Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Sam 21 Nov - 20:33

Lunéville, Fastes du Versailles lorrain : Tome 2, Décors intérieurs, mobilier, objets d'art de Jacques Charles-Gaffiot , collectif , Préface de Otto de Habsbourg Lorraine
Editions Didier Carpentier, 2006, 265 p : 49 euros

Pour rappel, voici les références du premier tome :

Lunéville : Fastes du Versailles lorrain ( même auteur, même préfacier, même éditeur )
2003, 267 p : 49,90 euros

Voici ce que dit le résumé d'Amazone : " Palais des ducs de Lorraine, Lunéville n'est pas une résidence de plaisance construite à la campagne pour un prince désireux d'oublier, hors de Nancy sa capitale, les devoirs de sa charge. Emblème d'une autorité souveraine, le château, élevé au début du XVIIIe siècle par Germain Boffrand sur le modèle de Versailles, abrite une Cour brillante. La Maison de Lorraine, à travers Léopold et son fils François III, futur empereur du Saint-Empire, y cultive les Arts, la passion des bâtiments et des jardins. Les meilleurs artistes lorrains, les fournisseurs les plus raffinés, travaillent à la construction et à la décoration du monument, qui génère ainsi une intense activité économique. Lunéville vit ses heures de gloire. En plus des peintres, des sculpteurs, des maçons et des jardiniers, des ateliers de luxe s'implantent dans la petite cité : liciers rivalisant avec les meilleurs ouvriers des Gobelins, armuriers, doreurs, ébénistes, ferronniers... En 1737, sous la pression française, François III abandonne ses États pour laisser la place au propre beau-père de Louis XV, Stanislas Leszczynski, ancien roi de Pologne. Durant près de trente ans, Lunéville entre dans un tourbillon de fêtes. Sans autre ambition que de prodiguer un bonheur durable à ses sujets, Stanislas, surnommé " le Bienfaisant ", cherche à limiter, en vue d'une prochaine annexion, les effets de l'administration royale. S'il s'emploie à multiplier dans ses jardins, pavillons et jeux d'eau, il achève aussi la construction de l'église Saint-Rémy, fonde hôpitaux, missions et collèges, bibliothèque et académie. Il conçoit un ensemble de places, d'édifices et de palais et répand enfin, dans toute la Lorraine, une abondance de fondations caritatives. Les personnages les plus illustres de l'époque, comme Helvétius, Voltaire, Émilie du Châtelet, Maupertuis, La Condamine... s'arrêtent à Lunéville. Admirés par l'Europe entière, les fastes de la Cour de Lunéville sont le reflet d'un art de vivre où exubérance ne rime pas avec gaspillage, ni élégance avec suffisance. Pour la première fois, voici, rassemblée dans cet ouvrage par les meilleurs spécialistes, une évocation brillante du rayonnement du palais et de ses différents occupants, proposant au lecteur nombre d'œuvres d'art inédites, dispersées depuis 1766."


Voici deux livres pour vous, chère Madame Sophie !
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Sam 21 Nov - 20:45

Merci pour cette référence, Madame de Chimay !

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Dim 22 Nov - 7:29

Voltaire lui même ne voulait pas partir
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Dim 22 Nov - 7:48

Merci Madame de Chimay pour cette référence très intéressante !

Le château de Lunéville est un bien bel ouvrage , malheureusement défiguré par l'incendie d'il y a quelques années .

Je crois que les travaux de restauration de ce monument vont bon train , mais les collections détruites ne pourront jamais être reconstituées . Sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Dim 22 Nov - 12:16

Je connais très bien l'endroit pour avoir fait mes photos de mariage dans le parc. C'était avant l'incendie, et celui-ci a fait énormément de dégâts, j'y suis allé juste après un vrai désastre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Mar 14 Sep - 15:40

Voici un autre livre lié à l'histoire de la Lorraine :

Le mobilier d'apparat des palais lorrains : Sous les règnes des ducs Léopold et François III (1698-1737) de
Jacques Charles-Gaffiot
Serpenoise , 2009 : 31 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Mar 14 Sep - 16:22

Voici un autre livre :

-Girardet : Un peintre lorrain à la Cour du roi Stanislas de
Gérard Voreaux
Place Stanislas (Editions), 2007, 237 p : 25 euros

Résumé Amazone :

"Girardet (1709-1778) est l'un des artistes lorrains dont le nom est le plus étroitement lié au règne de Stanislas et au siècle des Lumières. Adulé de son vivant, il demeure l'un des rares peintres lorrains dont le souvenir et l'œuvre sont encore connus et admirés de nos jours. Il fut l'un de ceux qui sut le mieux épouser les goûts et servir la propagande du dernier duc de Lorraine, Stanislas Leszczynski. Sa production est nombreuse et diversifiée : peintre d'histoire, portraitiste, décorateur de théâtre et d'églises, miniaturiste, illustrateur.. Girardet pratique tous les genres dans tous les formats. Sa carrière exemplaire lui confère une place centrale parmi les artistes lorrains du XVIIIe siècle. Peintre voyageur, il parcourt également quelques-unes des étapes de la diaspora lorraine de son temps: Rome, Florence, Bruxelles, Stuttgart, Versailles... Ses œuvres sont aujourd'hui conservées à Nancy (musée des Beaux-Arts, Musée Lorrain, cathédrale), ainsi que dans les édifices religieux de la région : Lunéville (église Saint Jacques), Metz (église Sainte-Glossinde), Commercy (église Saint-Pantaléon), Toul (cathédrale)... sans oublier les fresques restaurées de l'Hôtel de ville de Nancy. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Mar 14 Sep - 16:38

Tiens ce sujet me permets de vous remercier chère princesse , car les deux tomes sur Lunéville que vous présentez en premier , je les avais acquis grâce à vous

Très bon achat Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Mar 14 Sep - 16:40

Very Happy Very Happy Very Happy

Allez voir un peu mon livre sur les madeleines. Vous m'en direz des nouvelles....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Mer 22 Sep - 20:53

Quelques nouvelles de la restauration , voire reconstruction , du château des ducs de Lorraine à Lunéville ( fin des travaux vers 2017 ...) .

Je vous laisse surfer ICI
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Dim 3 Oct - 14:47

Mme de Sabran a écrit:


..... si passionément et si longtemps aimée par Stanislas Lescinsky ! Very Happy

Et ce n'était que le début d'une carrière galante qu'elle acheva à Versailles

Stanislas lui avait réservé le plus bel appartement de Lunéville : dans la galerie, au-dessus du vestibule :


Vu de la Cour d'Honneur

Vu du parc



Vue de la Marquise sur les parterres

Citation :
Merci à vous, Gouverneur Morris, pour cette visite par laquelle je commence en beauté ce premier brouillasseux dimanche d'octobre ! Very Happy

Oh de rien Madame de Sabran Embarassed Elle m'a quant à moi permis de finir en beauté un samedi très pluvieux
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Dim 3 Oct - 15:21

La vue de la marquise sur les jardins de Lunéville, me rappelle beaucoup celle que l'on peut admirer des fenêtres du Belvédère, à Vienne ! Very Happy
Il semble que ce soit le même jeu d'arabesques de buis sur petits cailloux différemment colorés ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Dim 3 Oct - 15:59

Gouverneur Morris a écrit:
Mme de Sabran a écrit:


..... si passionément et si longtemps aimée par Stanislas Lescinsky ! Very Happy

Et ce n'était que le début d'une carrière galante qu'elle acheva à Versailles


A qui le dites-vous ! Marie Françoise Catherine de Beauvau-Craon (1711-1787) . Fille de Marc de Beauvau-Craon, elle épousa Louis François de Boufflers (1714-1752), marquis d’Amestranges, et fut la mère du poète Stanislas de Boufflers.

Belle, spirituelle, la marquise de Boufflers avait été parfaitement éduquée. Elle savait tourner des vers légers et dessinait admirablement au pastel. A la cour de Lunéville, elle devint en 1745, à trente-quatre ans, la maîtresse en titre du roi Stanislas, qui en avait trente de plus qu’elle.

Ceci ne l’empêchait pas de collectionner les amants. Surnommée la « Dame de Volupté », elle fut ainsi la maîtresse du poète Jean-François de Saint-Lambert, puis de M. d’Adhémar, de l’intendant de Lorraine Antoine-Martin Chaumont de La Galaizière, de l’avocat et poète François-Antoine Devaux, de l’abbé Porquet…

C’est pour tenter de la rendre jalouse et retrouver son affection que Saint-Lambert entreprit de séduire la marquise du Châtelet lorsque celle-ci arriva à Lunéville en 1748. La marquise conçut pour le poète une passion qui devait lui être fatale ce qui ruina complètement les plans du père Menou, confesseur de Stanislas, qui voulait la pousser dans les bras du roi pour en déloger Madame de Boufflers. Au lieu de quoi la marquise du Châtelet et la marquise de Boufflers devinrent les meilleures amies du monde.


Ah ! ça me plaît, ça !!!

( merci WIKI !!! )

.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Dim 3 Oct - 16:46

Merci Mme de Sabran ! La liaison de la marquise avec son chancelier était connue de Stanislas, si bien que l'on rapporte cette anecdote :

"Un jour, le roi se présente chez la marquise de Boufflers alors qu’elle est encore occupée à sa toilette. La vue des charmes de sa maîtresse émeut Stanislas. Il le lui fait comprendre. Marie-Françoise se prête volontiers au caprice matinal de son amant .

Hélas ! Au moment de conclure, il connaît une de ces défaillances dont aucun homme n’est exempt. Alors Stanislas, se retire et déclare simplement :
Veuillez me pardonner, Madame, mon chancelier vous dira le reste…"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Dim 3 Oct - 16:50



Sacré Stanislas ! Voilà un homme qui savait vivre !!!
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Dim 3 Oct - 17:06

Quelle classe dans un moment difficile

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Dim 3 Oct - 17:14



Stanislas fut un des monarques les plus spirituels de son temps. En février 1766, sa robe de chambre ayant pris feu alors qu'il était seul dans sa chambre, Stanislas, se mourrant de ses brûlures écrivit à sa fille la reine Marie : "Vous m’aviez conseillé de me garder du froid, vous auriez mieux fait de me dire de me préserver du chaud."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Dim 3 Oct - 17:23

Gouverneur Morris a écrit:
Merci Mme de Sabran ! La liaison de la marquise avec son chancelier était connue de Stanislas, si bien que l'on rapporte cette anecdote :

"Un jour, le roi se présente chez la marquise de Boufflers alors qu’elle est encore occupée à sa toilette. La vue des charmes de sa maîtresse émeut Stanislas. Il le lui fait comprendre. Marie-Françoise se prête volontiers au caprice matinal de son amant .

Hélas ! Au moment de conclure, il connaît une de ces défaillances dont aucun homme n’est exempt. Alors Stanislas, se retire et déclare simplement :
Veuillez me pardonner, Madame, mon chancelier vous dira le reste…"

Une petite pilule bleue pour Stanislas et son humour +++
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Dim 3 Oct - 17:35

Gouverneur Morris a écrit:


Stanislas fut un des monarques les plus spirituels de son temps. En février 1766, sa robe de chambre ayant pris feu alors qu'il était seul dans sa chambre, Stanislas, se mourrant de ses brûlures écrivit à sa fille la reine Marie : "Vous m’aviez conseillé de me garder du froid, vous auriez mieux fait de me dire de me préserver du chaud."



Oui, quelle superbe ! Mais cet ultime trait d'humour de Stanislas n'arrive pas à nous faire rire .
Quelle fin atroce . Cela me fait penser à Louis Seigner ........



.


Dernière édition par Mme de Sabran le Dim 3 Oct - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Dim 3 Oct - 17:58

En effet, quelle horrible mort .
Comme on ne prête qu'aux riches, ce dernier trait est peut être apocryphe .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Dim 3 Oct - 18:06

C'est tout de même inimaginable qu'il ait été assez seul pour que personne ne soit accouru lui porter secours à temps !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Dim 3 Oct - 18:34

Je cherche en vain la biographie du roi ...Il me souvient qu'un malheureux concours de circonstances soient la cause de l'incendie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Dim 3 Oct - 18:42

Je n'ai jamais lu de biographie de Stanislas, je l'avoue ... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Dim 3 Oct - 18:42

Chère Clio, le billet original du roi à sa fille est conservé aux Archives Nationales, cote AN, K, 141².

Le mot est d'ailleurs d'autant plus cruel que la robe de chambre de soie des Indes ouatée qui prit feu était un présent de cette dernière... Neutral

Mme de Sabran a écrit:
C'est tout de même inimaginable qu'il ait été assez seul pour que personne ne soit accouru lui porter secours à temps !!!

Son valet venait de le quitter, le laissant à ses prières matinales comme à l'accoutumée. Par contre, le garde qui le premier, aurait du entrendre ses cris, n'était pas à son poste Mad . De plus, le roi était quasiment aveugle et sa robe prit feu sans s'enflammer. Lorsqu'il s'en aperçut, il fit une chute dans l'âtre en essayant de l'éteindre... affraid

D'après sa biographe Anne-Muratori Philip, les brûlures fatales furent celles justement subies au contact direct du foyer. Il survécut cependant 18 jours à ses blessures... alors qu'il avait déjà plus de 88 ans Shocked . La dernière personne qu'il vit avant de perdre définitivement connaissance fut l'envoyé d'un autre roi de Pologne, Stanislas Poniatowski. La boucle était bouclée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   Dim 3 Oct - 18:45

Gouverneur Morris a écrit:
il fit une chute dans l'âtre en essayant de l'éteindre...


Cette bribe de phrase résume tout ce que je savais de cette fin tragique .

affraid 18 jours !!!! affraid
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lunéville : Les fastes du Versailles Lorrain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Château de Lunéville
» Mission Boffrand exposition colloque Lunéville
» Marie Antoinette, miniatures de François Dumont
» Emilie du Châtelet ...
» Zingaro, le théâtre équestre de Bartabas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Bibliographie :: Art, architecture-
Sauter vers: