Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Dim 12 Aoû - 21:07

Lors d'une interview récente, Franz-Olivier Giesbert évoquait l'idée que la meilleure des vengeance pouvait être le pardon...
Or , n'est-ce pas la réaction de Marie-Antoinette qui dit au lendemain des journées d'octobre : "J'ai tout vu , tout entendu , tout oublié. " ? Wink

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31646
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Dim 12 Aoû - 21:09

A mes yeux, c'était pour elle une excellente et une belle façon de rentrer dans la postérité, ainsi qu'une vraie leçon d'humanité flower

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39311
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Dim 12 Aoû - 21:28

... ainsi qu'une déclinaison de son "cela est égal". sunny

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31646
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Dim 12 Aoû - 21:41

Ah cette superbe formule existe encore de nos jours, mais elle est un peu moins gracieuse

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Dim 19 Aoû - 15:36

Je viens de revoir le film en entier et je dois bien avouer que le charme opère toujours Very Happy Jean Tulard a pris une part active dans cette oeuvre. Je n'y avais pas pris garde auparavant mais sans nul doute lui devons nous un respect du détail digne d'être salué. Tout d'abord, il existe une ressemblance au niveau des attitudes voire des traits qui fait que, de prime abord, on reconnaît non seuement les souverains mais les tribuns. Pourtant, cela ne s'arrête pas là. Si vous regardez la fin, vous noterez que Robespierre est mort dans le même costume bleu qu'il portait en Prairial, lors de la fête de la Raison (un beau fiasco qui fut pire encore dans la réalité en raison de la pluie); si vous détaillez Saint-Just, vous noterez la présence de boucles d'oreilles à la mode sans culotte, le fauteuil de Couthon est la réplique exacte de l'original... bref ce film est réellement proche de la réalité. Je me suis régalée!

Un petit clin d'oeil à Titi: la présence du vicomte Alexandre de Beauharnais, époux infidèle de celle que Napoléon puis l'Histoire nommeront Joséphine, gagné aux idées nouvelles.

Jane Seymour campe une souveraine crédible, majestueuse, fière et forte en dépit des blessures qu'on lui devine. Pour autant jamais on ne nous impose de jugement la concernant, ni elle ni quiconque. Le film se veut objectif et nous présente les grandes figures de cette période comme reflétées par un miroir. A nous d'approfondir ou de laisser éclore nos sentiments. drunken

Georges Danton est très attachant dans cette série et sans doute l'était il également en réalité quoiqu'il ait été fort laid. Jouisseur mais passionné, il a plus que probablement reçu de nombreux pots de vin mais jamais il n'a été prouvé qu'il ait nui à la République. Robespierre, en comparaison, est bien pâle. Non que l'acteur joue mal, au contraire! Le député d'Arras était un grand timide, un émotif dont, à l'instar de certains, je soupçonne qu'il ait manqué de courage physique au point de fuir la confrontation. Si tel n'avait été le cas ou si Saint-Just n'avait été occupé à Fleurus, peut-être le 9 Thermidor n'aurait il jamais eu lieu. Embarassed Et voilà que je me laisse emporter! Cette période est l'un de mes chevaux de bataille et j'ose espérer que, le sachant, vous me pardonnerez mes envolées Wink
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31646
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Dim 19 Aoû - 15:52

Je me souviens bien de la scène d'exécution de Danton, avec son fameux "vous montrerez bien ma tête au peuple, elle en vaut la peine" où quelque chose d'approchant...j'adore cette répartie...dire une telle chose à quelques minutes avant de mourir, ça force le respect
L'acteur est très attachant je trouve aussi.

Quant à Robespierre, j'avoue que je l'avais trouvé très charismatique et très attachant (l'acteur hein attention )...ce doit être, avec Saint-Just et Danton, le personnage du film que j'ai le plus retenu (sans tenir compte de Marie-Antoinette bien sûr)...avec ses petites lunettes et sa perruque je le trouve redoutable...Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Dim 19 Aoû - 16:30

Danton était un homme d'une trempe peu commune doté d'un esprit de répartie redoutable. Il n'a pas été jugé "en muet" sans raison Wink Contrairement à Robespierre, Danton savait "parler peuple", toucher les masses sans compter qu'il mettait les rieurs de son côté. Quand on sait la versatilité des foules, cela ne constitue pas un mince avantage. Outre l'apostrophe au bourreau, il en est une autre, tout aussi fameuse. Alors qu'on l'accusait d'avoir été "acheté", Danton a rétorqué, imperturbable "Acheté? Moi?! Mais un homme de ma trempe est impayable!" N'est ce pas une belle réplique?

J'avoue avoir du mal avec Robespierre bien que l'acteur le campe avec un réel talent et beaucoup de justesse. Si les idées de l'Incorruptibles sont nobles et même belles, l'homme en lui-même manque singulièrement de sens pratique et de panache. Il n'est qu'orateur et, dans une moindre mesure, homme de loi. Certes il connaît la loi puisqu'il est avocat mais il semble ne pas avoir été à même de saisir au vol certaines nécessits ou opportunités... Permettez que je ne développe pas plus avant sous peine de me montrer un peu assommante. Pire même! de devoir exhumer des renseignements précis parmi quelques dizaines de livres

Saint-Just dans ce film peut sembler une pâle figure, voire le "toutou de Robespierre". Il était loin de se trouver à sa otte même si, dès avant son arrivée à Paris, il l'admirait et lui écrivait "Vous que comme Dieu je ne connais que par des merveilles". Il avait grandi et mûri depuis et, quoique lui rendant les devoirs de l'amitié, avait pris de la distance avec lui. Certains hisyoriens intéressés par Saint-Just avancent qu'il n'est demeuré au côté de Robespierre que parce qu'il aurait jugé indigne d'abandonner un ami que tous condamnent, d'autres que, voyant le triomphe de Barras, Tallien et autres jouisseurs du Directoire, il ait préféré rendre les amres. Mon opinion personnelle n'est pas différente même si je pense que la fatigue et quelques désillusions ont vallu au tribun des heures de sombre découragement car il ne voulait pas être "une lumière dans un tombeau" et aspirait à sa propre fin. En résumé, sans que ce soit imputable à l'acteur ni au réalisateur, le Saint-Just du film n'éclaire que peu le véritable Saint-Just parce que ce dernier était secret et taciturne. La concordance historique étant respectée, je ne puis que recommander de lire Albert Ollivier à qui veut mieux le connaître. study
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31646
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Dim 19 Aoû - 17:04

Citation :
Alors qu'on l'accusait d'avoir été "acheté", Danton a rétorqué, imperturbable "Acheté? Moi?! Mais un homme de ma trempe est impayable!" N'est ce pas une belle réplique?
Ah je l'avais oubliée celle-là, mais je l'aime bien aussi
J'adore cette façon d'être hyper imbu de soi-même...cette confiance en soi et cette ironie...Marie-Antoinette en a fait preuve a de multiples reprises aussi lors de son procès Very Happy

Citation :
Si les idées de l'Incorruptibles sont nobles et même belles, l'homme en lui-même manque singulièrement de sens pratique et de panache
Ses idées de base ne peuvent être critiquées c'est sûr...pour ma part ce sont ses actes et ses choix que je réprouve Wink
Son cas est extrèmement complexe (d'ailleurs il n'a pas encore de sujet sur ce forum...si ça intéresse ça peut se régler très vite Wink ), car la folie semble s'être emparée de lui...à mes yeux le Robespierre d'après 1792 n'est plus le même qu'avant 1789...entre temps il a complètement perdu les pédales. Est-ce par peur des conséquences de ce qu'il faisait? Est-ce par le fait de se retrouver avec plein de pouvoir en peu de temps? Je ne sais pas....mais des cas comme lui, l'Histoire en est plein Neutral

En ce qui concerne Saint-Just il est vrai que dans le film, il semble assez "toutou" de Robespierre, comme un peu dans tous les films j'ai l'impression...mais là encore on en revient à son côté mystérieux, qui fait qu'il est plus facile de n'en faire qu'un second de Robespierre, au lieu d'essyer d'en faire une personne à part entière et de se planter...

Citation :
La concordance historique étant respectée, je ne puis que recommander de lire Albert Ollivier à qui veut mieux le connaître
Merci! je note la référence! flower

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Dim 19 Aoû - 17:17

Citation :
Son cas est extrèmement complexe (d'ailleurs il n'a pas encore de sujet sur ce forum...si ça intéresse ça peut se régler très vite ), car la folie semble s'être emparée de lui...à mes yeux le Robespierre d'après 1792 n'est plus le même qu'avant 1789...entre temps il a complètement perdu les pédales. Est-ce par peur des conséquences de ce qu'il faisait? Est-ce par le fait de se retrouver avec plein de pouvoir en peu de temps?

Je donne un début d'idée personnelle dans "Saint-Just" (le sujet Wink ) mais, concernant Robespierre, je me demande sincèrement si le culte qu'on lui a voué à une certaine époque n'a pas favorisé une sorte de mégalomanie. A mon humble avis, cet homme là avait les nerfs fragiles. C'est, en tous cas, ce que m'ont amenée à croire certaines de ses réactions comme sa façon d'agir au 9 Thermidor.

Concernant l'ouvrage d'Albert Ollivier, il a été édité voici quelques années déjà mais cela vaut la peine de fouiller les bouquineries pour le trouver. Le livre que je possède est paru aux éditions "Livre de poshe" en 1966
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31646
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Dim 19 Aoû - 17:23

J'ai crée un sujet "Maximilien de Robespierre" dans "Ses relations conflictuelles" pour les développements à venir sur sa personne Very Happy

Citation :
Concernant l'ouvrage d'Albert Ollivier, il a été édité voici quelques années déjà mais cela vaut la peine de fouiller les bouquineries pour le trouver. Le livre que je possède est paru aux éditions "Livre de poshe" en 1966

Merci! Je vais voir si déjà je peux le trouver sur le net...on sait jamais on trouve de tout! :quoi2:

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!


Dernière édition par le Dim 19 Aoû - 20:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Dim 19 Aoû - 19:58

C'est une excellente idée Chou d'Amour. J'ai d'ailleurs un peu étoffé le sujet.

Pour ce qui est du livre, je vous souhaite bonne chance mais, si vous avez du mal à le trouver, songez à le rechercher dans une bibliothèque municipale. J'ai eu moi-même beaucoup de mal à l'obtenir voici plus de vingt ans mais, qui sait? il a peut-être été réédité à l'occasion du bicentenaire?
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31646
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Dim 19 Aoû - 20:15

Merci Wink

Ben on sait jamais, si une personne l'a mis en vente sur "Chapitre.com" ou sur Amazon, je peux m'en sortir
J'ai déjà trouvé de très vieux livres assez rares comme cela!

Mais sinon en effet je serai contraint d'aller fouiller dans des bouquinistes...

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39311
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Mer 22 Aoû - 11:16

Promis, je vous trouverai bien quelque part des photos de ces brillants révolutionnaires aussi...  

Nous en étions restés aux journées d'octobre. C'est pas drôle, je sais... mais j'adore qui donne l'alarme !



Comme quoi... vaut toujours mieux dormir avec son chien...  

Bon, je redeviens sérieuse. La reine, qui dort d'un mauvais sommeil, est réveillée en sursaut.




Remarquons au passage que le film la présente coiffée d'une perruque grise le jour. Mais, une fois défaite, elle a des cheveux foncés (ils ont laissé l'actrice telle quelle, en fait. Masse capillaire trop importante pour permettre une perruque lisse ? Aurait-elle refusé une petite teinture ?).




Pas d'héroïsme forcené dans cette série. Jane Seymour joue la terreur, conformément aux témoignages, qui rapportent que la reine hurlait et frappait avec frénésie à la porte du roi.




Les scènes suivantes nous présentent une Marie Antoinette toujours aussi paniquée, mais aussi très proche de ses enfants.




Aucune ambiguïté sur cet aspect-là. Elle adore ses enfants, en accord avec la majorité des témoignages.

Peur et indécision de chacun. Le roi semble s'appuyer sur l'autorité de La Fayette. Au moment où la foule réclame la reine, le jeu de l'actrice est parfait. Elle nous offre à nouveau ce mélange de sentiments, qui passent d'un extrême à l'autre. Le scénario respecte la tradition historique.




Marie Antoinette paraît d'abord avec ses enfants, avant de se retrouver seule à la merci de la foule.




Intéressante interprétation de Jane Seymour, encore. Elle fera cette révérence, mais raide et mécanique. Absolument tétanisée. La caméra la filme alors de loin, ce qui insiste sur sa vulnérabilité. Nous la voyons, toute petite, descendre... presque comme si elle s'affaissait.

De même, quand des cris s'élèvent en sa faveur, elle ne cache pas son soulagement.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31646
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Mer 22 Aoû - 18:29

Merci encore Pim! cheers

On ressent vraiment bien le stress chez le chien là...

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39311
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Mer 22 Aoû - 18:59

Lui ?




Là, c'est vrai, on dirait pas. Mais, juste après, il se met à aboyer, le bon petit !

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31646
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Mer 22 Aoû - 19:25

Mais si on sent bien le réveil en sursaut du genre : :quoi1: que se passe t'il donc?

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39311
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Mer 22 Aoû - 20:50

T'as pas de chien, toi, hein ? Wink

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Mer 22 Aoû - 21:00

C'est vrai que, pour qui n'a pas vu le film, le toutou de la photo semble plutôt surpris d'être dérangé mais pas inquiet. Du style "Tu veux qu'on sorte, là? Mais pourkwâââ?" Very Happy Après le petit poilu se fait plus convainquant.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31646
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Mer 22 Aoû - 21:10

Nan j'ai pas de chien Pim

MagicXarko a écrit :
Citation :
Du style "Tu veux qu'on sorte, là? Mais pourkwâââ?"

Oui c'est un peu ça Aussi du genre "bon ok j'ai été réveillé mais s'il se passe rien de bien intéressant dans 2 secondes je me rendors ok?"

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Mer 22 Aoû - 21:35

Finement vu Chou d'Amour! C'est tout à fait ça Une cerise sur le gâteau? J'offre le nom de la race du toutou à ceux qui l'ignoreraient: c'est un Lhassa Apso. Je suppose que, dans le film, il est sensé être un bichon de type Maltais ou Bolognais mais c'est un Lhassa, race tibétaine importée bien plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31646
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Mer 22 Aoû - 21:41

affraid Alors là j'avoue que je suis laché
Je n'y connais rien en chien, mis à part les races traditionnelles Embarassed

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Mer 22 Aoû - 23:07

C'est une des cordes de mon arc Wink Les minets en sont une autre. Je n'ai aucun mérite: je me suis toujours intéressée aux poilus I love you
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31646
Age : 34
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Mer 22 Aoû - 23:19

Bon là j'annonce je dérive vers le hors sujet mais bon j'assume et de temps en temps ça ne tue personne :
Personnellement j'adore les furets, des petites bêtes marrantes toutes mignonnettes et joueuses! (j'aime encore plus les pingouins mais c'est dur à en avoir chez soi par contre ).

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39311
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Mer 22 Aoû - 23:33

Note de modération : non mais, ça va aller ?

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Mer 22 Aoû - 23:33

Même avec une chambre froide, je doute que ce soit facile Pour ce qui est du furet, castré et lavé régulièrement (pour sa santé) il peut être un merveilleux compagnon. Les putoisés sont très jolis en tous cas.

Embarassed C'est vrai que nous sombrons dans le hors sujet
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 21Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» 1ère année au CNED et 2ème année en présentiel...
» 1993~: Il y a une quinzaine d'années lumiere jaune au sol à St cyr en arthie - (95)
» Bonne année Hijri
» Nos affectations pour l'année prochaine
» Admission en 1ere année de BTS diététique!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: A l'écran et sur les planches :: Marie Antoinette sur les écrans-
Sauter vers: