Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Chon du Barry, sa vie, son appartement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chon du Barry, sa vie, son appartement   Lun 21 Nov - 11:16

Mais revenons à nos moutons . Puisque nous sommes dans le sujet de Chon, voici comment Armand Praviel raconte l'emménagement de la demoiselle du Barry à Versailles :

Chon et Bitschi suivirent leur belle-soeur, furent installées dans des appartements qui faisaient suite au sien . Leurs manières provinciales, leur accent gascon offraient large matière à la raillerie . Mais le Roi allait les voir, les jugeaient agréables, amusantes surtout, ce qui était pour lui d'importance : personne n'oserait plus se moquer des demoiselles de Lévignac-sur-Save, du moins à haute voix .
Chon dissimulait beaucoup d'esprit, de finesse et de malice sous un air de naïveté . Se trouva-t-elle intimidée d'être ainsi brusquement transportée, en quelques semaines, de son logis rustique de Lévignac dans l'Olympe de Versailles ?
Rien ne permet de le croire . Ainsi que sa soeur, elle fut présentée à Sa Majesté . Elle ne trembla pas .
Louis XV avait vieilli, pris de l'embonpoint, de la lourdeur, mais il demeurait le plus beau cavalier de son siècle, le premier monarque de l'Europe et du monde . Il se sentait las des hommages trop dévots, des respects agenouillés, de la vénération universelle . C'était par son effronterie mutine que Jeanne Vaubernier l'avait conquis, lui avait enfin rappelé qu'il était un homme. Chon lui plut par le même artifice . Elle ne cilla pas devant son soleil, ce qui amena un sourire sur sa bouche fine et désabusée . Il se prit à la faire causer; il aima entendre cette fille bossue et montée en graine lui parler languedocien ou lui réciter avec feu les vers de Goudouli
(  Goudouli ??? ); cela lui rappelait son cher Jélyotte et les chansons de d'Espourrins que fredonnait la Pompadour .  Parfois il la faisait sauter sur ses genoux, jouait avec elle comme avec un enfant. Quelle chance de pouvoir oublier la dignité du trône avec cette bouffonne provinciale, si drôlement surnommée !
" Petite Chon, disait-il à tout propos, grande Chon, faites ceci, allez là ! "
Et l'autre de se multiplier, de lui dire des strophes qu'elle rimaillait ou qu'elle se faisait envoyer par la Beaumelle, une de ses plus tendres amis :

" Amour lassé d'être bizarre,
Veut réunir enfin, par un coup qui surprend,
Ce que l'Europe a de plus rare :
Des femmes la plus belle et des rois le plus grand.
Son choix est bientôt fait et sa main se dépêche,
Aux yeux des peuples éblouis,
De blesser de la même flêche
Les coeurs de Jeanne et de Louis ! "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chon du Barry, sa vie, son appartement   Lun 21 Nov - 17:44

Je reviens à Chon et à Armand Praviel qui nous conte cette anecdote :

De plus en plus, mesdemoiselles du Barry prenaient pied dans cet Olympe où, quelques mois auparavant, elles n'eussent jamais rêvé de pénétrer . Chon surtout, plus active, plus remuante, plus intrigante . Elle se rendait indispensable, prenait peu à peu la direction de la maison de sa belle-soeur, et, tout en critiquant ses trigauderies, s'employait activement à la défendre .
Voisines à Versailles, elles s'écrivaient de chambre à chambre . Un jour que la favorite venait de casser un verre en cristal de roche que Françoise lui avait donné, elle s'amusa à lui annoncer ce malheur, dans des formes si solennelles et sur un ton chagrin tellement bien imité, que ce curieux billet amusa tout le cercle . Le Roi voulut le voir , en fut enchanté, et envoya le lendemain un gobelet d'or à sa maîtresse (
voilà un homme qui sait vivre!) . Finalement c'est à l'heureuse Chon qu'on l'attribua .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chon du Barry, sa vie, son appartement   Lun 21 Nov - 18:06


Dictionnaire de L'Académie française, 4ème Edition (1762)
(Page 878)

TRIGAUD, AUDE. adj. Qui n'agit pas franchement, mais qui se sert de détours, de mauvaises finesses. Il est trigaud. Il a la mine trigaude. Il est du style familier.

Il est aussi substantif. C'est un trigaud, un vrai trigaud, un franc trigaud. Cette femme est une franche trigaude.

TRIGAUDER. v.n. N'agir pas franchement, se servir de mauvais détours, de mauvaises finesses. Il ne fait que trigauder. Il est du style familier.

TRIGAUDERIE. s.f. Action de trigaud. Ne voyez-vous pas que c'est une trigauderie? Je connois ses trigauderies.

Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Chon du Barry, sa vie, son appartement   Lun 21 Nov - 18:10

J'ai déjà souvent rencontré ce terme obsolète . Il est en quelque sorte ( mais pas du tout avantageusement ) remplacé par magouilles .......
Revenir en haut Aller en bas
Sido Scorpion

avatar

Nombre de messages : 405
Date d'inscription : 05/08/2015

MessageSujet: Re: Chon du Barry, sa vie, son appartement   Jeu 18 Aoû - 21:22

La Page du Château de Versailles vient de publier de superbes photos de l'Appartement dit de Maurepas.  












https://www.facebook.com/chateauversailles/

Je profite donc de cette publication pour insérer quelques informations données dans L'Anthologie du Château de Versailles : Wink






Versailles: Histoire, Dictionnaire et Anthologie
publié sous la direction de Mathieu DA VINHA et Raphaël MASSON

_________________
Avais-je atteint ici ce qu'on ne recommence point ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chon du Barry, sa vie, son appartement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chon du Barry, sa vie, son appartement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» L'hôtel particulier de Mme du Barry à Versailles
» La famille du Barry
» Les appartements de Madame du Barry
» foyer, appartement...internat
» Des bruits dans notre nouvel appartement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Endroits liés à Marie-Antoinette :: Versailles-
Sauter vers: