Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Elisabeth Vigée-Lebrun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Lun 8 Juil - 13:19

Citation :
A lire absolument quand on n'a rien d'autre à faire sur la playa.

Oui, of course !!...  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Lun 8 Juil - 13:22

Citation :
Citation :
Je n'ai pas lu les Souvenirs d'EVGL, c'est bien?

Très bien !      J'ai beaucoup aimé . Elisabeth était une femme extrêmement indépendante ( surtout pour l'époque ) . Elle côtoie tous les grands . Elle nous emmène faire le tour de l'Europe .  

ça me donne envie de le lire ! Tu aurais pu faire la quatrième de couv, tu sais !!  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Lun 8 Juil - 13:49

Citation :
Voici un tableau très étrange, que j'ai découvert hier soir. Il est passé aux enchères à Drouot en 2010 (prix : 22.000 euros). Il s'agit d'un tableau d'Alexis-Nicolas PERIGNON (1806 - 1882) représentant Elisabeth Vigée Le Brun chez Marie-Antoinette.

Ce tableau fût présenté au Salon de 1859 (n°2382 du catalogue), avec une citation des Souvenirs d'Elisabeth Vigée Le Brun rapportant comment la reine ramassa un jour les pinceaux de l'artiste, en lui disant : « vous êtes trop avancée dans votre grossesse pour vous baisser » et, ajoute l'artiste « quoi que je puisse dire, elle releva tout elle - même » (p. 294). Etonnant non?



C'est une anecdote très connue qui rappelle également une légende entre Charles Quint et Titien. Very Happy

Ah je vois que notre expert ès peinture t'a déjà répondu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Lun 8 Juil - 13:53

Elle est toute mignonne, non ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Lun 8 Juil - 13:55

Reinette a écrit:

C'est une anecdote très connue qui rappelle également une légende entre Charles Quint et Titien. Very Happy
 

Très connue, oui !
Cela dit, j'ignorais le rapprochement avec Charles Quint et Titien ! Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Lun 8 Juil - 14:01

Citation :
Oui le fait est attesté dans ses mémoires.

c'est la deuxième fois qu'un Souverain s'"abaisse" devant un peintre.

Titien en son temps avait eu le même honneur avec le Pape, sauf que Titien c'était pour son âge avancé par pour une grossesse  

le tableau est joli

Je croyais Charles Quint et non pas le pape.
Enfin de toute façon,  un "grand" de l'époque. Mais bon Charles Quint est l'ancêtre de Marie-Antoinette... Le pape, normalement non.
Entre François Ier et Léonard de Vinci, il est prouvé, archi-prouvé que le roi n'était pas présent à sa mort.

Oui, il faut ABSOLUMENT lire les souvenirs de madame Vigée-Lebrun ! Nous entrons complètement dans la vie d'une jeune artiste qui par son talent, son charme, a les plus grandes entrées auprès de l'élite du XVIIIème siècle, française puis européenne !

J'ai l'édition d'Elisabeth Badinter qui montre à quel point notre peintre chérie était déjà féministe pour son temps. Elle vivait de son travail, ne dépendait que d'elle-même !

Je rajouterai que la bio de Geneviève Haroche-Bouzinac est la plus complète et la plus vivante de toutes celles consacrées à l'artiste. Un régal. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Lun 8 Juil - 14:02

Oui dans mon empressement j'ai écrit le Pape, mais c'etait évidement Charles Quint. Mille pardons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Lun 8 Juil - 22:39

J'ai déjà quelques livres en attente de lecture. Mais, Reinette, je vais immédiatement commander la biographie de EVL par Mme G. H-B.
Bien à vous tous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Lun 8 Juil - 22:52

Attention à ne pas abuser de Mme GHB, ça peut rendre euphorique . 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Lun 8 Juil - 23:36

Tapez donc GHB sur google, vous comprendrez Wink

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Mar 9 Juil - 1:45

Loin, vraiment trop loin de moi.  
Le seul côté "intéressant" de ce message, c'est que j'ai "appris" quelque chose. Incroyable mais vrai.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39478
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Mar 9 Juil - 11:15

Ma connexion ne m'avait pas encore permis de voir le tableau. Il est très beau...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39478
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Mer 26 Fév - 19:14

Une belle analyse des relations entre la reine et sa peintre: Very Happy 

Marie-Antoinette and Louise-Elisabeth Vigée-Lebrun: the Queen and the painter

Without Louise-Elisabeth Vigée-Lebrun’s many portraits of Marie-Antoinette, our mental image of the Queen would be different, so iconic have these paintings become. All the more reason to look into the relationship between the two ladies. And what better way to do so than return to Madame Lebrun’s Memoirs?



It was in the year 1779, she writes, that I painted the Queen for the first time; she was then in the heyday of her youth and beauty [she was twenty four]. Marie-Antoinette was tall and admirably built, being somewhat stout, but not excessively so. Her arms were superb, her hands small and perfectly formed, and her feet charming. She had the best gait of any woman in France, carrying her head erect with a dignity that marked her as the Queen in the midst of her whole Court, her majestic mien, however, not in the least diminishing the sweetness and amiability of her face.

To anyone who has not seen the Queen, it is difficult to get an idea of all the graces and nobility combined in her person. Her features were not regular; she had inherited that long and narrow oval peculiar to the Austrian nation. Her eyes were not large; in colour they were almost blue, and they were at the same time merry and kind. Her nose was slender and pretty, and her mouth not too large, though her lips were rather thick.But the most remarkable thing about her face was the splendour of her complexion. I never have seen one so brilliant, and brilliant is the word, for her skin was so transparent that it bore no umber in the painting. Neither could I render the real effect of it as I wished. I had no colours to paint such freshness, such delicate tints, which were hers alone, and which I had never seen in any other woman.

Madame Lebrun, though only twenty-four, the same age as Marie-Antoinette, was already an established portraitist. She was the daughter of a renowned artist, Louis Vigée, and had been painting aristocratic portraits since her teenage years. She had enjoyed the patronage of the Duchesse d’Orléans, a member of the royal family, who introduced her to the Queen. The latter had long expressed her frustration at being unable to find any painter who could capture her likeness. She was immediately delighted by the first portrait Louise-Elisabeth painted of her.

At the first sitting, continues Madame Lebrun, the imposing air of the Queen  frightened me greatly, but Her Majesty spoke to me so graciously that my fear soon dissipated. It was on that occasion that I began the picture representing her with a large basket, wearing a satin dress, and holding a rose in her hand.

This portrait was destined for her brother, Emperor Joseph II, and the Queen ordered two copies besides one for the Empress of Russia, the other for her own apartment at Versailles and Fontainebleau.

Note that is was usual at the time for a public figure to order from an artists several copies of the same portrait, something we will find a generation later with Napoléon Bonaparte and the painter Jacques-Louis David. In this instance, Marie-Antoinette was so pleased with this painting that she soon commissioned a different portrait (below) destined to her mother, the Empress Marie Theresa, this time in a white court dress. Louise-Elisabeth would paint many more portraits of the Queen, a patronage that would make her one of the most sought-after portraitists of her time in France, and later in Europe.

It was not a friendship, as I sometimes read – the social difference between the two ladies would not have allowed it – but a relationship of familiar goodwill, and  naturally of gratitude on the artist’s part. One one occasion where Louise-Elisabeth had been too ill to travel to Versailles for a scheduled sitting, she went the next day to apologize. The painter proposed to leave as the Queen was ready to go out for a carriage ride, but recalls that Marie-Antoinette would not hear of it:


“No, no! Do not go!” exclaimed the Queen. “I do not want you to have made your journey for nothing!”

She revoked the order for her carriage and gave me a sitting. I remember that, in my confusion and my eagerness to make a fitting response to her kind words, I opened my paint-box so excited that I spilled my brushes on the floor. I stooped down to pick them up. “Never mind, never mind, “said the Queen, and, for aught I could say, she insisted on picking them all up herself…

I was so fortunate as to be on very pleasant terms with the Queen. When she heard that I had something of a voice, we rarely had a sitting without singing some duets by Grétry together, for she was exceedingly fond of music, though she did not sing very much in tune. As for her conversation, it would be difficult for me to convey all of its charm, its affability.

Quite a charming picture: the two ladies making the most of what might have been a tedious sitting, one singing in tune and the other out of it. But outside the relaxed , intimate atmosphere the Queen’s private circle at Trianon, she was the subject of countless lewd pamphlets, the budget deficit was soaring to unmanageable levels, the people were starving, and she was blamed for it.

The portraits of Marie-Antoinette by Madame Lebrun painted later, in the 1780s, would reflect the vicissitudes of the political situation, but it is another story…



http://blog.catherinedelors.com/marie-antoinette-and-louise-elisabeth-vigee-lebrun-the-queen-and-the-painter/

Un blog très intéressant que je vous conseille.  Very Happy

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39478
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Jeu 1 Mai - 9:24

Un site qui propose beaucoup d'oeuvres peintes par Madame Vigée Lebrun, avec des agrandissements:
http://loveisspeed.blogspot.be/2012/07/elisabeth-vigee-lebrun-art-which-marie.html

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 5116
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Jeu 1 Mai - 11:01

Bonjour,

Très bonne référence.

madame antoine

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39478
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Ven 2 Mai - 8:40

Je viens de tomber sur cet autre blog, vraiment super.  Very Happy 
http://doudou.gheerbrant.com/?cat=20&paged=2


_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39478
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: biographie de Madame Vigée Lebrun   Lun 5 Mai - 12:24


_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39478
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Mer 22 Avr - 22:46

Invité a écrit:
Vous en pensez quoi ?

Comme seule notice, j'ai trouvé Elisabeth-Louise Vigée-Lebrun "Dauphind".

This image now attributed to Augustin de Sain-Aubin. It appeared in the 4 July 2007 Southebys catalog
Black and Red chalk and graphite, 150mm x 95 mm, 3.5 x 6 inches

http://www.batguano.com/vlbstorage.html

Esquisse longtemps attribuée à Madame Vigée Lebrun et maintenant considérée comme l'oeuvre d'Augustin de Saint Aubin.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39478
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Dim 25 Oct - 10:35

Replongeons-nous dans les souvenirs de cette grande dame... drunken

je vous parlerai de mes premières années, parce qu’elles ont été le présage de toute ma vie, puisque mon amour pour la peinture s’est manifesté dès mon enfance. On me mit au couvent à l’âge de six ans; j’y suis restée jusqu’à onze. Dans cet intervalle,  je crayonnais sans cesse et partout; mes cahiers d’écriture, et même ceux de mes camarades, étaient remplis à la marge de petites têtes de face, ou de profil; sur les murs du dortoir, je traçais avec du charbon des figures et des paysages; aussi j’étais souvent en pénitence.(…) Je me souviens qu’à l’âge de sept ou huit ans, je dessinai à la lampe un homme à barbe, que j’ai toujours gardé. Je le fis voir à mon père qui s’écria transporté de joie: « Tu seras peintre, mon enfant, ou jamais il n’en sera

C'est tellement vivant! On a l'impression de la voir! Wink

La voici bien plus tard, dans son atelier. La prédiction de son père s'est réalisée.   Very Happy





Il est rare de tomber sur Madame Vigée Lebrun peinte par autrui. Elle l'est ici en miniature par l'école française du XVIIIe. Peut-être par l'atelier de Dumont?  Shocked  
http://opac.lesartsdecoratifs.fr/fiche/portrait-de-madame-vigee-lebrun-dans-son-atelier

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
madame antoine

avatar

Nombre de messages : 5116
Date d'inscription : 30/03/2014

MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Dim 25 Oct - 21:05

Je vous propose un autre extrait des Souvenirs de Mme Vigée-Le Brun, décrivant ses innovations vestimentaires.

Comme j’avais horreur du costume que les femmes portaient alors, je faisais tous mes efforts pour le rendre un peu plus pittoresque, et j’étais ravie, quand j’obtenais la confiance de mes modèles, de pouvoir les draper à ma fantaisie. On ne portait point encore de châle; mais je disposais de larges écharpes, légèrement entrelacées autour du corps et sur les bras, avec lesquelles je tachais d’imiter le beau style des draperies de Raphaël et du Dominiquin.


Portrait de la Comtesse Golovine - 1797-1800

_________________
Plus rien ne peut plus me faire de mal à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
decadenzia

avatar

Nombre de messages : 245
Date d'inscription : 30/11/2015

MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Mer 7 Juin - 11:20


_________________
flower  .....she keeps Moët et Chandon in her pretty cabinet..... flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   Jeu 8 Juin - 9:20

Houlà, un peu trop là

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elisabeth Vigée-Lebrun   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elisabeth Vigée-Lebrun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
 Sujets similaires
-
» Arte : Le fabuleux destin d'Elisabeth Vigée Le Brun
» Nouvelle parution : Elisabeth Vigée Le Brun, Souvenirs
» Exposition Elisabeth Vigée Le Brun au Grand Palais
» Exposition Vigée-Lebrun Grand-Palais 2015-2016
» 1er portrait officiel par Mme Vigée-Lebrun (1778)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: