Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 la Comtesse Pauline de Béarn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: la Comtesse Pauline de Béarn   Ven 27 Juil - 22:39

Fille de Madame de Tourzel , Marie-Charlotte-Pauline-Joséphine (1771-1839) passe le début de la révolution dans l'intimité de la famille royale. Très aimée de Madame Royale et du petit Dauphin, elle partage un temps leur captivité au Temple. Emprisonnée avec la Princesse de Lamballe, elle échappe aux massacres de septembre grâce à l'audace d'un certain Hardy qui intervient également pour sauver sa mère et les loge toutes deux à Vincennes jusqu'en décembre 1792.
Elles s'installent ensuite à Abondant, près de Dreux, dans une propriété familiale. Elles sont arrêtées à nouveau et emprisonnées pendant sept mois. Le 9 thermidor les libère. Elles n'obtiennent pas d'accompagner Madame Royale en Autriche.
Pauline de Tourzel épouse ,en 1797, le Comte de Béarn , futur chambellan de Napoléon. Elle est nommée dame de la Duchesse d'Angoulême qui lui offre nombre de reliques des Bourbons.
On publia après sa mort ses Souvenirs de quarante ans, 1789-1830. Récits d'une dame de Madame la Dauphine (1861)que les Goncourt disent "dans le style de la chapelle expiatoire".

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Sam 24 Sep - 7:47

Majesté a écrit:

Elles s'installent ensuite à Abondant, près de Dreux, dans une propriété familiale.

Louis François du Bouchet de Sourches, est connu comme le marquis de Tourzel, du nom d’une terre héritée de sa grand-tante, Marie Marguerite de Tourzel (1688-1752), comtesse de Rupelmonde. Il épouse Louise Élisabeth Félicité de Croy d’Havré le 8 avril 1764 et est nommé Grand prévôt de France en survivance de son père en 1771. Le couple partage son temps entre Paris, les diverses résidences de la cour et le château d'Abondant. Le marquis de Tourzel est tué en 1786 dans un accident de chasse, sa veuve ne se remarie pas et se consacre à l'éducation de ses enfants.

En 1789, Marie-Antoinette la nomme gouvernante des enfants de France. Elle accompagne la famille royale lors de la fuite à Varennes, est incarcérée avec elle dans la Tour du Temple, avant d'être emprisonnée à La Force. Elle échappe miraculeusement à la mort et, en 1816, sous la Restauration, est faite duchesse de Tourzel par Louis XVIII. Elle meurt en 1832 non sans avoir publié d'intéressants Mémoires.

Après l'extinction en ligne directe masculine de la branche de Tourzel en 1845, le château passe à la maison de Pérusse des Cars dans laquelle il demeure jusqu'au début du XXe siècle.



Le célèbre décor et mobilier du grand salon de ce château est aujourd'hui conservé dans le département des objets d'arts du Musée du Louvre.
C'est un ensemble très rare et exceptionnel de sièges dont les contours des dossiers épousent ceux des moulures des lambris : l'élégance suprême!


(avant transfert et restauration)

Ces lambris si finement sculptés sont de François-Simon Houlié (mort en 1787). La couleur retenue pour cette partie du château étant le vert, on le retrouve donc ici : il s’agit d’un vert très clair mêlé de gris, rechampi de vert d’eau plus soutenu.


Ces boiseries sont organisées en deux parties : des panneaux de bas lambris aux moulures rectilignes marquées par des fleurettes aux écoinçons et des panneaux beaucoup plus hauts soulignés de moulures chantournées et involutées, ornées de feuilles d’acanthe, de palmes, de cartouches et de fleurs. Les ornements sont répartis de manière tout à fait symétriques, signe de l’assagissement du Rocaille dans les années 1750. Rocaille que l’on retrouve sur la cheminée en Sarrancolin sculptée par Louis Trouard.





Ce décor est complété par des scènes peintes en dessus-de-porte par Jacques de Sève, peintre et dessinateur connu grâce aux illustrations qu’il donna pour L’Histoire naturelle de Buffon. Les scènes représentent des jeux d’enfants chinois : La Musique et la Danse, La Pêche chinoise et le Jeu d’échecs, La Balançoire et la répétition de la Comédie. Le goût pour l’exotisme transparaît dans ces camaïeux tout comme dans d’autres pièces du château où Jacques de Sève avait encore peint la Chine. Les jeux d’enfants n’ont pas été choisis au hasard car le Grand Salon était destiné au fils de Louis II, alors âgé de neuf ans.


Le tissu qui ornait la pièce était également dans le goût chinois puisqu’il s’agissait d’un pékin décoré de motifs de fleurs et de branchages.



(Sources : notice de M. Barbier)




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Sam 24 Sep - 10:29

Merci pour toutes ces informations.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Sam 24 Sep - 10:47

Ces pièces, ce tissu drunken sont d'un goût savoureux !
J'adore!
Merci pour tous ces renseignements, mon cher.

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Sam 24 Sep - 11:40

Addendum

Grand-salon du Château d'Abondant.


Dessus de porte par J. de Sève.





Quelques sièges du mobilier d'origine. (attr. à Cresson)











Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Sam 24 Sep - 11:52

Oh que ces fauteuils sont magnifiques !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Sam 24 Sep - 12:06

Addendum!

Un des canapés attribués à Cresson dont le contour du dossier suit exactement le dessin chantourné des moulures encadrant la glace, intégrant ainsi très élégamment le siège à la décoration du lambris.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Sam 24 Sep - 12:09

Waouh !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Sam 24 Sep - 12:14

Comment vous remercier pour un tel cadeau ? C'est formidable. Nous savons ainsi dans quel univers vivait madame de Tourzel avant l'été 1789.

Son intérieur était d'un goût exquis, certainement une qualité recherchée par Marie-Antoinette pour lui confier l'éducation entre autre artistique de ses enfants, primordiale pour des futurs souverains. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Sam 24 Sep - 13:01

diphildor a écrit:

Dessus de porte par J. de Sève.



Ah ! Une petite chinoiserie...
J’aime beaucoup les peintures « en grisaille » comme celle-ci !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Sam 24 Sep - 13:02

diphildor a écrit:
Addendum!

Un des canapés attribués à Cresson dont le contour du dossier suit exactement le dessin chantourné des moulures encadrant la glace, intégrant ainsi très élégamment le siège à la décoration du lambris.
Tiens ?!
Du sur-mesure de chez sur-mesure !

Merci Diphil pour la visite. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Sam 24 Sep - 20:56

Ces meubles assortis aux boiseries sont ce qui se fait de mieux aux époques régence et Louis XV. La plupart des décors de cette époque avait probablement suivis ce principe, mais rares sont ceux qui subsistent dans leur intégralité . Sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Sam 24 Sep - 21:08

Lucius a écrit:
Ces meubles assortis aux boiseries sont ce qui se fait de mieux aux époques régence et Louis XV. La plupart des décors de cette époque avait probablement suivis ce principe, mais rares sont ceux qui subsistent dans leur intégralité . Sad

Certes!

Nous pourrions citer toutefois le boudoir du château de Millemont :

la table à pied en console, placée sous la glace, continue le décor de sa bordure, tout comme les contours du dossier du lit de repos qui s'inscrit exactement dans celui des cadres des miroirs de la niche de cet exquis boudoir!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Sam 24 Sep - 21:10

De la même manière, le boudoir d'Ansouis... et tant d'autres !

Ent tout cas, merci pour ces belles photographies d'Abondant !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Sam 24 Sep - 21:16

Ah, Ansouis !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Sam 24 Sep - 21:27

Le mobilier participe à l'eurythmie de l'architecture intérieure, de la Régence au milieu du règne de Louis XV.
Les meubles assortissants sont des incontournables de l'élégance et du raffinement des appartements ... !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Sam 24 Sep - 21:37

J'adore cette période des arts décoratifs !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Sam 24 Sep - 21:50



C'est l'un des sommets de l'élégance!
Il fallait respecter l'unité qui satisfait le mieux la raison, comme disait J.F. Blondel, à la lettre!
Et la règle était précise. Assortir tous les tissus, y compris la garniture des sièges.
A boiserie dorée, sièges dorés.
A lambris peints, sièges peints des mêmes couleurs, couleurs assorties aux tissus.
Pas de lambris ni de sièges décapés, passés à la gourmette et cirés (comme le font certains antiquaires!).
Le meuble doit être la forme d'art la plus construite, celle qui se rattache le plus à l'architecture, comme le souligne E. Lambert.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Sam 24 Sep - 21:56

Mais si ces règles semblent rigides, quelle souplesse dans la réalisation, dans le mouvement d'ensemble, autant que pour le détail. drunken

Et de cette époque, nous conservons des meubles qui sont magnifiques en eux mêmes, alors quand le décors forme un ensemble si doux à l'oeuil, si naturel, et si sofistiqué dans sa délicatesse, quelle merveille !

Lors de ma visite à l'hotel de Lalande à Bordeaux, qui renferme une collection vertigineuse de décors du XVIIIe, j'ai passé mon temps à m'extasier devant chque meuble, et à m'exclamer ; que c'est beau, quelles merveilles .... j'y serai encore !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Sam 24 Sep - 22:00

C'est bien une des raisons qui nous fait tant aimer le XVIIIème siècle !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Sam 24 Sep - 22:04

Lucius a écrit:
Mais si ces règles semblent rigides, quelle souplesse dans la réalisation, dans le mouvement d'ensemble, autant que pour le détail. drunken
Et de cette époque, nous conservons des meubles qui sont magnifiques en eux mêmes, alors quand le décors forme un ensemble si doux à l'oeuil, si naturel, et si sophistiqué dans sa délicatesse, quelle merveille !
... On ne saurait vous désapprouver, bien au contraire!

Lucius a écrit:
Lors de ma visite à l’hôtel de Lalande à Bordeaux, qui renferme une collection vertigineuse de décors du XVIIIe, j'ai passé mon temps à m'extasier devant chaque meuble, et à m'exclamer que c'est beau, quelles merveilles! .... j'y serais encore !
Comme je vous comprends, mon cher Lucius! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Dim 25 Sep - 9:27

Oui, c'est un must que de vivre dans la beauté.
Pour ma part, si j'en avais les moyens , j'aurais des meubles de toute beauté. Je rêve d'acajou mais pas seulement ...
Et j'aime beaucoup les tons pastels...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Dim 25 Sep - 10:55


Addendum!

Département des Objets d'Art du Musée du Louvre.

Lambris et mobilier assortissant du grand salon, ou Salon de Pékin, du château d'Abondant (Eure-et-Loire)

(Angle.)


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Dim 25 Sep - 10:58

Que ces intérieurs sont délicieux à contempler... drunken drunken drunken
Merci , cher Diphil' ! Very Happy

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   Dim 25 Sep - 11:23



Pour aller plus loin ...




Bibliographie sommaire


- PONS B., Les Grands Décors français 1650-1800, Paris, Faton, 1995, pp. 253-268.

- PONS B, « Le grand salon du château d'Abondant », Revue du Louvre, 1991

- PALLOT B. G. P., Le Mobilier du Musée du Louvre, t 2, Paris, Faton, 1993, p 66-68.

- Nouvelles Acquisitions du Département des Objets d’art 1985-1989, Catalogue d'exposition, Paris, 1990, pp. 145-149.

- Le grand salon d'Abondant au Louvre / Mabille, Gérard . L'Estampille / L'Objet d'art , 1994 - 05, 280.- p. 38-51





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la Comtesse Pauline de Béarn   

Revenir en haut Aller en bas
 
la Comtesse Pauline de Béarn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» la comtesse Pauline de Béarn
» Une année consacrée à Pauline Marie Jaricot, dans la ligne d’Aparecida
» L'Ardente Pauline Borghèse.....
» Pauline Ronsin?
» Pauline Bonaparte l'idole des Anglais.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: