qu'ils demandent une double culture littéraire (Ionesco notamment) et musicale aussi bien ouverte aux musiques classiques, que traditionnelles, contemporaine, actuelles et jazz. Je l'ai acquise au prix de dizaines d'années de recherche. Ceci explique donc cela.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Jeu 27 Nov - 11:07

Citation :
Car ce dont je suis sûr, c'est qu'ils sont totalement cohérents et compréhensibles. Le problème, c'est, je pense, qu'ils demandent une double culture littéraire (Ionesco notamment) et musicale aussi bien ouverte aux musiques classiques, que traditionnelles, contemporaine, actuelles et jazz. Je l'ai acquise au prix de dizaines d'années de recherche. Ceci explique donc cela.

C'est bien possible je n'ai jamais prétendu être quelqu'un de particulièrement cultivée, loin s'en faut. Je n'ai jamais fait de musique une fois sortie du traditionnel solfège, et je n'ai lu de Ionesco que "la Cantatrice chauve" (génial ^^).

Je suis parfaitement capable de saisir le sens d'une phrase toutefois, et si je comprends le sens des vôtres je n'en vois nullement la logique conductrice. C'est donc ce qui m'inspire ce commentaire "je n'y comprends goutte". Par exemple, je n'ai pas saisi cela :

Extrait du site d'Alain Bouhey a écrit:
Mozart et Louis XVI sont liés entre eux :

Asar 1, par leurs dates : Celles de Mozart sont au centre de celles de Louis XVI :
Louis XVI 1754 - 1793
Mozart . 1756-1791 .

Oui Mozart est né après Louis XVI et mort avant lui. Certes... Et alors ? Ou alors, autre exemple :

Extrait du site d'Alain Bouhey a écrit:
Asar 4, par 512 : En effet, ce 5.12 se retrouve sous la forme 512 dans le nombre des années séparant l'octroi de l'enclos du Temple aux templiers par Philippe II le Hardi en août 1279, de l'arrestation de Varennes les 21/22.6.1791, et de la mort de Mozart, le 5.12.1791

Là encore, et alors ? Que viennent faire les Templiers là-dedans ? Je ne saisis pas.

Alors je veux bien admettre qu'il faille une certaine culture pour vous suivre dans vos explications, mais peut-être gagneriez vous en compréhension en étant un peu plus complet dans vos explications, sans vous limiter à lâcher des éléments exempts de toute présentation/introduction logique. Quitte à vous répéter si la-dite explication de l'élément est présente autre part. S'agissant ici de vos théories personnelles, j'ai bien peur que les visiteurs n'aient qu'une patience limitée pour les déchiffrer si celles-ci persistent à être absconses.
A moins bien entendu que vos thèses ne soient volontairement destinées à être comprises que par des gens qui partagent vos connaissances approfondies dans les domaines que vous citez, des gens donc plus cultivés que moi...


Alain Bouhey a écrit:
Je respecte votre opinion, cela ne signifie pas que je la prends pour parole de vérité, comme celle de tout un chacun [...]

Evidemment, c'est on ne peut plus naturel Smile. Et comme de bien entendu, c'est réciproque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Jeu 27 Nov - 11:29

Eä a écrit:

Là encore, et alors ? Que viennent faire les Templiers là-dedans ? Je ne saisis pas.
En effet, à part leur fameuse Tour ... Rolling Eyes
Citation :

Alors je veux bien admettre qu'il faille une certaine culture pour vous suivre dans vos explications, mais peut-être gagneriez vous en compréhension en étant un peu plus complet dans vos explications, sans vous limiter à lâcher des éléments exempts de toute présentation/introduction logique. Quitte à vous répéter si la-dite explication de l'élément est présente autre part. S'agissant ici de vos théories personnelles, j'ai bien peur que les visiteurs n'aient qu'une patience limitée pour les déchiffrer si celles-ci persistent à être absconses.
A moins bien entendu que vos thèses ne soient volontairement destinées à être comprises que par des gens qui partagent vos connaissances approfondies dans les domaines que vous citez, des gens donc plus cultivés que moi...
J'ai peur qu'il ne faille lire tout cela que comme un sketch, car je n'y trouve pas plus de compréhension que vous, ma chère, si cela peut vous rassurer Wink

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Jeu 27 Nov - 11:43

Eä a écrit:
C'est bien possible je n'ai jamais prétendu être quelqu'un de particulièrement cultivée, loin s'en faut. Je n'ai jamais fait de musique une fois sortie du traditionnel solfège, et je n'ai lu de Ionesco que "la Cantatrice chauve" (génial ^^).
Je suis parfaitement capable de saisir le sens d'une phrase toutefois, et si je comprends le sens des votres je n'en vois nullement la logique conductrice. C'est donc ce qui m'inspire ce commentaire "je n'y comprends goutte". Par exemple, je n'ai pas saisi cela :
Extrait du site d'Alain Bouhey a écrit:
Mozart et Louis XVI sont liés entre eux :
Asar 1, par leurs dates : Celles de Mozart sont au centre de celles de Louis XVI :
Louis XVI 1754 - 1793
Mozart . 1756-1791 .
Oui Mozart est né après Louis XVI et mort avant lui. Certes... Et alors ? Ou alors, autre exemple :
Extrait du site d'Alain Bouhey a écrit:
Asar 4, par 512 : En effet, ce 5.12 se retrouve sous la forme 512 dans le nombre des années séparant l'octroi de l'enclos du Temple aux templiers par Philippe II le Hardi en août 1279, de l'arrestation de Varennes les 21/22.6.1791, et de la mort de Mozart, le 5.12.1791
Là encore, et alors ? Que viennent faire les Templiers là-dedans ? Je ne saisis pas.
Alors je veux bien admettre qu'il faille une certaine culture pour vous suivre dans vos explications, mais peut-être gagneriez vous en compréhension en étant un peu plus complet dans vos explications, sans vous limiter à lâcher des éléments exempts de toute présentation/introduction logique. Quitte à vous répéter si la-dite explication de l'élément est présente autre part. S'agissant ici de vos théories personnelles, j'ai bien peur que les visiteurs n'aient qu'une patience limitée pour les déchiffrer si celles-ci persistent à être absconses.
A moins bien entendu que vos thèses ne soient volontairement destinées à être comprises que par des gens qui partagent vos connaissances approfondies dans les domaines que vous citez, des gens donc plus cultivés que moi...
Alain Bouhey a écrit:
Je respecte votre opinion, cela ne signifie pas que je la prends pour parole de vérité, comme celle de tout un chacun [...]
Evidemment, c'est on ne peut plus naturel Smile. Et comme de bien entendu, c'est réciproque.

Ionesco : je vous signale http://abouhey1.free.fr/ionesco.htm , et fichiers dépendants.
Louis XVI - Mozart : les dates de Mozart sont au centre de celles de Louis XVI ; c'est le centrage que je trouve intéressant.
Templiers : Les templiers viennent faire qu'il y a un contentieux important entre les templiers et la monarchie et que, comme par hasard, c'est le donjon du Temple qui sera l'antichambre de la mort pour la monarchie, l'ordre du Temple ayant été rénové au convent de Versailles en 1705 par le futur régent Philippe III, le duc d'Angoulême étant grand prieur (de l'Ordre du Temple très vraisemblablement puisque logé au palais du Temple). Je précise les liens monarchie - temple - mozart en http://abouhey1.free.fr/y_&_mozart.htm#lie . Quant aux 512 - 5.12, 513 - 513 : je trouve peut-être à tort cela remarquable.
Bravo pour le pingouin.

Je suis très loin d'être quelqu'un de cultivé. J'approfondis simplement au maximum de ce que je peux, les idées que j'ai. Et j'essaye de donner ce que je sais ou entrevois. Mais reconnaissez que si vous saisissiez en quatre jours ce que j'ai élaboré en 47 ans, (mon travail sur Ionesco date de 71 - vous n'étiez pas née ! -), vous seriez une flèche interplanétaire... ou je n'apporterais pas grand chose de neuf.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Jeu 27 Nov - 14:40

Citation :
En effet, à part leur fameuse Tour ...

Oui Majesté tout à fait, la tour du Temple j'avais fait le rapprochement Wink.

Alain Bouhey a écrit:
l'ordre du Temple ayant été rénové au couvent de Versailles en 1705 par le futur régent Philippe III, le duc d'Angoulême étant grand prieur (de l'Ordre du Temple très vraisemblablement puisque logé au palais du Temple).

Ah bon ? Bien bien, j'ignorais cela... mais je suis désolée cela ne me frappe pas plus, même à la lumière de cet élément, comme étant un signe. Plutôt comme une coïncidence ou "l'ironie du sort" ^^.


Cela dit, Monsieur Bouhey, je me doutais bien que vous aviez certainement mis des explications diverses de-ci de-là dans votre site, c'est précisément pourquoi j'avais dit :

Citation :
[...] Quitte à vous répéter si la-dite explication de l'élément est présente autre part. S'agissant ici de vos théories personnelles, j'ai bien peur que les visiteurs n'aient qu'une patience limitée pour les déchiffrer si celles-ci persistent à être absconses.
[...]

Plutôt que de me dresser la liste des liens menant à vos explications ici, je vous suggère d'en revenir à mes précédents commentaires et de revoir l'organisation de votre site si vous voulez éviter que l'on s'y perde. Vous m'avez signalé que le reste de votre site avait déjà été "rénové", mais malheureusement pas cette partie concernant "les signes". Il semble qu'il serait utile de vous y mettre pour permettre une meilleure lisibilité.


Alain Bouhey a écrit:
Bravo pour le pingouin.

Shocked ... confused Quelque chose ne va pas Monsieur Bouhey ?

Je ne saisi pas votre réaction là. J'ai choisi ce petit pingouin qui s'en va en marchant pour ponctuer ma phrase : " A moins bien entendu que vos thèses ne soient volontairement destinées à être comprises que par des gens qui partagent vos connaissances approfondies dans les domaines que vous citez, des gens donc plus cultivés que moi... ", pour symboliser le fait que je m'en vais vers d'autre horizon puisqu'en somme je ne suis sans doute pas assez cultivée pour vous comprendre. Ce que j'avais saisi. Il était superflu d'y revenir via ce délicat commentaire :

Alain Bouhey a écrit:
Mais reconnaissez que si vous saisissiez en quatre jours ce que j'ai élaboré en 47 ans, (mon travail sur Ionesco date de 71 (vous n'étiez pas née !), vous seriez une flèche interplanétaire...

Car, Monsieur, soit vous souhaitez communiquer vos théories au restant du monde soit vous ne le voulez pas. Si vous le voulez, évitez alors de sombrer dans le désagréable lorsque l'on vous fait remarquer avec trop d'insistance que vous êtes souvent abscons. Ou bien encore, et ceci m'apparait être la meilleure option, évitez d'exposer vos thèses au commun des mortels car j'ai bien peur de jeune inculte de mon genre il n'y en ait beaucoup...

La non-flèche interplanétaire vous souhaite cependant une bonne continuation, Monsieur Bouhey .

Majesté a écrit:
J'ai peur qu'il ne faille lire tout cela que comme un sketch, car je n'y trouve pas plus de compréhension que vous, ma chère, si cela peut vous rassurer

En effet cela me rassure Majesté, je commençais à me demander si j'étais à ce point stupide. En tout cas en ce qui me concerne ce sketch s'arrête là tongue.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39360
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Jeu 27 Nov - 15:29

Allons, allons, mes amis... Un peu de fleur d'orange pour adoucir votre thé ? flower

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Jeu 27 Nov - 15:33

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Jeu 27 Nov - 17:17

Je prends le post en cours mais si on va par là Mozart est au centre de Marie Antoinette ... 1755 / 1793... et par là même de beaucoup de révolutionnaires et d'inconnus... pas étonnant ils étaient tous de la même "génération" lol Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Jeu 27 Nov - 17:19

Alain Bouhey a écrit:

, le duc d'Angoulême étant grand prieur (de l'Ordre du Temple très vraisemblablement puisque logé au palais du Temple). .

Il était grand prieur de l'Ordre de Malte, qui avait hérité d'un certain nombre de biens des Templiers après leur destruction, dont le Temple de Paris. Rien de mystérieux là -dedans.
PHD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Jeu 27 Nov - 17:35

Alain Bouhey a écrit:
Eä a écrit:
Qu'il (le Mémoire de Madame Royale - note d'Alain Bouhey -)ait été publié ou non dans la foulée ne change rien si il est authentique Rolling Eyes.
Puis-je me permettre humblement de redemander quelques éclaircissements à ce propos, s'il vous plait ?

Si P Delorme a lu le manuscrit de Madame Royale authentifié comme étant de son écriture avant sa sortie du Temple, son argument est recevable. Si le texte qu'il a lu a été édité plusieurs années après la sortie du Temple, et qu'il soit passé entre les mains de la duchesse d'Angoulême, alors qu'il y a doute sur le fait que la duchesse soit véritablement Madame Royale, alors il peut y avoir eu des modifications dans le texte original. Et l'argument est discutable.

Si vous faisiez de l'Histoire et non de la pataphysique, et si vous alliez aux sources et aux archives au lieu de disserter sur le sexe des anges, vous sauriez que le manuscrit original du mémoire de Madame Royale, donné à Mme de Chanterenne, a été publié en 1892 et plusieurs fois depuis (encore récemment en 1997). Qu'il s'agissait bien du manuscrit écrit au Temple, non expurgé. D'ailleurs, le voici, avec le récit de son "odyssée" :
http://penelope.uchicago.edu/angouleme/intro.html

PHD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Jeu 27 Nov - 18:05

L'extrait du "Mémoire" de Madame Royale concernant la maladie de son frère, au printemps 1793 (lien dans le message précédent). A la lecture de tels symptômes, les médecins actuels avancent un diagnostic très probable de primo-infection tuberculeuse (ce que les connaissances médicales de l'époque ne permettaient pas, puisque la notion même d'infection bacillaire était inconnue) :

"Depuis quelque tems, mon frère se plaignoit de point de côté qui l'empêchoit de rire.

Enfin, le 9 de Mai, la fièvre le prit à 7 heures, assez fort, avec mal à la Tête et toujours un point de côté. Dans les premiers instans, il ne put pas rester couché parce qu'il étouffoit.

Ma mère s'inquiéta, demanda un médecin aux municipaux ; ils assurèrent ma mère que ce n'étoit rien, et que sa tendresse maternelle l'inquiétoit. Ils en parlèrent au conseil général et demandèrent de la part de ma mère le médecin Brunier.

Le conseil se moqua de la maladie de mon frère, parce que hébert l'avoit vu à 5 heures en bonne santé, la fièvre ne l'ayant pris que deux heures après, et on refusa absolument Brunier, qui avoit été dénoncé par Tison anciennement.

Cependant mon frère avoit la fièvre bien fort. Ma tante eut la bonté de venir prendre ma place dans la chambre de mon frère pour que je ne couchasse pas dans l'air de la fièvre ; elle prit mon lit, et moi j'allai coucher dans sa chambre.

La fièvre continua la nuit ainsi que le lendemain et le surlendemain, les accès revenoient plus fort le soir, mon frère cependant prenoit l'air tous les jours.

Ma mère avoit beau demander un médecin, on ne l'accordoit pas. Enfin le dimanche, trois jours après que mon frère eut la fièvre, étant tombé malade le jeudi, arriva Thierri,3 médecin des prison nommé par la commune pour soigner mon frère.

Comme il vint le matin, il trouva peu de fièvre à mon frère, mais ma mère lui ayant dit de revenir l'après-dîner, il la trouva très forte et désabusa les municipaux de l'idée où ils étoient que ma mère s'inquiétoit pour rien ; mais au contraire il leur dit que c'étoit plus sérieux que ma mère ne croyoit.

Thierri eut l'honnêteté d'aller consulter Brunier sur la maladie de mon frère et sur les remèdes qu'il falloit lui donner ; brunier, connoissant le tempérament de l'enfant dont il avoit eu soin depuis sa naissance, il donna quelques drogues à mon frère qui lui firent du bien.

Le mercredi il prit médecine et je revins coucher dans sa chambre. Ma mère avoit très peu [peur] de la médecine de mon frère, parce que la dernière fois qu'il en avoit pris il avoit eu des convulsions affreuses ; elle avoit peur qu'il en eût encore, seule comme elle étoit et sans secours.

Je ne dormis pas la nuit d'inquiétude ; mon frère prit bien sa médecine, elle ne lui fit heureusement pas de mal.

Quelques jours après, il en prit une seconde qui lui fit le même bien, excepté qu'il se trouva mal, mais de chaleur ; il n'eut plus la fièvre que des accès de tems en tems, et souvent son point de côté ; sa santé commença à se gâter et elle ne s'est jamais remise depuis, le changement de vie lui ayant fait beaucoup de mal."
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31659
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   Jeu 27 Nov - 18:57

Merci Philippe Delorme, cet extrait et sa source recadrent nettement les choses Very Happy
Si les symptômes décrits ici par Madame Royale (je dis bien Madame Royale ) font envisager aux médecins actuels à une primo-infection tuberculeuse indétectable à l'époque, pour moi c'est l'un des principaux arguments en faveur de la non survivance de Louis-Charles, étayée avec une analyse ADN. ça commence à faire beaucoup...et je comprends le silence de nos amis survivantistes sur ce point, car il est on ne peut plus pertinent

Alain Bouhey, j'avoue ne pas mieux comprendre que mes camarades vos signes et vos raisonnements . Cela n'a rien à voir avec la culture ou le temps passés sur ces travaux, mais juste au fait que vos évidences ne sont manifestement pas des évidences pour les autres.
Pour moi, vos signes ne sont pas des signes...ce sont des manipulations de chiffres à votre guise, je pourrais faire de même pour n'importe quoi. Vous voulez absolument trouver des signes, et en ce cas il est facile d'en trouver...si je cherchais un peu j'en trouverai sans problème entre moi-même et Louis XVII J'en vois déjà un : mon pseudo

Cependant, si votre but est juste de lister tous ces signes, sans prétendre quoique ce soit vis à vis de Louis XVII, alors effectivement c'est votre droit Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'affaire Louis XVII selon Alain Bouhey
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Louis XVII est-il mort au Temple ?
» Qu'est devenu Louis XVII ?
» Louis XVII a t'il survécu au massacre?Et si Oui,qui était il?
» Louis XVII est il mort au temple ?
» Louis-Charles, deuxième dauphin, puis Louis XVII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et sa famille :: Ses enfants-
Sauter vers: