Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Palloy, le démolisseur de la Bastille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Mer 1 Mai - 18:47

Comme je vous l'annonçais un peu plus haut, Palloy, convaincu de dilapidation, est emprisonné, fin 1793.
Zut de zut !!! malheureusement, j'ai bougé et raté la photo de la lettre de sa dénonciation à Roland ! Tant pis .

Son ordre d'écrou porte :
8 nivôse an II, Diogène Palloy, âgé de 42 ans, natif de Paris, sur l'ordre de Godard de Cailleux, administrateur de Police, pour fait de Police ...


Il s'étonne de son arrestation, cet homme si intègre, et aimerait en connaître un motif plus précis que ce très vague fait de Police .
C'est à Xavier Audoin, le propre gendre de Pache, qu'il écrit pour avoir le fin mot de l'histoire :

Rien ne me surprend dans une grande Révolution . En homme de caractère, je m'attendais à tout mais toujours de la part de nos ennemis . J'ai trop bravé la mort depuis le commencement de la Révolution pour la craindre . Si tu peux me rendre justice, tu peux me juger, et sans m'arrêter aux protestations d'estime que tu me fis par ta dernière, je t'écris plutôt comme libre opprimé que comme ami .
Je suis incarcéré depuis le 8 courant par l'administration de police, j'en ignore le motif, certes cette conduite étonnera tous les républicains . C'est à toi qui m'a paru toujours ferme que je m'adresse pour obtenir une satisfaction que tu peux me procurer avant que j'entreprenne d'autres démarches, ce serait de t'assurer et de me faire savoir quel est le prétexte qui a pu donner lieu à mon arrestation ...






Il réclame justice, au nom de ses fameux 16 commandements, postés en amont par Osterreich (    ).
Pénétrez-vous bien des principes qui y sont renfermés . C'est la seule étude, avec la Déclaration ( des Droits de l'homme ) et les Lois qui vous soit nécessaire .
Il s'interroge sur l'identité de ses ennemis qui ne peuvent être que des liberticides, nouveaux Cromwell, nouveaux Catilina, les ambitieux :
   ....  qu'en examinant la conduite, vie privée et politique de tous ceux qui occupent des places, nous viendrons à bout de maintenir le décret rendu par la Convention sur la Vertu à l'ordre du jour .
Voilà traits pour traits le tableau des auteurs de mon arrestation que je déclare être les plus grands ennemis de la patrie ....













Ses républicaines ( épouse et fille ) ont obtenu le droit de visite grâce à une harangue de  Demarate ( fille Palloy, républicaine pour la vie ) à la barre de la Convention:

Moi, républicaine, je viens dans le Sénat français demander vengeance des infâmes scélérats qui calomnient Palloy, mon père, en l'accusant d'infidélité à sa patrie; car, s'il en était coupable,  je lui plongerais dans le sein ce glaive qu'il a lui-même suspendu dans cette enceinte pour effrayer quiconque oserait attenter aux Droits de l'homme, à notre constitution populaire, ou aux intérêts de la nation ....




Au point où il en est, Palloy ne sait plus à quel saint se vouer et préfère s'adresser à Lettre Suprême ( sic )
( petit billet que j'ai posté plus haut )

Il écrit aussi au Père Duchesne en travaillant son style au diapason de celui si raffiné d'Hébert :

Palloy au Père Duchesne:

J'ai reçu hier ton affiche . Je n'en avais pas besoin pour apprécier la calomnie que l'on répandait contre toi . Je l'ai fait afficher dans la cour de la prison où je suis . J'ai vu l'aristocratie la bouche béante .  Je te félicite sur ton numéro 350, fin de la page 3 et partie de celle 4.  Tu as dit beaucoup de vérités, oui je le regrette comme toi . Ce n'est qu'un tas de Jean Foutre, qui ne sont connus ni d'Eve ni d'Adam, de ces aristocrates soudoyés qui s'associent avec des intrigants pour dénigrer les patriotes, des bougres à poil qui, depuis la prise de la Bastille, n'ont pas bronché d'une ligne .
Nous buvons un coup à ta santé, avec deux bons bougres qui sont deux patriotes opprimés, en attendant que l'intrigue qui me mit dans mon cachot soit découverte et mette à même la Convention de me délivrer du tourbillon où je me trouve enseveli ....





Il s'adresse aussi à ses frères et amis de la Société républicaine de Sceaux-l'Unité .

J'ai appris, frères et amis, par vos démarches d'hommes libres auprès des administrateurs de la police de Paris, que lorsque vous voyez un de vos membres opprimé, vous vous empressez d'en connaître les causes et d'en réclamer justice . Je vous en remercie .  Ce ne peut être qu'un ennemi du bien public, un vil importun qui a pu occasionner mon arrestation .
( ..... ) Je vous prie, citoyens, de ne faire aucune démarche . Un patriote doit être ferme quand il est assuré de sa justification .
Ce n'est pas la première fois que je me suis vu forcé de repousser les injures et les calomnies les plus atroces
.......




Palloy recouvrera la liberté en mars 1794 .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Mer 1 Mai - 19:00

La fille a un discours...
Palloy n'hésite pas à placer ses commandements au même niveau que les Droits de l'Homme. Pas mal !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Mer 1 Mai - 19:12

Reinette a écrit:
La fille a un discours...

En digne fille de son père, elle est lobotomisée par la Révolution, prête à haïr et à verser le sang pour des chimères.
Une épouvante .

Reinette a écrit:
Palloy n'hésite pas à placer ses commandements au même niveau que les Droits de l'Homme. Pas mal !

Oui.   Il faut le faire !

Après le petit souci de ce passage rapide en prison, Palloy traversera allègrement la Révolution à travers les gouttes.
Il gardera sa tête sur les épaules et applaudira à tous les nouveaux régimes, Restauration comprise, abdiquant sans états d'âme ses élans de jeunesse patriotiques et républicains.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Mer 1 Mai - 19:16

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Mer 1 Mai - 19:23



Aaaah ! une chanson de Jacquot, ça fait toujours un plaisir fou !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Mer 1 Mai - 20:21

Reinette a écrit:
La fille a un discours...

Au fait, Reinette, une petite précision ! Mademoiselle Palloy a alors entre 17 et 18 ans ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Mer 1 Mai - 21:04

Elle s'est mariée ?  Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Mer 1 Mai - 21:54



Oui . Elle a épousé, le 5 fructidor an V ( 22 août 1797 ) le capitaine Antoine-François-Tranquille Monvoisin.
Le général Hatry, inspecteur général de l'infanterie de l'armée de Sambre-et-Meuse a été le témoin du capitaine, son aide de camp.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Mer 1 Mai - 23:09

Le pauvre ! Épouser une furie pareille... Shocked

Je la vois très bien dans les défilés révolutionnaires organisés par David (et le père Palloy en entrepreneur) en jeune vestale. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 2 Mai - 10:01

En effet, Reinette, Palloy préside à la préparation de nombreuses fêtes, commémorations, défilés parisiens.  
Il y a, à la B.H.V.P., tout un épais dossier de papiers concernant ces festivités organisées sous la houlette de Palloy .
J'ai fait une photo d'un extrait de lettre qui a trait à la remise en liberté des 40 soldats du régiment de Châteauvieux, qui avaient été condamnés à 30 ans de galère à la suite d'une révolte militaire de Nancy .
Le frère Palloy fait partie des commissaires, avec Tallien, David, Marquet, Collot d'Herbois et Hubert, nommés pour travailler à l'organisation de la fête donnée en leur honneur le 15 avril 1792 .




Les Jacobins rendent hommage aux Suisses de Châteauvieux

Paris 15 avril 1792

Le cortège s'est ébranlé vers midi. Depuis le matin, une foule immense, massée à la barrière du trône, attendait ce moment. Mais la fête de la Liberté, donnée en l'honneur des Suisses de châteauvieux délivrés du bagne, la dédommage amplement de son attente. En tête du défilé, quatre citoyens portent une déclaration des droits de l'homme gravée sur deux tables de pierre. Au centre du cortège, avec leurs épaulettes jaunes, les quarante et un soldats arrachés au galères où les avait mis Bouillé, suivis de deux sarcophages commémorant le massacre du 31 août 1790, l'un pour les Suisses, l'autre pour les gardes nationaux qui les avaient affrontés. Puis vient un grandiose char de la Liberté à l'antique, tiré par vingt chevaux couvert d'un tissu écarlate peint par David, représentant d'un côté Brutus et de l'autre Guillaume Tell. Le même David a ordonné l'ensemble du cortège, sans pompe excessive, mais avec un luxe de symbole. Ainsi, la marche est fermée par un groupe de jeunes femmes vêtues de blanc, brandissant les chaînes rouillées des forçats injustement condamnés.




Le soir d'un si beau jour, Palloy a offert un banquet aux héros de Châteauvieux, dans la salle du théâtre Molière .  On a dit que Palloy finançait ses prodigalités par la vente de ses fameuses médailles coulées dans les fers de la Bastille .  Il proteste que non.  
De fait, sa fortune ( considérable pour un simple particulier avant le 14 juillet 89 ) s'amenuise plutôt qu'elle ne s'accroît .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 2 Mai - 10:22

j'ai trouvé une description de cette fête du 15 avril 1792 sur ce site :

http://les.guillotines.free.fr/chronologie%201792.htm

Dommage qu'ils ne donnent pas leur source...


"Les Jacobins rendent hommage aux Suisses de Châteauvieux

Paris 15 avril 1792

Le cortège s'est ébranlé vers midi. Depuis le matin, une foule immense, massée à la barrière du trône, attendait ce moment. Mais la fête de la Liberté, donnée en l'honneur des Suisses de châteauvieux délivrés du bagne, la dédommage amplement de son attente. En tête du défilé, quatre citoyens portent une déclaration des droits de l'homme gravée sur deux tables de pierre. Au centre du cortège, avec leurs épaulettes jaunes, les quarante et un soldats arrachés au galères où les avait mis Bouillé, suivis de deux sarcophages commémorant le massacre du 31 août 1790, l'un pour les Suisses, l'autre pour les gardes nationaux qui les avaient affrontés. Puis vient un grandiose char de la Liberté à l'antique, tiré par vingt chevaux couvert d'un tissu écarlate peint par David, représentant d'un côté Brutus et de l'autre Guillaume Tell. Le même David a ordonné l'ensemble du cortège, sans pompe excessive, mais avec un luxe de symbole. Ainsi, la marche est fermée par un groupe de jeunes femmes vêtues de blanc, brandissant les chaînes rouillées des forçats injustement condamnés."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 2 Mai - 10:37

Ah oui, j'ignorais que Palloy avait participé aux célébrations des soldats révoltés contre leurs officiers, notamment Bouillé. C'est justement parce que celui-ci avait tenu bon (en réglant le sort des mutins comme il se devait ) que Louis XVI et Marie-Antoinette lui accorderont leur confiance.

Mais le plus drôle (si je puis me permettre Shocked ) : si les révolutionnaires ont poussé à leurs débuts les soldats à se révolter contre leurs officiers, ce ne sera certainement pas par la suite un acte récompensé par la République. Au contraire. Nous savons tous comment la République traitera par la suite ses soldats.
Vous imaginez le petit troufion qui aurait osé tenir tête à son colonel, sous prétexte de patriotisme ?
Notamment durant 14-18. Sad
L'incohérence française... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 2 Mai - 10:39

Osterreich a écrit:
j'ai trouvé une description de cette fête du 15 avril 1792 sur ce site :

Je venais juste de la poster .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 2 Mai - 10:41

Méga intéressant ce site !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 2 Mai - 10:46

Citation :
Osterreich a écrit:
j'ai trouvé une description de cette fête du 15 avril 1792 sur ce site :

Je venais juste de la poster .                    

C'est cela de travailler et d'être sur le Boudoir en même temps...  Embarassed  Embarassed  Embarassed  Embarassed  
Toutes mes excuses !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 2 Mai - 10:49

Reinette a écrit:
Méga intéressant ce site !!!

Oui je trouve aussi !!! Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 2 Mai - 11:06

Reinette a écrit:


Mais le plus drôle (si je puis me permettre Shocked ) : si les révolutionnaires ont poussé à leurs débuts les soldats à se révolter contre leurs officiers, ce ne sera certainement pas par la suite un acte récompensé par la République.

Exactement !
Et Palloy à la tête du cortège devait présenter quatre pierres de la Bastille gravées d'inscriptions relatives aux événements de Nancy, la Chapelle, Vincennes, et ... le Champ de Mars, qui avait si tragiquement mal tourné le 17 juillet de sanglante mémoire . Cette partie du programme a donné lieu à des protestations en raison des rôles de la Garde Nationale, la Fayette, Bailly .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 2 Mai - 11:10

Osterreich a écrit:
Toutes mes excuses !!!

Au contraire, au contraire ! Je vois que tu t'intéresses, et cela me fait plaisir !  Very Happy
Je n'aurai pas dévoré tous ces documents et photographié quelques uns d'entre eux tout à fait pour rien .
Vivement que j'y retourne !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 2 Mai - 11:12

Je suis contente d'être en vacances et de pouvoir profiter de ton enquête !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 2 Mai - 11:18

Osterreich a écrit:
Reinette a écrit:
Méga intéressant ce site !!!

Oui je trouve aussi !!! Very Happy Very Happy Very Happy

... itou-également ! C'est d'une simplicité, d'une clarté !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Jeu 2 Mai - 11:27

Reinette a écrit:
Je suis contente d'être en vacances et de pouvoir profiter de ton enquête !

Merci !  

Palloy avait démarré sa carrière professionnelle ...  en épousant la fille de son patron, ce qui facilite tout de même bien les choses .
Elle avait douze ans de plus que lui.

Trouvé sur le Net :



Voici la maison qu'habitaient Palloy et sa famille, à Sceaux, Hauts de Seine,
au 37, rue des Imbergères .




... avec ce commentaire :

L'entrepreneur Palloy devient célèbre à la Révolution pour avoir organisé en 1789-90 la démolition de la Bastille. Lorsqu'il s'installe à Sceaux, il se fait bâtir cette maison, avec, selon la tradition, les pierres de la célèbre forteresse. Il devient par la suite le grand organisateur des fêtes publiques.
C'est aussi lui qui se retrouve chargé de la translation des cendres de Voltaire et des funérailles de Mirabeau. En 1819, le gouvernement achète la demeure et y installe la sous-préfecture de l'arrondissement entre 1820 et 1866. Au cours de travaux entrepris au rez-de-chaussée, furent découvertes des dalles sur lesquelles était gravé le nom des rues dont Palloy avait gratifié Sceaux pendant la Révolution. Comme la rue des Droit de l'Homme, de Voltaire, de l'Agriculture, ou encore la place Jacobite. Selon toute vraisemblance, Palloy a dû récupérer ces dalles pour le sol d'une des pièces de sa maison.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Lun 6 Mai - 16:33

Il faut reconnaître à Palloy qu'il est beaucoup plus intéressé par la gloire que par l'argent, et qu'à soigner sa renommée en inondant la France entière de pierres, médailles et autres reliques de la Bastille, il se ruine plus qu'il ne s'enrichit . En effet, c'est à ses propres frais, cadeaux ! il offre plutôt, qu'il ne vend, comme nous l'avons vu aussi, juste au-dessus, régaler les 40 soldats du régiment de Châteauvieux and Co .
Bref, son ancienne richesse fond comme neige au soleil .
Il se retrouve en slip et contraint de vendre sa belle maison de la rue des Imbergères à Sceaux, en avril 1810.

Entre-temps, il s'est découvert la fibre littéraire et une inspiration prolixe . Il va successivement chanter et encenser tous les nouveaux régimes politiques qui se bousculent aux commandes du pays . Comme il s'adapte avec souplesse, il remplace allègrement le prénom de Joséphine par celui de Marie-Louise .
Il n'en peut plus de bonheur à la naissance du roi de Rome :

Crois, fils aîné de Mars . Que tes jeunes années
Soient comme le feu des éclairs;
Pour le bonheur de l'univers
Hâta-toi de remplir tes hautes destinées :
Comme Napoléon, dispense tes bienfaits !
Comme Napoléon, sois un dieu tutélaire,
Et sous ton règne heureux, fais goûter à la terre
Les charmes de la paix ...




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Lun 6 Mai - 16:34


Mais déjà c'est l'entrée dans Paris de Louis XVIII , ce nouveau restaurateur de la liberté !
Qu'à cela ne tienne ! Palloy reprend sa lyre pour chanter la Charte .





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Lun 6 Mai - 16:41

En effet, c'est le bouquet !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   Lun 6 Mai - 16:53

Le 18 décembre, Palloy apprend par une lettre du duc d'Aumont que vient de lui être accordée la décoration du Lys, la fleur de lys avec le ruban et le brevet .
Sa fortune est épuisée . La vente récente de sa maison lui permet de vivre chichement avec 600 livres de rente viagère.

En mars 1820, l'assassinat du duc de Berry est un grand traumatisme . Ses frères ont donné une oraison funèbre en son honneur, et Palloy, reconnu franc, loyal et bon maçon depuis son entrée le 9 novembre à la loge de Saint-François du Parfait Contentement, a reçu une médaille représentant le buste du prince .
Au pied du cercueil de S.A.R. Monseigneur le duc de Berry, Palloy a récité quelques vers de son cru :

La mort qui nous ravit ce Prince Magnanime
Nous appelle au cercueil de l'illustre victime,
Venez tous assister aux tristes funérailles
Venez de votre main graver sur ces murailles :
Hélas ! Berri n'est plus !


Je vous laisse découvrir la suite, très facile à lire là encore !







Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille   

Revenir en haut Aller en bas
 
Palloy, le démolisseur de la Bastille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Palloy, le démolisseur de la Bastille
» le 14 juillet 1789 : prise de la Bastille
» Exposition sur la Bastille à la bibliothèque de l'Arsenal
» Manifestation nationale pour l’Education à Paris le samedi 6 avril 2013, 13h30 Bastille
» La prison forteresse de la Bastille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Bibliographie :: Révolution-
Sauter vers: