Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La princesse de Tarente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: La princesse de Tarente   Mar 16 Mar - 17:52

Je dois avouer que je suis assez bouleversé par l'amour absolu que portait dans son cœur cette Princesse, dame du palais de Marie Antoinette, pour sa Reine. A côté nous paraissons des petits joueurs, mais nous, on ne l' pas connue! Very Happy

Je cite une partie d'une lettre du 14 Aôut 1797 adressée à Charlotte Atkins, son amie, avec laquelle elle partageait sa dévotion:

"I am received and treated with consideration by many people here (elle était à Richmond), they take pleasure in showing their admiration for my conduct. My conduct! Ah! When fate brought one in contact with Her, was it possible to help adoring her? What merit was there in being faithful to Her, when one could not possibly have been anything else?"


"It was She who brought us together Charlotte, my love for you shall be my last and dearest devotion, I promise you."


Lettre du 15 Octobre 1797

For who can understand all that we feel about her...no-one, no-one! Its' better to say nothing and I have said nothing. ...I came home to bed and to thoughts of Her and you....my heart aches so deeply and feels so heavy that I feel as if I were carrying a load and I can't think clearly. I can't think of anything but her. "

Il y a plus, tellement plus dans ses lettres. Est-ce que quelqu'un ici a lu ses souvenirs?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Tarente   Mar 16 Mar - 18:25

baron tu peux traduire pour ceux qui ne maitrisent pas la belle langue de Shakespeare ?

Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39478
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La princesse de Tarente   Mar 16 Mar - 19:03

Merci, cher baron... Ces mots m'émeuvent aux larmes... Sad

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Tarente   Mar 16 Mar - 20:30

Je suis contente que cette dame s'en soit sortie!
N'était-elle pas aux Tuileries le 20 juin et 10 août 1792 ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Tarente   Mar 16 Mar - 23:04

Quelle magnifique exaltation de sentiments, en effet !
On en reste toute chose .... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Tarente   Mer 17 Mar - 11:26

Elle fut en effet aux Tuileries le 10 Aôut , et ensuite à l'Abbaye pour avoir refusé de se proclamer contre les souverains. Elle a échappé comme par miracle aux massacres de Septembre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Tarente   Mer 17 Mar - 11:54

Il me semble avoir lu chez Benzoni, donc un roman, mais l'auteur s'est renseignée auprès de notre MARIE-ANTOINETTE (voir sujet La Comtesse des Ténèbres) que cette princesse de Tarente était une femme au caractère bien trempé, limite hommasse à qui il aurait fallu passer sur le corps pour s'attaquer à la Reine.
Quelqu'un de vraiment sympathique!

Pour l'épisode des massacres de Septembre, je commence à croire qu'il existait vraiment des listes de victimes désignées, comme la princesse de Lamballe, le duc de Montmorin ou Ville d'Avray, susceptibles de témoigner en faveur du roi de par leurs activités politiques. Laborde, ministre de la Liste Civile fut guillotiné le jour de l'anniversaire de Louis XVI, une semaine avant. Si ça ce n'est pas volontaire...

Car si le "peuple" s'attaquait aveuglement aux prisonniers, pourquoi laisser libres madame de Tourzel, sa fille et d'autres membres de la Maison de la Reine comme la princesse de Tarente ? Elles étaient elles aussi les "esclaves" de l'Autrichienne, susceptibles de comploter avec les ennemis de la Patrie (elles devaient toutes avoir des proches émigrés).

Or depuis que je sais qu'il est avéré que ces massacreurs étaient payés par Danton, ça semble vraiment évident!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Tarente   Mer 17 Mar - 12:04

olivia a écrit:
Or depuis que je sais qu'il est avéré que ces massacreurs étaient payés par Danton, ça semble vraiment évident!
Il a pourtant été dit que Danton avait en vain tenté de sauver la Princesse de Lamballe, comme lui Maçonne...
Aurait-il alors été à la fois son sauveur et son assassin?

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Tarente   Mer 17 Mar - 12:12

Oui vous avez raison, j'avais oublié.
Il faut avouer que cette histoire a beaucoup de zones d'ombres.
Mais était-ce suffisant d'être franc-maçon pour éviter la peine de mort ? Parce que le duc d'Orléans a fini également sur l'échafaud et c'était le Grand Maître.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39478
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La princesse de Tarente   Mer 17 Mar - 12:41

Des dissension peuvent survenir au sein de l'ordre lui-même.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Tarente   Mer 17 Mar - 12:52

Normal, il me semble.
S'il y avait des mots d'ordre en leur sein, les Francs-Maçons restaient humains et ont eu forcément chacun leur opinion. Danton et la princesse de Lamballe ne pouvaient pas avoir le même point de vue sur la Révolution.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Tarente   Mer 17 Mar - 16:52

Olivia a écrit:

Pour l'épisode des massacres de Septembre, je commence à croire qu'il existait vraiment des listes de victimes désignées, comme la princesse de Lamballe, le duc de Montmorin ou Ville d'Avray, susceptibles de témoigner en faveur du roi de par leurs activités politiques. Laborde, ministre de la Liste Civile fut guillotiné le jour de l'anniversaire de Louis XVI, une semaine avant. Si ça ce n'est pas volontaire...


J'avais lu que la princesse a échappé à la mort suite à une erreur sur son identité.

J'ai lu le livre de Lenôtre sur les massacres de Septembre, et même si le "tribunal" révolutionnaire, établi à la hâte, possédait un dossier sur chacune des victimes, la décision de laisser en vie ou de condamner me semblait assez aléatoire. Certains sortaient du guichet sous les coups des sabre, d'autres sous les acclamations de la foule avinée, comme des véritables héros de la République, blanchis par sa miséricorde. Déstabilisant il faut l'avouer pour ceux qui avaient eu la vie sauve.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Tarente   Mer 17 Mar - 17:24

olivia a écrit:
Oui vous avez raison, j'avais oublié.
Il faut avouer que cette histoire a beaucoup de zones d'ombres.
Mais était-ce suffisant d'être franc-maçon pour éviter la peine de mort ? Parce que le duc d'Orléans a fini également sur l'échafaud et c'était le Grand Maître.

Oui, à cela près qu'Orléans, devenu Egalité, avait démissionné de ses fonctions au Grand Orient , au début de l'année 1793 .
Il s'en explique dans une lettre ouverte publiée par le Journal de Paris du 22 février 1793:

"Dans un temps où personne, assurément, ne prévoyait notre Révolution, je m'étais attaché à la franc-maçonnerie qui offrait une image d'égalité, comme je m'étais attaché au Parlement qui offrait une image de la liberté. J'ai, depuis, quitté ce fantôme pour la réalité. Au mois de décembre dernier, le secrétaire du Grand Orient s'étant adressé à la personne qui remplissait auprès de moi les fonctions de secrétaire du Grand Maître, pour me faire parvenir une demande relative aux travaux de cette société, je répondis à celui-ci, sous la date du 5 janvier: "Comme je ne connais pas la manière dont le Grand Orient est composé, et que, d'ailleurs, je pense qu'il ne doit y avoir aucun mystère ni aucune assemblée secrète dans une République, surtout au commencement de son établissement, je ne veux me mêler en rien du Grand-Orient ni des assemblées de franc-maçons" .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Tarente   Mer 17 Mar - 17:27

olivia a écrit:


Pour l'épisode des massacres de Septembre, je commence à croire qu'il existait vraiment des listes de victimes désignées, comme la princesse de Lamballe, le duc de Montmorin ou Ville d'Avray, susceptibles de témoigner en faveur du roi de par leurs activités politiques.


Vous pensez combien cette question essentielle nous taraude tous !
Nous en discutons longuement dans le sujet de la princesse de Lamballe .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Tarente   Mer 17 Mar - 17:32

olivia a écrit:

Mais était-ce suffisant d'être franc-maçon pour éviter la peine de mort ?


Certainement pas ! La maçonnerie a payé un lourd tribut à la guillotine .
Normal : les révolutionnaires en étaient presque tous, et pratiquement tous ont gravi l'échelle de Sanson ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Tarente   Lun 29 Mar - 16:46

Je lis les souvenirs de la Princesse de Tarente. Elle note une conversation avec la Reine à Versailles où celle-ci fait preuve de toute sa lucidité sur sa propre situation:

"Un jour qu'elle était dans sa chambre à coucher avec une personne qui parlait et s'affligeait avec elle de tout ce qui se disait sur le Roi et évitait soigneusement de lui parler d'elle: "Vous ne dites rien de moi," reprit la Reine; croyez-vous que j'ignore ce qui se dit?" Et, s'approchant de la fenêtre avec beaucoup de calme, elle montra le côté de Saint-Cyr: "Voilà mon chemin" dit-elle."

J'imagine qu'elle ne faisait référence à un exil au Couvent, non?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Tarente   Lun 29 Mar - 19:56

Il me semble qu'elle a été menacée d'être enfermée dans un couvent dès le début de la Révolution (mais les sources exactes ?).
Pourquoi Saint-Cyr ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: LA PRINCESSE DE TARENTE   Lun 29 Mar - 20:11

Bonsoir,

effectivement elle est restée jusqu'au 10 Août 1792 et partant avec PAULINE DE TOURZEL et d'autres dames dont Ernestine LAMBRIQUET,elles ont eu la chance de rencontrer un "patriote" qui les a aidé à sortir par derrière le château, côté LOUVRE !!!!!

La Reine avait donné un chien à cette Dame, encore un de la collection des célèbres toutouxxxxx à rechercher au point de vue historique !!!!!!quels chiens étaient au Temple et éventuellement à la Conciergerie !!!!

Madame DE TARENTE est morte chez elle dans un château situé à 17 Kms de ST GERMAIN EN LAYE - château de WIDEVILLE et suite à mes recherches sur les chiens, je recherche son lieu de repos !!!! soit dans le château si il y a une chapelle, soit dans l'église du village, comme pour Madame DE TOURZEL !!!!

le château appartient actuellement à un couturier Valentino GARAVANI et je n'ai pas trouvé de contact téléphonique, style régisseur, sur les annuaires.... je contacte mercredi les mairies, le château étant sur deux communes.

COLOMBO est sur la piste !!!!!!!! MARIE ANTOINETTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Tarente   Lun 29 Mar - 20:14

Comment va sa femme ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: la princesse de tarente   Lun 29 Mar - 20:18

PROMIS !!!! je le jure !!!
je ne dirai plus COLOMBO, mais le COMMISSAIRE NICOLAS LE FLOCH !!!!
cela vous est-il plus agréable Chère Madame DE SABRAN - cela fait plus XVIII°, d'autant plus que j'attends le dernier NICOLAS en poche pour le dévorer.

Affectueusement MARIE ANTOINETTE



PS j'arrête car j'ai un révolte de la part de Mlle TARA qui veut son "café"et qui n'a pas besoin de montre MARIE ANTOINETTE pour m'indiquer 19 H 00
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39478
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La princesse de Tarente   Lun 29 Mar - 20:26

Moi, j'ai un faible pour Colombo... Very Happy

Gâtez bien Miss Tara, Marie Antoinette... car elle carbure sec dans votre recherche sur les chiens de la reine ! Rien ne vaut le réseau canin !

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Tarente   Lun 29 Mar - 20:27

Que vos recherches soient fructueuses chère MARIE-ATOINETTE!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Tarente   Lun 29 Mar - 21:31

baron de batz a écrit:
Je lis les souvenirs de la Princesse de Tarente.
Le hic avec ces Souvenirs, c'est que certains épisodes clés, ceux du 20 juin ou du 10 août par exemple, sont les mêmes (j'entends, dans le texte !! ) que ceux de la duchesse de Tourzel.
Prenez les deux textes et comparez, vous verrez... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Tarente   Lun 29 Mar - 21:38

Je n'ai pas les Souvenirs de la princesse de Tarente. Mais c'est vrai qu'il serait bien de comparer.
Cependant, si elles ont vécu les mêmes événements aux mêmes loges, avec la même opinion, leur récit doit se ressembler sensiblement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La princesse de Tarente   Lun 29 Mar - 21:46

olivia a écrit:
Cependant, si elles ont vécu les mêmes événements aux mêmes loges, avec la même opinion, leur récit doit se ressembler sensiblement.
Sans doute, mais là je parle de phrases identiques ou très très proches ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La princesse de Tarente   

Revenir en haut Aller en bas
 
La princesse de Tarente
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Prophétie de St Catalde
» Charlotte Walpole Atkyns : actrice, espionne, et dévouée à Marie-Antoinette
» Tarente Italie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: