Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les guerres de la révolution et les généraux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les guerres de la révolution et les généraux   Dim 7 Juil - 22:42

"Laclos est-il le véritable vainqueur de Valmy ? Ainsi donc , il serait le vainqueur du duc de Brunswick.
C'est aux côtés de Servan que Laclos s'installa, dès que celui-ci ait été rappelé au ministère de la guerre.
Servan s’était entouré de quelques officiers de l’armée royale , comme lui ardents et expérimentés , comme lui haïssant l’Ancien Régime et l’étranger, et mettant les anciennes traditions militaires au service de la Révolution. C’étaient Meusnier , membre de l’Académie des Sciences, le futur défenseur de Mayence , Grimoard , maréchal de camp , l’ancien chef d’état-major de Bouillé, écrivain militaire renommé , auquel on avait offert, avant Dumouriez , le commandement de l’armée du Nord , Mathieu Dumas , ancien aide de camp de Rochambeau , puis de La Fayette , plus tard intendant général sous l’Empire, Lacuée surtout , le futur comte de Cessac , si estimé de Napoléon, assurément l’un des hommes de France les plus versés dans les questions militaires . Il est l’intime de Laclos.

Dans les plans de défense nationale , qu’avaient conçus le ministre , Châlons jouait un rôle prépondérant. Ne pas livrer de grande bataille , épuiser , énerver l’ennemi , lui couper ses communications , et présenter sur la Marne , en y concentrant toutes nos forces , un front imposant , qui barrerait aux ennemis la route de Paris, siège du gouvernement révolutionnaire et moteur de la défense , de Paris, impressionnable à l’excès , où la peur devait être le signal des pires attentats et risquait de consommer l’anarchie : telle était l’idée directrice de Servan et de ses amis. Laclos en était imbu.
Une victoire prématurée , accompagnée de la destruction d’une partie de nos troupes régulières , nous affaiblirait à l’égal d’une défaite et découvrirait Paris . Cette considération
Échappait autant à Kellerman qu’à Dumouriez , tous deux impatients d’engager la lutte à leur heure et chacun pour soi. Servan ne cessait de la leur faire valoir.
Temporiser, se fortifier , se concentrer et se porter ensuite sur l’ennemi en grosses masses pour le chasser , avant l’ hiver de notre territoire , tel était l’esprit de toutes ses instructions.
Châlons devenait ainsi, sur la Marne , l’avant-garde du gouvernement à la rencontre des armées et leur point général de concentration. "


Source :

Le General Choderlos de Laclos d'Emile dard.

Donc à résumer, Laclos a été envoyé par les révolutionnaires pour doubler le général Dumouriez.
Serait-ce pour cela que Dumouriez est passé à l'ennemi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les guerres de la révolution et les généraux   Lun 8 Juil - 18:50

vidéo sur Valmy  où l'on expose le points d 'historiens du passé comme Chuquet et Michelet.

www.youtube.com/watch?v=_PmCzQFyw8I
Revenir en haut Aller en bas
 
Les guerres de la révolution et les généraux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les guerres de la Révolution (1792-1797) par Jomini
» Livres sur les Guerres de la Révolution
» Contre la nourriture carnée - impacts de la viande sur la santé et l'évolution spirituelle - massacres d'animaux causes des guerres - vous êtes ce que vous mangez - l'alimentation magique - le Yoga de la Nutrition
» Pourquoi si peu de films et de photos d'ovnis (évolution des moyens techniques)?
» Les étapes d'une révolution...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Bibliographie :: Révolution-
Sauter vers: