Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Joseph Weber, Son frère de lait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   Sam 15 Mai - 21:41

C'est ce que je voulais dire. J'avoue que ma phrase n'est pas très claire. Elle a beau ramasser le matériel de madame Vigée-Lebrun, elle reste reine de France et fille de Marie-Thérèse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   Sam 15 Mai - 21:53

Oui comme tout aristocrate qui se respecte, ils sont généralement fiers de leur appartenance à une maison noble et de leur sang! Very Happy

Mais la reine avait cette générosité de mettre tout le monde sur le même pieds malgré une grande fierté et ça c'est un trait très présent dans son caractère! Rare, pour une Habsbourg d'ailleurs Very Happy

Les Habsbourgs sont comme ça, ils sont fiers de leur sang comme pas mal de maisons royales, ils se montrent imbus et supérieurs envers les gens moins bien nés... Shocked
La pauvre impératrice Sissi en a subi de leur part! elle, une simple duchesse en Bavière(le "en" signifie qu'elle est de la branche cadette et qu'elle n'appartient pas à la lignée royale, qui eux sont les ducs "de" Bavière, c'est pareil pour toutes les autres familles royales) de lignée noble et non royale et sa famille de gueux. Pour la petite histoire Smile

Mais cette familiarité les gens du peuple n'ont pas voulu le reconnaître, qu'elle était simple et qu'elle aimait papoter avec tout le monde(pauvre ou riche, je crois qu'elle s'en fichait un peu sauf quand il s'agit de gens avec un passé louche là je peux comprendre son mutisme avec la Du Barry par exemple...) Mais pour revenir à son frère de lait, il me semble avoir lu une anecdote où quand elle a accouché de Madame royale, quand elle souffrait de maux de ventre, qu'il aurait été inquiet de la voir souffrante et elle lui a répondu sèchement si je me souviens bien! Quelqu'un connaît-il l'anecdote? scratch

Elise flower
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   Sam 15 Mai - 21:59

olivia a écrit:
Elle a beau ramasser le matériel de madame Vigée-Lebrun, elle reste reine de France et fille de Marie-Thérèse.
Alexis-Nicolas Perignon a illustré cette scène...
Désolé, c'est un peu flou :

Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   Sam 15 Mai - 22:03

ELISE a écrit:
Mais pour revenir à son frère de lait, il me semble avoir lu une anecdote où quand elle a accouché de Madame royale, quand elle souffrait de maux de ventre, qu'il aurait été inquiet de la voir souffrante et elle lui a répondu sèchement si je me souviens bien! Quelqu'un connaît-il l'anecdote? scratch

Elise flower

Non ça ne me dit rien, vous rappelez-vous où vous l'avez lue? Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: JOSEPH WEBER   Sam 15 Mai - 22:07

D'un autre côté, on peut comprendre qu'une femme en proie aux douleurs d'un accouchement difficile, réponde sèchement au brave type qui vient lui demander :"comment vous sentez-vous, Madame" ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   Sam 15 Mai - 22:07

Euh je crois que c'est d'Antiona Fraser, à savoir si cela est vrai en plus, mais je crois qu'elle répondait d'une façon assez séche parce qu'elle avait marre qu'on la prenne pour une malade... quelque chose ainsi.

Je crois qu'elle dit "allons weber, je ne suis pas souffrante!" je ne suis plus sur de la phrase mais c'est ainsi que j'ai compris. Pour moi ils étaient assez proches pour qu'il se permette de lui faire remarquer son état surtout qu'on n'adresse pas la parole aux souverains, c'est eux qui doivent prendre la parole en premier, c'est un signe qu'ils étaient tout de même assez proches non? Smile

Elise


Dernière édition par ELISE le Sam 15 Mai - 22:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   Sam 15 Mai - 22:11

Je ne saurais vous le dire car cette anecdote ne me dit rien non plus Wink
Mais on ne peut pas se baser sur une seule citation de ce style pour en déduire des choses quant à leurs relations malheureusement

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   Sam 15 Mai - 22:14

CALONNE a écrit:
D'un autre côté, on peut comprendre qu'une femme en proie aux douleurs d'un accouchement difficile, réponde sèchement au brave type qui vient lui demander :"comment vous sentez-vous, Madame" ?

"De quoi j'me mêle ? ! "

Franchement j'ai du mal à croire que le frère de lait de la reine ait eu un accès aussi aisé auprès de la reine de France. Elle l'a probablement protégé, placé mais de là à le voir auprès d'elle, au point qu'il puisse oser lui demander des nouvelles de sa santé, je trouve ça très douteux.

Merci la nuit la neige, je ne savais pas que cette scène ait été représentée en peinture!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   Sam 15 Mai - 22:14

vous me faites rire Smile il est vrai que j'aurais probablement pas poser la question à une femme qui exprime une douleur perceptible Surprised

Ben je pense qu'il devait vraiment s'inquiéter surtout que l'impératrice pensait qu'on avait fait quelque chose pour la rendre stérile ou du moins, pour qu'elle aie des problèmes de conceptions pendant l'accouchement. Donc peut être qu'il était mis au courant et s'est posé des questions...

Elise Very Happy


Dernière édition par ELISE le Sam 15 Mai - 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   Sam 15 Mai - 22:18

olivia a écrit:
CALONNE a écrit:
D'un autre côté, on peut comprendre qu'une femme en proie aux douleurs d'un accouchement difficile, réponde sèchement au brave type qui vient lui demander :"comment vous sentez-vous, Madame" ?

"De quoi j'me mêle ? ! "

Franchement j'ai du mal à croire que le frère de lait de la reine ait eu un accès aussi aisé auprès de la reine de France. Elle l'a probablement protégé, placé mais de là à le voir auprès d'elle, au point qu'il puisse oser lui demander des nouvelles de sa santé, je trouve ça très douteux.

Merci la nuit la neige, je ne savais pas que cette scène ait été représentée en peinture!

Oui je suis bien d'accord avec vous, mais toujours est il que si l'anecdote est vraie cela veut dire qu'ils étaient assez proches. Ne l'oublions pas, qu'il était autrichien et qu'il était le souvenir de son enfance à Viennes, mais l'anecdote je me souviens qu'il était de passage à Versailles, et il a pu voir la reine apparement et lui a posé cette question.
Je vais chercher et mettre l'anecdote maintenant. Smile

Elise
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   Sam 15 Mai - 22:53

Marie-Antoinette ne parle jamais de Weber dans sa correspondance...d'ailleurs très peu de contemporains en parlent. A partir de là je ne pense pas qu'on puisse dire, en admettant en plus que cette anecdote soit fondée, qu'ils étaient proches

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: JOSEPH WEBER   Sam 15 Mai - 22:57

Personellement, je pense que si il est venu à VERSAILLES, Elle a du accepter de le revoir avec plaisir et l'a sûrement accueilli avec gentillesse. Après, je doute qu'Elle l'ait invité à sa table ou à faire une partie de tric-trac à TRIANON...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   Sam 15 Mai - 22:58

Je n'arrive pas à retrouver l'anecdote! grr pourtant j'ai le bouquin devant mon nez mais soit...

Oui vous avez raison, elle ne parle pas de lui dans sa correspondance, mais je crois que cette anecdote doit surement être fausse alors, un simple qui ose prendre la parole et faire remarquer à la reine son état, il y a un doute non?

Elise
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   Sam 15 Mai - 23:00

C'est étrange oui, d'autant plus que si cette anecote est vraie elle est facilement vérifiable car publique et pendant une scène importante...et comme presque personne n'en parle j'ai des doutes Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   Sam 15 Mai - 23:01

CALONNE a écrit:
Personellement, je pense que si il est venu à VERSAILLES, Elle a du accepter de le revoir avec plaisir et l'a sûrement accueilli avec gentillesse. Après, je doute qu'Elle l'ait invité à sa table ou à faire une partie de tric-trac à TRIANON...

Mais vous savez il me semble avoir lu, qu'elle entretenait une correspondance avec lui maintenant est ce que ma mémoire me joue des tours!? Very Happy Et qu'il aurait osé cette familiarité... Maintenant va t on savoir si elle est vraie ou fausse, pas evidente surtout qu'il me semble qu'Antonia Fraser est tout de même rigoureuse dans son livre.

Elise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   Sam 15 Mai - 23:04

Chou d'amour a écrit:
C'est étrange oui, d'autant plus que si cette anecote est vraie elle est facilement vérifiable car publique et pendant une scène importante...et comme presque personne n'en parle j'ai des doutes Very Happy

Oui vous avez raison! mais n'empêche que ca me titille quand même! elle me semble si vraie cette anecdote, en générale mon intuition me trompe rarement Sad

Elise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   Sam 15 Mai - 23:05

S'il y a eu une telle correspondance, on aurait quelques traces.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   Sam 15 Mai - 23:08

Oui effectivement il y aurait des traces(ma mémoire qui me joue des tours! Embarassed Twisted Evil ), mais j'essaye de retrouver l'anecdote...

Mais est ce que la reine pouvait recevoir des gens sans qu'il y aie des témoins? je veux dire, seul à seul? comme elle le faisait avec Bertin?


Elise Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   Sam 15 Mai - 23:13

Très peu de chance que ce soit le cas, et comme toujours si aucune trace il y a alors spéculer dessus ne sert à rien : c'est qu'il n'y a rien à dire Wink
De plus Weber n'a pas souvent été à Versailles il me semble, donc ça laisse dans tous les cas peu de possibilités.
A ma connaissance non Marie-Antoinette n'a pas entretenu de correspondance avec lui...sinon on en aurait la trace Wink

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   Sam 15 Mai - 23:15

Il semble que non. La reine de France ne doit jamais être seule. C'est une règle sacro-sainte de la monarchie!
Mais a priori Marie-Antoinette aurait su se dégager de cette règle. Mais sûrement pas autant qu'on aimerait bien l'imaginer. D'ailleurs elle n'était pas seule avec sa modiste. Les femmes de chambres devaient sûrement être présentes! Voire la dame d'atours!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   Sam 15 Mai - 23:21

Oui je ne cherche pas à spéculer, ne t'inquiéte pas chou Very Happy juste que j'aimerai mettre l'anecdote Smile

Oui j'avais oublié cette régle sacro-sainte, merci Olivia de me le rappeler Embarassed Very Happy

Donc il n'y a pas grand chose a dire sur le frère de lait de la reine?

Elise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   Sam 15 Mai - 23:32

Si Weber a vraiment écrit les mémoires qui portent son nom, n'oublions pas qu'avec la mort tragique de Marie-Antoinette, beaucoup de ceux qui l'ont approché, même très vaguement, ont voulu se donner un beau rôle auprès d'elle. Elle était devenue un mythe. Et on était sûr de se faire de l'argent.
Ce qui explique aussi la volonté d'éditeurs de payer des auteurs anonymes qui écrivent des mémoires apocryphes en prenant le nom de n'importe qui l'ayant approché.
Avec un frère de lait, comme pour son coiffeur ou sa modiste, on est certain d'attirer les lecteurs soucieux de détails croustillants.

C'est le même problème pour les nombreuses lettres qui s'avèrent elles aussi fausses. Mais qui ont fait la fortune de monsieur de Conches.

Pas facile pour nous de nous y retrouver!
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   Sam 15 Mai - 23:54

Mais je ne suis pas inquiet chère Elise

Même dans ces mémoires Weber ne se donne pas un rôle de premier plan, donc de ce point de vue là nous pouvons nous y fier Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   Dim 16 Mai - 0:09

Dommage c'est un témoin, si jamais il l'a été, à vienne quand la reine était archiduchesse. Il laisse des anecdotes de son enfance? scratch

Oui ceci me gonfle d'ailleurs de voir que ces contemporains se font passer pour des chevaliers servants!

Elise Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   Dim 16 Mai - 0:59

J'ai lu ses mémoires il y a longtemps donc j'en ai que de vagues souvenirs Mais je n'ai pas en tête qu'il donne de grandes anecdotes, il s'en tient surtout à son point de vue des choses et de l'époque Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joseph Weber, Son frère de lait   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joseph Weber, Son frère de lait
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Joseph Weber, frère de lait de Marie-Antoinette
» Vidéo-documentaire : "Frère André, de l'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal" !
» Saint frère André
» Famille de Saint-Joseph de Mont-Rouge.
» 6 janvier : Bienheureux Frère André Bessette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: