Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Jeu 9 Mai - 17:22

princesseAl a écrit:
Alors maintenant, je comprend votre opinion sur ce film ...
Ne dîtes pas « Vous » comme si le Boudoir n’avait qu’une seule voix.  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Sam 14 Sep - 15:47

Je n'ai pas lu cette étude qui comporte une déco heureusement encombrante pour ne pas paraître trop riquiqui...
Pour parler du Rococo, ça irait plutôt pas mal pourtant.  

A noter dans leur biographie :
Citation :
- DROUET Jean-Baptiste, Première 10505 Marie-Antoinette VS Da Vinci Code, Juin 2005, pages 77 à 80
No comment ...

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Sam 14 Sep - 18:05

Sissi ... pour vous servir ...  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Ven 15 Nov - 13:04

Un tissu de calomnies, par Jean Chalon

L'enfer pour les reines, c'est de voir comment les cinéastes d'aujourd'hui traitent leur destin. Avec « Marie-Antoinette », Sofia Coppola a reculé les bornes de cet enfer. Elle ne semble pas avoir entendu l'aveu suprême de la reine : « Inutile de dresser pour moi la guillotine, la calomnie m'a déjà tuée. » Sofia Coppola semble n'avoir écouté et mis en scène que ces calomnies.
L'une des plus fameuses est celle du lever de l'aurore pendant l'été 1774. La jeune reine de 19 ans veut voir se lever l'aurore. Elle se fait accompagner par Mme de Noailles, sa vigilante gardienne, qu'elle avait surnommée « Madame l'Etiquette ». Suivent d'autres personnes de la cour, parmi lesquelles la princesse de Lamballe et le duc de Chartres. Quand le soleil paraît, Marie-Antoinette joint les mains et s'écrie : « Que c'est beau, mon Dieu, que c'est beau. » Et puis la reine se retire dans ses appartements, selon le solennel cérémonial habituel. Voilà, c'est l'exacte vérité.
Dans les jours qui suivent paraît un abominable pamphlet, « le Lever de l'aurore », qui rapporte que la reine s'est égarée dans les bosquets pour s'y livrer à des orgies avec « les deux sexes et autres ». C'est cette ignoble version-là que Sofia Coppola a choisie pour racoler un public avide de pourritures diverses et qui se réjouira certainement de voir la cour de Versailles changée en un lupanar de luxe. Comme si cela ne suffisait pas, Mme Coppola nous montre la reine saluant le soleil en s'abreuvant de champagne, jusqu'à s'affaler, complètement ivre. On voit souvent Marie-Antoinette une coupe à la main alors qu'elle était une réputée buveuse d'eau. Marie-Antoinette se nourrissait aussi sobrement. Revue et corrigée par la cinéaste, elle se goinfre de gâteaux et, la bouche pleine, prononce les mots qu'elle n'a jamais dits : « S'ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent de la brioche. » Plus personne n'ignore que la reine était d'une inlassable générosité et qu'elle faisait porter du pain à ceux qui en manquaient ! On sait que c'est sa tante, Mme Victoire, qui, sans méchanceté aucune et avec une profonde naïveté, avait suggéré : « S'ils n'ont pas de pain, pourquoi ne se résignent-ils pas à manger la croûte du pâté? »


Marie-Antoinette, qui était la pudeur même, attend Fersen, nue, une plume d'autruche dans les cheveux et un éventail à la main. Ce n'est plus la reine de Trianon, c'est la reine du saloon avec des minauderies de courtisane. On dirait une top model sortie des « Feux de l'amour ». Fersen, qui était un Suédois blond, est interprété par un bellâtre brun, un Casanova de bazar. La scène de leurs ébats n'est pas sans rappeler l'inévitable numéro des Folies-Bergère qui, dans les années 1930 et jusqu'au commencement des années 1950, représentait les amours de Marie-Antoinette et de Fersen.
Dans ces amours supposés de Marie-Antoinette et de Fersen s'impose une irréfutable évidence : la reine était profondément pieuse et n'a jamais manqué d'accomplir ses devoirs religieux. Si elle avait commis le péché d'adultère, son confesseur aurait immédiatement exigé le départ de son partenaire pour pouvoir donner l'absolution. C'est ce que l'on voit dans le film de Sofia Coppola, quand le confesseur de Louis XV mourant exige que Mme du Barry quitte Versailles. Et puis la preuve de la complète innocence de Marie-Antoinette n'est-elle pas contenue dans la lettre qu'elle écrit au matin de son exécution : « Je suis calme comme on l'est quand la conscience ne reproche rien » ?
Un soir, dans le salon bleu de Louise de Vilmorin, j'ai entendu Orson Welles affirmer en riant : « L'Amérique a connu deux catastrophes, Pearl Harbor et Pearl Buck. » En écho, je peux affirmer que l'Amérique connaît actuellement deux catastrophes : M. Bush et Mme Coppola. Il devrait y avoir une loi pour interdire aux Américains de toucher à l'histoire de France !

(*) Auteur de « Chère Marie-Antoinette », qui vient d'être réédité chez Perrin, 480 p., 22 euros.

par Jean Chalon
Nouvel Observateur - 18/05/2006

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Ven 15 Nov - 13:43

J'ai les larmes aux yeux par cet écrit de Jean Chalon.
Jean Chalon est pour moi, la révélation de Marie-Antoinette. C'est la première biographie de la reine que j'ai lue. Que de souvenirs...... d'école. Wink Wink 
Vous allez dire que je suis pleurnicharde, mais j'ai également pleuré parfois en lisant son livre, c'était en 1993.
C'est à partir de ce livre que j'ai souhaité connaître plus en profondeur l'histoire "réelle" de la reine, et en effet, a suivi Stefan Zweig, et bien d'autres.
Je suis persuadée que Marie-Antoinette est en paix avec elle-même, ravie en majorité. Laissons les apocryphes de côté. Nous n'y pourrons jamais rien. Wink Wink 
Bien à vous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Ven 15 Nov - 13:57

Jean Chalon a écrit:
Revue et corrigée par la cinéaste, elle se goinfre de gâteaux et, la bouche pleine, prononce les mots qu'elle n'a jamais dits : « S'ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent de la brioche. » Plus personne n'ignore que la reine était d'une inlassable générosité et qu'elle faisait porter du pain à ceux qui en manquaient ! On sait que c'est sa tante, Mme Victoire, qui, sans méchanceté aucune et avec une profonde naïveté, avait suggéré : « S'ils n'ont pas de pain, pourquoi ne se résignent-ils pas à manger la croûte du pâté? »
Jean Chalon se trompe car le film évoque ces dires comme une calomnie et Kiki Dunst-Marie-Antoinette y dit qu'Elle n'a jamais prooncé ces paroles...
Pour cela donc le film ne cultive pas l'ignoble image préférée à celle sans doute trop sage de la vraie Reine... 
Mais pour le reste, on l'a lu, je suis tout à fait de son avis Wink

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Ven 15 Nov - 14:01

http://www.ina.fr/audio/PHY03005954 Entretien  en 1976  entre CHALON et CHANCEL ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Ven 15 Nov - 14:26

Citation :
Citation :
Revue et corrigée par la cinéaste, elle se goinfre de gâteaux et, la bouche pleine, prononce les mots qu'elle n'a jamais dits : « S'ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent de la brioche. » Plus personne n'ignore que la reine était d'une inlassable générosité et qu'elle faisait porter du pain à ceux qui en manquaient ! On sait que c'est sa tante, Mme Victoire, qui, sans méchanceté aucune et avec une profonde naïveté, avait suggéré : « S'ils n'ont pas de pain, pourquoi ne se résignent-ils pas à manger la croûte du pâté? »
Jean Chalon se trompe car le film évoque ces dires comme une calomnie et Kiki Dunst-Marie-Antoinette y dit qu'Elle n'a jamais prooncé ces paroles...
Pour cela donc le film ne cultive pas l'ignoble image préférée à celle sans doute trop sage de la vraie Reine... 
Mais pour le reste, on l'a lu, je suis tout à fait de son avis Wink
Merci pour cette précision, car c'est en effet bien le sens de la scène du film où Marie-Antoinette s'étonne qu'on lui prête de telles paroles. C'est vraiment faire preuve de mauvaise foi. Shocked
Ce film a suffisamment d'erreurs historiques, pas besoin d'en rajouter des inexistantes !Shocked 

Pour son exposé sur la scène du lever de l'aurore, Jean Chalon a oublié de relever un détail qui m'a toujours paru du grand n'importe quoi dans ce film. À la fin de la scène  quand elle trinque dans l'herbe avec ses amis, ceux-ci lui souhaitent un joyeux anniversaire ! Pas frileux pour un mois de novembre ! 

Pour finir, la lecture de Jean Chalon est tout à fait charmante et émouvante, mais franchement, il n'hésite pas lui non plus à réinterpréter l'Histoire et ses sources à sa façon.
Je ne pense pas qu'il soit des plus légitimes à critiquer Sofia Coppola. Il est par exemple certain que sa madame de Polignac et celle du film soient basées sur le même moule...Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Ven 15 Nov - 14:35

Reinette a écrit:

Je ne pense pas qu'il soit des plus légitimes à critiquer Sofia Coppola. Il est par exemple certain que sa madame de Polignac et celle du film soient basées sur le même moule...Rolling Eyes
J'en ai discuté avec lui, lors de la sortie de certain livre sur Mme de Polignac .
Il m'a semblé que son avis sur la duchesse se soit un peu nuancé depuis son écriture de Chère Marie-Antoinette .
Il est, en tout cas, un monsieur tout à fait charmant .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Ven 15 Nov - 14:41

Devant l'évidence, fort heureusement !cheers 
Mais malheureusement les écrits restent et il a contribué pleinement à la légende noire de notre petite duchesse. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Ven 15 Nov - 14:54



Oui, je me souviens nettement de ses termes très durs . Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Ven 15 Nov - 22:53

.............. légende noire de notre duchesse ?
Dommage, je ne me rappelle plus. Mais, il est vrai que la duchesse de Polignac n'a guère été épargnée par certains écrivains.
J'ai lu quelque part que la douleur était si intense, qu'elle s'était laissée mourir en apprenant l'assassinat de la reine, sa grande et tendre amie. Autre part, qu'en fait elle était morte de maladie. Je ne sais absolument pas quoi penser. Peut-être que quelqu'un dans le Boudoir m'éclairera vraiment. Smile 
Mille excuses si cela a déjà été raconté. Ce dont je ne doute pas du tout. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Ven 15 Nov - 23:36

Nous en avons en effet largement parlé. Certainement dans les sujets qui lui sont consacrés. Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Sam 16 Nov - 10:26

Eh bien, on peut dire qu'il y a des deux, elle était très malade et la nouvelle de la mort de la Reine, l'a précipitée vers la mort...
L’épitaphe sera : « Morte de douleur. ».
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur


Nombre de messages : 39257
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Sam 16 Nov - 13:20

Citation :
.............. légende noire de notre duchesse ?
Dommage, je ne me rappelle plus. Mais, il est vrai que la duchesse de Polignac n'a guère été épargnée par certains écrivains.
J'ai lu quelque part que la douleur était si intense, qu'elle s'était laissée mourir en apprenant l'assassinat de la reine, sa grande et tendre amie. Autre part, qu'en fait elle était morte de maladie. Je ne sais absolument pas quoi penser. Peut-être que quelqu'un dans le Boudoir m'éclairera vraiment. Smile 
Mille excuses si cela a déjà été raconté. Ce dont je ne doute pas du tout. Wink
Apparemment, Madame de Polignac avait une santé délicate. Elle n'a pas supporté la séparation d'avec la reine et la famille royale, ni l'exil et les conditions de voyage.

Perso, je comprends ça... Tout le monde n'est pas fait pour les périples...

Elle souffrait de toutes sortes de douleurs abdominales, et aussi des nerfs, sans doute. Mais le psychologique a joué un grand rôle, comme toujours. Le remords d'avoir été contrainte d'abandonner ses souverains a dû la ronger. La mort du roi l'a déchirée et, quand on lui a annoncé celle de la reine, elle s'est tout à fait laissée sombrer. Elle s'est alitée pour ne plus se relever. Elle est morte à Vienne, dans la ville où Marie Antoinette était née.

"Morte de douleur", rappelle son épitaphe, en effet, Österreich... Sad

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Sam 16 Nov - 14:09

Sans oublier son inquiétude pour les enfants dont elle s'est occupée...
Ces petits Princes sans parents... On peut vraiment comprendre ce déchirement... Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Sam 16 Nov - 14:17

Citation :
Citation :
.............. légende noire de notre duchesse ?
Dommage, je ne me rappelle plus. Mais, il est vrai que la duchesse de Polignac n'a guère été épargnée par certains écrivains.
J'ai lu quelque part que la douleur était si intense, qu'elle s'était laissée mourir en apprenant l'assassinat de la reine, sa grande et tendre amie. Autre part, qu'en fait elle était morte de maladie. Je ne sais absolument pas quoi penser. Peut-être que quelqu'un dans le Boudoir m'éclairera vraiment. Smile 
Mille excuses si cela a déjà été raconté. Ce dont je ne doute pas du tout. Wink
Apparemment, Madame de Polignac avait une santé délicate. Elle n'a pas supporté la séparation d'avec la reine et la famille royale, ni l'exil et les conditions de voyage.

Perso, je comprends ça... Tout le monde n'est pas fait pour les périples...

Elle souffrait de toutes sortes de douleurs abdominales, et aussi des nerfs, sans doute. Mais le psychologique a joué un grand rôle, comme toujours. Le remords d'avoir été contrainte d'abandonner ses souverains a dû la ronger. La mort du roi l'a déchirée et, quand on lui a annoncé celle de la reine, elle s'est tout à fait laissée sombrer. Elle s'est alitée pour ne plus se relever. Elle est morte à Vienne, dans la ville où Marie Antoinette était née.

"Morte de douleur", rappelle son épitaphe, en effet, Österreich... Sad 
Merci à vous pour ces informations.
Quelle triste fin pour chacun des protagonistes ayant cotoyé la Reine (Je pense aussi à notre cher Fersen). Finie la douceur du Petit Trianon. Les mots me manquent pour exprimer ma tristesse. Heureusement, tout cela est belle et bien terminée. Et comme je l'ai souvent répété, ils sont tous quelque part réunis dans la plénitude du ciel ? Je l'espère tant.  
J'ai été très heureuse de voir à "Secret d'Histoire", le descendant du comte de Fersen. Même si je pense que la reine respectait son époux devant Dieu, surtout durant les moments si pénibles de la détention, de Fersen fut quand même son grand amour. Avant d'être reine, elle était aussi une femme et cela me semble normal. Mais, là aussi, c'était avant. Comme cela fait du bien d'en reparler. Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy 
Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Sam 16 Nov - 14:21

Osterreich a écrit:
Sans oublier son inquiétude pour les enfants dont elle s'est occupée...  
Ces petits Princes sans parents... On peut vraiment comprendre ce déchirement...  Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad 
Non, non, n'en rajoutez pas plus..... J'ai eu la réponse que je souhaitais. Quelque part, je m'en doutais mais c'était si loin.... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Sam 16 Nov - 14:33

Je ne fais que compléter ma réponse... Et cela peut aussi être utile à d'autres personnes...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Sam 16 Nov - 18:30

Osterreich a écrit:
Sans oublier son inquiétude pour les enfants dont elle s'est occupée...  
Ces petits Princes sans parents... On peut vraiment comprendre ce déchirement...  Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad 
Cela m'horrifie rien que d'y penser... Le petit Louis-Charles qu'elle a reçu directement dans ses bras dès sa naissance... Quelle angoisse pour son avenir ! 
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur


Nombre de messages : 39257
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Sam 16 Nov - 19:51

Citation :
  Même si je pense que la reine respectait son époux devant Dieu, surtout durant les moments si pénibles de la détention, de Fersen fut quand même son grand amour. Avant d'être reine, elle était aussi une femme et cela me semble normal.
Oh, la norme, la fameuse norme. Tout ranger dans des petites cases pour que l'univers paraisse moins chaotique...  

Eh bien, moi, je m'accommode très bien de la certitude que Marie Antoinette n'était pas "normale". La norme était bien trop étroite pour elle, vous pensez bien ! Une Habsbourg fille de Maria Theresia Imperator, élevée par une femme qui régnait sur un territoire immense, qu'elle avait conquis de haute lutte, la reine des diplomates, qui orchestrait la politique européenne et menait de main de maître son cheptel de filles à marier.

Biberonnée à si bonne école, comment voulez-vous qu'elle soit une "femme comme les autres" ?

Jamais à aucun moment la reine n'a été dissociée en elle de la femme. Elle est morte en femme brisée par le chagrin mais du même coup en reine que rien ne peut abattre.

Alors, le petit Fersen... oui, elle l'aimait... comme elle aimait tant de serviteurs, son coeur était si vaste... De là à en faire "son grand amour", ce serait réduire Marie Antoinette à tellement moins que ce qu'elle fut.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Sam 16 Nov - 20:18

pimprenelle a écrit:
Eh bien, moi, je m'accommode très bien de la certitude que Marie Antoinette n'était pas "normale". La norme était bien trop étroite pour elle, vous pensez bien !
Que j'aime ta définition de Sa singularité qui nous séduit tant tous et moi le premier !  

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Sam 16 Nov - 20:34

Majesté a écrit:
pimprenelle a écrit:
Eh bien, moi, je m'accommode très bien de la certitude que Marie Antoinette n'était pas "normale". La norme était bien trop étroite pour elle, vous pensez bien !
Que j'aime ta définition de Sa singularité qui nous séduit tant tous et moi le premier !  
J'allais le dire, en moins lyrique que toi !
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur


Nombre de messages : 39257
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Dim 17 Nov - 11:15

Je sais que nous sommes un certain nombre à penser comme ça...  

D'autres préfèrent entretenir la vision... d'Evelyne Lever...  

Mais on m'attend, mon chien m'appelle...  

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur


Nombre de messages : 39257
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   Ven 17 Jan - 9:27

Où nous apprenons que la pauvre petite Dunst a eu les cheveux littéralement frits par la laque lors du tournage du film de Sofia Coppola.

Ce sont les risques du métier...
http://evminiatures.blogspot.be/2011_02_01_archive.html





Kirsten Dunst’s hair was “really fried” after filming Marie Antoinette.
Taking the title role in Sofia Coppola’s 2006 film based on the life of the iconic but ill-fated French queen meant Kirsten could dress up in period costumes and have her hair replicate the fashions of the era.
But although Kirsten’s tresses looked stunning, it came at the expense of her hair’s health.
“For me it was two hours teasing – I literally had doll hair at the end; it was so fried because of all the hair spray,” she laughed to WWD. “So that was not fun for me, even though it looked really amazing.”
The 31-year-old actress is no stranger to sacrificing her hair for movie roles and had a chunk of it cut from the back of her head for 1999 release The Virgin Suicides.
“They just wanted it to look a little handmade,” she explained.
“In The Virgin Suicides, we all looked like a beautiful campaign, just because everyone had the blonde hair and the sunlight – it was so ethereal.”
Kirsten was recently named as L’Oréal Professionnel’s very first International Spokesperson, an accolade that she was “honored” to receive.
As well as her trademark long blonde locks, the actress is also known for her chic style.
“[My style is] classic, but not too conservative. It depends on how I feel,” she commented.
Aside from her new L’Oréal duties, Kirsten has three movies currently in production but is keeping coy on what else she’s working on.
“I have one that’s really exciting, but I can’t talk about yet; it’s going to be surprising. Then I am going to work with another director hopefully also this year that I can’t talk about yet, but it will be a great collaboration for sure,” she teased.

http://www.949cincinnati.com/kirsten-dunst-i-fried-my-hair/

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le "Marie Antoinette" de Sofia Coppola en live et réflexions subséquentes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 20 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant
 Sujets similaires
-
» "Marie-Antoinette", le film de Sofia Coppola
» MARIE ANTOINETTE
» Des enfants pauvres invités par Marie-Antoinette?
» Marie-Antoinette à ArtParis
» Exposition Marie Antoinette en 2008 au Grand Palais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: A l'écran et sur les planches :: Marie Antoinette sur les écrans-
Sauter vers: