Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Bastille et la rue Saint-Antoine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   Jeu 3 Déc - 16:09

Continuons d'approfondir notre connaissance des lieux : " « L’horreur particulière qu’inspirait la Bastille avait pour cause l’ancienneté et la continuité de l’usage qu’en avaient fait, depuis la mort d’Henri IV , les monarques et leurs ministres . Ni Louis XIII et Richelieu, ni Louis XIV et Mazarin, ni le Régent et Louis XV, ni Louis XVI , ne laissèrent chômer le château des huit tours. Mais à partir du grand roi , qui abaissait tout autour de lui, la Bastille perdit insensiblement de sa dignité et de son prestige. De plus en plus, la prison effaça la forteresse. Cette métamorphose n’a pas échappé au plus audacieux des satiriques de l’époque ( Claude Le Petit ), celui qui expia sur le bûcher la licence presque révolutionnaire de ses écrits . Ecoutons-le :

"Que vois-je dans ce marécage ,
Digne de curiosité ,
Se tenir en sa gravité
En citadelle de village ?
A quoi sert ce vieux mur dans l’eau ?
Est-ce un aqueduc , un caveau ?
Est-ce un réservoir de grenouilles ? "

Après quelques autres questions dans le même goût , l’auteur du Paris Ridicule se frotte les yeux :

"C’est la Bastille , ce me semble !
C’est d’elle-même , par ma foi !
Ventrebleu ! Voilà bien de quoi
Faire que tout le monde tremble…"

Le mépris , cependant , fait place à une judicieuse réflexion :

"Mais ma Muse, admirons l’adresse
De ce château sans garnison :
Il tâche à servir de prison ,
S’il ne sert plus de forteresse."


Ainsi , on peut donner la définition suivante d’une Bastille : « Une bastille est une maison solidement bâtie , hermétiquement fermée et diligemment gardée, où toute personne , quelq que soient son rang, son âge et son sexe, peut entrer sans savoir pourquoi, rester sans savoir combien , en attendant de sortir sans savoir comment « ( Apologie de la Bastille, Philadelphie ,1784 )
Aussi , ne voit-on plus à la tête du gouvernement de la Bastille les plus grands noms de France. Cette charge n’est plus accordée qu’à des nobles de second ou de troisième ordre. Elle n’est même plus le prix de services militaires distingués . Les gouverneurs achètent leur titre, et , comme ils nourissent les prisonniers à forfait, ils cherchent à grossir leurs gains. Le gouverneur de la Bastille finit par n’être plus que le premier geôlier du « Magistrat », c'est-à-dire du lieutenant général de police. "

C'est ainsi que les institutions se soutenaient les unes aux autres !
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31659
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   Jeu 3 Déc - 16:23

Jolie définition

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   Jeu 3 Déc - 16:51

Fantasmatique Bastille ! Si sa masse noire n'écrase plus Paris, son souvenir plane toujours sur le faubourg Saint-Antoine !!!
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39360
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   Ven 4 Déc - 19:41

Exactement, chère Eléonore... fantasmatique et fantômatique...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   Ven 15 Jan - 13:44

Le Faubourg Saint-Antoine et ses "faux ouvriers" : Liberté du travail à Paris aux XVIIe et XVIIIe siècles par Alain Thillay
Champ Vallon, 2002, 400 p : 28 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Bibliographie sur la Bastille   Ven 29 Jan - 18:28

Bibliographie sur la Bastille


LE DÉSORDRE DES FAMILLES : LETTRES DE CACHET DES ARCHIVE DE LA BASTILLE AU XVIIIE SIÈCLE / Arlette Farge
Gallimard/Julliard, 1982
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   Sam 30 Jan - 20:04

Je mets ce livre dans le dossier Bastille puisque ce livre traite des prisons et que la Bastille est une prison de luxe . Voici les références de ce livre :

-L'état des prisons, des hôpitaux et des maisons de force en Europe au XVIIIe siècle / John Howard
De l' Atelier , 1994, 608 p : 30,49 euros

Voici ce que dit le résumé d'Amazone :

"De 1773 jusqu'à sa mort, en 1790, John Howard visite inlassablement les lieux d'enfermement de la plupart des pays d'Europe. Il ne pose pas seulement un regard d'ethnologue sur des établissements généralement insalubres, où s'entassent des prisonniers victimes de la " fièvre des prisons " et de l'arbitraire des geôliers : les prisons, il entend aussi les rendre hygiéniques et utiles, et attirer sur elles le regard de ses concitoyens. L'Etat des prisons paraît en 1777 ; il sera plusieurs fois complété. La traduction que nous proposons est entièrement nouvelle. Prenant en compte les éditions anglaises successives, elle permet de repérer les réformes introduites dans les prisons à risons à la fin du XVIIIe siècle et de saisir l'évolution de la pensée de celui qui fut, dans l'histoire, le premier grand observateur et théoricien pénitentiaire."

Ce livre permet sûrement de faire des comparaisons entre pays. Il n'est pas dit que l'Angleterre traitait mieux ses prisonniers. Que l'on songe un peu à la prison de Newgate....

J'ai trouvé aussi un deuxième livre qui je crois est plus indiqué pour le XIXe siècle . En voici les références :

-Considérations sommaires sur les prisons, les bagnes et la peine de mort / François Vidocq
Mille et une nuits, 1999, 61 p : 1,55 euros

Le nom de Vidocq est une référence en effet. Ce serait peut-être à compléter par ses Mémoires qui doivent être très intéressantes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   Sam 30 Jan - 20:07

Merci, chère Princesse ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   Sam 30 Jan - 20:52

Autre livre à mettre dans le dossier Bastille même si cela s'entend au sens large de prison et d'endroit d'enfermement :

Les bagnes d'enfants et autres lieux d'enfermement : Enfance délinquante et violence institutionnelle du XVIIIe au XXe siècles de Paul Dartiguenave
Libertaires , 2007, 264 p : 15 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   Sam 30 Jan - 23:01

Vivre en prison au XVIIIe siècle: Lettres de Pantaléon Gougis, vigneron chartrain, 1758-1762 de Pantaléon Gougis
Publisud (1994), 233 p
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   Mar 2 Fév - 0:02

Condamnés au XVIIIe siècle de Arlette Farge
Éditions Thierry Magnier, 2008, 134 p : 8,90 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une idylle à la Bastille   Mer 3 Fév - 17:26

Madame de Sabran,

Connaissez-vous ce livre -ci :

Une idylle à la Bastille : Mémoires de Madame de Staal de Launay écrits par elle-même par Mme de Staal de Launay
Bibliothèque historique mondiale

J'ai ce livre dans ma pile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   Mer 3 Fév - 18:17

Non, je n'ai pas ce livre, chère Princesse . Mais je connais bien l'histoire de cette idylle que partagent Rose de Launay ( plus tard Mme de Staal ) , pendant sa captivité après la conspiration de la duchesse du Maine contre le Régent, et le lieutenant de Roi, à qui l'administration intérieure de la Bastille était confiée, M. de Maisonrouge ( Morand de Maisonrouge, comme dans Dumas ! ) .
Ce brave homme dont Rose disait que son esprit, ni délié, ni orné, était véritablement droit et sensé, se prit de passion pour sa charmante prisonnière et fit tout ce qui était en son pouvoir afin d'adoucir ses conditions de détention . Elle répondait à son amour par une très sincère tendresse et beaucoup d'estime .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   Mer 3 Fév - 19:15

Quand Rose doit enfin quitter la Bastille, M. de Maisonrouge lui écrit :

7 juin 1720.
Jugez, ma très chère pupille, quelle est ma situation . Vous savez avec quelle passion j'ai souhaité votre liberté : elle vous est enfin rendue . Je l'aurais achetée de la mienne propre : et m'en voici au désespoir . Quelque réflexion que je fasse sur ma bizarrerie, je ne puis la condamner; excusez-la , ma chère et digne amie. Je vous aimerai toujours avec toute la tendresse de mon cœur ......
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   Dim 14 Fév - 4:10

J'ai lu ceci quelque part :
"Saviez-vous que la Kermesse de la Bastille de la ville de Milwaukee est la plus grande fête française de la sorte aux Etats-Unis? "

Chère Fleur de Lys , peut-être en savez-vous plus sur cette kermesse ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   Ven 5 Mar - 13:48

"La charge de lieutenant général de police date de 1667 est une de celles qui caractérisent le mieux l'Ancien Regime.
A ne considérer que la hiérarchie judiciaire , les lieutenants généraux de police ( La Reynie, d'Argenson, Sartine , Lenoir ) auraient été d'assez petits personnages. Comme maîres des requêtes, les lieutenants généraux de police pouvaient siéger au parlement mais ils ne paraissent pas avoir usé de ce droit.
C'est le roi lui-même qui, directement ou par l'intermédiaire du ministre de Paris , leur confère en des cas particuliers un pouvoir discrétionnaire , dont la seule procédure consiste dans l'expédition des lettres de cachet. Un ordre verbal, un simple avis peut même suffire et la lettre de cachet n'arriver que postdatée après l'internement.
Quant aux détails même de l'exécution , ils dépendent uniquement du lieutenant général et de ses agents : aucun usage de la force ni de la ruse n 'est interdit. "


Source : Mémoires sur la Bastille de Linguet -Dusaulx
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   Ven 7 Mai - 14:10

Histoire du Faubourg Saint-Antoine : Vieux chemin de Paris, faubourg artisanal, quartier des grands ébénistes du XVIIIe siècle, nerf des révolutions, capitale du meuble de Jean Honoré Prat
Éditions du Tigre Impr. des Tournelles, 1961 , 216 p : 37 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   Ven 7 Mai - 14:23

Merci, chère Princesse ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   Lun 4 Oct - 14:22

Les lettres de cachet , le mythe et la réalité

http://www.historia-nostra.com/index.php?option=com... -

Il faut cliquer sur XVIIIe siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   Lun 4 Oct - 14:30

JUSTICE ET OPINION A PARIS SOUS LOUIS XVI

http://www.michel-bottin.com/article.php?article=152&page=1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   Lun 15 Nov - 10:00

L'abbé Maury disait :

" Les misérables ! ils ont détruit cette Bastille ! Où veulent-ils donc, à présent, que l'on enferme un honnête homme ? "



Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31659
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   Ven 19 Nov - 19:30

pas mal

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   Ven 19 Nov - 19:35

Une exposition à l'Arsenal:
" La Bastille ou "l’enfer des vivants"


L’exposition présente les archives de la Bastille, constituées de documents exceptionnels : lettres de cachet, rapports de police, registres d’écrou, lettres de prisonniers, manuscrits, dessins et objets.
Au-delà du mythe, elle raconte la vie quotidienne de la prison, évoque les affaires fameuses, les prisonniers célèbres, et montre ce que fut la société d’Ancien Régime, soumise à la justice extraordinaire.

Du 9 novembre 2010 au 11 février 2011
BNF, Bibliothèque de l’Arsenal

La Bastille, si présente dans la mémoire collective française, a disparu mais ses archives, conservées à la Bibliothèque de l’Arsenal, continuent à la faire vivre.
Lors de la prise de la forteresse, les émeutiers précipitent dans les fossés les archives qui y sont gardées. Après diverses tribulations, elles sont récupérées en 1798 par l’administrateur de la Bibliothèque de l’Arsenal. Plus ou moins oubliées, elles sont peu à peu « dévoilées » au cours du XIXe siècle, acquérant une aura chargée de mystère.

L’exposition entend montrer au public l’écart entre les réalités dont témoignent les archives et les légendes qui sont attachées à la forteresse, donnant l’image réelle de la société d’Ancien Régime, jusqu’en ses dernières années.
Plusieurs pièces spectaculaires sont présentées, comme la maquette monumentale de la Bastille ou la « chemise » du célèbre prisonnier Latude portant un texte écrit avec son sang, mais surtout de fascinantes pièces d’archives. De ces documents souvent encore souillés de la boue des fossés, revêtus de signatures illustres ou couverts des humbles écritures des prisonniers, émane une émotion presque palpable.

Du mardi au dimanche
12h-19h
Entrée libre

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   Mar 14 Déc - 19:55

Je suis allé voir cette expo hyper interessante. Je vous la recommande!!!!
On y voit des pièces rares comme des documents écrits par Sade ou encore une reconstitution du fameux collier de Marie Antoinette qui a fait couler tant d'encre! Je connaissais peu de choses sur la Bastille à part 1789.Le catalogue édité par la BNF est d'une qualité remarquable( bien qu'un peu cher!).
En sortant de la bibliothèque, faite un petit tour au Square Galli pour voir un morceau de la tour de la Liberté de la Bastille.
Dans tous les cas, on peut dire que seul ce quartier fut propice à une telle expo!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   Mar 14 Déc - 21:15

LES VAINQUEURS DE LA BASTILLE, dictionnaire biographique et historique"
VBA, 2007,122 p : 20 euros


Résumé Mémodoc

Les Vainqueurs de la Bastille ont été nombreux à l'époque de la prise de la Bastille; en effet, le 19 juin 1790 sur proposition du député Armand Camus (futur patron des Archives de France), l'Assemblée vote par acclamation et dans l'enthousiasme un décret leur rendant honneur. Une commission chargée de les dénombrer a recensé officiellement 954 combattants qui se sont vu offrir un uniforme et un armement complet. Sur le canon du fusil et la lame du sabre était portée l'inscription : Donné par la Nation à..., vainqueur de la Bastille. Les 954 Vainqueurs de la Bastille ont également reçu un brevet attestant de la reconnaissance de la patrie, assorti d'une pension pour ceux qui auraient été blessés lors de l'assaut.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Bastille et la rue Saint-Antoine   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Bastille et la rue Saint-Antoine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» 13 juin fête de Saint Antoine de Padoue
» Sainte Roseline Vierge, Saint Antoine Abbé, commentaire du jour "L'Eglise, Epouse du Christ"
» Saint Antoine-Marie Zaccaria et commentaire du jour "Croire en Jésus aujourd'hui"
» Saint Antoine de Padoue (vidéo)
» 13 Juin : Saint Antoine de Padoue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Bibliographie :: Révolution-
Sauter vers: