Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Elisabeth Vigée-Lebrun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Mar 12 Juil - 9:57

Quand elle va ouvrir un oeil et voir cela ...........
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Mar 12 Juil - 10:04

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Mar 12 Juil - 10:18

Citation :
   

D'accord, d'accord!!!! Rien n'équivaudra jamais l'original(e) !!!!!!! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Mar 12 Juil - 19:31

C'est gentil mais je préfère aussi nettement l'original. Very Happy Et puis je n'ai pas encore de jolie petite fille.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Mar 12 Juil - 19:40

diphildor a écrit:
C'est Olivia en porcelaine!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Very Happy



D'un teint de lait et d'une finesse...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Mar 12 Juil - 19:51

"La jolie petite fille " qui deviendra Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Mar 12 Juil - 19:52

Ah oui , vilaine Julie !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Mar 12 Juil - 19:54

...dont le surnom est Prune    

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Mer 20 Juil - 19:10

Au 19 rue de Cléry, dans le II ème arrondissement, à Paris:



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Mer 20 Juil - 19:17

Au 12 de cette même rue se trouve le lieu d'enseignement de l'école ESMOD pour les première et deuxième années (enseignement que j'ai suivi à Roubaix, pour ma part Wink )...la tissuthèque de l'école s'y trouvant, j'ai maintes fois eu l'occasion de fréquenter ces lieux

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31659
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Mer 20 Juil - 19:26

Je ne savais pas que Mme le Brun était ainsi honorée Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Mer 20 Juil - 19:47

Ah ! Je l’ignorais...
Merci. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Jeu 21 Juil - 0:56

Et une adresse de plus dans mon carnet
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Jeu 21 Juil - 8:10

Je vais aller y faire un tour !!! Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Jeu 21 Juil - 12:01

Merci ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Jeu 16 Fév - 12:00

Je trouve vraiment les portrait de ELVL magnifiques!
Mes préférés sont bien sur Marie Antoinette a la rose et je trouve vraiment touchant ces deux auto portrait avec sa fille Julie. C'était une très belle femme et la façon que ca fille a d'enlacer sa mère est si émouvant...j'ai l'impression de voir ma fille accroché à mon cou!!
Je voudrais bien retourner au Louvre pour admirer ces toiles!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Jeu 16 Fév - 17:38

Malheureusement quand on sait ce que sa fille lui a fait subir en grandissant, ces merveilleux portraits de tendresse maternelle deviennent douloureux à leur vue. Je sais de quoi je parle, j'en ai un justement devant mes yeux. Sad

Qu'elle se soit mariée sans l'accord de ses parents, je conçois : à cette époque complètement "révolutionnée" rien d'étonnant qu'une jeune fille cherche à s'émanciper. Elle est élevée de façon fusionnelle par sa mère, la suit partout, ne la quitte jamais, fait tout ce qui l'enchante, reçoit une éducation intellectuelle poussée très différente de ses contemporaines, fréquente dès le plus jeune âge les plus grands de son époque, joue avec petits princes et petites princesses...
Et certains de s'inquiéter d'une telle éducation si peu classique. L'obéissance, la soumission n'étaient pas au programme...

D'autant qu'elle devait être écrasée par la célébrité et surtout le talent de sa mère. Et traînée sur les routes de l'Europe, sans espoir de retour au foyer, avec des parents qui se déchirent et divorcent. On peut donc comprendre au départ les motivations de la pauvre Julie.

Mais malheureusement, elle choisit vraiment un mauvais numéro qui s'avère être plus ou moins un coureur de dots, si ce n'est un escroc. Voilà de ne pas écouter ses parents, qui pour une fois s'accordaient sur ce sujet. Elle déchantera très vite mais par orgueil, laissera sa mère repartir en France pour rester en Russie avec son mari.
Une Elisabeth désespérée de laisser sa fille adorée si loin d'elle. Et dans ces conditions...

Ensuite, à son retour en France, car bientôt elle réalise que son mariage est raté, elle s'affiche avec un gentilhomme et si l'amour est sincère de part et d'autre, la pauvre va devoir réaliser qu'il est hors de question qu'un homme de son rang épouse une fille de commerçants-artistes. Révolution ou pas, il y a des limites encore infranchissables.
Par manque d'argent récurrent, dépit envers sa mère, elle se retrouve à finir en cachette des portraits de sa mère pour les vendre aux clients impatients et excédés des cachets exigés de la grande artiste qui fait attendre l'envoie du portrait non payé ! Celui de madame de Staël par exemple !
Mariée et la trentaine, la voilà encore à vivre aux crochets de ses parents !
Puis, elle tombe peu à peu dans ce qui n'est pas loin d'être de la prostitution. Et l'alcoolisme...

Elle meurt à 39 ans dans un chambre de bonne.

Sa mère la voit peu, et toujours de façon clandestine. Impossible de la recevoir dans les soirées mondaines qu'elle donne.

C'est en quelque sorte une enfant qui n'a jamais grandi. Incapable de mener sa propre vie. Sad Sad Sad


Dernière édition par olivia le Dim 19 Fév - 14:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Ven 17 Fév - 19:32

Quelle triste histoire Sad
Fleurdelys
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Ven 17 Fév - 21:48

Merci Olivia je ne connaissais pas du tout l'histoire et oui c'est bien triste...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Jeu 12 Avr - 11:24

Bonjour,

Je recherche des informations sur la mort prématurée de la fille d'Elisabeth Vigée-Lebrun, Jeanne Julie Louise Le Brun, décédée en 1819 à l'âge de seulement 39 ans. Son époux, Gaëtan Bertrand Nigris serait également mort la même année et au même âge. Est-ce la conséquence d'une maladie, d'un accident ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Jeu 12 Avr - 13:24

Gabrielle a écrit:
Je recherche des informations sur la mort prématurée de la fille d'Elisabeth Vigée-Lebrun, Jeanne Julie Louise Le Brun, décédée en 1819 à l'âge de seulement 39 ans. Son époux, Gaëtan Bertrand Nigris serait également mort la même année et au même âge. Est-ce la conséquence d'une maladie, d'un accident ?  

Dans ses Souvenirs, EVLB évoque une maladie...foudroyante.

Je m’étais hâtée de courir chez elle, dès que j’avais appris qu’elle était souffrante ; mais la maladie marcha rapidement, et je ne saurais exprimer ce que je ressentis lorsque je perdis toute espérance de la sauver : lorsque j’allai la voir, pour le dernier jour, hélas ! et que mes yeux se fixèrent sur ce joli visage totalement décomposé, je me trouvai mal.
Madame de Noisville, mon ancienne amie, qui m’avait accompagnée, parvient à m’arracher de ce lit de douleur ; elle me soutint, car mes jambes ne me portaient plus, et me ramena chez moi.
Le lendemain, je n’avais plus d’enfant !
Madame de Verdun vint me l’annoncer en s’efforçant vainement d’apaiser mon désespoir ; car les torts de la pauvre petite étaient effacés.
Je la revoyais, je la revois encore aux jours de son enfance...
Hélas ! elle était si jeune !
Ne devrait-elle pas me survivre ?
C’est en 1819 que je perdis ma fille ; et en 1820 je perdis mon frère.  

Comme quoi un enfant reste un enfant pour une mère quelles que soit les années passées et les disputes....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Ven 13 Avr - 10:50

Merci beaucoup pour ces précisions. Elisabeth Vigée-Lebrun n'aura décidemment pas eu une vie privée des plus joyeuses entre son mariage raté et la disparition de sa fille unique Sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Ven 20 Avr - 20:41

En toute honnêteté, je ne connais pas suffisamment la vie de Madame Vigée-Lebrun. Outre ses superbes portraits, il faudrait que je me mette à lire une biographie sur elle!!!!!Et donc, j'en viens à cette question:
Pourquoi donc repose-t-elle à Louveciennes? Car elle s'est éteinte à Paris, il me semble?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Ven 20 Avr - 20:44

Elle avait acheté une maison de campagne à Louveciennes. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Elisabeth Vigée-Lebrun   Ven 20 Avr - 21:01

Voici ce que j'ai trouvé sur ce site : bcev.nfrance.com/autoportraits/vigee/vigee.htm

Apparemment le site bloque. Donc chercher avec Marie-Louise-Elisabeth Vigée-Lebrun

Élisabeth Vigée-Lebrun rentre définitivement en France en 1809 et s'installe l'été à Louveciennes, au Château des Sources (aujourd'hui résidence Dauphine). "Séduite par cette vue si étendue que l'oeil peut y suivre pendant longtemps le cours de la Seine, par ces magnifiques bois de Marly, par ces vergers si délicieux, si bien cultivés qu'on se croit dans la terre promise ; enfin, par tout ce qui fait de Louveciennes l'un des plus charmants environs de Paris". Elle y vécut 33 ans, entourée de nombreux amis, après avoir eu la douleur de perdre sa fille unique Julie en 1819. En son souvenir, elle offrit à l'Eglise de Louveciennes le portrait de Julie, représentée en Sainte Geneviève, tableau qui est maintenant exposé au Musée-Promenade de Marly-Louveciennes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elisabeth Vigée-Lebrun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Arte : Le fabuleux destin d'Elisabeth Vigée Le Brun
» Nouvelle parution : Elisabeth Vigée Le Brun, Souvenirs
» Exposition Elisabeth Vigée Le Brun au Grand Palais
» Exposition Vigée-Lebrun Grand-Palais 2015-2016
» 1er portrait officiel par Mme Vigée-Lebrun (1778)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: