Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Mary Robinson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Mary Robinson   Mar 19 Jan - 7:04

Mary Robinson est une poétesse, femme de lettres et féministe anglaise née à Bristol le 27 novembre 1757 et morte le 26 décembre 1800).

Mariée à un avocat qui la laissa sans ressources, elle rencontra le succès sur les planches. Cette très belle et très talentueuse comédienne devint la maîtresse du prince de Galles, puis celle de Fox. On est donc dans la mouvance de Georgiana de Devonshire.

On a d'elle des poésies lyriques, des pièces, des romans.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mary_Robinson_(po%C3%A8te)


_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Mary Robinson   Mar 19 Jan - 7:14

Peu après la naissance du dauphin, Mary Robinson fut invitée à dîner à Versailles où elle rencontra Marie Antoinette. Elle a laissé un récit de ce moment, qui rompait pour Marie Antoinette la période de retrait après l'accouchement.

Tout était magnifique, mais la reine ne mangeait rien. A un moment donné, elle retira ses gants, en laissant à Mary tout le temps nécessaire pour admirer loisir ses très beaux bras.

Pendant le repas, Mary avait remarqué que la reine regardait un pendentif qu'elle portait, à l'effigie du prince de Galles. Le lendemain, le duc d'Orléans se présenta chez elle, de la part de la reine, pour demander cette miniature à prêter.

Mary Robinson n'a jamais oublié cette rencontre et fut très affectée d'apprendre, des années plus tard, l'exécution de Marie Antoinette. Elle écrivit pour elle un poème.
source

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Mary Robinson   Mar 19 Jan - 7:17

Mary Robinson apparaît dans ce livre :



This article examines Mary Robinson's response to Marie Antoinette in three texts which exhibit a deviation from the otherwise consistent defense of the French Revolution that appears in her writings. Robinson knew and admired the French Queen, and it is both personal experience and memory that define her attitude to the events in France between the years 1791 and 1793, when her concern with other, more abstract political issues is subordinated to her sympathy for, and identification with, the Queen's story. In acknowledging this foregrounded (but, for the most part, forgotten) commentary, the author hopes to recuperate these works as sites of cultural significance as well as to represent their unique place within Robinson's political writing.
source

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Mary Robinson   Mar 19 Jan - 7:32

Un article très exhaustif sur la vie de cette artiste, avec un choix de poèmes :
http://digital.library.upenn.edu/women/robinson/biography.html


_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Mary Robinson   Mar 19 Jan - 7:37

Article wiki avec nombreux liens :
http://en.wikipedia.org/wiki/Mary_Robinson_(poet)

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mary Robinson   Mar 19 Jan - 7:55

Merci, Pim, de nous faire redécouvrir Mary Robinson ! Smile

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Mary Robinson   Mar 19 Jan - 9:23

Nous avions déjà parlé d'elle, Majesté ? Embarassed J'ai cherché, et je n'ai rien trouvé...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mary Robinson   Mar 19 Jan - 9:27

Non, je ne crois pas . Je découvre cette dame . Merci, Pim ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Mary Robinson   Mar 19 Jan - 9:31

Moi aussi, je l'avoue. Shocked Je suis d'abord tombée sur le récit de la rencontre donné par notre ami Axel sur "Images of Marie Antoinette", et j'ai eu envie d'en savoir plus sur cette dame. Encore une artiste, encore une comédenne dans l'entourage de notre reine ! Elle était apparemment proche des Devonshire, donc, c'est normal. C'est la mouvance anglaise qui visitait Versailles et little Po. Wink

J'en chercherais bien davantage, mais google explorer est malade, qu'ils z'ont dit à la télé... What a Face

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mary Robinson   Mar 19 Jan - 9:43

Ah ! dommage ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mary Robinson   Mar 19 Jan - 10:33

pimprenelle a écrit:
Nous avions déjà parlé d'elle, Majesté ? Embarassed J'ai cherché, et je n'ai rien trouvé...
Pas ici...mais il me semble avoir déjà lu des choses sur elle...Me trompé-je?

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mary Robinson   Mar 19 Jan - 10:38

donc son poème à la Reine (ou sur la Reine) n'est pas visible sur le net ?
Que dit-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mary Robinson   Mar 19 Jan - 10:39

Je ne parviens pas à le voir non plus
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mary Robinson   Mar 19 Jan - 14:27

Merci Pim ! Je (re)découvre ce personnage Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mary Robinson   Mar 19 Jan - 17:26

Effectivement l'amour entre la Reine et les anglais fut réciproque! Ils étaient parmi ses plus ardents défenseurs! Georgiana, Mary Robinson, Charlotte Atkins, Edmund Burke, l'épouse de l'ambassadeur britannique qui lui amène des vêtements aux Feuillants...pour n'en citer que quelques-uns!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mary Robinson   Mar 19 Jan - 17:31

Certes, mais que faîtes-vous de Pitt et de la rivalité franco-anglaise ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mary Robinson   Mar 19 Jan - 17:58

J'aurais tendance à penser que Marie-Antoinette savait s'attirer de la sympathie mais aussi de l'antipathie.
Que certains anglais aient été ses amis et défenseurs, soit mais n'oublions pas tout de même le rôle et la responsabilité de l'Angleterre.
Ah, perfide Albion , tiens !
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Mary Robinson   Mar 19 Jan - 18:36

baron de batz a écrit:
Effectivement l'amour entre la Reine et les anglais fut réciproque! Ils étaient parmi ses plus ardents défenseurs! Georgiana, Mary Robinson, Charlotte Atkins, Edmund Burke, l'épouse de l'ambassadeur britannique qui lui amène des vêtements aux Feuillants...pour n'en citer que quelques-uns!
Et Quintin Craufurd (ou Crawford) aussi, cher baron !

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Mary Robinson   Mar 19 Jan - 18:39

Madame de Chimay a écrit:
J'aurais tendance à penser que Marie-Antoinette savait s'attirer de la sympathie mais aussi de l'antipathie.
Que certains anglais aient été ses amis et défenseurs, soit mais n'oublions pas tout de même le rôle et la responsabilité de l'Angleterre.
Ah, perfide Albion , tiens !
Et perdide Louis, qui a favorisé des rebelles à leur couronne rien que pour faire la nique aux Anglais !

Comme toujours, tout le monde n'est jamais à mettre dans le même sac, il y avait plein d'Anglais qui se lamentaient du sort de la famille royale de France, mais d'autres avaient oeuvré dans l'ombre pour leur malheur. Idem des Français. Quant aux Autrichiens, n'en parlons pas ! Qui donc, de sa patrie, s'est dressé pour venir en aide à l'Autrichienne ?

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mary Robinson   Mer 20 Jan - 23:14

Il ne faut pas oublier, Mme de Chimay, précisément où nombreux nobles de la Cour ont élu domicile pendant la Révolution, y compris la famille proche du Roi!

Je pense que c'était de "bonne guerre" de voir un ennemi héréditaire s'affaiblir et s'autodétruire, mais que les anglais ont été choqués par la brutalité de la Terreur. Et il y a toujours eu à cette époque-là des contacts amicaux entre les aristocraties anglaise et française, même en temps de guerre!! Les liens qui liaient la Reine à de nombreux anglais sont indéniables.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mary Robinson   Jeu 21 Jan - 23:58

baron de batz a écrit:
Il ne faut pas oublier, Mme de Chimay, précisément où nombreux nobles de la Cour ont élu domicile pendant la Révolution, y compris la famille proche du Roi!

Je pense que c'était de "bonne guerre" de voir un ennemi héréditaire s'affaiblir et s'autodétruire, mais que les anglais ont été choqués par la brutalité de la Terreur.


Choqués ? N'y avait t-il pas là une certaine forme d'hypocrisie ?
En effet, les Anglais eux-mêmes se comportaient, à la même époque, de la pire manière avec les Ecossais et les Irlandais.
Et, cette Terreur, chez nous, ils l'illustraient en gravures satiriques grand-guignolesques avec une complaisance notoire .
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Mary Robinson   Ven 22 Jan - 10:54

Ils se vengeaient de l'aide que la France avait apporté à ses insurgents. Au lieu de prendre parti pour un roi, ce qui eût été la position classique, dans la vieille Europe, Louis XVI a créé un précédent en finançant des rebelles républicains. Énorme, quand on y réfléchit...

Sa victoire a fait de la France l'arbitre de l'Europe, mais lui a valu la haine de l'Angleterre. Il est logique que les caricaturistes anglais aient moqué la déconvenue du roi qui les avaient foutus dedans.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mary Robinson   Ven 22 Jan - 12:38

Pourtant Vergennes avait une circonspection prudente qui le faisait reculer devant ce soutien à des sujets révoltés contre leur souverain légitime . Ni lui, ni Louis XVI n'étaient pour engager la France dans une guerre coûteuse et meurtrière .
L'ambassade Franklin, Lee, Siléas Dean a emporté le morceau, Franklin surtout dont toute la Cour s'est entichée et pour qui elle a pris fait et cause .

Louis XVI n'avait pourtant aucune raison de soutenir des colons américains qui, vingt ans plus tôt, avaient combattus les Acadiens et les postes français de la vallée de l'Ohio .
Il n'avait même pas l'arrière pensée de reconquête du Canada ...
Tout le monde sait qu'il était profondément pacifiste !

Que diable allait-il faire dans cette galère ???

Vergennes et Maurepas redoutaient que la prépondérance maritime de l'Angleterre n'évince nos vélléités commerciales et n'impose sa loi sur les mers .
Nous avons vu dans le sujet sur l'esclavage que, si la France avait dû faire son deuil du commerce des fourrures du Canada, en revanche, le privilège de l'exclusif assurait aux négociants de Nantes, la Rochelle et Bordeaux, le quasi monopole mondial du sucre que nous exportions dans toute l'Europe .

Si nous sommes obligés de faire la guerre à l'Angleterre, écrit Louis XVI, ce doit être pour défendre nos colonies et réduire l'hégémonie britannique, non pour reconquérir des territoires . En soutenant la rébellion et en la séparant de ses colonies, nous avons une chance d'affaiblir son commerce .

Oui peut-être, mais c'était aussi aider des sujets révoltés contre leur maître et qui professaient des idées républicaines ..... l'engrenage !
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Mary Robinson   Ven 22 Jan - 13:14

Absolument... C'est là que réside tout l'incompréhensible de cette action. Shocked

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mary Robinson   Ven 22 Jan - 13:58

je rappelle sur le thème des relations anglo-françaises, l'expo achevée depuis peu sur les caricatures GB à l'égard de leurs chers ennemis français avec l' interview du commissaire de l'expo sur Canal Académie, à écouter :

http://www.canalacademie.com/France-Angleterre-a-Carnavalet.html?var_recherche=caricatures%20anglaises

France-Angleterre à Carnavalet : caricatures anglaises au temps de la Révolution et de l’Empire

Avec Pascal Dupuis, maître de conférence à l’université de Rouen


Les caricatures en Angleterre ont existé bien avant les françaises. Comment et pourquoi étions-nous caricaturés outre-manche au XVIII e siècle ? Le musée Carnavalet propose jusqu’au 3 janvier 2010 une exposition sur les caricatures anglaises au temps de la Révolution et de l’Empire. Pascal Dupuis, commissaire de l’exposition présente ces dessins à Anne Jouffroy en soulignant leur intérêt pour les historiens.


Au musée Carnavalet, musée de l’Histoire de la Ville de Paris, Pascal Dupuis, présente l’exposition, dont il est le commissaire, sur les caricatures anglaises au temps de la Révolution et de l’Empire. Pascal Dupuis est maître de conférence à l’université de Rouen, auteur de nombreux ouvrages et articles relatifs à ce sujet et en 1998 a présenté sa thèse de doctorat sur : « l’Angleterre face à la Révolution : La représentation de la France et des Français à travers la caricature ». Polysémique, la caricature permet de nombreuses strates de lecture et se révèle toujours intéressante à questionner, à déchiffrer. La caricature anglaise, avec James Gillray en particulier, est à son apogée dans la seconde partie du XVIIIe siècle. Depuis le XVIIe une sorte de liberté de la presse permet l’éclosion de la caricature politique à Londres et dans le royaume entier. En France il faut attendre la moitié du XIXe et Honoré Daumier. Louis XVI prenant congé de sa femme et de sa famille, James Gillray Eau-forte coloriée, 20 mars 1793 Musée Carnavalet © Musée Carnavalet / Roger-Viollet


La Révolution Française provoque un flot d’estampes partout en Europe et tout spécialement en Angleterre. L’éternel regard des Britanniques sur le peuple et les personnages historiques français montre les peurs de l’autre côté de la manche : les idéaux révolutionnaires français vont-ils trouver un écho dans l’opinion britannique ? Napoléon Bonaparte va-t-il vraiment envahir le pays comme il semble le projeter ? Liberté française. Esclavage britannique James Gillray Eau-forte coloriée, 21 déc. 1792 Musée Carnavalet © Musée Carnavalet / Roger-Viollet


Ces inquiétudes soutiennent l’intérêt pour les caricatures. C’est un marché en pleine expansion. Leurs prix montent. On se les prête ; on les loue – assez cher- pour une soirée entre amis ; on les compulse à la devanture des magasins d’estampes. C’est la naissance d’une opinion publique au sein de la bourgeoisie urbaine. Les colporteurs participent à ce mouvement en proposant dans les bourgades des gravures sur bois, donc moins belles et moins chères. Le chef de la grande nation dans une triste position d’après George Cruikshank Eau-forte coloriée, 1813-1815 Musée Carnavalet © Musée Carnavalet / Roger-Viollet


La forme caricaturale a des caractéristiques précises : des signes récurrents qui assurent un effet comique, l’accentuation des défauts physiques… et une drôlerie souvent très crue ! Des stéréotypes sont codifiés : des Français arrogants, vaniteux, pleutres et squelettiques... qui se présentent comme des aristocrates alors qu’ils ne sont que des valets… contre John Bull, l’anglais simple, bien nourri, puritain et roturier. Ils sont ravis de se sentir Anglais.

Napoléon, surnommé Little Boney, est la victime absolue jusqu’à la fin des évènements.

Ces caricatures sont un apport très précieux pour les historiens, pour l’image en elle-même, pour les contextes et les retombées historiques à différentes échelles.
Ce sont des miroirs et des alliés de la presse. L’écriture sur le mur James Gillray Eau-forte coloriée, 24 août 1803 Musée Carnavalet © Musée Carnavalet / Roger-Viollet


En savoir plus :

L’exposition France-Angleterre à Carnavalet : caricatures anglaises au temps de la Révolution et de l’Empire se déroule jusqu’au 3 janvier 2010 au Musée Carnavalet.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mary Robinson   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mary Robinson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Mary Céleste
» blood mary
» Vendredi ou Robinson en oeuvre intégrale?
» Bloody Mary - ou comment tester son courage devant le miroir !
» Bloody Mary

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: