Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Fersen : logements et femmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   Ven 16 Avr - 15:42

Révision de l'avis de tous :


Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   Ven 16 Avr - 16:05

Pourquoi cette vidéo vue et revue qui n'apporte rien et qui affirme : "les historiens s'accordent sur un seul point : ils se sont follement aimés" ?

Ah bon ? Suspect Je ne dois pas avoir les mêmes lectures.

Je n'ai pas d'avis tranché sur la question mais deux points très personnels : je souhaite de tout cœur que Marie-Antoinette ait une vie épanouie de ce côté, mais j'en doute, et j'espère qu'elle n'était pas amoureuse d'un type qui n'en valait pas la peine. Hormis physiquement, là évidemment, y a de quoi craquer. Mais même si Marie-Antoinette était attirée par la beauté, quelle qu'elle soit, elle avait un sens profond de la psychologie humaine. Or Fersen, malgré son côté beau chevalier servant indéniable et prêt à tout pour la sauver montre une froideur, voire parfois un mépris envers la reine qui rebute. Sans oublier qu'il s'est fait passer allègrement comme amant de la reine après sa mort, comme une carte de visite dans chaque cour d'Europe. C'est d'un goujat !
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   Ven 16 Avr - 16:25

C'est une video assez datée, extraite d'un vieux "Secret d'histoire". Peut-être l'opinion de Madame Lever a-t-elle évolué, depuis lors ?

Olivia, je rejoins tout à fait votre analyse. Ce sont les modernes qui transforment l'Histoire en collection Harlequin.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   Ven 16 Avr - 16:29

pimprenelle a écrit:
C'est une video assez datée, extraite d'un vieux "Secret d'histoire". Peut-être l'opinion de Madame Lever a-t-elle évolué, depuis lors ?
On le saura sans doute lors de la sortie de son prochain ouvrage

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   Ven 16 Avr - 16:37

Oui comme elle en sort un tous les six mois... Ça doit bien rapporter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   Dim 16 Mai - 15:01

En lisant le livre Fersen et son secret je ne savais pas que Fersen était copain avec Lauzun. je vous cite un passage
« Je vous ai déjà mandé, mon père, que particulièrement lié avec le duc de Lauzun. Les opinion sont partagé sur son compte ; vous entendrez dire du bien et du mal. Les premiers ont raison, les seconds ont tort ; s`ils le connaissaient, ils changerait d`avis, ils rendrait justice à son cœur. Il m`a pris en amitié et me propose, de la manière du monde la plus honnête, d`accepter la place de colonel commandant de sa légion, qui est vacante et dans un an, il veut me le céder en propriété, car il veut se retirer du service. Sa légion est de 1000 hommes d`infanteries et 500 hussards et quelques pièces d`artilleries. La position est trop avantageuse pour moi pour pouvoir refuser ; elle doublera d`agrément pour moi. Le duc de Lauzun en écrit à la reine, qui a beaucoup de bontés pour lui; elle a en a un peu pour moi; je lui en écris aussi et j`espère que, par la frégate qui apportera la réponse .....,

Un an après Lauzun sera en disgrâce et Fersen gagnera la faveur de la reine, l`auteur dit que par jalousie Lauzun aurait changer d`idée.
De tous les amis de Fersen, un seul ne le graciait plus comme autrefois et semblait l`éviter. C`était le duc de Lauzun, ce Lauzun qu`Axel admirait tant et dont il faisait l`éloge dans chacune de ses lettres à son père. « Je ne puis assez vous dire, lui écrivait-il peu de mois auparavant, combien je suis attaché et combien je l`aime ; c`est l`âme la plus noble et la plus honnête que je connaisse.»

La première fois qu`il raconta à Versailles , Fersen lui reparla de sa légion et de l`offre qu`il lui avait si souvent faite de lui céder. Lauzun secoua la tête. « Je n`ai plus l intention de m`en séparer !» déclara-t-il d`un ton si décidé que le Suédois répliqua : « Vous ne pouvez rien faire de plus raisonnable pour vous même.»
Axel ne fut plus surpris de ce changement d`attitude quand il sut que Lauzun avait été chasser de la cour par la reine et qu`il s`en vengeait en la calomniant, Sans doute, ce chercheur de belles aventures, ce séducteur irrésistible avait-il appris avec quelle bienveillance la souveraine recevait le jeune Suédois, et sans doute enviait-il son bonheur...



Fleurdelys
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   Dim 16 Mai - 15:43

Oui, il est vrai que ces deux là ont été de très bons camarades, lors de la guerre d'Amérique Very Happy
Mais bien sûr ça n'a pas duré

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: axel de fersen   Mar 8 Juin - 17:30

coucou !!!! je suis revenue hier soir de STOCKHOLM ou, pendant 4 jours je n'ai parlé que de la Reine et d'AXEL en visitant le PALAIS FERSEN à STOKHOLM, une visite privée du château de STENINGE, visites de LJUNG de jour et au clair de lune en espérant voir apparaitre les fantômes !!!! deux expositions sur AXEL et déjeuner à STOCKHOLM dans le restaurant où le 20 juin - il y aura 200 ans - il se réfugiait.

Je suis sur les "papattes" et j'ai quelques photos à vous adresser prochainement, mais il faut regonfler les batteries !!!

bonne soirée Amicalement MARIE ANTOINETTE



ps Départ Avion - sac de 7 kgs livres pour les amis suédois - retour Avion 7,3 kgs contenant des livres sur AXEL !!!!!
déjeuner et diners - poissons avec pommes de terre !!!! je fais grève de patates pendant deux mois !!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   Mar 8 Juin - 17:41

Bonjour, chère Marie-Antoinette ! Very Happy
Ainsi, votre voyage a rempli toutes vos espérances : vous êtes comblée ! Quelle chance vous avez eue !!!!!
Nous brûlons de découvrir vos photos !!!!
Vous avez fait là un pélerinage très émouvant ! Les lieux qu'il a connus, le restaurant où il s'est réfugié ... brrrrrrrrrrrr ! pale
Avez-vous vu des écrits de sa main, des lettres d'elle ?
Et quels livres avez vous donc rapportés ???

Pardon, je vous saoule de questions ... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   Mar 8 Juin - 17:45

MARIE ANTOINETTE a écrit:
coucou !!!! je suis revenue hier soir de STOCKHOLM ou, pendant 4 jours je n'ai parlé que de la Reine et d'AXEL en visitant le PALAIS FERSEN à STOKHOLM, une visite privée du château de STENINGE, visites de LJUNG de jour et au clair de lune en espérant voir apparaitre les fantômes !!!! deux expositions sur AXEL et déjeuner à STOCKHOLM dans le restaurant où le 20 juin - il y aura 200 ans - il se réfugiait.

Je suis sur les "papattes" et j'ai quelques photos à vous adresser prochainement, mais il faut regonfler les batteries !!!

bonne soirée Amicalement MARIE ANTOINETTE



ps Départ Avion - sac de 7 kgs livres pour les amis suédois - retour Avion 7,3 kgs contenant des livres sur AXEL !!!!!
déjeuner et diners - poissons avec pommes de terre !!!! je fais grève de patates pendant deux mois !!!!!!!
Super ! Nous attendons vos photos avec impatience ! Mais reposez-vous, d'abord... Very Happy No stress... Very Happy

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   Mar 8 Juin - 19:51

Vous avez l'air enchanté de votre voyage! Very Happy
Oui reposez-vous un moment et ensuite nous nous régalerons de vos découvertes!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: HANS AXEL VON FERSEN   Mar 8 Juin - 20:22

Je suis incorrigible, je viens de me rendre sur EBAY pour acheter une superbe assiette en couleurs de CREIL ET MONTEREAU se rapportant à la Reine - (encore des recherches à faire sur ce service )

J'en ai profité pour déposer mes photos dans AXEL l'ordinateur et vous en adresse une, pour ce soir !!!!


C'est la superbe gravure qu'AXEL avait envoyé à SOPHIE sa sœur représentant la reine


Pour les lettres et autres documents, je n'ai pas eu le temps de me rendre en Archives, mais je dois recevoir la commande faite auprès des amies par la poste car j'ai déposé une liste !!!

Bonne nuit                                 MARIE ANTOINETTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   Mar 8 Juin - 20:34

Merci chère Marie-Antoinette pour ce beau dessin (je ne me rappelais pas qu'il était coloré) et reposez-vous bien! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   Mer 9 Juin - 9:07

Quel bonheur de voir cette gravure en live ! Merci, Marie Antoinette ! Very Happy

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   Mer 9 Juin - 20:03

Merci de nous montrer cette jolie gravure MARIE ANTOINETTE !!
J'ai hâte de voir vos autres photos   J'aimerais aussi faire un tel voyage, alala moi et mes rêves de tour du monde!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   Mer 8 Sep - 14:53

A la faveur d'un peu de rangement salutaire dans mon souk, je retrouve ceci   , vieille photocopie d'un article assez fantaisiste ( me semble t-il    ) de Franck Ferrand :







Bon, je m'arme de courage  Rolling Eyes  et je me mets en devoir de vous taper le tout  . C'est vraiment parce que c'est vous !  Wink



C'est la nuit la plus courte de l'année : une lueur point déjà à l'horizon quand, ce 21 juin 1791 à trois heures passées, la grosse berline vert et jaune des souverains en fuite fait irruption dans la cour du relais de Bondy . Le convoi, parti depuis près d'une heure de la barrière Saint-Martin, a déjà pris du retard sur l'horaire . On connaît la situation : pour préserver leur incognito, les royaux fugitifs se font passer pour les domestiques d'une prétendue madame de Korff, en route pour un voyage d'agrément vers l'Est .....
Tandis qu'on change de chevaux, le cocher de service, qui n'est autre que le beau comte de Fersen, ami de coeur de Marie-Antoinette et organisateur de l'expédition, enjoint le souverain de lui permettre d'accompagner le petit groupe jusqu'à Montmédy, où sont censées attendre les troupes loyalistes de Bouillé . Mais Louis XVI, bien que reconnaissant au Suédois de son dévouement, est peu enclin à voyager sous l'escorte d'un homme qu'il ne peut s'empêcher de regarder comme son rival . Il décline donc, et embrassant Fersen " avec effusion de coeur ", lui remet, touchant hommage, la grosse bague en or qu'il portait à l'annulaire .
Déjà l'équipage s'ébranle vers Varennes et vers son destin ... " Adieu, Madame de Korff ! " , crie Fersen, la gorge nouée . Il serre dans sa main le discret présent du Roi .


Une dette d'honneur .

Jean Pastreau nous apprend que, trois ans plus tard, après l'exécution du roi et de la reine,  Fersen aurait confié la précieuse bague au duc de Brunswick, le vaincu de Valmy, dans l'espoir qu'il pourrait la remettre à l'orphelin du Temple - Louis XVII pour les royalistes - dont la dispaarition, en 1795, sera bientôt sujette à caution .
Le chef prussien échoue dans sa mission, mais conserve la bague ...
En France, la Révolution reflue, faisant place au Consulat, puis à l'Empire; en Suède, Fersen devait périr en 1810, écharpé par une foule qui le soupçonnait sans preuve d'un crime d'Etat ... Quant au duc de Brunswick, il est mort depuis quatre ans . Cependant, le voeu de Fersen demeurait comme une dette d'honneur dans sa maison . Aussi, des années plus tard, quand un certain Charles-Guillaune Naundorff, sorti des limbes, affirma qu'il était lui-même l'enfant du Temple, les héritiers Brunswick, convaincus de sa bonne foi, lui remirent solennellement l'intaille royale ...
En dépit de ses efforts, Naundorff devait mourir en 1845, sans avoir pu faire reconnaître en France son éventuelle ascendance royale . Sa femme et ses enfants ne s'avouèrent pas vaincus pour autant : en 1850 , ils intentent même un procès en reconnaissance . Leur défenseur, le républicain Jules Favre, constitua en leur faveur un dossier solide, quoique insuffisant aux yeux des juges .  Emplis néanmoins de gratitude à l'égard de l'avocat, ses clients lui offrent alors, présent royal, la bague dite " de Fersen " .


Un sceau républicain .

C'est alors que ce grenat, gravé d'une Diane chasseresse, quitte la petite histoire pour entrer dans la grande .
Lorsque se constitue à Paris un gouvernement de défense nationale, après l'effondrement de Sedan en septembre 1870, le portefeuille de la Guerre échoit à Jules Favre qui négocie donc avec Bismarck les conditions d'un armistice .
0r, le soir du 28 janvier 1871, au moment de signer à Versailles ce document si décrié, Jules Favre se rend compte - acte manqué - qu'il a omis de se munir des sceaux de France .
A l'invitation du chancelier de fer, il accepte alors d'enfoncer dans la cire chaude du traité ... l'intaille de Naundorff !
L'histoire déjà peu ordinaire pourrait s'arrêter là, elle va pourtant connaître un incroyable rebondissement .
En effet, près d'un demi-siècle plus tard,  au matin du 28 juin 1919, sur le chemin qui le conduit au château de Versailles pour la signature du célèbre traité de paix,  Clémenceau ordonne à son chauffeur un détour par le quai d'Orsay où la bague est conservée . C'est donc la Diane de Jules Favre qui va figurer en mince relief sur le sceau du " Père la Victoire " !
Dernière péripétie : il semble que l'intaille actuellement conservée au ministère des Affaires Etrangères ne soit en fait qu'une copie de celle qui - par deux fois - , scella des paix controversées .  Qu'est-il advenu de l'original ? Nul ne saurait le dire . Peut-être réaparaîtra t-il un jour, quand les circonstances lui en paraîtront dignes ...

Nous remercions monsieur Grégoire Eldin, conservateur aux Archives du ministère des Affaires Etrangères, pour sa cooprération courtoise .


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   Mer 8 Sep - 16:34

Soyez-en remerciée mille fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   Mer 8 Sep - 17:33

Donc si je résume, la bague qu'aurait confiée Louis XVI à Fersen lors de la nuit du 20 juin 1791 serait la même que celle qui scellera les deux traités de Versailles de 1871 et de 1919 ? Ce serait vraiment incroyable ! Et en passant, elle s'est retrouvée dans les mains de Brunswick, cause du 10 août et "vaincu" de Valmy puis dans celle de Naundorff ?  
Enfin si tout ça est juste, elle a aujourd'hui disparu ? Après tout ce que cette bague représente historiquement ? Varennes, Valmy, 1870, 14-18 ... Le Quai d'Orsay a de sérieuses négligences !

Je m'excuse d'avoir de sérieux doutes quant à la crédibilité d'une telle histoire.  Suspect

Ce qui n'empêche que ce soit un plaisir de lire de tels articles qui permettent de réfléchir afin de savoir comment on en est arrivé à de telles péripéties !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   Mer 8 Sep - 17:36

olivia a écrit:
Je m'excuse d'avoir de sérieux doutes quant à la crédibilité d'une telle histoire.  Suspect

 ..... toi aussi ! .....    
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   Mer 8 Sep - 18:05

Allez, je vous en remets une couche !

Article dans la même veine, de Villiers de l'Isle Adam, transmis par M. Charles Barbanès, de Grasse, à l'Institut Louis XVII .
( Je vous la fais courte, parce que bon !  Rolling Eyes   ....... et puis, parce qu'Olivia va me tomber dans les bras en sanglotant !  Wink  )

Le 21 janvier 1871, Paris, réduit par l'hiver, la faim, l'armée ennemie, éleva enfin, d'un bras fiévreux et sanglant, le pavillon désespéré qui fait signe aux canons de se taire . ( ..... ) L'envoyé du Gouvernement de la Défense Nationale, Jules Favre ( ..... ) était arrivé au quartier général de l'armée allemande . (  ..... )
..... au nom de l'humanité, le ministre républicain voulut faire appel à la générosité du vainqueur ( ...... ) , de lointains roulements d'artillerie, pareils aux échos de la foudre, couvrirent la voix du parlementaire, qui, par un sursaut de l'esprit, alors, se rappela que c'était l'anniversaire d'un jour où, du haut de l'échafaud, le roi de France avait aussi voulu faire appel à la magnanimité de son peuple, lorsque des roulements de tambours couvrirent sa voix  ! .....
Malgré lui, Favre tressaillit de cette coïncidence fatale à laquelle, dans le trouble de la défaite, personne n'avait pensé jusqu'à cet instant . C'était en effet du 21 janvier 1871 que devait dater, dans l'Histoire, l'ouverture de la capitulation de la France laissant tomber son épée .
Et comme si le destin eût voulu souligner, avec une sorte d'ironie, le chiffre de cette date régicide, lorsque l'ambassadeur de Paris eut demandé à son interlocuteur combien de jours de suspension d'armes il serait accordé, le chancelier jeta cette officielle réponse : " Vingt et un, pas un de plus ... "


La suite de l'article reprend l'histoire, tellement space, de l'intaille et des chocs émotionnels que sa puissance suggestive inflige à Favre  ......


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   Mer 8 Sep - 18:39

Merci d'avoir pris le temps de nous copier l'abracadabrantesque histoire de cette bague !  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   Mer 8 Sep - 21:16

Décidément, il lui arrive de drôles de choses à Jules Favre (que je ne connaissais pas jusque-là mais je ne risque plus de l'oublier).


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   Jeu 9 Sep - 9:35

et l'espoir fait vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   Jeu 9 Sep - 9:58

olivia a écrit:
Décidément, il lui arrive de drôles de choses à Jules Favre (que je ne connaissais pas jusque-là mais je ne risque plus de l'oublier).
   


Oui, ça tu peux le dire !!!!!  

 Ainsi Favre rapporte t-il les paroles qui accompagnèrent le don qu'on lui fit de la bague :

Monsieur Favre, en cette opale, vous le voyez, est sculptée, comme une statue sur une pierre funéraire, cette figure de la Bellone des vieux âges . Elle traduit ce qu'elle recouvre :
" Au nom du roi Louis XVI et de toute une race de rois dont vous avez défendu l'héritage désespéré, portez cet anneau ! Et que leurs mânes outragés pénètrent, de leur esprit, cette pierre ! Que son talisman vous conduise et qu'il soit un jour, pour vous, en quelque heure sacrée, le Témoin de leur présence ! "


Les caractères gras et le soulignement sont d'origine !

Soit le républicain Favre était complètement chtarbé, soit Charles Barbanès nous fait un poisson d'avril  ....................  scratch

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   Jeu 9 Sep - 13:10

Hallucinant !
C'est qui Charles Barbanès ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fersen : logements et femmes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fersen : logements et femmes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9 ... 14  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une religieuse de Chicago "accompagnatrice" de femmes qui vont se faire avorter
» Les femmes sous l'Empire (fin)
» Beguines : femmes veuves consacrant leur vie à Dieu
» Vierge Marie, Mére de Jésus, Dieu t'a choisie et bénie entre toutes les femmes.
» La prison pour femmes de St-Lazare

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: