Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le départ et la mort de Madame de Polignac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 18:07

J'espère vraiment que nous nous trompons cela dit, et que ces douleurs intestinales n'étaient que psychosomatiques :s:

Ces maladies là étaient-elles connues et diagnosticables en ce temps?

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 18:21

Chou d'amour a écrit:
J'espère vraiment que nous nous trompons cela dit, et que ces douleurs intestinales n'étaient que psychosomatiques  :s:

Ces maladies là étaient-elles connues et diagnosticables en ce temps?
Non ! Ces maladies n'étaient pas connues et ne pouvaient être diagnostiquées, à cette époque.   Souvenez-vous que toute la science des médecins n'était qu'empirique !  Ils ignoraient (ou à peu près ) comment marchait la machine humaine ni pourquoi elle ne marchait plus..

La seule supposition à peu près certaine que nous puissions faire, si l'on s'en tient aux propos de Vaudreuil, c'est que Mme de Polignac devait être atteinte de désordres digestifs qu'il est bien difficile d'attribuer à telle ou telle maladie citées en amont.  La tuberculose intestinale ayant le plus de probabilité, il faut le dire ! ( quoique le forme la plus courue était évidemment la tuberculose pulmonaire ou phtisie ).
A l'automne 93, les "accidents", comme Vaudreuil appelle les crises douloureuses qui affectent notre duchesse, sont devenus "si graves et si répétés" que le désespoir s'est emparé de lui.  On fait venir un médecin.  Ses remèdes semblent opérer.  
Mais lorsqu'Armand, le fils aîné de Yolande, arrive à Vienne avec la nouvelle de la mort de Marie-Antoinette, Mme de Polignac s'alite et renonce à lutter. Elle entre en agonie. Ses douleurs sont tellement atroces que le médecin la gave de laudanum ( opium ramolli dans l'eau, passé avec expression et évaporé jusqu'en consistance plus ou moins grande.) Bientôt elle en est tellement assommée qu'elle perd conscience par degrés.  Alors, on s'efforce de la ranimer :
" J'ai vu, et ce spectacle douloureux ne sortira jamais de ma mémoire, écrit Elzéar de Sabran, ces malheureux cherchant pendant trois jours et trois nuits à ramener, par des potions corrosives et pour ainsi dire virulentes, des membres glacés où leur opium avait apporté l'engourdissement et la mort."
Mais rien n'y fait. Yolande se laisse mourir.
Les médecins ne comprennent rien à sa maladie, écrit le jeune Sabran, parce qu'elle est au fond de l'âme  ...

Yolande de Polignac meurt à 44 ans, dans la nuit du 4 au 5 décembre, soit 50 jours après Marie-Antoinette.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 18:29

Merci pour ce témoignage rare de Elzéar de Sabran  Very Happy

Les médecins n'ont pas su diagnostiquer sa maladie, je serais curieux de savoir parmi celles qui ont été citées plus haut, lesquelles étaient inconnues en ce temps. J'imagine déjà que la tuberculose intestinale ne l'était pas car la forme pulmonaire restait inconnue...donc il est vrai que cette dernière reste probable  :s:

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 18:35

Chou d'amour a écrit:
Merci pour ce témoignage rare de Elzéar de Sabran Very Happy
:s:



Certains historiens pensent qu'il émane peut-être de l'abbé de Balivière. Elzéar de Sabran vivait chez les Polignac, au moment de la mort de la duchesse, en qualité de précepteur des petits Polignac.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 18:37

Chou d'amour a écrit:
Merci pour ce témoignage rare de Elzéar de Sabran Very Happy

Les médecins n'ont pas su diagnostiquer sa maladie, je serais curieux de savoir parmi celles qui ont été citées plus haut, lesquelles étaient inconnues en ce temps. J'imagine déjà que la tuberculose intestinale ne l'était pas car la forme pulmonaire restait inconnue...donc il est vrai que cette dernière reste probable :s:




Je vais me renseigner. Je vous tiens au courant .
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 18:54

Merci! flower

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39478
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 19:48

Citation :
La seule supposition à peu près certaine que nous puissions faire, si l'on s'en tient aux propos de Vaudreuil, c'est que Mme de Polignac devait être atteinte de désordres digestifs qu'il est bien difficile d'attribuer à telle ou telle maladie citées en amont.  La tuberculose intestinale ayant le plus de probabilité, il faut le dire ! ( quoique le forme la plus courue était évidemment la tuberculose pulmonaire ou phtisie ).
A l'automne 93, les "accidents", comme Vaudreuil appelle les crises douloureuses qui affectent notre duchesse, sont devenus "si graves et si répétés" que le désespoir s'est emparé de lui.  On fait venir un médecin.  Ses remèdes semblent opérer.  
Mais lorsqu'Armand, le fils aîné de Yolande, arrive à Vienne avec la nouvelle de la mort de Marie-Antoinette, Mme de Polignac s'alite et renonce à lutter. Elle entre en agonie. Ses douleurs sont tellement atroces que le médecin la gave de laudanum ( opium ramolli dans l'eau, passé avec expression et évaporé jusqu'en consistance plus ou moins grande.) Bientôt elle en est tellement assommée qu'elle perd conscience par degrés.  Alors, on s'efforce de la ranimer :
" J'ai vu, et ce spectacle douloureux ne sortira jamais de ma mémoire, écrit Elzéar de Sabran, ces malheureux cherchant pendant trois jours et trois nuits à ramener, par des potions corrosives et pour ainsi dire virulentes, des membres glacés où leur opium avait apporté l'engourdissement et la mort."
Mais rien n'y fait. Yolande se laisse mourir.
Les médecins ne comprennent rien à sa maladie, écrit le jeune Sabran, parce qu'elle est au fond de l'âme  ...

Yolande de Polignac meurt à 44 ans, dans la nuit du 4 au 5 décembre, soit 50 jours après Marie-Antoinette.
Affreux...  Sad  Sad  Sad Si je vous lis bien, on ne peut exclure l'hypothèse que la maladie soit psychosomatique, même si on ne connaissait pas ce concept à l'époque, cela semble correspondre aux témoignages. Il est donc possible qu'une simple fragilité digestive ait été aggravée par la douleur, et que cette affection ait fini par prendre tant d'importance qu'on ait cru que la mort était proche. Le traitement par le laudanum n'aurait alors fait que hâter sa fin... voire, la provoquer, alors que, sinon, elle aurait pu s'en remettre... si la peine n'avait pas été si grande. Vu comme ça, les événements corroborent l'histoire, Madame de Polignac est morte de chagrin.  Sad

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 19:53

pimprenelle a écrit:

Affreux... Sad Sad Sad Si je vous lis bien, on ne peut exclure l'hypothèse que la maladie soit psychosomatique,(...) Madame de Polignac est morte de chagrin. Sad
Pour moi, cela coule de source...lorsqu'on apprend à Yolande la mort de Marie-Antoinette, elle se couche car elle renonce à se battre pour vivre...elle s'abandonne à la mort et devient disponible à la maladie qui s'empart d'elle...

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 19:54

C'est ainsi que je le vois .   Je n'ai pas répondu à Chou, mais j'y pense.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39478
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 20:03

Oui... Mais ce laudanum... Sad

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 20:53

Bon, eh bien, Chou je vous réponds enfin, ces maladies existaient sans être ni nommées, ni même diagnostiquées. La tuberculose intestinale, dont souffrait peut-être Mme de Polignac, ou bien la tuberculose osseuse du petit Louis-Joseph, comme les autres formes, ne l'étaient pas non plus. D'ailleurs le bacille de Koch n'était pas encore découvert. En revanche on connaissait mieux la tuberculose des ganglions , " les écrouelles". La médecine était seulement empirique. Les maladies de Crohn, carcinoïde, tumeur .... inconnues au bataillon !
On connaissait sans les nommer les malabsorbsions intestinales , ou bien la maladie des laxatifs : il est certain que les patients prenaient toutes sortes de médications abusives. Frédérick II, par exemple, se moquait copieusement des petites pastilles de plomb que Voltaire, très hypocondriaque, avalait avec constance ... Allez savoir si elles ne lui déglinguaient pas l'intérieur ?
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 20:58

Merci pour cette réponse  cheers

ça confirme donc que la tuberculose intestinale reste une piste très probable, aggravée par le chagrin bien sûr  :s:
Les symptômes étaient connus car fréquents j'imagine, mais les remèdes n'existaient pas encore donc les médecins s'en remettaient à des essais ou des tentatives désespérées :s:

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 21:05

La médecine tâtonnait ! Pourtant vous avez vu (dans " la comtesse de Sabran" ) que la chirurgie oculaire existait ! C'est trop fort !!!
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39478
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 21:18

Des pastilles de plomb ! Un peu, que ça devait lui déglinguer l'intérieur ! Pourtant, il a fait de vieux os, Voltaire...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 21:20

Le plomb n'est pas le meilleur en effet :s:

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39478
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 21:20

Pourquoi retenez-vous spécialement la tuberculose intestinale ? N'est-ce pas assez rare ? Je n'avais jamais entendu parler de cette affection avant aujoud'hui... Et la plupart de ces maladies ne donnent-elles pas un peu les mêmes symptômes ? Diarhées, fatigue, amaigrissement, douleurs...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 21:21

Oui tu as raison tout reste possible Very Happy
Mais comme nous savons que la tuberculose en générale était répandue à Versailles et que cette maladie était peu connue...

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39478
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 21:22

Chou d'amour a écrit:
Le plomb n'est pas le meilleur en effet :s:
Le plomb, il y en avait dans la céruse qu'on s'est longtemps mise sur le visage... ça vous ravageait. C'est pour cela que les dents étaient pourries, parfois. Il faut voir le film "Candestine Marriage", une vision moins fun du XVIIIe... Rolling Eyes

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 21:23

ça ira alors

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39478
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 21:24

Chou d'amour a écrit:
Oui tu as raison tout reste possible Very Happy
Mais comme nous savons que la tuberculose en générale était répandue à Versailles et que cette maladie était peu connue...
Oui, mais... Marie Antoinette ne l'a pas eu, ni Madame de Lamballe, ni Vaudreuil... ni Fersinou des coeurs... Rolling Eyes Cela reste bien aléatoire...

Ce qui me trouble le plus, c'est la fin, au laudanum. Si ça tombe, Madame de Polignac n'avais rien de pernicieux, organiquement, mais le chagrin la minait. Quand on lui a annoncé la mort de Marie Antoinette, ça a été le coup fatal. Et le traitement au laudanum l'a achevée. Shocked

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39478
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 21:25

Chou d'amour a écrit:
ça ira alors
Qu'est-ce qui ira ? Où ?

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 21:28

pimprenelle a écrit:
Chou d'amour a écrit:
Oui tu as raison tout reste possible Very Happy
Mais comme nous savons que la tuberculose en générale était répandue à Versailles et que cette maladie était peu connue...
Oui, mais... Marie Antoinette ne l'a pas eu, ni Madame de Lamballe, ni Vaudreuil... ni Fersinou des coeurs... Rolling Eyes Cela reste bien aléatoire...

Ce qui me trouble le plus, c'est la fin, au laudanum. Si ça tombe, Madame de Polignac n'avais rien de pernicieux, organiquement, mais le chagrin la minait. Quand on lui a annoncé la mort de Marie-Antoinette, ça a été le coup fatal. Et le traitement au laudanum l'a achevée. Shocked

Peut-être, il serait aussi intéressant de voir s'il y a eu des antécédents dans sa famille Very Happy

pimprenelle a écrit:
Chou d'amour a écrit:
ça ira alors
Qu'est-ce qui ira ? Où ?

Non je voulais dire que puisque le film dont tu parles ne montre pas un XVIIIème siècle fun, je m'abstiendrai

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39478
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 21:32

Le film vaut la peine, pourtant... Tous les gens ont les dents pourries. Tu les vois en beaux costumes, très chics et tout... et leurs dents sont gâtées !  

Ah, pour les antécédents, c'est une idée à creuser...  Very Happy

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 21:35

Citation :
Le film vaut la peine, pourtant... Tous les gens ont les dents pourries. Tu les vois en beaux costumes, très chics et tout... et leurs dents sont gâtées !
Réaliste cela dit  


_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   Mar 2 Juin - 21:39

pimprenelle a écrit:
Chou d'amour a écrit:
Oui tu as raison tout reste possible  Very Happy
Mais comme nous savons que la tuberculose en générale était répandue à Versailles et que cette maladie était peu connue...
Oui, mais... Marie Antoinette ne l'a pas eu, ni Madame de Lamballe, ni Vaudreuil... ni Fersinou des coeurs...  Rolling Eyes Cela reste bien aléatoire...

Ce qui me trouble le plus, c'est la fin, au laudanum. Si ça tombe, Madame de Polignac n'avais rien de pernicieux, organiquement, mais le chagrin la minait. Quand on lui a annoncé la mort de Marie Antoinette, ça a été le coup fatal. Et le traitement au laudanum l'a achevée.  Shocked

C'est ce que croit mon mari.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le départ et la mort de Madame de Polignac   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le départ et la mort de Madame de Polignac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les lettres de Marie-Antoinette à Madame de Polignac
» Le procès et la mort de Mme du Barry
» Madame de Polignac, intime de Marie-Antoinette
» La Passion de madame R
» Après la mort, t' y vole ou t' y vole pas ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: