Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le départ et la mort de Madame de Polignac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Lun 1 Juin - 14:43

Citation :
Citation :
Citation :
Si j'étais superstitieux, je ne pourrais m'empêcher de penser à une malédiction. La tombe de Madame de Polignac...introuvable. Celle de madame de Lamballe...inexistante puisque son squelette repose dans les catacombes. La sépulture de la très chère Rosalie...inexistante elle-aussi. Son corps a été jeté dans une vulgaire fosse commune. Toutes les amies, ou celles ayant partagé une once d'intimité avec la Reine ne sont pas en possession d'un lieu où tout un chacun peut, de nos jours, leur rendre hommage. Destin cruel! Mad
Oh... la pauvre Rosalie a fini à la fosse commune...   On ne sait pas où ? A Paris ?
Oui à Paris. Mais là encore, après quelques années, on l'y a délogée et elle a terminé je ne sais où...
Oh... Pourquoi donc ?!  Sad

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Lun 1 Juin - 14:49

Pour avoir de la place tout simplement. Peu à peu les fosses communes ont été vidées de leur triste contenu pour laisser la place à d'autres qui, eux, pouvaient acheter une concession.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Lun 1 Juin - 15:20

Ah, oui... C'est toujours comme ça actuellement. Quand on ne renouvelle pas une concession... Sad

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Lun 1 Juin - 15:53

Il est très étonnant que les concessions de ce genre de personnalités n'ait pas été à perpétuité !

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Lun 1 Juin - 15:58

Rosalie n'était pas une personnalité... Et Madame de Polignac, on préférait l'oublier...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Lun 1 Juin - 16:03

C'est à notre Duchesse que je pensais en parlant de personnalité Wink

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Lun 1 Juin - 16:08

Mais justement... N'était-elle pas une personnalité dont on préférait ne point se souvenir ? Trop controversée...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31677
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Lun 1 Juin - 16:09

Oui, dans l'ensemble elle était détestée et haïe :s:

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Lun 1 Juin - 16:32

Elle était aussi le souvenir de la négligence coupable que l'Autriche a manifesté à sa malheureuse archiduchesse... Sad

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Lun 1 Juin - 16:35

Bien belle et sinistre, la tombe de Mme de Polignac !!!   Pourtant ! vous pensez si cela devrait crever les yeux un pareil mausolée, avec un obelisque repaire , par dessus le marché !!!

Je pense bien à la question de Mme de Chimay sur le fameux " Morte de douleur ".    J'ai des éléments de réponse .   Mais je voudrais retrouver les extraits de lettres de Vaudreuil à Artois pour étayer la démonstration, ce qui me demande un peu de recherche donc de temps .....
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31677
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Lun 1 Juin - 16:37

Y'a pas de soucis  Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Lun 1 Juin - 16:39

Citation :

On retrouve les saules pleureurs en premier plan.   L'obelisque devrait être plus au fond à droite, caché par le gros arbre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 11:50

Mme de Polignac est-elle "morte de douleur", comme on l'a gravé sur ce mausolée, dit-on ?

Il est certain que l'on ne peut pas, au pied de la lettre, mourir de douleur (sauf peut-être à faire un arrêt cardiaque ? ).  Mais, s'il faut à la base une maladie organique, nous admettons cependant qu'un état dépressif peut provoquer une aggravation pschosomatique cognée et un refus de lutter, qui mènent tout naturellement à la mort.
Il est certain que l'élément psychologique a joué de manière très néfaste sur l'état de (mauvaise) santé de notre petite duchesse.  Elle souffrait de "mélancolie" (" bile noire, humeur noire " dont l'excès, selon les théories de la médecine de l'époque, poussait à une profonde tristesse) depuis l'exil lorsque, jetée avec les siens sur la route, elle se rongeait de désespoir et d'inquiétude pour la famille royale, mais aussi du remords d'avoir obéi et abandonné Marie-Antoinette à son sort:
" La duchesse, perdant ce calme qui lui est naturel, se trouble, se reproche d'avoir abandonné les augustes enfants, ce dépôt sacré confié à l'amitié; "Il fallait plutôt mourir à leurs pieds que d'obéir : que m'importe la vie, si l'on peut me soupçonner un instant d'avoir trahi mon devoir ..."
("Mémoires" de la comtesse Diane de Polignac)
A cela s'ajoute l'horreur de se voir la cible privilégiée des libellistes et des abominations qu'ils déversent sur l'Europe entière. Écoutons Diane encore:
" Elle en reçut même une impression si forte, qu'il est impossible  de ne pas les (les écrits infâmes) regarder comme une des causes de sa mort prématurée.  ( ... )  Les amis de Mme de Polignac ne parvinrent jamais à lui persuader que des productions sorties de la plume des plus vils écrivains en cherchant à déchirer sa réputation et son honneur, n'attaquaient ni l'un ni l'autre ( ... ) ne pouvaient produire aucun effet sur l'homme de bon sens. ( ... ) Son cœur restait profondément affecté d'un sentiment douloureux ...."
On le voit, côté moral ..... c'est assez terrible ...
Qu'en est-il de la maldie organique ?
Nous savons que Mme de Polignac a toujours eu une santé fragile. Elle s'est beaucoup fatiguée dans l'exercice de sa charge de Gouvernante des Enfants de France qui la requérait pratiquement vingt-quatre heures sur vingt-quatre (elle dormait même à proximité des enfants ).   Quand, n'en pouvant plus, elle a donné sa démission au Roi, Mme Vigée le Brun rapporte avoir vu Louis XVI, à ses genoux, la suppliant de rester .
Grâce à la correspondance échangée entre Vaudreuil et le comte d'Artois, nous avons beaucoup d'éléments désignant une maladie digestive chronique, responsable d'un état de faiblesse et d'anémie qui mène doucement Mme de Polignac à dépérir.
Déjà, fin 1789, son âme déchirée, elle pense succomber à tant de chagrins "dont toutes les beautés de l'Italie ne peuvent la distraire ". Mais son heure n'est pas venue, et la somme de ses malheurs n'est pas encore à son comble.  ( Diane de Polignac)
A Rome, Mme de Polignac a une violente attaque de coliques avec de la fièvre, qui a fort inquiété Vaudreuil pendant deux longs jours. " Elle en est quitte à la faiblesse près, écrit-il à Artois, mais elle a été si fort évacuée qu'elle est comme au sortir d'une grave maladie."
Ces crises, très douloureuses, accompagnées de diarrhées, que Vaudreuil appelle "accidents" deviennent chroniques.

En 90, Vaudreuil croit perdre Yolande:
" Puisse Mme de Polignac résister au poids de ses peines, au surcroît d'inquiétudes que lui donnera mon départ, et au mauvais état habituel de sa santé détruite par les chagrins ! Mais je crains tout pour elle, et mon pauvre cœur est sans cesse brisé par de trop justes inquiétudes. Mes larmes inondent mon papier au moment où je vous écris, et je crains bien que la perte d'une amie si tendre, d'une femme si parfaite, ne laisse à votre ami d'autre ressource que la mort."

Quelles peuvent être les causes de cette maladie ?  Elles sont nombreuses. Il est impossible d'établir un diagnostique sérieux à deux siècles de distance, sans examen clinique de la patiente ...   On peut cependant évoquer:
--- une maladie des laxatifs (utilisés en excès contre la constipation)
--- malabsorptions intestinales
--- maladie de Crohn
--- tuberculose intestinale
--- carcinoïde de l'intestin grêle
--- tumeur pancréatique      ........ etc ..........

Ce qui est certain, c'est que Mme de Polignac somatise très gravement l'impact des nouvelles toujours pires qui arrivent de France .  A chaque fois les crises la laissent toujours plus affaiblie. " Une tristesse profonde, des douleurs aigües, sans maladie déterminée, la font dépérir chaque jour ..." ( Diane de Polignac)
En 1792, " Mme de Polignac a eu une maladie inquiétante qui faisait craindre une inflammation ... "  ( Vaudreuil à Artois)
Au printemps 1793, après l'exécution du Roi, l'état de Yolande est tellement alarmant que Vaudreuil qui peut tout supporter, dit-il, sauf les maux de son amie, prend la décision de ne plus s'éloigner d'elle. Il s'épanche dans des lettres si douloureuses qu'elles bouleversent Artois.
Et puis, plus rien.   Il ne trouve même plus de temps, ou le courage, d'écrire au prince.
C'est Artois qui prend la plume:
" Je n'ai pas eu un seul mot de toi depuis l'arrivée de M. de Seebach, mon cher ami; je suis bien loin de t'en vouloir, mais j'en suis vivement tourmenté, et je crains que tu ne sois inquiet. Cependant, j'ai reçu il y a quatre jours, une petite lettre de Roll, dans laquelle il m'assure que Mme de Polignac a le visage très bon, et que sa faiblesse ne vient que de ses nerfs. Mais néanmoins ton silence m'afflige et me fait craindre qu'avec ou sans raison, tu ne sois cruellement tourmenté."
Vers la fin du mois d'Août, Yolande semble aller mieux "les accidents diminuent, il est plus que probable qu'ils s'éteindront tout à fait."    Fort de cette amélioration de la santé de la duchesse, Jules de Polignac prévoit de transplanter à Vérone toute la "colonie" (il est TRÈS chargé de famille !!! ), mais y renonce car dans les jours qui suivent, Mme de Polignac est au plus mal:
" J'ai cru perdre la plus parfaite des femmes et la plus tendre des amies, écrit Vaudreuil au comte d'Antraigues.   Elle est depuis un an (donc depuis Août 92) dans un état vraiment alarmant. Ses peines de tous genre ont avancé l'époque de son temps critique, et ce passage dangereux lui a occasionné des accidents graves et des douleurs aigües.  Ce n'est que depuis peu de temps que le mieux s'est établi de manière à nous rassurer.   Les grands accidents sont cessés, mais il lui reste un fond de vapeurs et de mélancolie que le temps et le bonheur pourront seuls guérir. Vous me connaissez assez pour juger combien j'ai souffert de ce spectacle de douleurs."

Cette ménaupose de Mme de Polignac, que Vaudreuil juge prématurée, peut-être provoquée par l'amaigrissement ... mais il faudrait un amaigrissement critique !!!!

Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31677
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 12:11

Très intéressant ces citations et ces précisions merci à vous

Il est très rare d'en savoir autant sur la mort de la duchesse de Polignac Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 12:30

C'est déchirant de lire ces lettres... Mais ce sont des questions que nous ne cessons de nous poser...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 13:58

La Duchesse de Polignac serait-elle donc morte de diabète?
La tumeur pancréatique doit avoir perturbé les sécrétions insuliniques et provoqué une sensation de soif ...qui à force amaigri, fatigue, puis emporte...
Tout cela coïncide avec les symptômes de notre chère Yolande...

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 14:12

Attends, ne brûlons pas les étapes...   Aucune de ces maladies ne m'est familière...   Voici donc pour les mieux cerner :

maladie des laxatifs :

Affection du colon due à l'usage trop prolongé et trop intense des laxatifs sources d'irritation de la muqueuse colique.


L'utilisation abusive des laxatifs est le plus souvent la conséquence de troubles obsessionnels ou phobiques. L'impression erronée que le malade a de ne pas avoir été à la selle de manière suffisante provoque ce comportement. Chez quelques patients ont constate d'ailleurs l'utilisation concomitante de médicaments diurétiques et plus précisément de salidiurétiques dont le but inavoué est de maigrir. Ceci concerne essentiellement les femmes.

http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/laxatifs-maladie-des-6859.html

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 14:15

malabsorption intestinale :

La malabsorption de nutriments du fait d'une maladie de l'intestin grêle est rare, mais de diagnostic aisé.

La malabsorption est définie par l'incapacité du tube digestif à absorber l'ensemble des substances alimentaires nécessaires au maintien d'une santé correcte. Elle peut être sélective à certaines substances (certaines vitamines, lipides) ou être globale, à l'origine d'un amaigrissement potentiellement sévère.


Symptômes :
Asthénie, Amaigrissement, en fonction de l'importance de la stéatorrhée, avec hyperphagie paradoxale
Retard de croissance chez l'enfant
Stéatorrhée : selles grasses, molles
Œdème et ascite : carence en albumine
Hématomes, épistaxis ou gingivorragies : carence en vitamine K
Ostéomalacie et rachitisme : carence en calcium et vitamine D
Anémie, : carence en fer, acide folique ou vitamine B12
Alopécie : carence en fer
Baisse de la vision nocturne : carence en vitamine A
Polynévite : carence en vitamine B

http://fr.wikipedia.org/wiki/Malabsorption

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 14:19

maladie de Crohn :

La maladie de Crohn est une affection inflammatoire chronique pouvant toucher tout le tube digestif avec une prédilection pour l’iléon, le côlon et la région anale.

Le diagnostic repose sur l’ensemble des données cliniques, radiologiques, et/ou endoscopiques et histologiques.

Elle peut s’accompagner de manifestations extra-intestinales :

Articulaires : Arthrites périphériques Spondylarthrites ankylosante.
Cutanées : Erythème noueux Pyodermo gangrenosum.
Oculaires : Uvéite.


Manifestations cliniques de la maladie de Crohn

Les principales manifestations cliniques observées au cours des poussées évolutives de la maladie dépendent du siège (grêle, côlon, autre segment digestif) et de l’étendue des lésions.

Diarrhée avec ou sans syndrome dysentérique.
Douleurs abdominales parfois de type occlusif.
Manifestations ano-périnéales.
Altération de l’état général avec ou sans fièvre.
Manifestations extra-intestinales.

http://www.stomie.be/la/maladie-de-crohn.html

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 14:21

tuberculose intestinale :

La tuberculose intestinale : une forme méconnue d’une infection trop connue

En France, la tuberculose reste un problème de santé publique dans les populations défavorisées et chez les migrants. Nous rapportons un cas de tuberculose disséminée avec une atteinte intestinale responsable d’une malabsorption et d’un échec du traitement per os. L’atteinte intestinale de la tuberculose est souvent méconnue ; or la malabsorption peut-être responsable d’échec thérapeutique ou d’apparition d’une résistance aux antibiotiques. Cette localisation doit être systématiquement recherchée dans le cadre d’un bilan d’extension de la tuberculose, surtout s’il existe des douleurs abdominales et des signes cliniques et/ou biologiques de malabsorption. La voie parentérale pour le traitement antibiotique et l’alimentation doit être systématiquement discutée.

url

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 14:27

carcinoïde de l'intestin grêle

Particulièrement sympa...

Hypocondriaques, ne surtout pas ouvrir ce lien...
http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/carcinoide-intestinal-8931.html

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 14:33

tumeur pancréatique:
Cliquez sur le liens donnés ici :
http://cancero.unice.fr/sitelocal/disciplines/niveaudiscipline/cancerologie/numlecon155/lecon155.htm

Moi, j'peux plus... j'ai mal au ventre... pale

On pourrait pas lui filer un gentil petit côlon spastique ? Bien embêtant, mais bénin... silent

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31677
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 17:22

Sympa toutes ces maladies.... pale pale

Je connais quelqu'un qui a eu eu simple pancréatite...et la pauvre ne s'est pas amusée, alors j'imagine avec toutes ces maladies là :s:

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 17:41

Attention, Chou ! Tout cela n'est qu'hypothèses, possibilités ... Si cela se trouve, Mme de Polignac ne souffrait d'aucune de ces maladies, comme vous dites, franchement pas sympas ........ mais peut-être que si .....
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39557
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 17:45

Vous aviez évoqué, aussi, me semble-t-il, l'éventualité d'un ulcère à l'intestin grêle...

Je voudrais vraiment bien savoir ce qu'avait notre pauvre petite duchesse, parce que ses douleurs se concentraient sur l'appareil digestif, visiblement.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le départ et la mort de Madame de Polignac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les lettres de Marie-Antoinette à Madame de Polignac
» Le procès et la mort de Mme du Barry
» Madame de Polignac, intime de Marie-Antoinette
» La Passion de madame R
» Après la mort, t' y vole ou t' y vole pas ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: