Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39553
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Ven 20 Avr - 18:53

Vous n'êtes pas, non plus, obligés de lui tomber tous dessus en sonnant l'hallali. Rolling Eyes

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Ven 20 Avr - 20:08

C'est l'impression que j'ai eue, retour d'Ardèche, découvrant tous les messages à la queue-leu-leu ... Les coups pleuvaient dru !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Dim 22 Avr - 20:40

olivia a écrit:
Per omet délibérément nos questions, tout à fait légitimes. Est-ce cruel et moqueur de se poser des questions ?

Lorsque j'ai proposé cet extrait des mémoires de Tourzel, c'était dans le but de discute avec Per de ses recherches, sans prévensions de ma part. Je supposais en effet que ses recherches l'avaient amené à travailler sur les sources historiques autour de la mort de Louis XVII.

J'attends toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Lun 7 Mai - 21:50

La santé de Louis-Joseph n´ étant pas des meilleures, sont frère pouvait peut être également de constitution fragile qui a fait son apparition lors de la capture.

Un enfant dont on était pas sûr qu´il passerait l´hiver n´ était pas un otage de choix
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31679
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Mar 8 Mai - 11:18

Oui le champ d'action s'en trouvait compliqué : soit on fait tout pour le soigner (ce qui n'a manifestement pas été le cas), soit on l'abandonne à son sort pour passer à autre chose, soit on l'échange Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Mar 8 Mai - 14:30

C´ était quand même un enfant Je ne comprends pas qu´aucune personne n´ait eu pitié de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31679
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Mar 8 Mai - 15:40

Si je pense que beaucoup ont eu pitié de lui, seulement d'une part ils ne pouvaient rien faire, et d'autre part il ne leur était pas conseillé de montrer de tels sentiments Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Mar 8 Mai - 15:48

Angeblack a écrit:
C´ était quand même un enfant Je ne comprends pas qu´aucune personne n´ait eu pitié de lui.

Hébert a écrit : "Une autorité qui est assez puissante pour détrôner un roi commet un crime contre l'humanité si elle ne profite pas du moment pour l'exterminer lui et sa bougre de race. Que dirait-on d'un benêt qui en labourant son champ, viendrait à découvrir une nichée de serpents, s'il se contentait d'écraser la tête du père et qu'il fut assez poule mouillée pour avoir compassion du reste ; s'il disait, en lui-même, c'est dommage de tuer une pauvre mère au milieu de ses enfants, tout ce qui est petit est si gentil ; emportons ce joli nid à la maison, pour divertir mes petits marmots ? Ne commettrait-il pas, par bêtise, un très grand crime ; car, foutre, les monstres qu'il aurait réchauffés et auxquels il aurait ainsi conservé la vie ne manqueraient pas, pour le récompenser, de darder, lui, sa ménagère et sa petite marmaille qui périraient, victimes de sa pitié mal entendue ?¨Point de grâce ; autant qu'il nous tombera sous la main d'empereurs, de rois, de reines, d'impératrices, délivrons-en la terre."

C'est même un miracle que Madame Royale s'en soit sortie.

Outre ce texte qui fait de lui un véritable criminel contre l'humanité, ne lui en déplaise, pour rajouter à sa monstruosité amplement suffisante, il ne parle pas de sa femme mais de sa ménagère. Shocked

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Mar 8 Mai - 17:15

Chou d'amour a écrit:
Si je pense que beaucoup ont eu pitié de lui, seulement d'une part ils ne pouvaient rien faire, et d'autre part il ne leur était pas conseillé de montrer de tels sentiments Very Happy

Je crois même qu'il y a une anecdote avec un gendarme . Marie-Antoinette avait du mal à voir et elle trébuchait . Un gendarme lui a offert son bras afin de l'aider et il a été guillotiné parce qu'il lui avait offert son bras pour l'aider . Je ne sais plus où j'ai lu cela...
Donc oui, il ne fallait surtout pas montrer des sentiments de pitié ou d'aide ...
Parce que c'était tout droit direct à la guillotine !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Mar 8 Mai - 17:17

Madame de Chimay a écrit:
Chou d'amour a écrit:
Si je pense que beaucoup ont eu pitié de lui, seulement d'une part ils ne pouvaient rien faire, et d'autre part il ne leur était pas conseillé de montrer de tels sentiments Very Happy

Je crois même qu'il y a une anecdote avec un gendarme . Marie-Antoinette avait du mal à voir et elle trébuchait . Un gendarme lui a offert son bras afin de l'aider et il a été guillotiné parce qu'il lui avait offert son bras pour l'aider . Je ne sais plus où j'ai lu cela...
Donc oui, il ne fallait surtout pas montrer des sentiments de pitié ou d'aide ...
Parce que c'était tout droit direct à la guillotine !

Et bien meme si la galenterie mene a ça

Je crois egalement me souvenir que toutes les personnes qui se sont occuper d´elle a la consiergerie ont connu le meme sort sauf la jolie Rosalie est-ce vrai?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Mar 8 Mai - 17:21

Non, non, le gendarme s'est retrouvé aux fers quelques heures mais c'est tout.
Quant à Rosalie, il est impossible de déterminer si elle fut jolie. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Mar 8 Mai - 17:22

Ah ? Pardon pour ma mémoire défaillante alors !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Mar 8 Mai - 17:24

olivia a écrit:
Non, non, le gendarme s'est retrouvé aux fers quelques heures mais c'est tout.
Quant à Rosalie, il est impossible de déterminer si elle fut jolie. Very Happy

Il me semble que notre amie d'Eon en a présenté une toile où elle apparait sur son ouvrage.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39553
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Mar 8 Mai - 17:45

olivia a écrit:
Non, non, le gendarme s'est retrouvé aux fers quelques heures mais c'est tout.
Quant à Rosalie, il est impossible de déterminer si elle fut jolie. Very Happy
Je me suis fait la même objection... Et, puis, à la réflexion, il me semble avoir lu quelque part qu'elle était avenante, en effet... et aussi que son lingé était toujours impeccable, marque de respect que la reine appréciait.

Bien sûr, si ces informations viennent de Laffont d'Ausonne... Rolling Eyes

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Mar 8 Mai - 17:50

Laffont d'Ausonne?

Pardonnez mon ignorance j´ignore qui cela peut être

N'est-ce pas Rosalie qui a également conservé les cheveux de la reine ?
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39553
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Mar 8 Mai - 17:53

Angeblack a écrit:
Laffont d'Ausonne?

Pardonnez mon ignorance j´ignore qui cela peut être

N est ce pas Rosalie qui a également conservé les cheveux de la reine ?
Laffont d'Ausonne a recueilli le témoignage de Rosalie, qui était illettrée. Il est donc impossible de déterminer l'authenticité des faits rapportés... d'autant plus quand on se rappelle que ce même monsieur ne s'est pas gêné pour inventer de toutes pièces des lettres, allant jusqu'à imiter l'écriture de notre reine. Tout ce qui vient de lui est à mes yeux suspect. Suspect

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Jeu 23 Aoû - 12:04

Lisant quelques extraits du Roi perdu d'Octave Aubry, je tombais sur les lignes relatant le départ de Nantes de "Louis XVII" pour St Domingue, en mai 1796. Il était officiellement le neveu d'un dénommé Leblanc, bonne connaissance de Barras et de Fouché. Ce monsieur venait d'être nommé gouverneur ou commissaire des Iles sous le Vent. "Louis XVII" était officiellement son neveu orphelin qu'il avait pris sous son aile. La frégate sur laquelle tout ce monde embarqua avait pour nom "La sémillante".
Tout ceci est fictif ou ne l'est pas.
J'ai fait quelques recherches sur Internet. Ce que j'ai trouvé est troublant. Les sources sont des rapports de commissaires accompagnant Leblanc. Aucun lien avec Aubry ou l'affaire du Temple.
Il y a bien eu pendant plusieurs mois un Leblanc à St Domingue; accompagné de quelques autres responsables. Tout ce monde, venu pour pacifier une ile (St Domingue - Haïti) en pleine révolution, se lancèrent des peaux de banane en permanence. Leblanc finit part quitter l'ile sur une frégate "LA SEMILLANTE". Mais il déclara à qui voulait l'entendre QU'ON L'AVAIT EMPOISONNE ! Lors du voyage de retour, Leblanc décéda de son mal. Etrange !
Si Aubry a inventé de toute pièce ce "Roi perdu", je lui tire mon chapeau : soit il avait un ordinateur du dernier cri à la place du cerveau pour connaitre autant de chose; soit il s'est donné bien du mal à rechercher tout ce qu'il a écrit. Je considère que ce n'est pas possible. Trop de détails dans ce "Roi perdu". Pourquoi y inclure la famille de Bonneval (son héros Vaisons) ? Pourquoi ne pas avoir inventé un personnage de toute pièce : Dupont ou Durand ?
Pourquoi Leblanc a-t-il été empoisonné ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Jeu 23 Aoû - 14:51

per a écrit:
soit il s'est donné bien du mal à rechercher tout ce qu'il a écrit.

Oui, de toute évidence ! Il était capitaine de frégate, ce nommé Leblanc . Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Jeu 23 Aoû - 18:31

Messages déplacés ici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Ven 24 Aoû - 4:14

la nuit, la neige a écrit:
Messages déplacés ici.

???
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Ven 24 Aoû - 9:40

Bon. Je ne sais pas comment interpréter ces : ??? Shocked
J’écris si souvent cette phrase !
Cela veut dire que les messages ont été transférés ici, dans un sujet déjà ouvert, et non pas qu’ils sont inconvenants.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Ven 24 Aoû - 9:54

Mais oui, et tu as très bien fait, puisque Per nous rapportait un nouvel élément, troublant à son sens, au sujet du livre d'Octave Aubry .
C'est ici le sujet adéquat ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Sam 29 Sep - 18:45

Le docteur Marotte, qui accompagne Vaisons (Bonneval) au cimetière de Ste Marguerite pour examiner les présumés ossements de l'enfant du Temple, pourrait être le professeur Antoine Chevreul (1786-1889). "Marotte" et Chevreul occupent les mêmes postes : Muséum et Académie de Médecine. Ils sont nés en 1786. Mais "Marotte" meurt en 1839 et non en 1889. Il faut dire qu'un personnage portant les dates 1786-1889 était facile a démasquer.

Pourquoi Aubry serait-il allé faire de son livre un labyrinthe s'il avait voulu juste écrire un roman ? Cela ne tient pas debout.
L'enfant qui se trouvait au Temple durant l'été 1794 et qu'on dénommait "fils de Louis Capet" a été enlevé par Laurent et sa soeur, sur ordre de Barras !
Etait-il Louis XVII ? C'est une autre affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Dim 30 Sep - 0:07

per a écrit:
Pourquoi Aubry serait-il allé faire de son livre un labyrinthe s'il avait voulu juste écrire un roman ? Cela ne tient pas debout.
L'enfant qui se trouvait au Temple durant l'été 1794 et qu'on dénommait "fils de Louis Capet" a été enlevé par Laurent et sa soeur, sur ordre de Barras !
Etait-il Louis XVII ? C'est une autre affaire.

Vous vous doutez que j'aurais tant souhaité, comme probablement la plupart d'entre nous, que ce fût Louis XVII, le joli Chou d'Amour.
J'ai vu dans un grand magasin, il y a quelques mois un petit garçon de 6/7 ans, très blond, et j'étais en train de lire un livre de Marie-Antoinette sur un banc. Mon coeur n'a fait que chavirer, le temps de 3/4 secondes, et j'ai pensé à Louis XVII (ou à Louis Joseph, qui sait ?) très fortement. J'ai trouvé cela très étrange. Qu'en pensez-vous ? Avez-vous déjà eu ces sensations ?
Bien à vous.
Château
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   Dim 30 Sep - 17:17

Cela fait plus de 40 ans que cet enfant me hante. Et je viens d'en avoir 52. Comment ne pas vous comprendre !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Louis XVII et "Le roi perdu", d'Octave Aubry.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Qu'est devenu Louis XVII ?
» Louis XVII a t'il survécu au massacre?Et si Oui,qui était il?
» Louis XVII est il mort au temple ?
» Louis XVII est-il mort au Temple ?
» Louis-Charles, deuxième dauphin, puis Louis XVII

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et sa famille :: Ses enfants :: Louis Charles-
Sauter vers: