Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les vies de révolutionnaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Les vies de révolutionnaires   Mar 27 Juil - 15:18

Jean-louis Carra, 1742-1793 : parcours d'un révolutionnaire de
Stefan Lemny
L'Harmattan , 2000, 415 p : 33,55 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Mar 27 Juil - 15:50

Le dernier des régicides, Antoine-Claire Thibaudeau, 1765-1854 de
Thérèse Rouchette
Centre vendéen de recherches historiques , 2000? 508 p : 19,82 euros

Résumé Amazone :

"Le 21 janvier 1793, Louis XVI est guillotiné. Quelques jours plus tôt, un jeune député poitevin, Antoine-Claire Thibaudeau, a donné à la mort sa voix, la voix peut-être, puisqu'il a suffi d'une seule pour faire basculer le scrutin. Ce fut, avouera-t-il plus tard, " l'événement le plus tragique de la Révolution ", le plus mystérieux aussi, et il n'aura pas trop de sa très longue vie pour tenter de se l'expliquer, en tout cas pour en payer les conséquences. Rien en effet ne le prédisposait à devenir régicide : ni l'indépendance d'esprit héritée de ses ancêtres protestants des environs de La Châtaigneraie, ni le culte de la loi inculqué par son père avocat à Poitiers. Mais le voilà donc désormais lié par son vote aux plus extrémistes. Même après la chute de Robespierre, il ne peut que demeurer l'homme de la Révolution, d'abord auteur de la constitution thermidorienne de 1795, puis récupéré par Bonaparte qui fait de ce " jacobin poudré " un comte d'Empire et lui confie les préfectures de Bordeaux puis de Marseille. Proscrit par la Restauration, il promène son amertume à travers les États autrichiens, rencontrant les exilés des régimes successifs et mettant à profit son désœuvrement pour écrire ses Mémoires. C'est cette interminable rumination, seulement interrompue par sa mort en 1854, qui fournit la matière principale de la présente biographie, la première à lui être consacrée. Fin observateur de la société, analyste pénétrant de la vie politique, avide surtout de rendre un sens à son existence, Thibaudeau nous donne de nouvelles clés pour comprendre le sens profond de la mise à mort de Louis XVI, que nous avons presque fini par considérer comme allant de soi, mais qui a constitué un véritable déni de droit qui allait subvenir la République qu'elle prétendait fonder. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Mar 27 Juil - 16:11

Chaumette porte parole sans culotte de
N. Bossut
Cths - Comité des Travaux , 1998, 535 p : 25 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Ven 13 Aoû - 20:09

MOREAU OU LA GLOIRE PERDUE de
Madeleine Lassère
Editions L'Harmattan , 2002, 270 p : 21,35 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Ven 13 Aoû - 20:16

Mémoires sur Pache de
Louis Pierquin
BiblioBazaar , 2008, 262 p : 31,63 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Jeu 26 Aoû - 15:01

L'abbé Grégoire, défenseur des juifs et des noirs: Révolution et tolérance de
Maurice Ezran
L'Harmattan, 2000, 204 p : 18,30 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Jeu 26 Aoû - 15:15

Madame de Chimay a écrit:
L'abbé Grégoire, défenseur des juifs et des noirs: Révolution et tolérance de
Maurice Ezran
L'Harmattan, 2000, 204 p : 18,30 euros

...... défenseur des juifs et des noirs, mais pas des rois :

Eh ! qu'est-il besion de discuter, quand tout le monde est d'accord ? Les rois sont, dans l'ordre moral, ce que sont les monstres dans l'ordre physique . Les Cours sont l'atelier des crimes et la tannière des tyrans; nous sommes tous également pénétrés de cette vérité . Qu'est-il besoin de la discuter ?


L'abbé Grégoire, 21 Septembre 1792 .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Jeu 26 Aoû - 15:16

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Jeu 26 Aoû - 15:48

Mme de Sabran a écrit:
Madame de Chimay a écrit:
L'abbé Grégoire, défenseur des juifs et des noirs: Révolution et tolérance de
Maurice Ezran
L'Harmattan, 2000, 204 p : 18,30 euros

...... défenseur des juifs et des noirs, mais pas des rois :

Eh ! qu'est-il besion de discuter, quand tout le monde est d'accord ? Les rois sont, dans l'ordre moral, ce que sont les monstres dans l'ordre physique . Les Cours sont l'atelier des crimes et la tannière des tyrans; nous sommes tous également pénétrés de cette vérité . Qu'est-il besoin de la discuter ?


L'abbé Grégoire, 21 Septembre 1792 .

C'est une date facile pour avoir de tels propos. Qu'écrivait-il ne serait-ce qu'en 1789 ? Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Jeu 26 Aoû - 15:55

olivia a écrit:


C'est une date facile pour avoir de tels propos. Suspect


Comme tu dis ! Alors la proposition , mise aux voix en ces termes : " La Convention Nationale déclare que la royauté est abolie en France " , est adoptée au milieu des applaudissements .

( Imbert de Saint-Amand : Marie-Antoinette et l'agonie de la royauté )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Jeu 26 Aoû - 17:52

D'après Le Livre noir de la Révolution, à cette date, tous les députés de la Convention n'étaient pas encore arrivés de leur province. Ils ont été mis devant le fait accompli.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Jeu 2 Sep - 12:48




ANACHARSIS CLOOTS LE PRUSSIEN FRANCOPHILE :
Un philosophe au service de la Révolution française et universelle
de
François Labbe
L'Harmattan, 2000, 546 p : 41,20 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Jeu 2 Sep - 12:55

Anacharsis Cloots, ou, L'utopie foudroyée de
Roland Mortier
Stock , 1995, 517 p :23 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Jeu 2 Sep - 12:56

Anacharsis Cloots, l'orateur du genre humain de
Georges Avenel
Ivrea , 1977, 525 p : 39 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Jeu 2 Sep - 12:59

Ecrits révolutionnaires, 1790-1794 de
Anacharsis Cloots,Michèle Duval
Editions Champ libre , 1979, 660 p
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Jeu 2 Sep - 13:00

La République Universelle Ou Adresse Aux Tyrannicides de
Anacharsis Cloots
University of Michigan Library , 2009, 686 p :24,31 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Jeu 2 Sep - 13:03

Pour Olivia, ce livre

Premier mémoire sur l'instruction publique : "nature et objet de l'instruction publique"de
Condorcet
Klincksieck, 2000, 70 p :9 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Jeu 2 Sep - 13:08

Le Temps de Thomas Paine de
Malou Julin
Complexe , 2004, 120 p : 19,90 euros

Résumé Amazone

"L'époque de Paine est remarquable : celle de deux révolutions, en Amérique et en France, du déclin du pouvoir royal en Angleterre, de la chute de la royauté en France, de la première « décolonisation » , de l'avènement des droits de l'homme.
L'homme Paine est remarquable. Sujet britannique, fraîchement débarqué en Amérique, il comprend d'emblée les enjeux des querelles avec la mère patrie et se taille une place de choix avec Common Sense. À l'aube de la Révolution Française, il publie Rights of Men, plaidant pour la reconnaissance des droits de l'homme à travers l'organisation de gouvernements d'un type entièrement nouveau. Sa dernière oeuvre, The Age of Reason, est une tentative de dépoussiérisation des pratiques religieuses et un plaidoyer éloquent en faveur de la tolérance.
Toujours dans les allées du pouvoir, il n'y participera jamais directement.
Constitutionnaliste reconnu à l'Assemblée Nationale, il ne siège pas à la Convention qui rédige le projet de Constitution Fédérale des États-Unis. Ennemi déclaré des royautés héréditaires, il tente de sauver la tête de Louis XVI. Défenseur du droit de vote, il est interdit d'accès aux urnes par les autorités américaines. Déiste, il est stigmatisé comme athée dans un pays pourtant fondé par des victimes de l'intolérance religieuse dans leur patrie d'origine. Dernière ironie du sort, sa sépulture est introuvable. "


-Thomas Paine contre l'imposture des prêtres de
Nathalie Caron
Actes Sud , 1999, 543 p : 37, 67 euros

Résumé Amazone

"Thomas Paine (1737-1809) fut un citoyen du monde. Né en Angleterre, il vécut de longues années en Amérique et en France, où il siégea à la Convention, avant d'être emprisonné sur ordre de Robespierre. On connaît Paine pour la publication de Common Sense, plaidoyer efficace en faveur de l'indépendance des colonies africaines, et de Rights of Man, défense éloquente de la Révolution française. On connaît moins la dimension religieuse de son oeuvre, dont pourtant il tirait autant de fierté et qui lui fit consacrer les quinze dernières années de sa vie à la cause déiste. C'est dans le contexte de la Terreur et de la déchristianisation française qu'il rédigea son ouvrage théologique majeur, The Age of Reason. Empruntant la rhétorique des déistes anglais et dans la tradition voltairienne, il se livre à un commentaire critique et féroce de la Bible afin de dénoncer l'imposture du christianisme et l'alliance des Eglises avec la monarchie. Son déisme révolutionnaire, aussi iconoclaste que son républicanisme, le conduit à défendre une apologétique déiste qui met l'accent sur la liberté individuelle et annonce la conception moderne d'une religion du for intérieur. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Jeu 2 Sep - 18:59

Madame de Chimay a écrit:
Pour Olivia, ce livre

Premier mémoire sur l'instruction publique : "nature et objet de l'instruction publique"de
Condorcet
Klincksieck, 2000, 70 p :9 euros


J'en ai lu de larges extraits quand je préparais mon concours. C'est très beau, très utopique. Il est un des premiers à exiger une instruction égale pour les filles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Jeu 2 Sep - 19:19

Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Mer 22 Sep - 23:47

LE RÉVOLUTIONNAIRE BERNARD DE SAINTES de
RAVEY JACQUES
PUBLIBOOK, 2009, 110 p : 13 euros

Résumé Amazone :

"Passé le temps des idéaux et des espoirs, toute révolution contre un système inique est menacée par cela même qu’elle a combattu : les dérives, les délires de toute-puissance, la folie. 1789 ne dérogea pas à la règle. Parmi les figures de l’époque, une a retenu l’attention de Jacques Ravey : Bernard de Saintes. Anticlérical et républicain convaincu, il pourrait a priori apparaître comme un être éclairé et soucieux de la paix et de la justice. Or, suite à sa nomination au comité de sûreté générale , il dévoila des aspects plus sombres et tyranniques de sa personnalité. Qu’on le considère comme un homme zélé ou jusqu’au-boutiste, qu’on voie en lui un petit despote ou un fanatique, il incarne la face noire d’une période où les pouvoirs nouvellement acquis tournèrent la tête à bien des hommes qui, sans eux, seraient restés dans l’anonymat. Plus qu’une biographie, c’est ainsi une sourde réflexion sur les errements dramatiques de l'autorité que mène Jacques Ravey. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Mer 22 Sep - 23:49

Un Conventionnel En Mission: Bernard de Saintes Et La Réunion de La Principauté de Montbéliard à la France D'après Des Documents Originaux et inédits de
Anonymous
Nabu Press (9 mars 2010) , 314 p : 24,47 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Lun 4 Oct - 23:36

Mémoires : Quelques notices pour l'histoire et le récit de mes périls depuis le 31 mai 1793 de
Jean-Baptiste Louvet de Couvray, Henri Coulet
Desjonquères, 1988, 229 p : 19 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Lun 4 Oct - 23:38

La République des girouettes : Une anomalie politique : la France de l'extrême centre (1789-1815...et au-delà) de
Pierre Serna
Editions Champ Vallon , 2005 , 570 p : 29 euros

Résumé Amazone :

"La vie politique fourmille de personnages changeant au gré des majorités qui se font et se défont. Mais comment la girouette est-elle née dans la culture politique française ? De quelle façon réapparaît-elle lors de chaque crise et de quelle manière désorganise-t-elle la vie parlementaire ? La littérature pourrait donner un début de réponse. Un personnage de fiction surgit au XIXe siècle : le transfuge, qui, sous le visage de l'arriviste cynique, contribue au façonnement de l'archétype du " Judas politique " moderne. Pourtant tout n'est pas sorti de l'imagination des romanciers. Le transformisme idéologique provient de l'expérience traumatisante que les français ont connue entre 1814 et 1816, lorsque se succèdent à une cadence soutenue Napoléon et Louis XVIII, lorsque les serments de fidélité ne durent que quelques semaines... Ce n'est pas la première fois que la France voit ses élites renoncer à leurs paroles. La monarchie puis la Révolution ont déjà été confrontées, de façon conflictuelle parfois, à la question de la fidélité religieuse d'abord, politique ensuite. Ce ne sera pas non plus la dernière fois, comme les événements de 1940 le montreront. La girouette en soi vaut surtout par ce qu'elle révèle : la construction d'un pouvoir exécutif qui ne peut plus s'appuyer sur un pouvoir d'origine divine. Le personnage-caméléon incarne alors un technicien de la politique ou un professionnel de l'administration dont la vocation consiste à faire marcher la chose publique au-delà des opinions ou des contingences idéologiques. Pour cela, mieux vaut se trouver en un centre politique, mieux vaut être capable de s'adapter et de saisir rapidement les leviers du pouvoir en toutes occasions, afin de rejeter à la périphérie les radicaux et les perturbateurs de l'ordre public. L'authentique anomalie de la vie politique française ne serait pas cette lutte entre " blancs " et " rouges " depuis deux siècles, mais l'émergence d'un centre invisible et pourtant omniprésent. Qui mieux que le général accomplissant le coup d'État du 19 brumaire a perçu cet " extrême centre " lorsqu'il résumait ainsi son programme politique : " Ni talons rouges, ni bonnet rouge " 2 Ce livre interroge finalement, de façon dérangeante mais nécessaire, la place de Bonaparte, éminent politique, au cœur de la construction républicaine française depuis deux cents ans."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   Lun 4 Oct - 23:51

Missionnaires de la République. Les représentants du peuple en mission (1793-1795) de
Michel Biard
Comité des travaux historiques et scientifiques - CTHS (26 août 2002), 623 p : 32 euros

Résumé d'Amazone :

"Au printemps 1793, la Convention choisit d'envoyer un nombre important de ses membres en mission auprès des armées et dans l'ensemble des départements de la République. Jouant un rôle majeur dans les rouages de la Terreur, ces représentants du peuple en mission ont été actifs jusqu'à l'automne 1795, soit bien après la mort de Robespierre, quoique les hommes et les objectifs aient alors été bien sûr largement changés. S'appuyant sur l'immense corpus d'archives laissé par les représentants en mission, notamment sur leur correspondance, le présent ouvrage propose une relecture de leur identité et de leur action. Loin de se comporter en simples " agents " du pouvoir central, les missionnaires de la République ont su s'imposer comme de précieux intermédiaires entre Paris et les départements, entre la Convention nationale et les citoyens. S'ils ont certes pris une part importante dans la Terreur, leur rôle ne saurait être limité à ce seul aspect qui leur a valu d'être dénoncés comme d'odieux " proconsuls ". Cette étude souhaite contribuer à une réflexion sur le pouvoir en Révolution, donner lieu à de nouvelles recherches et rendre à ces hommes leur véritable rôle, que celui-ci soit fait d'ombres ou de lumières. "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les vies de révolutionnaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les vies de révolutionnaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Interventions de l'Esprit-Saint dans nos vies
» LE VATICAN ET LES AUTRES VIES DANS LE COSMOS...
» Prière de Longues Vies pour le Lama et Bouddha Médecine : pratiquer pour une personne malade
» Prière de Longues Vies pour le Lama et Bouddha Médecine : pratiquer pour une personne malade
» Vies Parallèles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Bibliographie :: Révolution-
Sauter vers: