Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Synthèse éléments positifs Louis XVII. Pilayrou

Aller en bas 
AuteurMessage
pilayrou

avatar

Nombre de messages : 362
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: Synthèse éléments positifs Louis XVII. Pilayrou   Sam 31 Mar - 16:23

Synthèse travaux Jean-Claude Pilayrou sur l’énigme Louis XVII (1980-2018).
Eléments non inventés ; donc vérifiables.
Résumé complet : http://louisxvii.canalblog.com/

Louis-Pierre Louvel (1783-1820). Ouvrier-sellier, assassin du duc de Berry (neveu de Louis XVIII) en 1820.
Pourrait être Louis XVII.
« Le roi perdu » prouve qu’il y a eu évasion (sans que ce soit Louis XVII). L’affaire Louvel et « Le roi perdu » se rejoignent sur une date. C’est le seul point commun.

1924 – « Le roi perdu » de l’historien-académicien Octave Aubry.
Récit du « comte de Vaisons » sur une enquête supposée et voulue par Louis XVIII concernant le destin de Louis XVII. Récit présenté comme authentique mémoire, puis comme roman par Victor Aubry.
Le héros du « Roi perdu », « le comte de Vaisons », a été identifié par mes soins grâce à Internet (dates de naissance et de décès identiques). Il s’agit du marquis-général Armand-Alexandre de Bonneval (1786-1873), familier de Louis Bonaparte, de Mme Mère, de Louis XVIII et de Charles X.

L’enquête de « Vaisons » s’arrête en juin 1820, date de l’exécution de Louvel.

Il est curieux qu’Aubry se soit donné un mal fou pour écrire ce livre s’il n’est pas un condensé de mémoires authentiques relatant le mystère Louis XVII. « Le roi perdu » nous incline fortement à penser que l’enfant mort au Temple n’était pas Louis XVII.
Aubry fut reçu en tête à tête deux heures de temps parle pape Pie XI après la sortie du livre en 1924 (témoignage écrit de sa fille).

Mai-novembre 1789.
Robespierre passe devant le logement de la famille Louvel (Louis-Pierre, futur régicide du duc de Berry en 1820) tous les jours durant les Etats-Généraux pour se rendre à l’Assemblée ou au café Amaury (Versailles).

Juin 1791.
Le 20, le père Louvel place Louis-Pierre (7 ans) en institution à Paris. Il le fait alors que Robespierre se trouve à Versailles ce jour-là, sur invitation des Amis de la Constitution de la ville. A-t-il profité de la voiture du député ?
1791-1792.
Robespierre fait l’objet de demandes de députés pout qu’on le nomme gouverneur du Dauphin. Il ne le sera pas.

Janvier 1794.
Louis XVII est isolé dans « La chambre où l’on ne rentre pas », à la Tour du Temple (citation du premier de cuisine Gagnié). Gagnié dira y être entré plus tard.
La veuve Simon, ancienne personne s’occupant de Louis XVII en 1793, déclarera à la Restauration que c’est le second de cuisine Meunier qui lui a dit que l’enfant avait été sorti du Temple (donc confession de Gagnié à Meunier ?).
Louis XVII a été isolé sur ordre d’un membre du Comité de Salut Public. A la demande des délégués de la Commune venus se renseigner sur le remplaçant du gardien Simon, ON leur répondit qu’ il n’y en avait pas besoin. « ON » est-il Robespierre ?
Robespierre est malade ( ?) dans les jours qui suivent l’isolement de Louis XVII. Il n’apparait pas à l’Assemblée ni au Comité. A-t-il enlevé Louis XVII ?

Juin 1795.
Décès de « Louis XVII ». Aucun des quatre médecins qui autopsient le corps ne signale de traces d’inoculation (vaccine). Ils auraient théoriquement du le faire.

Octobre 1795.
Sortie de Louis-Pierre Louvel de son institution parisienne. Si Robespierre a placé Louis XVII chez les Louvel en 1794, ce dernier peut prendre officiellement l’identité de Louis-Pierre (qui disparait dans la nature).

1804.
Rédaction du livret-ouvrier obligatoire de Louvel. Il y est mis : « Age : 19 ans ». Louvel en a 20 bien sonnés. Louis XVII, 19 !

1816-1820

Louvel a « côtoyé » d’assez près la famille royale . Il était unique sellier des écuries du Roi. S’il est Louis XVII, il peut avoir frappé par vengeance en tuant le duc de Berry.

1815-1821 – Louis XVIII.
1815-1816 : Fouilles pour retrouver les restes de la famille royale.

Avril 1816. Martin, agriculteur de Gallardon dit au roi qu’il n’est pas à sa place sur le trône. Le Roi sort ému de la rencontre.
Et si Martin et Louvel s'étaient croisés entre 1795-1796 et 1816 ?

Juin 1816. Toussaint Charpentier, jardinier en chef au Luxembourg et à Trianon déclare à la Police avoir enseveli dans les jours qui ont suivi la mort de Louis XVII un petit cercueil ailleurs qu’à Ste Marguerite. Sur ordre de la Commune. Un municipal évoque le petit Capet. Les fouilles concernant Louis XVII cessent dans la foulée.
La marraine de Louvel est le prédécesseur de Toussaint Charpentier comme jardinière en chef à Trianon. Donc, lien entre Louvel et
Louis XVII.

Le monument demandé par la Chambre à la mémoire de Louis XVII ne sera jamais construit. Aucune messe ne sera dite les 8 juin à la mémoire du Dauphin.

6 juin 1821, Louis XVIII prévoit une messe à la mémoire de son neveu pour le 8 juin ; soit un an et un jour après la mort de Louvel.
La cérémonie est annulée au dernier moment.

Louis XVIII ne se fera jamais sacré roi (malgré X projets). Charles X, oui.

1816-1820
Louvel a « côtoyé » d’assez près la famille royale . Il était unique sellier des écuries du Roi. S’il est Louis XVII, il peut avoir frappé par vengeance en tuant le duc de Berry.

1799-1828.
Barras, l’un des responsables du renversement de Robespierre en 1794 et directeur de la République de 1795 à 1799, a bénéficié d’un traitement de faveur de la part de Louis XVIII ) partir de 1814. Il n’est pas exilé, comme beaucoup d’anciens députés de la Convention (1792-1795).
Il a déclaré sous le Consulat, lors d’un repas, que le fils de Louis XVI était vivant et qu’il « verrait pendre ce diable de corse ». Témoignage
devant notaire d’une invitée.
Dans le « Roi perdu », Barras enlève le prisonnier du Temple après la chute de Robespierre. Sans doute le substitué de Robespierre.

1894-2017
En 1894, une mèche de l’enfant décédé en 1795 au Temple fut donnée à un Monsieur de Reiset lors d’une exhumation du cercueil de l’enfant du Temple. Des analyses ont montré que cette mèche était rousse ; et qu’elle avait été teintée jadis en blond-châtain. Or, dans « Le roi perdu », il est dit que Barras déclara que son substitué avait eu les cheveux « cachés » et la peau brunie pour donner une impression de bonne santé.




Dernière édition par pilayrou le Dim 1 Avr - 15:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 5867
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Synthèse éléments positifs Louis XVII. Pilayrou   Dim 1 Avr - 11:38

Bonjour Mr Pilayrou,

Au nom de tout le Boudoir de Marie-Antoinette, je vous remercie de nous faire part de l'état d'avancement de vos recherches. Vous avez effectivement faits des découvertes troublantes, même si personnellement j'imagine difficilement le gentil Chou d'amour de la Reine Marie-Antoinette, le fils bien-aimé du Roi Louis XVI devenir un meurtrier.

Bien à vous

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent (Marie-Antoinette)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pilayrou

avatar

Nombre de messages : 362
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: Re: Synthèse éléments positifs Louis XVII. Pilayrou   Dim 1 Avr - 15:37

L'âme humaine est parfois compliquée !

Si vous vous intéressez à l'affaire Seznec (1923), résultats de l'analyse micro-laser de la matière calcinée retrouvée enterrée profondément dans un local de la propriété de Seznec (Morlaix) sans doute la semaine prochaine.
J'ai participé aux frais d'analyse conjointement avec les historien, avocat et bénévoles. 70 € pour ma part.
Mon fils, artisan dans le bâtiment, devait participer aux fouilles fin février; mais il a perdu son beau-père quelques jours auparavant.

L'homme d'affaires vorace et ami de Seznec, Pierre Quéméneur (également conseiller général du Finistère), aurait été trop entreprenant avec Mme Seznec le dimanche 27 mai 1927. Cette dernière l'aurait frappé à la tête d'un coup de chandelier. Seznec aurait alors brulé le corps et couvert sa femme. Bagnard de 1924 à 1947.
Témoignage de Petit-Guillaume Seznec, 10 ans, enfant de Guillaume Seznec et témoin du drame. Révélations à un neveu en 1978. Omerta familial.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madame Sophie

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 30/03/2018

MessageSujet: Re: Synthèse éléments positifs Louis XVII. Pilayrou   Mar 3 Avr - 9:05

Louis-Charles criminel ? Louis-Charles qui apportait des fleurs à sa maman le matin ? Sad Sad
J'en aurais le cœur brisé. Sad

_________________
La vie n'a de valeur que si elle est un feu sans cesse renaissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pilayrou

avatar

Nombre de messages : 362
Date d'inscription : 22/12/2014

MessageSujet: Re: Synthèse éléments positifs Louis XVII. Pilayrou   Mar 3 Avr - 18:23

Nous tous.
Hitler fut un petit enfant aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Synthèse éléments positifs Louis XVII. Pilayrou   

Revenir en haut Aller en bas
 
Synthèse éléments positifs Louis XVII. Pilayrou
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qu'est devenu Louis XVII ?
» Louis XVII a t'il survécu au massacre?Et si Oui,qui était il?
» Louis XVII est il mort au temple ?
» Louis XVII est-il mort au Temple ?
» Louis-Charles, deuxième dauphin, puis Louis XVII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et sa famille :: Ses enfants :: Louis Charles-
Sauter vers: