Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Portrait physique et psychologique de Louis XVI

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Portrait physique et psychologique de Louis XVI   Mar 10 Juil - 14:34

J'ai cru mourir de rire quand j'ai entendu cela !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Portrait physique et psychologique de Louis XVI   Mar 10 Juil - 14:36

Mme de Sabran a écrit:
Alors là, ça vaut son pesant de caramels mous !!!
En somme, Louis XVI cherchait le Sésame ouvre-toi de Marie-Antoinette . Rolling Eyes Rolling Eyes Rolling Eyes
Et Mme Lever de nous sortir pareille énormité sur le ton le plus docte ...

Je viens d'entendre cela. C'est grotesque en effet : elle résume tout à l'éternelle histoire de mettre le truc dans le machin !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Portrait physique et psychologique de Louis XVI   Mar 10 Juil - 14:53

Louis XV a écrit:
mettre le truc dans le machin !

Il est vrai que c'est le B. A. BA. ..........




Ne vous dérangez pas, je connais la sortie .
Embarassed



.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Portrait physique et psychologique de Louis XVI   Mar 10 Juil - 14:59



rabbit
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Portrait physique et psychologique de Louis XVI   Mar 10 Juil - 15:01

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Portrait physique et psychologique de Louis XVI   Mar 10 Juil - 15:26

Loin de moi toutes ces calembredaines vis à vis de Louis XVI !
Je m'interroge . Ce roi a dû faire face à un environnement familial toxique , à des ministres toxiques . Cela n'a pu qu'avoir des répercussions sur son mental . Louis XVI et Marie-Antoinette avant d'être guillotinés se sont faits " bouffer " par leur entourage, ministres...
Ne voyez-vous pas une analogie avec notre époque, où il y a de plus en plus de personnes toxiques ?
Pour faire face, il aurait fallu à Louis XVI ces quelques livres

Je résiste aux personnalités toxiques (et autres casse-pieds) de
Christophe André et Muzo
Points Bien Etre, 2011, 222 p : 8,60 euros

Résumé Amazone

Ils sont partout : les paranos, les négativistes, les passifs-agressifs, les hystéros, les pervers, les narcissiques et autres casse-pieds en tous genre… Stop ! Vous avez désormais la solution. Véritable kit de survie pour résister à ces personnalités toxiques qui vous empoisonnent la vie, voici des textes clairs pour comprendre pourquoi ils sont ainsi, ce qui les attire, ce qui les repousse, et surtout comment agir face à eux. Et des dessins, pour prendre du recul avec humour.


Ces gens qui vous empoisonnent l'existence de
Lillian Glass
Marabout, 2007, 284 p : 5,99 euros

Résumé Amazone

Mal interprétée et mal vécue, toute critique est un poison. Chacun de nous peut y être exposé, directement ou non. Cette dévalorisation peut être préjudiciable à un plein épanouissement personnel ou professionnel.
Comment modifier cette agression parfois sournoise et qui peut empoisonner la vie avec ses cortèges de problèmes émotionnels et psychologiques qui en découlent ?
L'indiscret, le dominateur, la victime, le tyran, l'égocentrique... Comment reconnaître celle qui vous menace parmi trente personnalités toxiques et savoir y faire face.

Tremblez mais osez : Qu'est-ce qui vous empêche d'être celui que vous voulez être et de mener la vie dont vous rêvez ? de
Susan Jeffers
Marabout, 2007, 223 p : 5,99 euros

Résumé Amazone

Vous craignez de prendre une décision, de changer de travail, de vous lancer dans un projet, de demander une augmentation, de mettre fin à une relation? vous ne vous sentez pas parfaitement épanoui... Le futur vous effraye...
Ce livre vous aidera à identifier vos peurs et à les surmonter pour agir et ne plus subir. Les techniques mises au point par Susan Jeffers vous permettront de découvrir: comment prendre une décision et faire le bon choix, A les pouvoirs de la pensée positive, la force intérieure, présente en vous, capable de métamorphoser votre existence. Une méthode simple et claire, des exercices faciles à suivre pour retrouver confiance en soi. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Portrait physique et psychologique de Louis XVI   Mar 10 Juil - 15:43

Et en pensant à Philippe Egalité , on peut rajouter ce livre-ci :

Les relations Toxiques de
Geneviève Reichert-Pagnard
IDEO , 2011, 221 p : 17,75 euros


Résumé Amazone

Tout commence merveilleusement. Lorsque les victimes de manipulation destructrice racontent leur histoire, elles évoquent un début idyllique avec un "prince charmant", un "ami idéal", un "parent attentionné" ou un "collègue parfait". C'est la phase de séduction. Rapidement, les choses changent : après avoir séduit sa victime, le manipulateur lui fait vivre une descente aux enfers. A coup de petites phrases perfides, tranchantes, souvent méchantes, de petits gestes agressifs, il empoisonne la vie de l'autre. Insidieusement, cette relation toxique sape le moral, détruit la confiance en soi, parfois même l'envie de vivre. Et il devient de plus en plus difficile d'y échapper. Quels sont les dangers de telles dépendances psychologiques ? Comment peut-on reconnaître les manipulateurs et ne pas se laisser prendre au piège ? Comment briser la spirale de la dépendance ? Autant de questions auxquelles ce livre répond pour aider à se libérer des relations destructrices.

Après cela, comment s'étonner du fait que Louis XVI n'avait même plus le goût de vivre.
Marie-Antoinette, je pense, avait plus le goût de vivre que le roi. Elle, elle se battait pour ses enfants, tout simplement !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Portrait physique et psychologique de Louis XVI   Mar 10 Juil - 15:59

Pour finir , il y a ce livre

L'emprise familiale de
Marie Andersen
Ixelles Editions , 2011, 320 p : 20,18 euros


Résumé Amazone

Nous sommes tous largement influencés par notre enfance. Les premières années, au sein de notre famille, ont forgé notre caractère ; elles ont modelé notre sensibilité, nourri notre imaginaire. Notre enfance a constitué le terrain vierge sur lequel nos premières expériences ont laissé des empreintes profondes. Ces influences initiales ont été belles et intelligentes, maladroites ou médiocres, parfois terriblement traumatisantes, mais toujours décisives. Elles constituent le bagage psychique fondamental avec lequel nous affrontons tous, un jour ou l'autre, la complexité de la vie des grandes personnes. Nous la subissons ou nous la choisissons. Mais y sommes-nous bien préparés ? Peut-on se dégager du poids de l'histoire familiale ou reste-t-on éternellement tributaire de ses racines ? Peut-on se reconstruire après une enfance sans règles ni lois, ou lorsque notre psychisme reste encore marqué au fer rouge ? Comment ne pas se retrouver victime ou manipulateur lorsqu'on a grandi dans une famille toxique ? Comment fonder sa propre famille quand on porte la misère de ses parents et la charge implicite de les rendre heureux ? Ce livre s'adresse à tous les adultes qui ont "mal à leur famille". A ceux qui n'arrivent pas à prendre leur envol, sans comprendre véritablement pourquoi. Il s'adresse aussi à tous les parents qui souhaitent ne pas faire peser sur leurs enfants le poids de leurs propres douleurs d'enfance non résolues.

Voici à mon avis une explication des difficultés de Louis XVI pour fonder sa propre famille...
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 40016
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Portrait physique et psychologique de Louis XVI   Mer 15 Juil - 18:46

Ecoutons Madame Campan décrire le roi:

« Louis XVI avait des traits assez nobles, empreints d’une teinte mélancolique ; sa démarche était lourde, sans noblesse, sa personne plus que négligée, ses cheveux, quel que fût le talent de son coiffeur, étaient promptement en désordre par le peu de soin qu’il mettait à sa tenue. Son organe, sans être dur, n’avait rien d’agréable ; s’il s’animait en parlant, il lui arrivait souvent de passer du médium de sa voix à des sons aigus. Son précepteur, l’abbé de Radonvillers, savant, aimable et doux lui avait donné, ainsi qu’à Monsieur, le goût de l’étude. Le roi avait continué à s’instruire ; il savait parfaitement la langue anglaise. Plusieurs fois je l’ai entendu traduire les passages les plus difficiles du poème de Milton : il était géographe habile et se plaisait à tracer et à lever des cartes ; il savait parfaitement l’histoire, mais peut-être n’en avait pas assez étudié l’esprit. Il appréciait les beautés dramatiques et en portait de fort bons jugements. Un jour, à Choisy, plusieurs dames se récrièrent sur ce que les comédiens français devaient y représenter une pièce de Molière ; le roi leur demanda pourquoi elles désapprouvaient ce choix ? Une d’elles répondit qu’il fallait convenir que c’était d’un très mauvais goût ; le roi répondit que l’on pouvait trouver dans Molière beaucoup de choses de mauvais ton, mais qu’il lui paraissait difficile d’en rencontrer qui fussent de mauvais goût.

Ce prince unissait à tant d’instruction toutes les qualités du meilleur époux, du plus tendre père, du maître le plus indulgent et, quand on songe à tant de vertus, les années qui se sont écoulées depuis la barbarie des factieux et le malheur des Français sont insuffisantes pour se persuader que le crime soit parvenu à l’accomplissement du forfait le plus inouï.

Le roi montrait malheureusement un goût trop vif pour les arts mécaniques. La maçonnerie, la serrurerie lui plaisaient au point qu’il admettait dans son intérieur un garçon serrurier avec lequel il forgeait des clefs, des serrures ; et ses mains noircies par ce travail furent plusieurs fois, en ma présence, un sujet de représentations et mêmes de reproches assez vifs de la part de la reine, qui aurait désiré pour le roi d’autres délassements.

Austère et sévère pour lui seul, le roi remplissait exactement les lois de l’Église, jeûnait et faisait maigre tout le carême. Il trouvait bon que la reine n’observât point ces usages avec la même rigueur ; pieux dans le cœur, les lumières du siècle avaient cependant disposé son esprit à la tolérance ; modeste et simple, Turgot, Malesherbes et Necker avaient jugé qu’un prince de ce caractère sacrifierait volontiers les prérogatives royales à la solide grandeur de son peuple ; son cœur le portait, à la vérité, vers des idées de réforme ; mais ses principes, ses préjugés, ses craintes, les clameurs des gens pieux et des privilégiés l’intimidaient et lui faisaient abandonner des plans que son amour pour le peuple lui avait fait adopter.»

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Portrait physique et psychologique de Louis XVI   

Revenir en haut Aller en bas
 
Portrait physique et psychologique de Louis XVI
Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
 Sujets similaires
-
» Portrait physique et psychologique de Louis XVI
» DS Maths [+ physique]
» Portraits de Madame Royale et de Louis-Joseph par E. Vigée Le Brun (1784 et 1789)
» Présentation : Luc
» Portraits d'ami(e)s

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et sa famille :: Louis XVI-
Sauter vers: