Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Voulait-on faire divorcer les souverains ?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Sam 5 Déc - 17:47

pimprenelle a écrit:
Le divorce est aussi abordé dans l'ouvrage de Danièle Déon Bessière, Marie Antoinette, Alexandra Romanov, éditions l'officine, 2003, p. 219 :

L'auteur situe les fait après la mort de Mirabeau :

C'est de Londres que vient du nouveau, avec le comte de La Motte réclamant la révision du procès de son épouse victime de Madame Veto. La boue qui éclabousse la reine ne doit pas atteindre le roi estime La Fayette qui profite de l'occasion pour avancer qu'un divorce aux torts de Marie Antoinette, dont il sera facile de prouver ses relations avec Axel de Fersen, permettra à Louis XVI de retrouver l'amour de son peuple. Indignée, mais gardant son sang-froid, la souveraine lui répond avec hauteur : "Monsieur, je ne divorcerai jamais du roi !"

Monsieur Duport, le garde des Sceaux, tout comme La Fayette, affirme qu'un "procès public d'adultère de la reine rétablirait le roi dans sa dignité et ferait cesser en conséquence les troubles."



Soulavie aussi . C'est tout à fait vrai sur le fond, mais sur la forme, je doute de cette conversation ......
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39962
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Sam 5 Déc - 18:04

Moi aussi, Eléonore. Si j'ai bien compris l'affaire, nous en avons les échos par le correspondance de La Marck et Mercy, où il est question d'une "conférence" entre Lafayette et la reine, de la froideur de l'un et de la hauteur de l'autre. A partir de là, on peut supposer que les imaginations se sont lâchées...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Jeu 4 Fév - 22:24

"Il se peut que j'aie reçu de mon époux l'ordre de rester quinze jours dans mon appartement ; mais ce n'est pas pour une cause pareille."
Une phrase que j'ai triturée dans tous les sens depuis que je la connais et qui m'intrigue au plus haut point. Désespérée que les GDC n'en disent pas plus dans leur light La dernière année de Marie-Antoinette (ils nous habituent plutôt à de gros pavés et j'aime ça) !

Quand je vois le nombre de messages à ce sujet et les hypothèses échafaudées (jusqu'à nier la véracité du compte-rendu du procès et comme le dit Pimprenelle alors adieu au fabuleux "La nature se refuse à pareille inculpation faite à une mère, j'en appelle à toutes celles qui se trouvent ici") je me dis qu'il y a de quoi se triturer le cerveau.

Pourquoi Louis XVI l'aurait-il enfermée? Et si l'on se réfère aux analyses superbement littéraires de Pim ça a pu être le cas plusieurs fois. Et pourquoi pas pour la protéger des journées chaudes de 1789 ou pour raisons médicales. Bravo pour ces déductions! Il me semble que ce soit tout à fait plausible et j'avoue que jusque-là je croyais que ce ne pouvait être que pour une punition (merci Castelot).
Mais certainement pas pour la rougeole! Elle l'a eu au printemps 1779 peu après la naissance de Marie-Thérèse et elle est restée un long moment au Petit Trianon où elle a pu enfin dormir pour la première fois (veillée par les fameux vieux ducs). Jusque-là elle n'y restait que la journée. Son état de mère lui conférait le statut de majeure. Ce fut la même histoire pour madame Élisabeth avec Montreuil. Elle devait attendre ses 25 ans (majorité de l'époque pour les célibataires). Malheureusement son anniversaire tombait en mai 1789. Il était donc hors de question qu'elle dorme hors du château de Versailles à ce moment.

Mais bon je crois aussi tout à fait plausible que Louis XVI ait pu la punir pour une raison ou pour une autre, la confinant dans son appartement, recevant sa cour à son habitude, allant à la messe quotidiennement et lui interdisant tout simplement le Petit Trianon ou d'autres sorties comme les nocturnes sans qu'aucun courtisan lambda ne remarque rien de spécial à l'emploi du temps de la reine. Du moment qu'elle tenait sa cour !
Pas pour des histoires graveleuses, encore moins pour un meurtre prémédité mais sans vouloir offenser la mémoire de Marie-Antoinette, elle était très tête à vent à une époque et il ne semble pas affreux que son mari, son tuteur, son roi essaye de lui faire comprendre qu'une reine doit se comporter avec un peu plus de retenue (genre l'histoire du fiacre attendu chez Coigny ou les folles nuits de jeux chez la princesse de Guéméné).
Donc soit pour les raisons que Pimprenelle avance, soit pour cette époque "je m'éclate à fond et j'ai bien raison parce qu'après je serai mère, trop vieille et je ne veux pas ressembler à la Polonaise" (et perso je suis bien contente qu'elle se soit amusée dans sa jeunesse parce que vue la suite...), rien n'interdit ce ou ces confinement(s). Et les uns n'empêchent pas les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Jeu 4 Fév - 22:51

olivia a écrit:
Mais bon je crois aussi tout à fait plausible que Louis XVI ait pu la punir pour une raison ou pour une autre, la confinant dans son appartement, recevant sa cour à son habitude, allant à la messe quotidiennement et lui interdisant tout simplement le Petit Trianon ou d'autres sorties comme les nocturnes


Je n'y crois franchement pas, chère Olivia ( bravo pour votre avatar !!! ) parce que Louis XVI voyait avec une indulgence bienveillante les [i]dissipations
de sa femme. Il la laissait en prendre à son aise, pourvu qu'elle ne se mêle pas des affaires . Il avait la paix, les coudées franches .
Il ne s'offusquait pas de la fameuse familiarité que Mercy et Marie-Thérèse reprochaient si véhémentement à Marie-Antoinette .
Les soirées de bal et autre ? Il était trop content d'y couper et d'aller se coucher tranquillement pour être travaillé par la contrariété de voir sa femme y courir, pourvu que lui aille pénardement faire dodo .
Le jeu, le jeu d'enfer chez Mme de Guéménée, lorsqu'il dure toute la nuit non stop: Louis XVI rouscaille gentiment : Allez ! Vous ne valez rien , tous autant que vous êtes ! ( ou quelque chose d'approchant .... ) Avouez que l'on a peine à le croire très courroucé .....
Non, je ne vois pas le Roi punir sa femme, surtout en la confinant dans ses appartements, ce qui semblerait une mesure tellement vexatoire ( et puérile ) qu'on la voit mal infligée à la Reine de France !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Ven 5 Fév - 0:15

Merci beaucoup !flower

Oui c'est sûr que ça arrangeait bien Louis XVI. Il a été extrêmement tolérant et l'a même poussée dans ce sens. Il a fait pareil pour ses frères notamment pour le comte d'Artois, Provence étant sérieux comme lui. Il avait une capacité de tolérance que je trouve plus que remarquable! Mais des fois je trouve cette tolérance un peu trop exagérée. Il me parait difficile de ne pas pousser un gueulante (excusez pour l'expression mais très claire) de temps à autres. Il ne faut pas oublier que les deux "écervelés" de la famille se croyaient d'un côté tout permis mais craignaient quand même les réactions de Louis XVI.
Il a tout fait, tout donner à madame Elisabeth mais celle-ci en avait peur. Elle osait rarement lui parler en face.
Mais _ je rentre dans l'interprétation_ on ne connait que les sources, rien vraiment du quotidien. Il se peut qu'un moment ou un autre il est pu être excédé du comportement puéril de sa femme. Nous on ne connait que les événements marquants, dignes de passer à la postérité. Mais au jour le jour ?Ce n'est pas pour rien qu'il ait tout fait pour que madame de Polignac "contrôle" les amusements de la reine, au point de la rendre elle et sa famille richissimes. Il était vraiment prêt à tout pour "calmer" Marie-Antoinette.
Il y a une histoire amusante racontée par la baronne d'Oberkirsh (ouh lala je n'ai pas ses Mémoires sous les yeux, difficile de bien écrire un nom alsacien). Les femmes eurent la toquade de se coiffer en catogan comme les hommes. Et qui alors décide des coiffures pour dames ? Louis XVI un jour arrive coiffé en chignon. Le lendemain aucune dame ne porte plus de catogan. La leçon est comprise. Histoire amusante mais qui montre que Louis XVI ne tolère pas tout. Et pourtant la mode était bien un domaine où Marie-Antoinette avait toute latitude.

Entre donner beaucoup de liberté et tout accepter...Je ne pense pas qu'elle soit allée trop loin non plus mais à dix-huit-vingt ans, avec un caractère aussi évaporé que Marie-Antoinette dans les moments heureux, on peut quand même faire des choses qu'un roi, en plus très sérieux, peut réprouver. Elle était en apparence libre mais dans un cadre prédéfini.
Mais bon je crois bien qu'il est impossible de tout savoir sur ce couple! C'est rageant!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Ven 5 Fév - 8:27

Oui, bien sûr, mais entre ne pas tout accepter et mettre la Reine au piquet, il y a une différence !
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Ven 5 Fév - 19:45

Très bon choix d'avatar Olivia

En ce qui concerne Louis XVI, je pense aussi qu'il n'était pas aussi mou qu'on le dit. S'il y a un domaine où il savait freiner Marie-Antoinette et même la gérer, c'est en politique. Mais pour le reste (étiquette, vie pseudo privée etc...) il était tout de même assez arrangeant Very Happy
Cependant attention, car nous savons qu'il est intervenu lorsque sa femme commençait à trop dépenser d'argent dans les jeux (même si au final cette dernière l'a bien baratiné en jouant une seule fois mais pendant une longue partie ), ou quand "Le mariage de Figaro" de Beaumarchais prenait trop d'influence. Wink

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Ven 5 Fév - 19:47

Ben, encore heureux ! Il fallait bien qu'il s'exprime , tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Ven 5 Fév - 19:50

Oui, et il restait le roi

Il savait être ferme par moment tout en étant souple à côté Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39962
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Lun 8 Fév - 13:25

olivia a écrit:
"Il se peut que j'aie reçu de mon époux l'ordre de rester quinze jours dans mon appartement ; mais ce n'est pas pour une cause pareille."
Une phrase que j'ai triturée dans tous les sens depuis que je la connais et qui m'intrigue au plus haut point. Désespérée que les GDC n'en disent pas plus dans leur light La dernière année de Marie-Antoinette (ils nous habituent plutôt à de gros pavés et j'aime ça) !

Quand je vois le nombre de messages à ce sujet et les hypothèses échafaudées (jusqu'à nier la véracité du compte-rendu du procès et comme le dit Pimprenelle alors adieu au fabuleux "La nature se refuse à pareille inculpation faite à une mère, j'en appelle à toutes celles qui se trouvent ici") je me dis qu'il y a de quoi se triturer le cerveau.

Pourquoi Louis XVI l'aurait-il enfermée? Et si l'on se réfère aux analyses superbement littéraires de Pim ça a pu être le cas plusieurs fois. Et pourquoi pas pour la protéger des journées chaudes de 1789 ou pour raisons médicales. Bravo pour ces déductions! Il me semble que ce soit tout à fait plausible et j'avoue que jusque-là je croyais que ce ne pouvait être que pour une punition (merci Castelot).
Mais certainement pas pour la rougeole! Elle l'a eu au printemps 1779 peu après la naissance de Marie-Thérèse et elle est restée un long moment au Petit Trianon où elle a pu enfin dormir pour la première fois (veillée par les fameux vieux ducs). Jusque-là elle n'y restait que la journée. Son état de mère lui conférait le statut de majeure. Ce fut la même histoire pour madame Élisabeth avec Montreuil. Elle devait attendre ses 25 ans (majorité de l'époque pour les célibataires). Malheureusement son anniversaire tombait en mai 1789. Il était donc hors de question qu'elle dorme hors du château de Versailles à ce moment.

Mais bon je crois aussi tout à fait plausible que Louis XVI ait pu la punir pour une raison ou pour une autre, la confinant dans son appartement, recevant sa cour à son habitude, allant à la messe quotidiennement et lui interdisant tout simplement le Petit Trianon ou d'autres sorties comme les nocturnes sans qu'aucun courtisan lambda ne remarque rien de spécial à l'emploi du temps de la reine. Du moment qu'elle tenait sa cour !
Pas pour des histoires graveleuses, encore moins pour un meurtre prémédité mais sans vouloir offenser la mémoire de Marie-Antoinette, elle était très tête à vent à une époque et il ne semble pas affreux que son mari, son tuteur, son roi essaye de lui faire comprendre qu'une reine doit se comporter avec un peu plus de retenue (genre l'histoire du fiacre attendu chez Coigny ou les folles nuits de jeux chez la princesse de Guéméné).
Donc soit pour les raisons que Pimprenelle avance, soit pour cette époque "je m'éclate à fond et j'ai bien raison parce qu'après je serai mère, trop vieille et je ne veux pas ressembler à la Polonaise" (et perso je suis bien contente qu'elle se soit amusée dans sa jeunesse parce que vue la suite...), rien n'interdit ce ou ces confinement(s). Et les uns n'empêchent pas les autres.
Voilà une brillante analyse à laquelle je souscris tout à fait. Tout dépend, évidemment, de la date de l'enfermement en question... voire des enfermements. Mais, comme vous, j'envisage tout à fait que Louis XVI a pu consigner sa femme quand, comme, et pour la raison qu'il entendait. Il était son mari et son roi, c'est à dire son seigneur et maître.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39962
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Lun 8 Fév - 13:28

Mme de Sabran a écrit:
olivia a écrit:
Mais bon je crois aussi tout à fait plausible que Louis XVI ait pu la punir pour une raison ou pour une autre, la confinant dans son appartement, recevant sa cour à son habitude, allant à la messe quotidiennement et lui interdisant tout simplement le Petit Trianon ou d'autres sorties comme les nocturnes


Je n'y crois franchement pas, chère Olivia ( bravo pour votre avatar !!! ) parce que Louis XVI voyait avec une indulgence bienveillante les [i]dissipations
de sa femme. Il la laissait en prendre à son aise, pourvu qu'elle ne se mêle pas des affaires . Il avait la paix, les coudées franches .
Il ne s'offusquait pas de la fameuse familiarité que Mercy et Marie-Thérèse reprochaient si véhémentement à Marie-Antoinette .
Les soirées de bal et autre ? Il était trop content d'y couper et d'aller se coucher tranquillement pour être travaillé par la contrariété de voir sa femme y courir, pourvu que lui aille pénardement faire dodo .
Le jeu, le jeu d'enfer chez Mme de Guéménée, lorsqu'il dure toute la nuit non stop: Louis XVI rouscaille gentiment : Allez ! Vous ne valez rien , tous autant que vous êtes ! ( ou quelque chose d'approchant .... ) Avouez que l'on a peine à le croire très courroucé .....
Non, je ne vois pas le Roi punir sa femme, surtout en la confinant dans ses appartements, ce qui semblerait une mesure tellement vexatoire ( et puérile ) qu'on la voit mal infligée à la Reine de France !
C'est une vision de Louis XVI très fidèle à Zweig, mais qui ne reflète pas les recherches des GDC ni de Félix. Or, il ressort des lettres de Marie Antoinette une frustration qui tendrait à montrer qu'il aurait bien été plus proche du portrait dressé par les derniers que par le premier...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39962
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Lun 8 Fév - 13:29

Mme de Sabran a écrit:
Oui, bien sûr, mais entre ne pas tout accepter et mettre la Reine au piquet, il y a une différence !
Pas au piquet, simplement consignée dans ses appartements, comme elle le dit elle-même.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Lun 8 Fév - 20:46

Quel plaisir de vous retrouver chère Pimprenelle !
Mon bonheur est comblé car passe actuellement L'Évasion de Louis XVI sur France 5 (bon certes pas tendre avec Marie-Antoinette mais c'est déjà pas mal car pour une fois Louis XVI est attirant).
Merci pour mon avatar. C'est du Vigée-Lebrun (mais ça se voit au premier coup d'œil) qui a peint la sœur de madame Campan madame Rousseau, remueuse du premier Dauphin, avec son fils. J'aime!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Lun 8 Fév - 22:05

.... remueuse du premier Dauphin, un travail à plein temps ! Very Happy
En quoi consistait-il très exactement, le savez-vous ? Sans doute s'agissait-il de démailloter le petit enfant pour changer ses langes souillés ?
Votre avatar est fort joli ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Mer 17 Fév - 15:57

Merci beaucoup!
Oui elle était bien chargée des langes du Dauphin.
D'après les Souvenirs de madame Vigée-Lebrun, elle est la sœur de madame Campan et de madame Auguié, son fils a été un musicien réputé sous le nom d'Amédée de Beauplan. Son mari est le maître d'armes des Enfants de France. Elle logeait l'artiste quand elle venait à la cour. Le Dauphin avant de mourir lui a dit : "Je t'aime tant Rousseau que je t'aimerai encore après ma mort. L'époux a été guillotiné et on lui a dit le jugement rendu : "Pare celle-ci Rousseau!".
On retrouve une autre madame Rousseau, épouse du maître d'armes chez Newton (La petite cour) mais une génération d'avant, c'est donc sûrement par mariage qu'elle a eu la charge.Probablement par l'intermédiaire de Marie-Antoinette qui a protégé toute la famille Genest.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Sam 16 Juin - 14:50

Marie-Thérèse appelait communément Mesdames Tantes une clique abominable . Elle était encore en dessous de la vérité.
Je savais Mme Adélaïde une sacrée carne, mais à ce point !

Parce qu'elles ( Mesdames Tantes ) ne pouvaient supporter que l'on bafouât à ce point l'étiquette, et qu'elles souffraient le martyre en voyant la première cour du monde ainsi dégénérer, elles qui leu avaient tout sacrifié, parce qu'elles entrevoyaient, en outre, vers quel abîme tant d'inconséquences conduisaient infailliblement, Mesdames, suivant l'opinion devenue générale, avaient renoncé à chercher des excuses à la première responsable ( Marie-Antoinette ) de ces dérèglements, et c'était à présent, en effet, une sorte de haine qu'elles éprouvaient à son endroit .
" Nous serions bien surprises qu'elle pensât comme mon père ou comme mon frère " aimaient-elles à répéter . Elles ajoutaient : " Nous la surprenons tous les jours avec de nouvelles opinions contraires à la maison de France . "
Alors, exaspérées par le spectacle de déliquescence que présentait Versailles, elles résolurent de frapper un grand coup .
Le 12 juillet 1778, Madame Adélaïde s'invitait dans le cabinet de Louis XVI, et, sans guère y mettre de formes, la diplomatie n'étant pas précisément sa qualité première, elle assomma son neveu des admonestations les plus virulentes, sans songer que, si le roi n'était pas aveugle sur les imperfections de son épouse, il lui restait cependant amoureusement attaché .
De la part de Madame, ce fut plus qu'une avalanche d'accusations, les unes fondées, les autres l'étant beaucoup moins, il y eut dans sa véhémente intervention comme la volonté farouche d'exorciser quelque chose qui s'apparentait à ses yeux au " démon " . Elle critiqua pêle-mêle la mode des plumes balancées en panache sur la tête semblables, selon elle, aux ornements dont on affuble les chevaux de cirque, et, plus généralement, la manière dont Marie-Antoinette portait atteinte à la dignité du trône, à la moralité des moeurs, et au prestige du royaume dans le monde .
Ce tir d'artillerie, aussi excessif que maladroit, Madame Adélaïde l'avait conclu en réclamant du roi la plus impossible des sanctions : qu'il répudiât sur-le-champ son incorrigible épouse . Rien de moins !
Stupéfait, Louis XVI avait choisi prudemment de se taire au cours du monologue de sa tante . Lorsqu'elle eût terminé, il tourna simplement les talons et se rendit chez la reine, à qui il répéta mot pour mot les accusations de la princesse ..........


( Bruno Cortequisse : Mesdames de France, les filles de Louis XV )

.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Sam 16 Juin - 15:19

Oui j'ai lu ce livre...
Il y a là que de la jalousie mal placée !!!
On peut dire que ces soeurs harpies auront fait du mal à la Reine et son image !!!
Puisque le sobriquet "l'autrichienne", elles en sont les créatrices !!! Evil or Very Mad Evil or Very Mad Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Sam 16 Juin - 15:20

Cela date de juillet 1778 ?

Ce serait complètement imbécile de réclamer la répudiation de Marie-Antoinette alors qu'elle se trouve, enfin !, enceinte ! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Sam 16 Juin - 15:37

olivia a écrit:
Cela date de juillet 1778 ?


Ben si, juillet 1778, le 12 .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Sam 16 Juin - 15:42

Oui, c'est vrai que tu viens d'appuyer sur un excellent argument !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Sam 16 Juin - 15:56

C'est un demi-argument puisque les tenants du divorce, à commencer par Monsieur, mettent en doute la paternité de Louis XVI .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Sam 16 Juin - 16:01

Mme de Sabran a écrit:
C'est un demi-argument puisque les tenants du divorce, à commencer par Monsieur, mettent en doute la paternité de Louis XVI .

AAAAAAAAAAAAAAAh !!!! La jalousie !!! Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Sam 16 Juin - 16:18

Osterreich a écrit:
AAAAAAAAAAAAAAAh !!!! La jalousie !!! Very Happy Very Happy Very Happy

Yes ! Et pourtant, le même Monsieur dira à Gaston de Lévis ( au sujet de Marie-Antoinette ) :

Je n'aime pas qu'on s'attaque à ce que j'aime, et quoique Spadille aye voulut me persuader que j'avais à me plaindre d'elle, mon sentiment pour elle augmente en raison directe des noirceurs qu'on lui fait .

C'est fou, non ? Monsieur entretient le duc de Lévis de son sentiment pour sa belle-soeur !!!
Nous nous souvenons que Monsieur avait la manie de donner des surnoms . Sous celui de Spadille, il faut reconnaître la Fayette .

.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Sam 16 Juin - 16:39

Provence porte bien le surnom qu'on lui a donné (au boudoir) !!! L'ENFLURE !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   Sam 16 Juin - 16:48

Il lui sied comme un gant !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voulait-on faire divorcer les souverains ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voulait-on faire divorcer les souverains ?
Revenir en haut 
Page 11 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Gars qui ne voulait pas faire l'armée ! ! !
» progression 6°
» Les valeurs du présent de l’indicatif dans la fable.
» femme musulman (comment peut t'on faire cela ?????)
» G besoin de votre aide comment divorcer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette au fil du temps :: La Reine de France : 1774-1792-
Sauter vers: