Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 06 septembre 1764: Louis XV pose la prmière pierre de Ste Geneviève

Aller en bas 
AuteurMessage
yann sinclair

avatar

Nombre de messages : 11075
Age : 60
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 10/01/2016

MessageSujet: 06 septembre 1764: Louis XV pose la prmière pierre de Ste Geneviève   Mar 13 Fév - 17:20

Le Saviez Vous


Suite à sa guérison miraculeuse, Louis XV fait édifier le Panthéon, église dédiée à Ste Geneviève, par l'architecte Soufflot une tâche périlleuse !

La crypte couvre toute la surface de l'édifice. En effet, elle est constituée de quatre galeries, chacune sous chacun des bras de la nef. Cependant, elle n'est pas véritablement enterrée comme une cave puisque des fenêtres, en haut de chaque galerie, s'ouvrent sur l'extérieur.

On pénètre dans la crypte par une salle décorée de colonnes doriques (en référence au temple de Neptune à Paestum, que Soufflot avait visité pendant son voyage en Italie). En avançant, on découvre, au centre du bâtiment, la vaste salle voûtée de forme circulaire et la petite pièce centrale, située juste sous le dôme. Les dimensions de la crypte font qu'elle paraît fort vaste. Les 73 hôtes actuels ne sont pas à l'étroit puisque la capacité totale d'accueil est d'environ 300 places. Une des hypothèses émises pour expliquer cela serait que Louis XV voulait en faire un mausolée pour les Bourbons.

En 1744, alors qu'il se trouve à Metz souffrant d’une grave maladie, Louis XV fait le vœu, s’il survit, de faire ériger une église dédiée à sainte Geneviève. Rétabli, et de retour à Paris, il charge le marquis de Marigny, directeur général des bâtiments, d'édifier le monument en lieu et place de l’ancienne abbaye Sainte-Geneviève, alors en ruine. Plusieurs architectes dont Laurent Destouches conçoivent les plans d'un nouvel édifice. Mais, en 1755, le marquis de Marigny confie la responsabilité des plans à l’architecte Jacques-Germain Soufflot, qui avait envoyé de Rome, un projet adopté par acclamation.

Le chantier commence en 1757 et l'abbé de Sainte-Geneviève bénit le terrain le 1er août 1758. Dès lors on commence à creuser les fondations.

Louis XV pose la première pierre le 6 septembre 1764, devant une grandiose préfiguration: le futur portail y figure, peint et représenté grandeur nature, comme un décor en toile tendu sur une charpente; l'œuvre est due aux peintres Pierre-Antoine Demachy et Callet. Le souverain est accompagné du dauphin, de l'abbé de Sainte-Geneviève, du marquis de Marigny, directeur général des Bâtiments du roi, ainsi que de l'architecte Soufflot, qui lui présente son projet. Une médaille commémorative de la cérémonie est gravée par Pierre-Simon-Benjamin Duvivier et Charles Norbert Roëttiers. Elle porte au droit l'effigie du roi et au revers l'élévation initialement prévue. Un exemplaire en or de cette médaille, offert par le roi à Jean-Baptiste de Puisieux, collaborateur de Soufflot, est conservé au musée Carnavalet. Un célèbre tableau de Demachy représentant la cérémonie, présenté au Salon de 1765, et un grand dessin préparatoire à la plume et au lavis de bistre pour la composition de Soufflot sont également conservés au musée Carnavalet (P 1931).

Cependant, des critiques s’élèvent bientôt, dès 1770, au sujet du dôme dont on prédit, notamment l’architecte Pierre Patte, que les bases ne suffiront pas à le porter et que, faute de remplacer les colonnes de soutènement par des piliers pleins et massifs, l’édifice est voué à l'effondrement. Bientôt l’idée est fermement ancrée chez beaucoup de Parisiens qui s’imaginent l’ouvrage destiné à s’écrouler à plus ou moins long terme. Mercier, par exemple, se fait l’écho de cette rumeur dans son Tableau de Paris:

« Le dôme ou la coupole de l'église de Sainte-Geneviève s’écroulera-t-il sur nos têtes ? Ou bien bravera-t-il, sur une base inébranlable, les clameurs et les alarmes de M. Patte ? Il a annoncé le danger, n’est-il qu’imaginaire ? S’il arrivait, il ne nous resterait donc que la majestueuse façade de ce monument; morceau qui mérite les plus grands éloges »

La construction prend du retard à cause de difficultés financières dues à la guerre et à la mort de Soufflot en 1780. L'édifice n'est achevé qu'en 1790, par les associés de Soufflot, Jean-Baptiste Rondelet et Maximilien Brébion. Ils dénaturent cependant le projet en le privant de la partie audacieuse et originale qui le caractérisait. C'est la Révolution, qui entrainera la laïcisation du monument et une épuration de l'architecture: suppression des deux clochers prévus initialement, obturation des trente-neuf fenêtres de la nef, anéantissant définitivement l'esthétique lumineuse du temple, voulue par Soufflot.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Panth%C3%A9on_(Paris)

_________________

👑    👑   👑
king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louis-xvi.over-blog.net/
 
06 septembre 1764: Louis XV pose la prmière pierre de Ste Geneviève
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Au fil des jours :: 1764 :: Septembre-
Sauter vers: