Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le chocolat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31676
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Le chocolat   Jeu 3 Déc - 11:01

Marie-Antoinette est même utilisée pour une recette de gâteau au chocolat "crème choco pralinoise meringuée" :

"En 1770, Marie-Antoinette se marie à Louis XVI et vient d'Autriche avec son chocolatier personnel. Elle préfère le chocolat préparé simplement, avec du sucre et de la vanille.

Elle crée la fonction de " chocolatier de la reine " qui est très convoitée puisqu'on dit que c'est " un fief bien plus lucratif que maintes baronnies fièrement armoriées et gironnées ".

Son chocolatier lui invente des nouvelles recettes : chocolat au bulbe d'orchidée pour fortifier, à la fleur d'oranger pour les nerfs, au lait d'amandes douces pour digérer. "


http://www.bouilloirebavarde.over-blog.com/article-creme-choco-pralinoise-meringuee-39419640.html

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le chocolat   Jeu 3 Déc - 11:07

Je ne peux ne pas penser à Peau d'Âne :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le chocolat   Jeu 3 Déc - 11:14

C'est exactement le genre de tenue vestimentaire, simple et décontractée, que nous portons lorsque nous nous affairons dans nos cuisines !
N'est-ce pas , Mesdames ?
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31676
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le chocolat   Jeu 3 Déc - 11:55

On n'en doute pas

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31676
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le chocolat   Jeu 3 Déc - 15:05

J'avais aussi oublié cette fonction de chocolatier de la reine
Sous Louis XV il existait déjà quelques recettes de pâtisseries à base de chocolat non? Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le chocolat   Jeu 3 Déc - 15:25

Désolé mais le chocolat arrive en France sous Louis XIV. il est très amer et assez peu prisé de la Cour, mais c'est le luxe suprême. Je vais rechercher pour voir si des pâtisseries au chocolat existaient déjà. Voila un challenge qui me met en appétit
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le chocolat   Jeu 3 Déc - 15:26

Le chocolat ....... délicieux euphorisant ........... drunken drunken drunken
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le chocolat   Jeu 3 Déc - 17:10

Pompé sur un forum


En 1644, un bachelier français, François Foucault présente sa thèse sur le chocolat, Ad chocolatae usus salubris qui se présente comme un éloge appuyé du chocolat :
" Il est tant nourrissant qu'il n'y a point de bouillon de viande qui soutienne plus longtemps ni plus fortement ".Il ajoute cependant : " Si on en prend par plaisir seulement, il faut se borner à deux tasses par jour : les bilieux le prépareront avec de l'eau d'endive, les gens resserrés y ajouteront de la rhubarbe. On doit toujours s'en méfier les jours caniculaires. "

En 1660, Marie-Thérèse d'Autriche, épouse de Louis XIV, est la deuxième reine (après Anne d’Autriche, qui l’a introduit en France) à s'amouracher du chocolat.
Marie-Thérèse l'aime tellement que les mauvaises langues chuchotent autour d'elle : "Le roi et le chocolat sont ses deux seules passions," Et le chocolat devient la grande mode à la cour de Versailles.


En 1659, Louis XIV permet au premier valet de chambre du comte de Soissons, le Toulousain David Chaillou, d'ouvrir sa première boutique à Paris, pour "faire, faire faire, vendre et débiter une certaine composition que l'on nomme chocolat dans toutes les villes du royaume, en liqueur, en pastilles ou en boîtes".
Son privilège sera renouvelé par l'ordonnance royale du 5 février 1666. Le privilège passera en 1692 aux mains de François Dumaine.

David Chaillou fabrique son chocolat au coin de la rue de l'Arbre-Sec et de la rue Saint-Honoré, près de la Croix-du-Trahoir. C'est dans son magasin que s'ouvre la première " boutique de chocolat à boire " de Paris en 1671.
En ces temps, les tablettes étaient moulées plates des deux côtés avec un rainurage pour faciliter la casse des "tasses". Le chocolat était recouvert manuellement d'un paillon ou d'un papier blanc.

Très vite, les clients affluent, des gens de la cour et des bourgeois. Car le chocolat reste une denrée très chère, à cause du monopole de Chaillou... qui dure vingt-neuf ans !

En 1689, d'autres chocolatiers s'établissent à Paris :
• Rere rue Dauphine,
• Renard quai de Nesle (aujourd'hui de Conti),
• Damaine.
• Plus tard suivront d'autres fabricants parisiens, comme Labastide ou Onfroy.
• Delandre, un droguiste, invente le "chocolat homogène, stomachique et pectoral", tandis qu'un médecin, Lefebvre, découvre la recette d'un chocolat "aphrodisiaque ou antivénérien".

Avec Louis XV, le chocolat prend un tournant décisif. On fabrique maintenant de la confiserie au chocolat : pastilles, dragées, bonbons.

En 1780, la reine Marie-Antoinette a même un chocolatier privé qui invente régulièrement de nouvelles recettes : chocolat au bulbe d'orchidée pour fortifier, à la fleur d'oranger pour calmer les nerfs, au lait d'amandes douces pour bien digérer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le chocolat   Jeu 3 Déc - 17:24

Aaaaaaah ! je meurs .......... drunken Vite, mes sels !!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le chocolat   Jeu 3 Déc - 17:25

Quelle merveille ! Quel talent avaient ces artisans ...
Je place tout ceci dans mon musée virtuel que vous savez si bien enrichir .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le chocolat   Jeu 3 Déc - 17:28

Je pensais la pince à sucre plus tardive ; on en apprend tous les jours !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le chocolat   Jeu 3 Déc - 17:34

Si Colomb n'avait pas attrapé dans une île de l'Amérique cette maladie qui empoisonne la source de la génération, qui souvent même empêche la génération ( ), et qui est évidemment l'opposé du grand but de la nature, nous n'aurions ni le chocolat ni la cochenille ......

( XVIII ème siècle )

( Dictionnaire de Citations françaises )
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31676
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le chocolat   Jeu 3 Déc - 17:48

Sympa le nécessaire à préparer le chocolat de Marie Leczinska

Que de luxe tout de même pour une telle fonction

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le chocolat   Lun 17 Mai - 23:34

Le sujet m'intéresse particulièrement car j'ai eu un bon souvenir d'oral de partiels en licence sur le chocolat-café-thé pour les Arts décoratifs au XVIIIème siècle. Ma passion de Marie-Antoinette m'a tracé mon cursus scolaire!
Récemment, j'expliquais la méthode pour confectionner le chocolat à cette époque à une collègue. Je n'en ai jamais goûté, j'adore le chocolat à manger mais à boire, je ne sais pas pourquoi ça ne passe pas. Pourtant je suis sûre que ce devait être délicieux.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le chocolat   Mar 25 Mai - 20:02

Vous n'aimez pas le chocolat chaud ? Quel domage, vous passez à côté d'un moment de pur bonheur, voire d'extase. Il peut se boire léger, ou trés épais comme en Espagne, avec de la créme fouettée, avec des épices etc....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le chocolat   Mar 25 Mai - 20:11

Citation :
avec de la créme fouettée....

C'est à dire à la viennoise !  drunken

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le chocolat   Mar 25 Mai - 20:21

Je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi ça ne passe pas. J'adore le chocolat en général!!!
Et ce chocolat à l'espagnol ou à la viennoise me fait diablement envie. Mais j'ai peur de me sentir mal après. Je ne bois plus de chocolat au lait depuis mes quatre ans!!! Et j'ai réitéré l'expérience plus d'une fois! L'odeur, la texture d'un bon Poulain m'attire fortement mais après y avoir goûté, burp.

Dur de passer à côté d'un si savoureux plaisir de la vie!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le chocolat   Mar 25 Mai - 20:27

Si cela doit vous rendre malade, restez-en donc aux tablettes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le chocolat   Jeu 27 Mai - 13:30

Nous étions ce weekend en Belgique en 1771 et les menus-plaisants ont fait une débauche de gaufres liégeoises (sans chocolat ) aux frais du duc d'Ursel ; j'ai stoïquement résisté .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le chocolat   Jeu 27 Mai - 15:39

Quel courage il a dû vous falloir !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le chocolat   Jeu 27 Mai - 15:49

Oui, parce que les gauffres de Liège sont meilleures que celles de Bruxelles !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le chocolat   Jeu 27 Mai - 19:03

clioxviii a écrit:
Nous étions ce weekend en Belgique en 1771 et les menus-plaisants ont fait une débauche de gaufres liégeoises (sans chocolat ) aux frais du duc d'Ursel ; j'ai stoïquement résisté .

Mais pourquoi résister ? On n'a qu'une vie!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le chocolat   Ven 28 Mai - 22:59

Oui évidemment.
Mais je me retrouve alors à devoir improviser devant vingt-six gamins! Ce qu'on nous déconseille très fortement à l'IUFM. Mais en fait ça marche très bien et c'est parfois même plus fun.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le chocolat   Dim 4 Sep - 22:41

Je replace le nécessaire à chocolat de la reine :



Nécessaire de Marie Leczinska, 1729-1730. Offert par le roi à la reine à l’occasion de la naissance du Dauphin.Composé d’une chocolatière, d’un moussoir, d’une grande cuillère à chocolat, d’un moulin, de boîtes, d’une passoire, d’un entonnoir, d’une sonnette, d’un pot à crème, d’une pince à sucre, de cuillères à café, d’un bougeoir, d’un sucrier, d’une théière, de gobelets, de tasses et soucoupes. La porcelaine vient du Japon. Auteur : Henri-Nicolas Cousinet

Ainsi qu'un tableau de Lancret, la tasse de chocolat, où l'on voit la chocolatière :



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le chocolat   Dim 4 Sep - 22:44

.... tableau aussi délicieux que le plus fin chocolat ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le chocolat   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le chocolat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Zizis vegans au chocolat (humooour)
» Mousse au chocolat vegan
» Fondant au chocolat (VGL)
» cupcakes banane nappage chocolat
» Cookies crousti-moëlleux coco - chocolat (vgl)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Contexte social et économique :: Arts et artisanats au XVIIIème :: Techniques et artisanat-
Sauter vers: