Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 06 octobre 1789: Le balcon de la Cour de Marbre

Aller en bas 
AuteurMessage
yann sinclair

avatar

Nombre de messages : 12557
Age : 60
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 10/01/2016

MessageSujet: 06 octobre 1789: Le balcon de la Cour de Marbre   Mar 13 Mar - 15:01

Réveillé en hâte lui aussi, le marquis de La Fayette arrive au château au moment où le capitaine Gondran fait évacuer l'escalier de la Reine

Il monte directement à l'appartement du Roi par le degré du Roi



Degré du roi (4)

Il se présente dans la salle à manger des Retours de chasse, où il trouve la Reine et d'autres membres de la famille Royale, le Roi étant passé dans le Cabinet du Conseil pour s'entretenir avec ses ministres


Plan du petit appartement du roi en 1789; La salle à manger des retours de chasse est indiquée en 5

Emmenant avec elle ses deux enfants, la Reine le conduit auprès du Roi
Selon le député Pellerin "On a rapporté que le Roi avait demandé à M. de La Fayette:
"Où étiez-vous cette nuit?"
Que M. de La Fayette lui avait répondu que, comptant sur ces soldats citoyens, il était allé prendre du repos; que Sa Majesté lui avait dit:
"Et moi je veillais pendant que vous dormiez"

Il est certain que M. de La Fayette ne fut pas prudent de chercher du repos au sein de l'orage qu'il avait vu se former contre Versailles"

La cour de Marbre est noire de monde, à l'exception de l'endroit où se trouve le cadavre de Lhéritier, jambes tournées vers la façade du fond, autour duquel un espace vide a été laissé
Des cris répétés se font entendre:

"Vive le duc d'Orléans!" et même "Vive le Roi d'Orléans!" mais surtout, pendant un bon quart d'heure: "Le Roi au Balcon!"
Il s'agit du balcon situé devant les trois portes-fenêtres de la chambre de Louis XIV


Pauline de Tourzel a été autorisée à rejoindre sa mère et la famille Royale: "En passant près des fenêtres, je vis avec horreur la cour de Marbre remplie de figures atroces. C'était une cohue d'hommes et de femmes armés de fourches, de faux, de piques, et vociférant les plus horribles injures et les menaces les plus effrayantes, entremêlées des cris: "Que le Roi paraisse! Que le Roi paraisse! Le Roi! Le Roi!" On représenta au Roi qu'il était nécessaire qu'il se montrât. Il s'avança sur le balcon.



Le Roi comparait au balcon accompagné par son épouse et ses deux enfants, mais aussi par le marquis de La Fayette, qui se tient entre le Roi et la Reine. On entend alors: "Vive le Roi!"


La Fayette prend la parole pour rappeler aux soldats  qui se trouvent là le serment de fidélité qu'ils ont prêté au Roi et leur demande de renouveler cet engagement. Ils répondent: "Nous le jurons!" Vive le Roi! Vive la Reine!" et tout de suite après: "Le Roi à Paris!"
La Fayette reprend la parole pour assurer que le Roi va s'occuper de tout ce qui peut contribuer au soulagement du peuple
La foule continue: "A Paris! A Paris!"
Tous rentrent dans la chambre de Louis XIV

La Fayette reparaît aussitôt seul sur le balcon.


Il invite la foule à porter à Paris la bonne nouvelle de la paix retrouvée et lui fait signe de se retirer.


La foule ne bouge pas et se met à scander: "La Reine au balcon!"

A l'intérieur de la chambre, tous déconseillent à la Reine d'obtempérer.


Elle répond: "Je paraîtrai!" et s'avance en tenant ses enfants par la main


"Point d'enfants! La Reine seule!" crie-t-on de toutes parts


D'un mouvement des bras, elle repousse ses deux enfants dans la chambre et demeure seule sur le balcon

Elle est vêtue d'une redingote de toile rayée jaune qu'on a dû lui apporter de ses cabinets intérieurs, mais ses cheveux sont encore en désordre


Elle reste à peu près deux minutes à affronter la foule en silence, mains croisées sur sa poitrine


Au terme de ce moment qui a dû lui paraître effroyablement long, elle fait un ample mouvement de salut, presque une révérence, qui est accueillie par les cris de "Vive la Reine!"

A reculons, elle rentre alors dans la chambre, puis prend son fils dans ses bras et le couvre de baisers et de larmes

Selon le comte de Neuilly, qui a rejoint la chambre de Louis XIV, "en m'avançant sur le balcon, je vis des têtes au bout de piques et de baïonnettes: c'étaient celles des gardes du corps, tranchées par Jourdan Coupe-Tête, qui, avec sa grande barbe et sa hache sanglante sur l'épaule, se promenait fièrement
Ce scélérat posait pour les peintes et je le reconnus pour avoir vu, chez Madame de Tessé, son portrait peint par Madame de Tott"
(https://fr.wikipedia.org/wiki/Sophie_de_Tott)

Selon Madame de Staël, la Reine, en sortant du balcon, s'approcha de ma mère et lui dit avec des sanglots étouffés: "Ils vont nous forcer le Roi et moi à nous rendre à Paris, avec les têtes de nos gardes du corps portées devant nous au bout de leurs piques"

Passé dans le cabinet du Conseil, la Reine parle aussi à Madame Auguié: "Ah mon amie, qu'allons-nous devenir entre les mains de ces barbares, que deviendront mes pauvres enfants?"

Et à Madame Thibault: "Je sens que nous ne reviendrons plus ici. Mes pressentiments ne m'ont jamais trompée"

Le comte de Saint-Priest, qui a rejoint l'appartement intérieur du Roi, témoigne: Le cri (...): "A Paris! A Paris! " se faisait sans cesse entendre et le Roi, dans une extrême stupeur, allait se reposer sur un fauteuil dans sa chambre et retournait sur le balcon de temps en temps sans proférer une parole.
Je pris la liberté de lui dire qu'il s'exposait, ainsi que la famille Royale, au plus extrême danger en ne se décidant pas au départ, qu'il devait se regarder comme prisonnier et subir la loi qu'on lui imposait
Il ne me répondit rien.
"Pourquoi ne sommes-nous pas partis hier au soir?" me dit la Reine. "Ce n'est pas de ma faute", lui répliquai-je "Je le sais" reprit-elle

Ce qui me prouva qu'elle n'était entrée pour rien dans le contre-ordre de la veille

Il ajoute: "Au reste, elle faisait bonne contenance, racontait qu'elle avait su son péril dès la veille et paraissait bien moins accablée que le Roi"

Pendant ce temps-là, au-dehors, la foule continue de scander: "Le Roi à Paris!" Elle réclame aussi: "Le Roi au Balcon!"

Après un court entretien avec ses ministres et avec le marquis de La Fayette, le Roi se décide
Il demande  la Reine de le suivre dans la chambre de Louis XIV.


En passant devant le comte de Paroy, la Reine dit à ce dernier: "Nous allons à Paris!"
La Fayette ouvre la marche et apparaît en premier sur le balcon

il est suivi par Necker, le Roi et la Reine

La Fayette fait des signes pour réclamer le silence


Il dit que le Roi, désirant satisfaire au vœu de son peuple, l'a chargé d'annoncer qu'il vient de donner ses ordres pour préparer ses voitures et qu'il partira avec sa famille vers midi pour se rendre à Paris et y fixer sa résidence
Le Roi ajoute:
"Mes amis, j'irai à Paris avec ma femme, avec mes enfants. C'est à l'amour de mes bons et fidèles sujets que je confie ce que j'ai de plus précieux"

La foule contente, crie: "Vive le général! Vive le Roi! Vive la Reine!" Pendant près d'une demi-heure, ceux qui ont des armes à feu tirent en l'air, provoquant une vague de détonations qui signifie leur satisfaction et la pacification des esprits

Depuis la rue des Bons-Enfants (actuelle rue du peintre Lebrun) où ils ont trouvé refuge, Mlle de Donissan et ses parents entendent ces nouvelles détonations:
"Nous croyions qu'on massacrait tout au château et nous étions dans le plus cruel état quand on vint nous dire que c'était une réjouissance parce que le Roi avait paru sur le grand balcon avec la cocarde et qu'il avait consenti à aller demeurer à Paris"

Une fois rentré dans la chambre, La Fayette demande à la Reine qu'elle est son intention personnelle
La Reine répond:
"Je sais le sort qui m'attend, mais mon devoir est de mourir aux pieds du Roi et dans les bras de mes enfants"

La Fayette lui dit : "Eh bien, Madame, venez avec moi"

Ils reparaissent tous deux sur le balcon et La Fayette s'adresse à la foule: "La Reine est fâchée de voir ce qui se passe sous ses yeux. Elle a été trompée. Elle promet qu'elle ne le sera plus. Elle promet d'aimer son peuple, d'y être attachée comme Jésus-Christ à son Église"

Ensuite, il lui baise la main La foule crie: "Vive la Reine!" et "Vive le général!"


Le Roi les rejoint sur le balcon et s'adresse à La Fayette: "A présent, que pourriez-vous faire pour mes gardes?"
La Fayette fait venir le maréchal des logis Mondollot, qui porte la cocarde tricolore, et l'embrasse. La foule crie: "Vivent les gardes du corps!" et "Grâce pour les gardes du Roi!"
Aux fenêtres des antichambres les gardes du corps jettent leurs bandoulières et arborent les bonnets des grenadiers de la garde nationale. Selon le comte de Neuilly, "il y en avait sept ou huit garrottés dans la cour et la mort planait sur eux. on les délia, on leur mit sur la tête des bonnets de grenadiers, puis on les embrassa"
Avec La Fayette, le roi se rend aussi dans la salle des gardes de son appartement pour remercier les grenadiers de la garde nationale d'avoir protégé les gardes du corps

_________________

👑    👑   👑
king


Dernière édition par yann sinclair le Ven 1 Juin - 9:46, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louis-xvi.over-blog.net/
yann sinclair

avatar

Nombre de messages : 12557
Age : 60
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 10/01/2016

MessageSujet: Re: 06 octobre 1789: Le balcon de la Cour de Marbre   Mar 13 Mar - 16:12


Marie-Antoinette reine de France (titre italien: Maria Antonietta regina di Francia) est un film franco-italien de Jean Delannoy réalisé en 1955 et sorti en salles en 1956.

Michèle Morgan: Marie-Antoinette
Jacques Morel: Louis XVI
Guy Tréjean: le marquis de La Fayette

_________________

👑    👑   👑
king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://louis-xvi.over-blog.net/
 
06 octobre 1789: Le balcon de la Cour de Marbre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le 6 octobre 1789
» 5 et 6 octobre 1789 : le roi rentre à Paris
» Les 5 et 6 octobre 1789
» La cour de marbre à Versailles
» Liste des victimes de la Révolution française d'Octobre 1789

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Au fil des jours :: 1789 :: Octobre-
Sauter vers: