Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 la salle-à-manger et l'art à table

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la salle-à-manger et l'art à table   Mar 20 Sep - 16:53

hélas non ! même pas à l'Ecole Hôtelière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la salle-à-manger et l'art à table   Mar 20 Sep - 17:44

diphildor a écrit:
Avez-vous déjà testé le service à la française?  Very Happy

Oui, assez souvent .
Avec une petite difficulté :  les manchettes ( engageantes étant un terme XIX )  ayant une certaine propension à se salir dans les plats  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la salle-à-manger et l'art à table   Mar 20 Sep - 20:20

clioxviii a écrit:


Oui, assez souvent .
Avec une petite difficulté : les manchettes ( engageantes étant un terme XIX ) ayant une certaine propension à se salir dans les plats

Très intéressante information! C'est du vécu! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la salle-à-manger et l'art à table   Jeu 13 Oct - 16:57

Un coeur d'artichaut



L'artichaut fut introduit en France par la reine Anne d'Autriche (sous reserve, peut être Marie de Médicis). La cour en consomme énormement. On croit que sa consommation faciliterait les transports amoureux.

C'est ce dont je me souviens, bien que l'histoire que j'avais entendu était plus complexe.

Il serait une sorte d'aphrodisiaque, mais pour tomber amoureux !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la salle-à-manger et l'art à table   Jeu 13 Oct - 17:01

Méfiance donc si l'on vous invite à un dîner entier d’artichauts !!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la salle-à-manger et l'art à table   Jeu 13 Oct - 17:05

Artichaut est prince de Bretagne ! CQFD !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la salle-à-manger et l'art à table   Jeu 13 Oct - 17:09

Oui, mais pourquoi prince de Bretagne ? On en cultive beaucoup là bas ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la salle-à-manger et l'art à table   Jeu 13 Oct - 17:11

C'est la culture de Bretagne ! Avec le chou-fleur !
Promenez-vous dans le Léon , vous comprendrez !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la salle-à-manger et l'art à table   Jeu 13 Oct - 17:16

Le Léon d'ailleurs, est le potager de l'Europe...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la salle-à-manger et l'art à table   Jeu 13 Oct - 17:39

L'artichaut est le copain du foie car il contient de la cynarine qui favorise les secrétions biliaires mais il faut le consommer cru. Il agit sur le cholestérol et comme beaucoup de légumes, c'est un diurétique...
Vous voyez , cela n'a que des vertus !
Vive l'artichaut donc !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: la salle-à-manger et l'art à table   Jeu 13 Oct - 17:51

Pour tout savoir sur les vertus de l'artichaut

http://www.naturland.be/fr/plante.php?id_plante=55
Revenir en haut Aller en bas
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 5256
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: la salle-à-manger et l'art à table   Mer 25 Fév - 12:22

On signale une exposition intéressante à Bordeaux.

Le souper aux XVIIe et XVIIIe siècles s'expose aux Arts Décoratifs de Bordeaux



Table d'apparat exposé dans le cadre de l'exposition "L'heure du souper ou l'art du bien manger aux XVIIe et XVIIIe siècles" au Musée des Arts Décoratifs et du Design de Bordeaux © JEAN PIERRE MULLER / AFP



Sucriers exposés dans le cadre de l'exposition "L'heure du souper ou l'art du bien manger aux XVIIe et XVIIIe siècles" au Musée des Arts Décoratifs et du Design de Bordeaux © JEAN PIERRE MULLER / AFP



Détail d'un sucrier du XWIIIe siècle exposé dans le cadre de l'exposition "L'heure du souper ou l'art du bien manger aux XVIIe et XVIIIe siècles" au Musée des Arts Décoratifs et du Design de Bordeaux © JEAN PIERRE MULLER / AFP

Musée des Arts Décoratifs et du Design de Bordeaux
39 Rue Bouffard, 33000 Bordeaux
05 56 10 14 00
Jusqu'au 18 mai

http://culturebox.francetvinfo.fr/expositions/patrimoine/le-souper-aux-xviie-et-xviiie-siecles-sexpose-aux-arts-decoratifs-de-bordeaux-212531

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 5256
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: la salle-à-manger et l'art à table   Mer 25 Fév - 12:23


_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sido Scorpion

avatar

Nombre de messages : 540
Date d'inscription : 05/08/2015

MessageSujet: Re: la salle-à-manger et l'art à table   Lun 22 Aoû - 12:59

Je vous fais part de quelques détails glanés au hasard d'une visite que j'ai faite ce weekend. La grande spécialiste de l'art de la table Florence Moritz était présente et a expliqué qu'à l'époque les couverts étaient présentés à l'envers de ce qu'ils sont maintenant. D'autre part la table ne comportait pas de verres car on les gardait au frais sur une desserte. Pour avoir à boire il fallait faire appel à son valet de bouche.
Que le XVIIIe siècle nous attire par ces détails du quotidien...



_________________
Avais-je atteint ici ce qu'on ne recommence point ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sido Scorpion

avatar

Nombre de messages : 540
Date d'inscription : 05/08/2015

MessageSujet: Re: la salle-à-manger et l'art à table   Sam 29 Oct - 12:04

Invité a écrit:
Parmi les art typiquement français, la gastronomie se hisse au sommet, faut-il encore dresser la table pour déguster?

Or la table du XVIIIème est bien différente de celle de nos jours (du moins à la Cour et dans les grandes maisons).
En effet avait alors cour le service à la française, alors que nous connaissons nous le service à la russe.

Tout d’abord vous savez certainement que les salles-à-manger en tant que telles n’apparaissent qu’au début du règne de Louis XV.

Dans ces pièces lambrissées (jamais de tentures à cause de l’odeur) une simple table est recouverte jusqu’au sol par la nappe. Les fauteuils sont le plus souvent cannés pour la même raison olfactive. Ce sont dans ces pièces de conforts qu'apparaissent en France parmi les premier poêle en faïence.

Ce qui caractérise le service à la française est d’abord le service à la desserte. C'est-à-dire que l’on présente les plats (nombreux et spectaculaires) symétriquement sur ce que l’on appelle maintenant le chemin de table. Coexiste aussi la présentation sur un surtout de métal ou de porcelaine.

Les plats se composent généralement pour les viandes des animaux entiers, de fontaine de poissons. Pour les fruits (frais ou confits) ceux-ci sont assemblés en « dormant » c'est-à-dire en pièce montée. La table est aussi décorée de pièces de Sèvres appelées eux aussi « dormants ».
Ainsi chacun se servait à son appétit dans les plats présentés, ce qui explique la profusion des menus de l’époque.

La seconde particularité est la disposition du couvert. Tout d’abord n’oublions pas que la place maîtresse est au milieu du plus long coté de la table. Ensuite, les assiettes sont entourées des ustensiles habituels (posés dents contre la nappe en France).

Ce qui surprend le plus est l’usage du verre.
En effet on ne posait pas le verre sur la table. Lorsqu’un convive désirait boire, le serviteur posté derrière lui se saisissait d’un verre posé dans un rafraichissoir à côté. Il servait la boisson demandée, puis tendait le verre au convive. Une fois le verre but, il est rendu au serviteur qui le remet dans le rafraichissoir. On le voit très bien sur le célèbre tableau de De Troy ; le déjeuner d’huitre (1735).



Voyez sur la table les petits rafraîchissoirs (ici le repas est sans façon, ils se trouvent donc sur la table, il n’y a que peu de serviteurs) et en bas du tableau le rafraîchissoir (ou verrier) où se trouvent bouteille, plats et verres.

Ainsi, le geste que Sofia Coppola prête à Marie Antoinette pour son premier repas à Versailles est certes compréhensible pour nous, mais totalement anachronique !

Un tel service demande un très important personnel et des moyens substantiels. C’est pourquoi au XIXe siècle on préférera un service à l’assiette, dit service à la russe.

Ainsi certains restaurants modernes servent à la russe avec un couvert à l'anglaise !
Le post en ouverture de sujet, magnifiquement expliqué et illustré, parle de l'usage de rafraîchissoirs. Il se trouve qu'il y en a justement un en vente, datant du XVIIIe et suivant le modèle de Jacob.  Wink






C'est un meuble carré de 44 cm de côté mesurant 76 cm de haut. Plus petit qu'une desserte en fait.  Wink
http://catalogue.gazette-drouot.com/images/perso/full/VENTE/242/78937/couvfacade.jpg

_________________
Avais-je atteint ici ce qu'on ne recommence point ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la salle-à-manger et l'art à table   

Revenir en haut Aller en bas
 
la salle-à-manger et l'art à table
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» La visite du Petit Trianon: La salle à manger
» La salle-à-manger et l'art à table
» La salle à manger tournante de Néron - vidéo de 10 minutes
» La visite du Petit Trianon: La salle du Billard
» Histoire des salles à manger de Versailles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Contexte social et économique :: Arts et artisanats au XVIIIème :: Techniques et artisanat-
Sauter vers: