Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Mar 23 Oct - 18:59

Le pro du streaming !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Mar 23 Oct - 19:35

...... sans doute le meilleur film sur la Révolution française .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Mar 23 Oct - 19:45

C'est vrai même si par moment il est cru!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Mar 23 Oct - 20:16

Reinette a écrit:
Le pro du streaming !
Embarassed

Normal ! Quand on voit les m...... programmées à la télévision le soir.
Tiens ! Ce soir, par exemple... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Mar 23 Oct - 20:44

Tu l'as dit ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Mar 23 Oct - 20:46

Citation :
Citation :
......  sans doute le meilleur film sur la Révolution française .  

C'est vrai même si par moment il est cru!

Il reste suffisamment soft pour être visionné en classe.  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Mar 23 Oct - 20:51

Et puis les gamins en ont vu d'autres !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Mar 23 Oct - 20:57

Quand même

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Mer 24 Oct - 15:32

Ben oui, mais c'est réaliste. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Mer 24 Oct - 18:18

Citation :
......  sans doute le meilleur film sur la Révolution française .  

C'est vrai qu'il est très intéressant malgré le parti pris  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Dim 28 Oct - 19:20

Reinette a écrit:
Film indispensable !

Une véritable merveille je trouve. J'ai seulement était un peu déçu par l'acteur jouant Saint-Just

On aurait dit un chiwawa qui se prenait pour un Berger-Allemand T_T
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: X   Dim 28 Oct - 21:30

Madame_Royale a écrit:
Les Années Lumières est très facile à trouver!


Je les ai, grâce au Comte ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Lun 10 Fév - 7:58

Un commentaire d'un internaute:

Je trouve ce film beaucoup trop caricatural sur de nombreux points:

Tout d'abord, il présente une vision bien trop manichéenne des acteurs de la révolution, notamment dans la mise en scène de l'opposition Danton/Robespierre. L'un qui, du jour au lendemain, se trouve épris d'une conscience humaniste qui le pousse à mettre un terme à une politique qu'il a lui-même instaurée et l'autre, enfermé dans sa folie visant à assurer par l'instrument étatique et juridique l'émergence d'un homme nouveau, se replie dans les dérives autoritaristes et extrémistes de la terreur. je pense, à titre personnel, que le film n'est pas parvenu à retranscrire les enjeux politico-économiques qui guidaient les différents acteurs de la révolution. Il correspond à une vision assez passéiste de cette période, telle que présentée au XIXème siècle, où la France avait besoin de se créer ses héros et stigmatiser ses ennemis, quitte à prendre de dangereux raccourcis avec l'histoire (notamment glorifier les figures de Danton et Desmoulins et vouer aux gémonies celles de Robespierre et Saint-Just).

De plus, le film, sans doute pour des raisons de longueur, raccourcit terriblement les affrontements politiques ayant conduits à la chute de Robespierre. Je ne peux adhérer à cette approche qui présente les membres du Comité de Salut public, éclairés d'un seul coup par un souffle humaniste et qui s'opposent héroïquement à Robespierre le sanguinaire dans la continuité de la terreur. La justice révolutionnaire s'est décentralisée à travers la création de quarante-trois juridictions d’exception réparties dans toute la France à travers les tribunaux criminels départementaux de droit commun, les tribunaux révolutionnaires satellites de la juridiction parisienne et les commissions révolutionnaires là où ceux qui, le 9 thermidor instigueront la chute de Robespierre (en l’occurrence Fouché, Tallien, Collot d’Herbois etc.) vont connaître d’une compétence sans limites pour condamner à mort et exécuter parfois avec des raffinements de cruauté (je pense notamment aux noyades de Nantes ou aux canonnades de Lyon) quiconque peut tomber sous la coupe des lois d’exception. Ces représentants en mission détiennent dans les départements les pouvoirs de police et procèdent à l’épuration des tribunaux et décident des arrestations et des libérations. Autrement dit, chacun d'entre eux porte sa part de responsabilité dans la dérive révolutionnaire. Après, l’influence majeure de Robespierre sur la Comité de salut public va faire de lui l’incarnation de la Terreur révolutionnaire menée par le gouvernement.

Enfin, je dirai que Robespierre n'était certes pas un humaniste au sens strict du terme, entendu comme plaçant l'individu au centre de l'action politique. Selon sa logique, il appartenait à l'Etat de créer un individu vertueux, prêt à justement servir l'intérêt général.
Il est un personnage complexe partagé le plus souvent entre quelques logiques antagonistes, c'est indubitable. Pour autant, est-ce le rôle d'un film qui prétend à un caractère pédagogique d'offrir une vision aussi réductrice?

Au final, je pense à titre personnel, que le cinéma, qui a pourtant digéré de manière très satisfaisante l'ensemble des problématiques qu'il a eu à traiter, ne parvient toujours pas à proposer une vision globale de la révolution française, témoignant ainsi du traumatisme historique que représente cette période dans l'imaginaire collectif.

... pas faux...  Suspect
http://guillotine.cultureforum.net/t125p465-la-veuve-va-au-cinema-films

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Jeu 27 Fév - 20:51

Une photo qui me plaît beaucoup:



Louis XVI entouré de la reine et de Madame de Polignac.  Very Happy Le roi entre sa femme et son amie... je veux dire ici son amie à lui.  Very Happy Parce que, que Madame de Polignac ait été l'amie de la reine, nous le savons, leur amitié a traversé les siècles. Mais Yolande Martyne Gabrielle était aussi l'amie et la confidente de Louis, des lettres attestent leur affection. Ce n'est pas rien, ça.  Very Happy La petite duchesse avait toute la confiance du roi, en plus de celle de la reine. Cette idée me touche beaucoup.  Very Happy 

Jean François Balmer est un acteur acteur fascinant le meilleur Louis XVI, pour moi, avec Bruno Cremer. Chacun de ces grands artistes ont réussi à capter et incarner une des facettes de Louis XVI, cet homme complexe au tempérament secret et si difficile à cerner.  Very Happy 

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Jeu 27 Fév - 20:59

Ah tu m'as devancé dans le commentaire car j'allais aussi dire en voyant cette photo que l'acteur qui joue Louis XVI était vraiment excellent dans ce film! Un Louis XVI très crédible en fait, et à priori réaliste  Very Happy 

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Jeu 27 Fév - 20:59

Encore une belle photo, très expressive:


http://milleetuneantoinette.over-blog.com/2014/01/la-meilleure-marie-antoinette-2.html

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Dernière édition par pimprenelle le Jeu 12 Juin - 19:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Jeu 27 Fév - 21:01

Chou d'amour a écrit:
Ah tu m'as devancé dans le commentaire car j'allais aussi dire en voyant cette photo que l'acteur qui joue Louis XVI était vraiment excellent dans ce film! Un Louis XVI très crédible en fait, et à priori réaliste  Very Happy 
Oui... Il est juste un peu petit.   Pour ça, physiquement, Cremer est mieux.

Mais j'adore Balmer. Son personnage de vieux flic alcolo dans Boulevard du Palais est génial!  Very Happy 

Là, pour Louis XVI, il lui donne une dimension de second degré qui fait mouche, pour moi. Je vois très bien Loulou comme ça.  Very Happy 

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Jeu 27 Fév - 21:03

Oui, un roi plutôt timide et en retrait, mais très gentil  Very Happy  Et petit certes   

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Jeu 27 Fév - 21:39

Un article très informatif sur les décors de ce film et les trucs et astuces utilisés pour suppléer à leur absence.  Very Happy 


La Bastille en Provence

Savez vous ce que l'on fête le 14 juillet ?



Un bon point à tous ceux qui ont répondu la fête de la fédération de 1790. Ceci dit, si vous avez répondu la prise de la Bastille, consolez vous: cette fête était voulue elle-même comme une commémoration.
Il y a 2 ans sortait chez TF1 vidéo un film à grand spectacle qui dépeignait ces deux évènements. Voilà des années qu'on attendait sa sortie car ce film restait un favori des professeurs d'Histoire et quiconque a, comme moi, vu ce film étant petit à l'école ne doit pas manquer de s'en rappeler.




La Révolution Française est en effet une superproduction qui pour la première fois couvre une large période de la Révolution Française dans un seul film en deux époques (ou 4 épisodes pour la version télé). Des acteurs hollywoodiens s'acquittent des deux rôles principaux les plus prisés des Américains: Sam Neill (Jurassic Park) dans le rôle de Lafayette, bien connu outre atlantique grâce à la guerre d'indépendance, et Jane Seymour (Dr. Quinn, Vivre et Laissez Mourir) dans le rôle de Marie Antoinette, dont les films avec Norma Shearer et Kirsten Dunst devrait suffire à jauger l'intérêt qu'elle suscite.



Aujourd'hui, j’aimerais évoquer non pas tant un film perdu car ce film est bel et bien disponible, mais plutôt la présence de monuments perdus sur film et les techniques pour parvenir à les faire figurer à l'écran.
Dans ce film, nombre de monuments de Paris sont visibles, mais vous aurez grand mal à les retrouver malgré une visite acharnée de la capitale. Le Palais des Tuileries, brûlé et détruit sous la commune, où s'est réfugié la famille royale; la prison du Temple, détruite par Napoléon pour éviter les pèlerinages de royalistes. L'hôtel de ville qui partage son emplacement avec l’actuel mais a été détruit puis reconstruit dans un style différent. Et bien sûr la célèbre Bastille, prison royale dont le quartier actuel a gardé le nom et un tracé de ses fondations dans le métro.




Alors comment? De l'animation 3D? En 1989, laissez moi rire. A chaque problème sa solution, à chaque monument sa représentation. Ainsi, la façade du palais des tuileries ressemble beaucoup à celle du château de Fontainebleau, et pour cause...



La tour menaçante du Temple, est tantôt figurée par ce qui ressemble fort à une peinture sur verre incrustée dans l'image, tantôt par les murs du donjon de Vincennes qui est, lui, encore debout. Le livret du DVD nous apprend également que le haut de la tour a été reconstituée en maquette, tout comme l'hôtel de ville.



Mais une des plus belle réussite est sans conteste la Bastille. Ne vous êtes vous demandé ce que venait faire cette église au toit en pierre si typiquement provençal devant le dos du Gouverneur lorsqu'il se tient en haut de la Bastille? On n'en trouve nulle trace dans les gravures de l'époque. C'est qu'il s'agit là de l'église Sainte-Marthe de Tarascon, une ville situé dans les Bouches du Rhône, et où se situe le magnifique château du Roi René.



Ce château était le lieu idéal pour figurer la Bastille: Outre la ressemblance architecturale, le château est extraordinairement bien préservé, situé entre une place où les décors des bâtiments parisiens ont pu être installés, et le Rhône en lieu et place de la Seine. S'il vous aviez un jour la chance de le visiter, je vous invite à vous renseigner sur les horaires de visite du château qui lui fait face, de l'autre côté du fleuve : celui de Beaucaire.

Pour l'anecdote, si la ressemblance entre Marie Antoinette et ses enfants vous a semblé frappante, c'est que Jane Seymour a fait participer ses propres enfants pour tenir les rôles de Marie Thérèse Charlotte et Louis Charles de France (Louis XVII).




Pour conclure, je vous invite à vous procurer la grandiose bande originale du film de Georges Delerue dont les thèmes bouleversants qui accompagnent le destin de la famille Royale sont un excellent contrepoint à la chaude voix de Jessye Norman qui chante ici le refrain de la Liberté.



C'est tout pour aujourd'hui les amis! A bientôt!
Publié il y a 13th July 2011 par Greg Philip

http://www.filmperdu.fr/2011/07/la-bastille-en-provence.html

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Sam 1 Mar - 15:56

Photo extraite de la scène représentant le matin du 6 octobre, alors que les assaillants s'apprêtent à étriper la reine.



Je précise au passage que, la personne qui est à côté de la reine dans son lit, c'est son chien.  

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Dernière édition par pimprenelle le Dim 2 Mar - 8:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Sam 1 Mar - 21:56

Un petit montage bien fait... et un peu cruel...


_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Dim 2 Mar - 8:18

Les Années Bonheur...


http://milleetuneantoinette.over-blog.com/2014/01/la-meilleure-marie-antoinette-2.html

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Dernière édition par pimprenelle le Jeu 12 Juin - 19:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Dim 2 Mar - 22:07

Quelques photos des journées d'octobre:










http://milleetuneantoinette.over-blog.com/2014/01/la-meilleure-marie-antoinette-2.html

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Dernière édition par pimprenelle le Jeu 12 Juin - 19:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Dim 2 Mar - 22:13












http://milleetuneantoinette.over-blog.com/2014/01/la-meilleure-marie-antoinette-2.html

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Dernière édition par pimprenelle le Jeu 12 Juin - 19:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   Dim 2 Mar - 22:19










http://milleetuneantoinette.over-blog.com/2014/01/la-meilleure-marie-antoinette-2.html

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Dernière édition par pimprenelle le Jeu 12 Juin - 19:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Années Lumières (Enrico) et Les Années Terribles (Heffron), avec Jane Seymour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 20 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» 1ère année au CNED et 2ème année en présentiel...
» 1993~: Il y a une quinzaine d'années lumiere jaune au sol à St cyr en arthie - (95)
» Bonne année Hijri
» Nos affectations pour l'année prochaine
» Admission en 1ere année de BTS diététique!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: A l'écran et sur les planches :: Marie Antoinette sur les écrans-
Sauter vers: