Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Marcher sur les traces de Madame Royale à Vienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marcher sur les traces de Madame Royale à Vienne    Mar 11 Jan - 14:44

olivia a écrit:
De même ! Very Happy
Lors de mon escapade à Vienne, apprenant que la Hofburg n'était dédiée qu'à Sissi, je n'ai pas voulu visiter le palais. Mais j'ai eu du temps (pourtant mon emploi du temps fut très chargé) alors, bon... C'en est presque écœurant à l'intérieur ! La pauvre Sissi doit se retourner dans sa tombe. Sad

Heureusement qu'à la fin de la visite, on a les grands tableaux des ballets des enfants de Marie-Thérèse qu'elle fit copier pour Marie-Antoinette. Ouf ! Un peu de mon archiduchesse préférée !

Je viens de tomber sur ce post très intéressant comme de coutume. Madame Royale à vienne c'est un peu comme l'Arlésienne Smile. Pourtant rien qu'à la Hofburg dans ce complexe immense ou plutôt cette caserne Smile on peut imaginer ce que fut le séjour viennois de Marie Thérèse, celle de France et non la grande impératrice Wink.

Je vous trouve cependant un peu excessif concernant vienne et la hofburg. C est je pense la crainte de beaucoup d' aller a vienne et de ne voir que du sissi ou du Mozart en veux tu en voilà. C est ce côté touristique qui fait peur même lorsque comme moi on y va pour découvrir le berceau de Marie Antoinette et le lieu ou pendant plus de 500 ans le cœur de l'Europe a vibré.
Vienne est bien l'une des plus belles capitales d'Europe. Mais n'oublions pas que François-Joseph a joué lui aussi a Hausseman et lui a donne le visage que nous lui connaissons. Et puis Sissi n'est-elle pas un peu la dernière impératrice et roi car le règne de Zita est trop court? Personnellement je n'ai pas eu et ressenti cette overdose Sissi. Quand on va à Paris on peut avoir pire des fois comme attaque touristique Wink et pas toujours du meilleur goût comme le comédien costumé en Louis XIV à l'entrée de Versailles lorsque j'étais petit.
En tout cas il serait dommage de bouder la Hofburg à cause du musée Sissi car les parties visitables permettent d' apprécier le contraste entre la pompe impériale et la simplicité voir l austérité des Habsbourg. Je n aime pas sissi mais j ai trouve agréable le musée sissi. Une belle muséographie qui m ont permis de saisir justement la personnalité complexe de celle qui détestait l'Autriche mais qui en fait n'était rien sans elle. Les appartements de Marie-Thérèse sont ceux de la présidence ce qui est très symbolique et le plus fort hommage à celle qui dirigea l'Autriche. Mais rien que la Hofburg et ses multiples cours, le manège d'hiver et son incroyable spectacle, les ors et trésors des Habsbourg, et surtout l'Albertina qui permet d' apprécier ce qu'était le décor contemporain de l'époque de Marie Antoinette.... Tout ça fait oublier la Sissimania touristique. D'ailleurs au musée Sissi se trouve la reproduction d'une parure de rubis dont on dit que les pierres proviennent de Marie-Antoinette... On y trouve cadeaux et présents du couple royal dont le coquetier en or dont j avais poste photo... Déjà pas si mal pour la Hofburg qui est le sacro saint lieu du pouvoir jusqu'en 1918 et dont les derniers occupants ont tout naturellement marque les lieux.
Pour notre amie Vienne, j avoue regretter une chose, celle de l'absence de visites en français compensées néanmoins par de fort instructifs audioguides. Pour info j'ai été ravi d'avoir trouvé en entrant dans les salles du trésor une gardienne au français impeccable et amoureuse de la France, contente de trouver enfin des français qui savaient sortir des sentiers battus et comprendre que la Hofburg n'est pas seulement un musée Sissi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marcher sur les traces de Madame Royale à Vienne    Mar 11 Jan - 18:21

Monsieur de Castelnau a écrit:
la crainte de beaucoup d' aller a vienne et de ne voir que du sissi ou du Mozart en veux tu en voilà.

J'ajouterais et du Klimt, partout aussi, sur les foulards, sur les tasses, sur les objets les plus improbables ! Wink

Mais ( je le répète l'ayant déjà dit ailleurs ) bien plus que celle de l'éthérée Sissi, c'est l'omniprésence de Marie-Thérèse que l'on ressent à la Hofburg .
Qu'en dis-tu , Olivia ? Very Happy
Zapper la Hofburg ! Mais c'est tout simplement impensable !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marcher sur les traces de Madame Royale à Vienne    Mar 11 Jan - 19:26

Mais je ne regrette pour rien au monde d'avoir visité la Hofburg ! C'est cette Sissimania qui me faisait reculer. Et pourtant la vie de cette impératrice m'a toujours intéressée.
Oui je suis d'accord chère Éléonore, à la Hofburg, comme partout à Vienne, on ressent encore l'âme omnisciente de la grande Marie-Thèrèse. Mais j'aurai tant voulu voir les pièces aménagées comme elles le furent lors de son règne. Il semble que le parti pris des autorités culturelles viennoises est d'avoir choisi Schönbrunn pour Marie-Thérèse et la Hofburg pour Sissi.
Ce que j'ai particulièrement aimé, ce sont toutes ces cours, d'architectures variées. J'y imaginais une petite archiduchesse courir, jouer dans ces cours, descendre de carrosse après un séjour à Schönbrunn ou Laxenburg. Et puis la fois où elle est montée en carrosse pour toujours... Sad Hélas je ne savais pas dans quelle cour elle a quitté sa famille ! Sad Ce fut un ressenti très fort.

Je regrette de ne pas avoir vu les Trésors des Habsbourgs.

Chère Vienne, je suis curieuse de connaître un point de vue d'Autrichienne sur les Habsbourgs. Je ne connais que celui des Français. Et forcément, étant donné notre Histoire commune, on ne peut avoir la même vision. Que reprochent essentiellement les Autrichiens aux Habsbourgs ? Personnellement, même si son conservatisme a trop bloqué la situation, j'ai beaucoup d'affection pour François-Joseph. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marcher sur les traces de Madame Royale à Vienne    Mar 11 Jan - 20:56

C'est en partie à cause de François Joseph qu'aura lieu la première guerre mondiale. J'ai peu d'affection pour lui sinon de l'affliction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marcher sur les traces de Madame Royale à Vienne    Mar 11 Jan - 22:09

C'est vrai que sa part est grande dans le conflit. Il en est même le déclencheur. D'autant qu'il n'a jamais supporté la création de l'empire allemand. Qu'est-il allé foutre dans cette galère ? Suspect
Mais n'oublions pas que la France et l'Allemagne n'attendaient qu'une étincelle pour se battre. Il faut voir comment la IIIème République a formaté les petits écoliers afin de récupérer l'Alsace et la Lorraine...

Mais vraiment je vois le pauvre François-Joseph comme une relique du XIXème siècle perdu dans le XXème siècle... Il ne devait plus rien comprendre. Avec son fils et sa femme morts... Un peu comme Louis XIV à l'aube du XVIIIème siècle qui s'enlise dans la Succession d'Espagne... Il devrait avoir un âge limite pour le pouvoir. Les fins de règne ne font pas le bonheur des peuples, il faut bien le constater. Mais ce n'est pas inhérent à la monarchie. Des présidents du XXème siècle ont bien montré qu'à un moment, ils n'assuraient plus. De Gaulle en 68, Mitterand à la fin... Et ce furent pourtant des hommes de talents, c'est indéniable.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marcher sur les traces de Madame Royale à Vienne    Mer 12 Jan - 15:12

François-Joseph comme Louis XIV a vu une grande partie des siens mourir avant lui...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marcher sur les traces de Madame Royale à Vienne    Mer 12 Jan - 22:16

Citation :
Chère Vienne, je suis curieuse de connaître un point de vue d'Autrichienne sur les Habsbourgs. Je ne connais que celui des Français. Et forcément, étant donné notre Histoire commune, on ne peut avoir la même vision. Que reprochent essentiellement les Autrichiens aux Habsbourgs ? Personnellement, même si son conservatisme a trop bloqué la situation, j'ai beaucoup d'affection pour François-Joseph.

Ce ne sont pas des reproches. François-Josef est très romantique. Ce sont justement une poignée de historiens qui ont écrit sur François-Josef en mode critique.

Mais cette image ne correspond pas avec à la vérité de François-Josef. En fait il n'ai fait quelque chose positif durant son ministère, expect le Ring. Mais aussi le parlement, la mairie et le bâtiment de l'université étaient construits parce que François-Josef n'était pas d'autres choix que construire ces bâtiments devant touts les guerres perdus. Tout d'abord le Ring était une allée pour le militaire pour avoir le militaire rapidement dans la centre-ville au cas où le peuple fait révolte. Ce la même cause que le Volksgarten (pour souvenir...) était clôturé.

Au début de son ministère François-Josef comptait son gouvernement néo-absolutiste sur le militaire. Il a signé des milliers d'arrêts de mort sans brocher. C'est pourquoi, au début de son ministère il était l'empereur sanglant. Mais il a crée un mythe est le peuple oubliait le début de son ministère. J'écris mon mémoire de maîtrise sur ce phénomène. Il était un empereur militaire.

La seule remarque de la maîtrise des années 68 de François-Josef était qu'il n'avait fait rien. Vraiment rien! Sa maîtrise était la maîtrise de la stagnation.

Concernant le suicide de son fils, il avait la possibilité d'aider Rudolf. Que Rudolf était suicidaire était connu. Mais François-Josef disait seulement: "Rudolf dit simplement."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marcher sur les traces de Madame Royale à Vienne    Mer 12 Jan - 23:26

Merci pour vos connaissances sur le sujet ! Very Happy

Je ne suis pas étonnée que François-Joseph soit devenu un mythe chez vous. Il représente l'apogée de votre pays. Depuis l'Autriche s'est faite bien petite.
Oui tout cet aspect militaire, d'empereur répressif, un des derniers bastions de l'absolutisme en Europe doit être souligné. La Vienne d'alors n'était pas que valses et pâtisseries.

Mais en fait, je ne peux pas m'empêcher de le trouver attachant. Et pourtant je ne suis pas fan des militaires et des chasseurs et je déteste particulièrement la peine de mort. Ses gros favoris blancs me font penser à un gros nounours (Teddy bear). J'ai de la pitié pour lui quand je l'imagine travailler dès l'aube à son bureau, fidèle à son poste, avec ses petites habitudes qui ne dérogeront jamais de 1848 à 1916. Ce n'est pas rien. Jamais il ne modifiera son emploi du temps. C'en est pathétique. Il obéit comme un toutou à sa mère qui l'a élevé en digne héritier de François Ier. Bref, il avait un siècle de retard... Son seul moment humain, c'est d'avoir choisi son épouse contre l'avis de sa mère. Ç'aurait pu être romantique... Mais non. De suite, il repart à son travail et malheureusement son choix s'avère être un vrai fiasco. Et plus tard, il acceptera tous les caprices de sa femme. Et elle qui aurait pu l'influencer positivement a fait le choix, une fois l'épisode hongrois conclu à son avantage de vivre loin de lui. Alors il lui envoie des lettres touchantes. Je suis sûre qu'elle le méprisait. Il va jusqu'à prendre comme maîtresse celle que sa femme lui choisit. Après avoir tout accepté de sa mère, il fait tout ce que sa femme décide pour lui ! Il me fait vraiment de la peine ! C'est pour cela que je l'aime bien.Heureusement que Madame Schratt avait l'air d'être une femme bien. Il a eu enfin auprès de lui une personne compatissante.

Il ne comprenait rien à l'évolution des idées, de la société. Il aurait voulu rester au temps du Congrès de Vienne.

Enfin voilà, je n'apprécie pas François-Joseph pour son oeuvre politique (ou non-oeuvre pourrait-on dire) ni l'homme privé. Non, c'est cet aspect en total décalage avec son temps.

Lors de ma visite de Schönbrunn et de la Hofburg, j'étais touchée de voir ses appartements reconstitués comme ils étaient de son vivant. Comme s'il avait seulement quitté la pièce. Nous sommes loin à Versailles d'obtenir cette fidélité en reconstitution pour Louis XVI et Marie-Antoinette. D'une part parce qu'il y a plus d'un siècle entre eux mais aussi parce que je pense qu'en Autriche vous n'aviez pas voulu faire les mêmes erreurs que nous Français en nous débarrassant de toutes les affaires personnelles de nos anciens souverains. On a vraiment l'impression qu'on va croiser le vieux François-Joseph au bout du couloir.
Cette pérennité est vraiment palpable. Alors est-ce un choix des autorités culturelles autrichiennes ou parce que François-Joseph symbolise comme personne le conservatisme ? De telle façon que presque un siècle après sa mort on ressente encore sa forte capacité au non-changement ?


Veuillez m'excuser mais je ne comprends pas ce que peut signifier "Rudolf dit simplement." Il doit y avoir une petite erreur de traduction. Very Happy

J'espère que mon message ne sera pas trop long. Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marcher sur les traces de Madame Royale à Vienne    Mer 12 Jan - 23:34

Est-ce à dire que chez les Habsbourg, les femmes étaient des hommes et les hommes des femmelettes ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marcher sur les traces de Madame Royale à Vienne    Mer 12 Jan - 23:41

Madame de Chimay a écrit:
Est-ce à dire que chez les Habsbourg, les femmes étaient des hommes et les hommes des femmelettes ?

Pourquoi donc ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marcher sur les traces de Madame Royale à Vienne    Jeu 13 Jan - 0:04

Madame de Chimay a écrit:
Est-ce à dire que chez les Habsbourg, les femmes étaient des hommes et les hommes des femmelettes ?
Voilà une réflexion très boutiniste !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marcher sur les traces de Madame Royale à Vienne    Jeu 13 Jan - 15:05

Je souscris à l'analyse et l'avis d'Olivia : François-Joseph avait un siècle de retard . Il faut quand même avouer qu'il n'était guère progressiste et n'a rien vu venir .

Moi je lui en veux d'avoir précipité l'Europe dans un conflit meurtrier sans précédent qui verra la chute de tous les grands empires , le sien y compris .

On peut dire qu'il n' a été que le déclencheur de cette guerre , tant le IIème Reich allemand et la France n'attendait que cela ... Rolling Eyes

L'empire Britannique et l'empire russe ont suivi tant bien que mal ce mouvement , avec de fortes réticences dans le 2nd cas , en fait par obligation en vertu des traités d'alliance .

Ce sera bénéfique pour l'empire britannique ( et l'empire français ...) qui s'agrandira des colonies allemandes d'Afrique et d'Outre-mer , mais ce sera catastrophique pour l'empire russe qui verra là sa perte , les bolcheviks ayant fait de la guerre leur voie toute tracée vers la Révolution ...

Nicolas II avait pourtant tous les atouts en main , quand on sait que la Russie était la 1ère puissance mondiale militaire , industrielle et financière en 1914 mais très mal organisée et il faut le dire , mal dirigée ...

Quatre ans plus tard , ce sont les Etats-Unis qui auront ce titre ...

Oui François-Joseph n'était vraiment pas de ce monde , il devait se sentir complètement dépassé ...Finalement sa mort en 1916 aura été pour lui une délivrance et surtout le moyen de ne pas assister à la complète désagrégation de son Empire entre 1918 et 1920 ...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marcher sur les traces de Madame Royale à Vienne    Ven 1 Mar - 19:06

Que voulez-vous, il était très conservateur avec des idées bien arrêtées, tout comme sa mère d'ailleurs. Sissi, quant à elle, elle était pour la démocratie tout comme son fils, ce qui avait le don de mettre Franz hors de lui, il ne concevait pas autrement que la monarchie absolue, et son épouse avait des idées qui allaient à l'encontre de sa conception pour la monarchie et le droit divin, ce dont il écarta Rodolphe du pouvoir souvent, car celui-ci manifestait les mêmes idées que sa mère.

Je suis allée à Bratislava et à Vienne, en décembre, et j'ai pu constater que Sissi n'était aussi présente qu'on le prétend quand on visite les châteaux, et j'ai vu des portraits d'Elisabeth, elle devait être très belle et je comprends que son époux était en adoration devant sa femme. J'ai pu voir une belle statue de Marie-Thérèse telle une amazone sur son cheval dans un jardin de Bratislava qui était en face du palais présidentiel, en revanche l'ancien château qu'elle a occupé, le soir quand les lumières sont allumées, ça donnent des allures de château hanté, comme une sorte de mirage posée là au-dessus de la ville!

Elise Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Sido Scorpion

avatar

Nombre de messages : 460
Date d'inscription : 05/08/2015

MessageSujet: Re: Marcher sur les traces de Madame Royale à Vienne    Ven 29 Jan - 16:56

Une estampe montrant le départ pour Vienne de la princesse Marie-Thérèse-Charlotte, fille du Roi Louis XVI. La légende rappelle qu'elle fut donnée en échange des prisonniers françois Camus, Burnonville, Bancal, Drouet, Semonville et plusieurs autres le 26 X.bre 1795 au soir...





L'auteur est Carlo Lasinio, graveur (1759-1838). Imprimée à Londres entre 1796 et 1799, cette gravure fait partie de la Collection de Vinck.
(source Gallica)

_________________
Avais-je atteint ici ce qu'on ne recommence point ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Marcher sur les traces de Madame Royale à Vienne    Sam 30 Jan - 15:56

Merci elles sont très belles ces gravures, et rares Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marcher sur les traces de Madame Royale à Vienne    

Revenir en haut Aller en bas
 
Marcher sur les traces de Madame Royale à Vienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Madame Royale et la Comtesse des Ténèbres
» Marie-Thérèse Charlotte dite Madame Royale
» Madame Royale au Temple
» Portraits de Madame Royale
» Le Secret de Madame Royale, de André Castelot

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et sa famille :: Ses enfants :: Marie Thérèse Charlotte-
Sauter vers: