Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Jeu 30 Déc - 17:06

Le dimanche 20 mars 1791 , Célestin note :

« Ther. 12 degrés. Baromètre descendu à la grande pluie : Vent Sud-Ouest . Le vent s’est élevé et est grand ce jour et a commencé à pleuvoir à 6 heures du soir.

Mr. et mde Sellier , Mlle Rosalie et Mlle Cosson ont dîné. Mr. Baterel et Mr. de Villeneuve-sont venus . Mr de Villeneuve a emmené Mde Sel et Mlle Cosson au club des Cordeliers.

TE DEUM –Aujourd’hui en grande cérémonie à N. Dame , en réjouissance de la convalescence du Roi , au bruit du canon et illumination générale dans tout Paris. «


Ah ? Louis XVI avait été malade ? ET puis , il s'est rétabli, je ne savais pas.
Ce qui est curieux, c'est le besoin d'en faire un Te Deum.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Jeu 30 Déc - 17:09

C'est vrai qu'à cette date c'es curieux d'en faire un Te Deum. C'est pour sa convalescence que Louis XVI va demander de passer un séjour à Saint-Cloud. On en connaît les conséquences. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Jeu 30 Déc - 17:24

C'est sûr !

Le samedi 26 mars 1791 , Célestin se lamente sur ses petites misères :

« Vent Sud-Ouest. Le temps s’est couvert et froid, s’est mis à la pluie et à la neige . Il est tombé moitié pluie et moitié neige.

Mr. Janvier a dîné avec moi.

Rhume. Mon rhume qui m’a pris il y a samedi 8 jours est fort tenace . je ne puis respirer la nuit , ce qui me déssèche la bouche entièrement . J’ai mouché un peu ce matin.
J’ai remarqué que 15 jours auparavant mon rhume , je ne ressentais plus une humeur vague , mais le bout et le dessous du pouce de mon pied gauche devint rouge avec douleurs et enfla , m’empêchant de marcher . J’avais peine à mettre mon soulier ; cela resta ainsi pendant 7 à 8 jours et cela diminua et mon rhume me prit et la rougeur , grosseur et douleur de mon pouce diminuèrent et se dissipèrent . c’est ce qui me fait croire que mon rhume que je n’avais eu depuis quelque temps n’est provenu que de cette humeur errante qui s’était portée sur cet orteil. Cette humeur errante s’est jetée un peu plus bas que l’aîne droite et me causait une douleur sourde comme lorsqu’on a beaucoup marché et qu’on a fatigué ; c’est cette malheureuse humeur qui fait le tourment de ma vie depuis que je suis au monde et qui se montre sous toutes sortes de formes. Je n’ai encore trouvé aucun remède. «
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Jeu 30 Déc - 17:45

«Le dimanche 27 mars 1791 , Célestin écrit :

« Vent Nord. Il a fait très beau.

Mr et Mde Sellier ont dîné.

M. Loiseau et Herlé sont venus.
J’ai écrit à mon frère en réponse à la sienne du 16 mars ; je lui dis qu’on est à la lettre I depuis le 24 mars et que lui et ma sœur m’envoient leurs deux certificats de vie. Qu’il y a actuellement des formalités à remplir .

J’ai écrit aussi deux mots à ma sœur et lui dis qu’on est à la lettee I , qu’elle m’envoye ses certificats de vie, que j’irai à Evergnicourt dans le courant de Juillet .

J’ai écrit en même temps à M. Thierry pour lui dire que son cousin de Selles m’avait écrit le 8 mars . Que M. Le Lorrain leur avocat n’est plus à Paris depuis 4 mois ; qu’il demeure à Versailles et qu’il est dans le tribunal ou la Municipalité. Qu’il écrive à sa fille de le découvrir ou M. Goubron ; que la succession de Jean Thierry avait été rapportée à l’Assemblée Nationale le 10 février dernier 1791 par M. Régnier et qu’elle avait renvoyé le jugement de cette affaire au tribunal de l’arrondissement des Tuileries. Ce paquet m’a coûté 18 s.

C’est aujourd’hui que le nouvel évêque de Paris prit possession de la Cathédrale et de la maison épiscopale et qu’il officia pour la première fois . Il sacra 8 nouveaux évêques. Cette cérémonie dura depuis 10 heures du matin jusqu’à 5 heures du soir .
Ensuite les électeurs nommèrent trois curés aux Cures St Victor , St André des Arts et de St Thomas d’Aquin.
ON n’a jamais reçu un évêque à Paris comme celui-ci. Toutes les cloches sonnèrent à 11 heures par toutes les églises en général. On fit beaucoup de décharges de canon à la grève .

Aujourd’hui , étant à soupé , une de mes dents incisives de la mâchoire inférieure se cassa en dedans sans l’avoir touchée en mangeant du pain . C’est la première fois de ma vie que j’ai eu quelque chose à mes dents les ayant toutes entières sans être gâtées . Mais en récompense , je suis accablé d’autres maux ; c’est que l’humeur qui me tourmente en tout sens ne se porte pas sur les dents ; c’est un mal de moins. Mais je suis incommodé de toutes manières . Je suis toujours d’une grande faiblesse ; je n’ai que la force de me soutenir et le poids de mes habits. Je suis pourtant comme cela depuis que je suis au monde avec une mélancolie. «


Cette succession de l'héritage Jean THierry qui revient encore sur le tapis !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Jeu 30 Déc - 17:51

Le lundi 28 mars 1791 , Célestin écrit :

" 8 degrés. Vent nord.

M. Straphorelli et Mde Sel ont dîné
On a trouvé à l'abbaye St Germain aujourd'jui un corps mort qui avait encore des noeuds de ligaments et une étole qui n'était pas gâtée. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Jeu 30 Déc - 18:07

Samedi 2 avril 1791 , Célestin écrit :

« ther. 12 . Vent Dus-Ouest . Temps couvert .

Mlle Berteaux a dîné avec moi.
Monsieur le Comte de Mirabeau ( 1 ) député à l’Assemblée Nationale est mort ce matin à 10 heures après 7 à 8 jours de maladie singulière . C’était un des plus grands hommes qu’il y eut en Europe par son sçavoir . Il est regretté de tout le monde. Le 3 , il a été ouvert , on ne lui a pas trouvé de trace de poison comme on le craignait . Le 4 , il a été mis en terre avec un grand cortège et toutes les cloches de Paris ont sonné.

( 1 )

Honoré , Gabriel , Victor Riquetti , Comte de Mirabeau , avait en réalité 42 ans à sa mort ( 1749-1791 )
« Déserteur de sa caste …noble énergumène à mufle de lion lapidé …
violent , sensuel, cynique, il est capable à la fois du meilleur et du pire . »
Son père l’a fait enlever au Château d’If , au Fort de Joux puis à Vincennes , pour le punir de ses dérèglements.
Après des débuts de « comte plébein « et sa fameuse invective à Dreux-Brézé , Mirabeau , bientôt « revenu de ses enivrements démocratiques « mettra secrètement « sa fougueuse éloquence « et « son ascendant physique et intellectuel « au service de la Monarchie. L’Assemblée et le club des jacobins retentissent de ses empoignades oratoires avec le trimvirat : Barnave , Lameth et Duport , mais sa mort après une existence épuisante d’agitation et de débauches laisse la couronne désemparée.
« J’emporte dans mon cœur , murmure t-il le deuil de la monarchie dont les débris vont devenir la proie des factieux.
Octave Aubry conclut : « C’est la plus grande force perdue de la Révolution «

« Les funérailles d’Achille «
« La Révolution Française « par Octave Aubry.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Jeu 30 Déc - 18:26

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Jeu 30 Déc - 18:29

Vraiment passionnant !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Jeu 30 Déc - 18:33

Oui , cela me passionne de plus en plus . Lire le témoignage d'une personne de cette époque, c'est un pur bonheur et puis , j'aime bien ses petits dessins naïfs qui sont des inédits !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Dim 2 Jan - 12:07

Le jeudi 7 avril 1791 , Célestin note :

« Ther .16. Vent sud. Il a fait très beau et chaud.

Mde Sel a dîné avec moi et M. Janvier.

Aujourd’hui , les femmes ont été fouetter les religieuses des Miramionnes, celles du couvent de Ste Marie rue St Antoine ; celles du St Sacrement rue st Louis , les sœurs grises de St Nicolas des Champs qui ne veulent pas reconnaître leur curé et n’aller à confesse , communier et entendre la messe ( que ) des prêtres aristocrates qui n’ont pas prêté leur serment . tout cela fait pitié. Il faudrait mépriser tout cela. "


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Dim 2 Jan - 12:13

Cet héritage Jean Thierry continue de passionner les foules. Ainsi, le 9 avril 1791, Célestin note ceci :

« ….Reçu une lettre de M. Thierry datée d’Evergnicourt le 2 avril. C’est M. Watier son beau-frère de Boul qui me l’a apportée et qui est un des héritiers de Jean Thierry mort à Venise. Il paraît que leur cousin de Selle agit sans eux et que M. Le Lorrain qui est de ce pays là, leur avocat est négligent sur cette affaire.

Il m’a dit que M. Baptiste Gory fils du feu Raoul Gory procureur , était mort subitement ces jours-ci sur le terroir d’Evergnicourt auprès du sac d’avoine qu’il allait semer. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Dim 2 Jan - 12:18

Le 12 avril, Célestin s’inquiète pour sa santé. Il écrit ceci :

« …Depuis 2 ou 3 jours , je me sens frileux le soir et je sens un peu de fièvre le soir.
Mes urines sont troublées. Je sens une douleur au bas de l’aine droite qui coule le long de la cuisse de la jambe ; revient à l’aine. Le 12 et 13, 14 , cela a continué. Enfin , je ne sçais qu’est-ce-que c’est que la composition de mon corps ; je ne puis me promettre trois jours de repos et de tranquilité ; je n’existe pas . »

On dirait que notre Célestin a du vague à l'âme...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Dim 2 Jan - 12:29

Célestin continue de s’inquiéter pour sa santé . Ainsi le Vendredi 15 avril 1791 , il note ceci :

« Depuis le 8 , j’ai eu de la fièvre tous les jours le soir . Un mois auparavant , j’ai eu une douleur au pouce gauche qui devît enflé et rouge . Au bout de quelques jours , cela a diminué et enfin disparu. Après cela, j’ai eu des douleurs avec deux extrémités des talons ; le talon d’achille raide tendu. Après, cela diminue. Cela s’est jetté dans l’aine droite avec dureté et douleur , ce mal variait , descendait jusqu’au milieu du tibia et venait. Depuis que j’ai eu cette petite fièvre , cela a diminué. Mes urines rouges et troubles , des douleurs dans les cuisses et dans les jambes . Enfin, j’ai été me promener ; cela m’a fait du bien.

Ensuite , il donne le nouvelle politique du jour :


Le Directoire de Paris a affiché hier soir que toutes les Eglises des Couvents religieux et religieuses resteront fermées , qu’on enverra un prêtre qui a prêté son serment dans le Couvent des religieuses pour leur dire la messe pour elles-mêmes –mais il n’y entrera aucune personne –qu’on fera une chapelle dans l’intérieur du couvent et qu’ on vendra toute l’église à qui bon en voudra acheter –les Protestants pour faire des Temples et les Juifs des Synagogues. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Dim 2 Jan - 12:35

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Dim 2 Jan - 12:41

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Dim 2 Jan - 13:00

Le jeudi 28 avril, Célestin donne quelques nouvelles diverses :

« …Le 25-M. de la Fayette est rentré
Le 26-On casse la Compagnie du Centre des Grenadiers des Gardes Françaises de l’Oratoire.
Le 27-Le Régiment de Flandre qui était à Versailles depuis la Révolution en est parti. Il y a eu des coups de fusil tirés avec les Volontaires de Lorraine qui les ont remplaçés .
Le 28-Grand Bacchanale au salut à St Sulpice , au moment qu’on allait donner la bénédiction . Il y a eu des personnes prises .
Le 27-Les garçons charrons se coalisent , voulant avoir 50 s. au lieu de 40 et travailler 2 heures de moins.
"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Dim 2 Jan - 13:13

MAY 1791

"C’est aujourd ‘hui 1er mai 1791, jour à jamais mémorable , que toutes les barrières de toutes les entrées de toutes les villes du royaume et de Paris ont été supprimées ainsi que tous les commis. Toutes les grilles de toutes les barrières de Paris ont été enlevées hier et aujourd’hui et l’on entre dans Paris aujourd’hui comme dans un village. ( 1 )

1er dimanche 2 janvier 2011

Ther. 15. Vent d’est . il a fait très beau.

Mr. Straphorelli a dîné avec moi . J’ai été me promener aux barrières avec Mr . Straphorelli où l’on disait qu’il y avait des danses , mais il n’y avait rien du tout.

Mesdames de France , parties de Paris Le 1791 , sont passées par Chambéri, Turin, Parme et sont enfin arrivées à Rome le 16 avril la veille du dimanche des Rameaux, sont descendues au Palais du Cardinal de Bernis.
Que vont-elles faire à Rome à leur âge ? Elles pensent à voyager bien tard. Il faut être jeune .
Le 14 avril , le St Office a prononcé la sentence du pauvre
"


( 1 ) L’on connaît la formule qui circulait dans la capitale : « Ce mur murant Paris rend Paris murmurant . »
Commencé en 1784, le mur comportait des barrières d’octroi aux principales entrées de la ville. Supprimés en 1791, ces octrois furent rétablis sous le nom d’ « octrois de bienfaisance « au bénéfice des Hôpitaux de Paris, et le mur complété . Il fut terminé en 1798 , juste avant l’accession de Bonaparte au pouvoir comme premier consul ( 1799 ).



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Dim 2 Jan - 13:26

« Le 14 avril , le St Office a prononcé la sentence du pauvre Cagliostro ( 1 ). Il est déclaré sectaire , chef des Illuminés, hérésiarque, perturbateur de la société, ennemi de la puissance séculière , et à cause de tout cela, le St Office l’a condamné à ête pendu et son corps brûlé.

Mais le pape a commué sa peine et l’a condamné à une prison perpétuelle et abjurerait ses erreurs en matière de Religion. Quant au capucin , son compagnon , il est condamné à 1à ans de prison.

On fera saisie de tous ses papiers, de tous ses instruments dont il se servait pour toutes les opérations mathématiques. On devrait bien conserver un homme comme celui-là qui est unique et singulier, car il a fait à Paris et partout des choses singulières. Il faudrait tâcher d’acquérir ses connaissances . Il donnait dans les hautes sciences. "

( 1 ) L’admiration de Mr Guittard pour le « savant alchimiste « est loin d’être partagée par les historiens.
Il est reconnu que Joseph Basalmo , soi-disant « Comte de Cagliostro « n’a été qu’un aventurier intrigant.
Né à Palerme en 1743 d’où il a été chassé pour escroqueries , il a parcouru l’Orient etr l’Europe.Il subjuge la haute société parisienne dont il exploite la crédulité, se prétendant maître d’étranges secrets médicaux et initié aux sciences occultes. Il se dit âgé de 2000 ans et contemporain du Christ.
Un moment impliqué dans l’affaire du collier de la Reine , , il se mêle à la franc-maçonnerie et crée une « maçonnerie égyptienne ».
Incarcéré par le Tribunal de l’Inquisition à Rome , il y finira ses jours en prison en 1795.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Dim 2 Jan - 17:55

Le vendredi 6 may 1791 , Célestin écrit :

« Assignats de 5 livres pour 100 millions

On a décrété aujourd’hui qu’on fera incessamment pour 100 millions d’assignats de 5 livres et qu’il y aura des Bureaux dans plusieurs districts pour échanger les assignats en petites monnoyes. Et qu’on va faire de la petite monnoye en même temps. ET on fera ces assignats avec les assignats de 2000 L. et ceux de 1000 L ; ; ainsi il n’y aura plus tant de gros assignats.


Le samedi 7 may , il perd son ami :

« Mr. gervaise mon ami , médecin célèbre de Paris est mort avant-hier rue du Colombier à l’hôtel de Bruxelles où il demeurait, après quelques jours de maladie.
Il a été enterré aujourd’hui à St Germain des Près, sa paroisse.
La médecine perd un grand homme . C’est dommage qu’il n’a pas fait d’élèves , je lui ai dit 400 fois. Il était un peu entêté et systématique dans certaines occasions. Il vivait singulièrement. «

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Dim 2 Jan - 18:13

Le lundi 16 , Célestin note

…Décret

"Il a été décrété aujourd’hui que les députés de cette législature-ci ne pourront être réelus à la législature prochaine et qu’il faut tout nouveaux députés. "
Note :
Plusieurs mois avant de se séparer , les Constituants sont partagés sur cette question.
Partisans de l’inégibilité : Pétion , Robespierre et les Royalistes.
Ils emportent la majorité contre leurs adversaires parmi lesquels : Thouret , Le Chapelier, Bailly, La Fayette , Sieyès , Talleyrand …

Le dimanche 22 , Célestin note "cette grande nouvelle pour les protestants , à savoir qu’ils ont ouvert pour la premlière fois dans le royaume et à Paris leur première Assemblée de culte dans l’église de St Louis de St Thomas du Louvre. …
C’est le ministre Marron, hollandais qui en a fait l’ouverture . Ils ont tout ôté dans cette église. Il n’y reste plus que les 4 murs et une chaire . Cela ne signifie rien. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Dim 2 Jan - 18:31

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Dim 2 Jan - 19:36

Notre ami se trompe sur la valeur des joyaux de la couronne, environ de moitié ; l'inventaire réalisé en 1791 fera descendre d'un cran les fantasmes des uns et des autres (quoique la collection était la plus belle d'Europe). Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Dim 2 Jan - 19:40

Vous m'épaterez toujours cher la nuit la neige !
J'ai eu beau avoir entre les mains l'inventaire effectué en 1791 consulté à la BN (celle rue de Richelieu), je n'ai pas retenu les chiffres. Ils doivent se balader quelque part au fond d'un carton !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Dim 2 Jan - 19:52

Roooh ! Meuh nan ! Rolling Eyes
Je triche en quelque sorte, car je viens de lire (pour les fêtes, dans le train ) le roman de Michel de Grèce "Le vol du Régent".
Entre quelques niaiseries romanesques (bien trop nombreuses à mon goût), j'ai souvenir de quelques infos historiques...quand même ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    Dim 2 Jan - 20:02

Vous me rassurez !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution    

Revenir en haut Aller en bas
 
Journal d'un bourgeois de Paris sous la révolution
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le journal d'un sorcier (Paul Sebescen, sous le pseudonyme de P. Gregor)
» la Loi sous la Révolution
» LA SUPER PLEINE LUNE DU 6 MAI
» Cahier de caisse
» Infanterie et Artillerie de Marine sous la Révolution et l'Empire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Bibliographie :: Révolution-
Sauter vers: