Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Art de cour : Le mécénat princier au siecle des Lumières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Art de cour : Le mécénat princier au siecle des Lumières   Mar 27 Oct - 18:19

Art de cour : Le mécénat princier au siècle des Lumières / Christian Taillard et al.
PU Rennes, 2009 , 232 p : 20,90 euros

Voici ce qu'en dit le résumé d'Amazone : "Présentation de l'éditeur
Saint-Simon a souligné le rôle décisif du rang dans l'architecture nobiliaire de son temps. Même les nonnes artistiques obéissent à ces règles sociales et hiérarchiques qui constituent un véritable code : toute œuvre d'art est au service d'un message politique, elle est surveillée, évaluée et aussitôt critiquée si le commanditaire franchit si peu. que ce soit les limites dans lesquelles il est contraint. Les Rohan-Soubise sont passés maîtres dans cet exercice délicat de transgression, jouant de leur statut particulier de princes étrangers et de diverses fonctions obtenues grâce à la faveur de Louis XIV et dont la conservation dans le cadre familial pendant tout le XVIIIe siècle tient du grand art. L'acquisition de l'ancien hôtel de Cuise transformé en palais Soubise est la plus remarquable expression de cette stratégie sociale. Mais toute grandeur est vaine dans ces cercles les plus élevés de la noblesse si elle n'apparaît pas comme l'expression de la magnanimité, à la fois grandeur d'âme et noblesse du cœur, qui se traduit par la magnificence assimilée à la générosité, au faste et à la splendeur. Ces questions sont au cour de ce livre. La " pratique " des Soubise est analysée dans une série d'études qui prolongent l'ouvrage paru en 2004 sur Les hôtels de Soubise et de Rohan-Strasbourg en illustrant certains aspects de ce mécénat princier. Le propos s'élargit ensuite avec plusieurs réflexions sur l'architecture et la décoration civile et religieuse, en France et hors du royaume, en Lorraine, dans l'Allemagne rhénane, en Franconie et à la cour de Vienne. Les regards croisés des architectes Neumann et Boffrand, Schlaun, Cuvillies, Paeassi, Valmagini et Lederer illustrent la complexité des influences stylistiques dans une Europe des Lumières qui est loin d'être aussi uniformément française que l'affirmait louis Réau dans un livre célèbre
."

Encore un livre pour vous, chère Madame Sophie !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Art de cour : Le mécénat princier au siecle des Lumières   Mar 27 Oct - 18:50

Merci !!

La liste de ma sélection s'allonge mais il va falloir que j'étale les achats ....qui se sont multipliés ces derniers temps ...(je reviens de la fnac ou j'ai encore acheté 3 livres : "le crépuscule des tsars" et le catalogue de l'expo "La reine Victoria et Napoléon III" qui eut lieu à Compiègne ....Et un livre sur l'histoire tourmentée de l'architecture berlinoise , ma carte bleue souffre )...


Dernière édition par Madame Sophie le Mar 27 Oct - 19:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Art de cour : Le mécénat princier au siecle des Lumières   Mar 27 Oct - 19:00

Hélas, la mienne aussi souffre ! Nous en sommes tous au même point , je crois. C'est celui de la frustration de ne pouvoir tout acheter et tout lire !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Art de cour : Le mécénat princier au siecle des Lumières   Mar 27 Oct - 19:09

Et en plus ma bibliothèque commence à saturer ....J'ai une pièce entière (la chambre d'ami en fait ) : 3 murs sur 4
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Art de cour : Le mécénat princier au siecle des Lumières   Mar 27 Oct - 19:12

Rassurez-vous j'ai moi aussi une trentaine de livres en attente que j'ai du mal à ranger

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Art de cour : Le mécénat princier au siecle des Lumières   Mar 27 Oct - 19:13

Moi aussi , en attendant ils sont empilés sur ma table de nuit ou j'essaye de les lire dans l'ordre
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Art de cour : Le mécénat princier au siecle des Lumières   Mar 27 Oct - 19:16

Moi aussi, mais sur la petite table basse de mon salon

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Art de cour : Le mécénat princier au siecle des Lumières   Mer 17 Nov - 19:30

Théâtre de Cour : Les spectacles à Fontainebleau au XVIIIe siècle de
Vincent Droguet et al.
RMN , 2005, 199 p : 45 euros

Résumé Amazone :

"Les spectacles tenaient dans la vie quotidienne de la cour de France une place essentielle. A Fontainebleau, où le roi séjournait pratiquement chaque automne, une salle aménagée en 1724-1725 servit de cadre pendant tout le XVIIIe siècle à des représentations données par les comédiens français et italiens aussi bien que par les interprètes de l'académie royale de musique. Parmi les œuvres importantes créées ou jouées à Fontainebleau figurent notamment Le Devin du village de Rousseau, des opéras de Rameau tels Dardanus ou Anacréon, des opéras-comiques de Grétry, tels Zémire et Azor ou Richard Cœur-de-lion. Cet ouvrage, qui traite des différents aspects des spectacles et de leur organisation, rassemble une iconographie peu connue et souvent inédite : vestiges et dessins de la salle de Fontainebleau aujourd'hui disparue, projets de décors et de costumes, programmes de spectacles, livrets, costumes et accessoires de scène, mais aussi éléments de décors originaux, récemment redécouverts. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Art de cour : Le mécénat princier au siecle des Lumières   Mer 17 Nov - 20:54

Merci ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Art de cour : Le mécénat princier au siecle des Lumières   Mer 17 Nov - 22:05

Je l'ai ! C'est une mine sur les habitudes et les goûts théâtreaux de la reine Very Happy On apprend que les représentations de Fontainebleau étaient aussi voire plus nombreuses que celles de Trianon et de Versailles .

De nombreux vestiges de décor y sont encore conservés , malgré l'incendie du merveilleux théâtre rocaille ( de 1724-1725 ) de l'aile de la Belle Cheminée en 1856 Sad

Je vous conseille ce livre richement illustré et très bien documenté , écrit par spécialiste . En plus c'est un bel ouvrage .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Art de cour : Le mécénat princier au siecle des Lumières   Mer 17 Nov - 23:01

Je pense que je vais me laisser tenter ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Art de cour : Le mécénat princier au siecle des Lumières   Mar 14 Déc - 22:12

Le prince et les arts de
Gérard Sabatier
Editions Champ Vallon (18 novembre 2010), 460 p : 26 euros

Résumé Amazone


"La magnificence est un caractère obligatoire des élites et tout particulièrement des gouvernants dans l'Europe de la Renaissance et de l'âge baroque. La quête du prestige ne passe plus seulement pour les princes par la gloire militaire, et le mécénat atteste leur supériorité intellectuelle. Loin d'être une activité gratuite, l'instrumentalisation des arts contribue à façonner un imaginaire de l'autorité entraînant l'adhésion des peuples. Recensant les pratiques et les lieux de la représentation, ce livre expose les stratégies figuratives de la monarchie française, soit l'instrumentalisation des arts durant la période de construction de l'absolutisme. Si la réalité effective de ce concept est aujourd'hui mise en doute, ou du moins discutée, sa réalité fantasmée est peut-être la plus grande réussite des rois de France, de François Ier à Louis XIV... On examinera ici les stratégies de la représentation à travers la création d'une imagerie sur tous les médias possibles (gravures, tableaux, programmes iconographiques, tapisseries, médailles, statuaire...), l'efficace propre et la réception de cette imagerie, c'est-à-dire son fonctionnement, les lieux de la représentation monarchique, les résidences royales, notamment leurs galeries, de Fontainebleau à Versailles en passant par le Louvre, les icônes royales (tableaux et statues) et le " culte " à elles rendu, enfin la mise en scène et les rituels des apparitions royales. Le propos est bien la relation organique, non le simple accostage, entre art et pouvoir, la puissance des arts, et leur limite, aux temps où être c'était paraître. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Art de cour : Le mécénat princier au siecle des Lumières   Ven 4 Fév - 20:54

Chefs d'oeuvres du musée Gulbenkiande Lisbonne. Meubles et objets royaux du XVIIIème siècle français de
Collectif
Réunion des Musées Nationaux (31 octobre 2000) , 111 p : 7 euros
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Art de cour : Le mécénat princier au siecle des Lumières   

Revenir en haut Aller en bas
 
Art de cour : Le mécénat princier au siecle des Lumières
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour un barbecue écologique dans votre cour
» Doit-on parler de Cour ou de Conseil Constitutionnel ?
» cour de droit et institutions européennes
» Musique à la Cour du Roi Soleil
» Avez-vous des tables de ping pong en dur dans la cour de votre collège?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Bibliographie :: Art, architecture-
Sauter vers: