Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Palloy, le démolisseur de la Bastille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Mer 27 Jan - 9:41

C'est un plaisir ! Embarassed et , je vous le dis tout de suite, ce n'est pas fini !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Mer 27 Jan - 11:42

Outre que Palloy se croit menacé de mort et ne se rend plus surveiller son chantier sans être armé, voilà que lui sont infligées quelques déconvenues .
Le Comité permanent des Electeurs, par exemple, stipule que la Bastille sera démolie sans perte de temps .
J'estime en avoir perdu moins que quiconque ! se récrie t-il, outré .

Pire ! Deux architectes de la ville de Paris seront chargés de diriger l'opération de démotition , sous le commandement du marquis de la Salle ! Est-ce possible ? On veut lui couper l'herbe sous le pied !
C'est bien la peine d'avoir des amis dans ce Comité, récrimine t-il ! Le bouquet m'était réservé cet après-midi ( 16 juillet ) : l'Assemblée des Electeurs, au grand complet, a approuvé le décret du Comité permanent, sans parler de moi, moi qui ai, le premier, porté le fer de la vengeance dans les flancs du monstre de pierre .

Palloy a une dent toute particulière contre l'architecte Poyet qui aurait, selon lui, fait démolir les crénaux et abaisser les affûts des canons de la Bastille pour mieux tirer sur le peuple !
Sur les quatre architectes désignés, c'est Poyet le plus sournois . C'est un scélérat . Il est traitre et je me demande s'il n'est pas responsable de l'attentat contre ma personne qui a failli me coûter la vie hier soir .

Quoique dans une ambiance plus exécrable que festive finalement, la démolition se poursuit car, écrit Palloy, mon patriotisme est plus valide que la Bastille . Les pierres tombent comme sont tombées les victimes des despotes .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Mer 27 Jan - 12:01

Palloy est débordé par le problème de la surveillance des lieux ..... Les visiteurs, des milliers qui vont et viennent librement, emportent, à titre de souvenirs, des morceaux de chaînes, des débris de bois ou de pierre . Des ouvriers volent des solives, des madriers ....

Je vous observe, Messieurs, écrit Palloy au Comité des Electeurs, que tout le monde enlève à la Bastille beaucoup d'objets, et même ceux qui sont chargés de veiller .
M. de la Reynie enlève lui-même à plein carrosse; est-ce d'après vos ordres ? Je n'en sais rien .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 28 Jan - 16:24

Pour La Reynie, c'est vraiment étonnant ! Je vérifierai dans sa bio !

Mais Palloy aime bien se vanter comme vous l'avez souligné chère Madame de Sabran .
Voici ce qu'il dit : " Qu'importe , c'est donc moi et mes hommes qui auront l'honneur de faire tomber en poussière le monument de la tyrannie". ( page 27 )
On dirait que ça l'amuse de laisser son nom dans l'histoire associé à la démolition de la Bastille , qu'il s'en fait même un titre de gloire !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 28 Jan - 16:45

Absolument ! Palloy est ivre de gloire beaucoup plus qu'avide d'argent sonnant et trébuchant !
Il croit être en train de passer à la postérité, et il a raison, puisque nous sommes, vous et moi, en train de parler de lui deux siècles plus tard ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 28 Jan - 17:09

Je crois en fait qu'il y a un gros problème de reconnaissance sociale au XVIIIe siècle. Est-ce pour cela que beaucoup ont basculé du côté de la révolution , sans aucun doute. Car il y avait une frustration  sociale lorsque l'on n'était pas né noble.
On retrouve aujourd'hui ce même problème de reconnaissance  sociale pour les différents méiers. Avant tout ce que les gens veulent , c'est être écouté , compris et avoir de bonnes conditions de travail et d'avancement social .
C'est étonnant le parallèle entre notre époque et  le XVIIIe siècle !
Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 28 Jan - 17:51

Si si bien sûr ! Le plus gros bourgeois pèse moins lourd dans la balance sociale que le plus petit hobereau .
La société de l'Ancien Régime est par essence même inégalitaire dès le berceau !
Avec le bouleversement de la Révolution et le régime démocratique républicain, la loi devient la même pour tous, les distinctions de rang ou de condition sont abolies et chacun est tenu, à la mesure de ses moyens, de contribuer aux dépenses de l'Etat par ses impôts .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 28 Jan - 18:27

Notre société est aussi inégalitaire. La révolution a simplement remplacé le nom par l'argent.
D'où une frustration sociale de plus en plus grande .... mêlée à la montée du chômage , la multiplication des délocalisations .....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 28 Jan - 18:32

Palloy comptabilise scrupuleusement l'état de ses dépenses pour la paye et les travaux .
Il visite soigneusement les horribles cachots de la forteresse maudite encore tout imprégnés de la sueur, des pleurs et du sang des malheureux .
Mais cela ne lui semble pas encore assez affreux sans doute car il rajoute, le poil hérissé :
Qui dirait que dessous les marches de descente et sous les dalles de cachots il y a peut-être des cadavres enchaînés ......
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 28 Jan - 19:25

La foule des curieux se pressant toujours autant à la Bastille, des ouvriers ont l'idée d'en monnayer l'entrée . En effet, il a été imprimé des cartons d'entrée à l'usage des employés, entrepreneurs, maçons .....
Les ouvriers de Palloy étant bien connus des sentinelles entrent et sortent pour la plupart sans montrer leurs cartes qui sont vendues aux visiteurs à l'entrée de la forteresse pour la somme de six livres, parfois plus cher puisqu'un étranger est allé jusqu'à payer la sienne douze livres !
Sans la fameuse carte, les visiteurs ne peuvent voir que la première cour .

Pour mettre fin aux abus de ce petit trafic, Palloy en réfère au marquis de la Salle . Un ordre est envoyé aux chefs d'atelier pour que toute gratification perçue du public soit placée dans un Tronc de Bienfaisance pour ceux qui exposent leur vie en travaillant à la démolition . ( 19 juillet )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 28 Jan - 20:24

Rien ne décourage le public dont l'afflux ne décroît pas .
Houette, l'un des commis, écrit à Palloy qu'il y a même des guides à présent qui font visiter les cachots ! Le célèbre Latude, par exemple, fait un triomphe . Son cachot ne désemplit pas . Latude est là, en personne, et ne tarit pas de détails sur ses trente-cinq années derrière les verroux de la Bastille:
Personne n'ose le chasser . Il exhibe même un fragment d'une corde de paille dont il fit usage pour une de ses évasions .On l'a entendu affirmer qu'il regrettait le bon temps de sa captivité, en parlant le plus sérieusement du monde des cinq plats qu'on lui servait pour son dîner, et des trois autres qu'il avait pour souper sans compter le dessert .

Palloy se promet de le chasser sous un pretexte quelconque ...

Chaque soir, des fanatiques et des jeunes-femmes qui aiment les aventures rares se laissent enfermer dans les cachots avec les rats et les araignées. Ils sont fiers, le lendemain, de raconter qu'ils ont passé une nuit dans les oubliettes de la forteresse .
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31672
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 28 Jan - 20:42

Cinq plats au dîner, trois au souper et des desserts? ça valait le coup

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 28 Jan - 21:18

C'est ce que raconte Latude, dont Palloy doute grandement . Pourtant, quand on lit l'ouvrage de Funck Brentano à partir des archives de la Bastille, on se rend compte que certains prisonniers avaient des régimes cinq étoiles ........ Je tâcherai de retrouver !
En tout cas, je me souviens parfaitement ( ce détail m'avait fait saliver .... ) qu'il y avait une pâtisserie dans l'enceinte de la forteresse !
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31672
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 28 Jan - 21:39

Sérieux?

A cette époque ça pouvait donc valoir le coup d'y être emprisonné pour les plus pauvres

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 28 Jan - 21:48

Chou d'amour a écrit:
A cette époque ça pouvait donc valoir le coup d'y être emprisonné pour les plus pauvres
Comme Charlot dans je ne sais plus quel épisode de ses aventures...

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 28 Jan - 22:22

On se rend compte que la Bastille a été et reste encore un lieu de fantasme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Ven 29 Jan - 13:34

Ledit sieur Palloy n'est pas peu fier d'exhiber sa devise aux yeux de tous : " Je me suis fait graver un cachet patriotique et sur ma voiture , j'ai fait exécuter en peinture un écusson patriotique qui représente la conquête de la Bastille . Autour, il y a la devise que j'ai choisie : Ex Unitate Libertas.
Sur le chantier , les chefs des travaux ont reçu des jetons et des médailles qui portent ma devise. Les ouvriers en ont qui représentent la Bastille en démolition, la devise est changée , car ils ne la comprennent pas. J'ai fait écrire "Destruction du despotisme."

Il avait le sens et le flair des affaires ce dit sieur Palloy !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Sam 30 Jan - 12:19

Citation :
Pourtant, quand on lit l'ouvrage de Funck Brentano à partir des archives de la Bastille, on se rend compte que certains prisonniers avaient des régimes cinq étoiles  ........  Je tâcherai de retrouver !
Il cite le gouverneur de Launay, qui répond aux Mémoires de Linguet, et défend ainsi "sa" gestion de la Bastille :
Mets nombreux et abondants, vin potable, quoique la périodicité du menu affectât douloureusement certaines imaginations.
On peut même affirmer que le régime de la Bastille est trop succulent pour la vie sédentaire et confinée à laquelle on y est astreint.


Et je l'avais déjà évoqué au sujet de Sade ! Il est assez confortablement installé dans la Bastille.
Comme tous les prisonniers "de marque", il a le droit de meubler sa chambre avec ses propres effets, et bénéficie d'un régime de traitement correct.
Le tout payer par sa belle famille, instigatrice de la lettre de cachet demandée au roi, et qui entretenait ainsi son maintien dans ce lieu.  Wink
A noter, cruelle et sordide ironie, qu'il loge au deuxième étage d'une tour que l'on nomme sur place : la deuxième liberté.

Ainsi Chou, les plus pauvres n'avaient pas de traitement de faveur.
Et cela ne pouvait valoir le coup !
Pour personne du reste, une prison est une prison.  What a Face
Après le donjon de Vincennes et la Bastille, il n'y a qu'à lire avec quelles fureurs et horreurs Sade, incarcéré, a vomi ses 120 journées de Sodome.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Sam 30 Jan - 16:33

Citation :
A noter, cruelle et sordide ironie, qu'il loge au deuxième étage d'une tour que l'on nomme sur place : la deuxième liberté.  
C'était la huitième tour de la forteresse .

Cette dénomination bizarre venait de ce que, pendant longtemps, on y avait enfermé les prisonniers qui, à la Bastille, jouissaient d'un régime de faveur, ceux qui, durant le jour, avaient la " liberté " de se promener dans les cours du château .
Ces prisonniers étaient, comme disait l'administration de la Bastille,  " dans la liberté de la cour "; les officiers du château les appelaient les " prisonniers de la liberté ", par opposition aux prisonniers " renfermés "; et celle des huit tours de la Bastille où ils étaient logés fut ainsi , tout naturellement , appelée " tour de la liberté " .


C'est la tour dont les fondations ont été retrouvées  et reconstruites dans le square qui s'étend entre le pont de Sully et le boulevard Henri IV .

Citation :
Les prisonniers avaient , en effet, le droit de faire venir des meubles du dehors. Sade, pour sa part , accrocha aux murailles nues de sa cellule de longues et brillantes tentures .
D'autres détenus installaient à leur guise tableaux de familles, commodes, pupitres, guéridons, nécessaires, fauteuils, coussins ( en velours d'Utrecht , précisent même les inventaires des objets appartenant aux prisonniers ) .....
Le comte de Belle-Isle, quant à lui, n'a pas voulu se passer d'une bibliothèque de 333 volumes et 10 atlas, un service complet de linge fin et d'argenterie pour la table, un lit de damas rouge bordé d'or, pareil au lit deux paravents, deux fauteuils à carreaux, un fauteuil de cuir, trois chaises de tapisserie, une garniture de cheminée en cuivre doré, tables, commodes, guéridons, flambeaux de cuivre dorés, etc .......
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Sam 30 Jan - 16:38

Comme vous dites !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Sam 30 Jan - 16:39


une aile ou une cuisse de volaille ou quelquefois on mettait sur le bord de l'assiette deux petits pâtés .......
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Sam 30 Jan - 16:50

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Sam 30 Jan - 17:37

Chou d'amour a écrit:
Sérieux?

A cette époque ça pouvait donc valoir le coup d'y être emprisonné pour les plus pauvres



Tout ce qu'il y a de sérieux, Chou ! ..... incroyablement surprenant même !!!!!!!! Pour un peu, on imaginerait les prisonniers installés comme des coqs en pâte ! Il ne faudrait tout de même pas oublier qu'ils étaient sous les verroux .

Cela dit, non, les plus pauvres, si tu entends par là des détenus sortis du menu peuple ne pouvaient goûter l'hospitalité forcée de la Bastille : les personnes que l'on enfermait dans la Bastille faisaient l'objet d'une lettre de cachet . C'étaient des écrivains censurés pour leurs publications clandestines et subversives, ou plus souvent encore des fils de famille débauchés, incarcérés à la demande de leurs proches pour étouffer quelque scandale .
La demande de suppression des lettres de cachet, dans les cahiers de doléances, n'apparaît qu'au niveau des cahiers de baillages, rarement au niveau des cahiers de villages. Le peuple lui-même est indifférent à ce problème qui ne le concerne guère .
La Bastille n'est devenue un symbole qu'après les événements .
( Le Livre noir de la Révolution Française )

Bref, la Bastille est LA prison aristocratique par excellence, une prison de luxe .
C'est une faveur particulière du Roi, de se voir condamné à une si belle prison , écrit Sébastien Locatelli, en 1665.

Rappelons un mot à d'Argenson, au sujet d'un personnage de médiocre condition, que cet individu ne méritait pas assez de " considération " pour être mis à la Bastille .
Le peuple craint encore plus le Châtelet que la Bastille. Il ne redoute pas cette dernière, parce qu'elle lui est comme étrangère .
( Tableau de Paris
, de Mercier )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Sam 30 Jan - 17:57

On l'a dit, tous les prisonniers ne jouissent pas d'un régime de faveur .
Il y a ceux que l'on jette sans ménagement dans les sinistres cachots, ou bien pour les un peu mieux lotis, ceux qui broient du noir dans les calottes :

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Sam 30 Jan - 17:59

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   

Revenir en haut Aller en bas
 
Palloy, le démolisseur de la Bastille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Palloy, le démolisseur de la Bastille
» le 14 juillet 1789 : prise de la Bastille
» Exposition sur la Bastille à la bibliothèque de l'Arsenal
» Manifestation nationale pour l’Education à Paris le samedi 6 avril 2013, 13h30 Bastille
» La prison forteresse de la Bastille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Bibliographie :: Révolution-
Sauter vers: