Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 23 ... 42  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 10:03

pimprenelle a écrit:
Quel sentiment exact Marie Antoinette éprouvait-elle pour le "très qu'elle adore" ? Plus du genre Très Haut que très horizontal, maybe ?

Enfin, Pim !!! Rolling Eyes Je ne vis que pour vous adorer signifie " Je ne vis que pour vous " . " Vous donnez son sens à ma vie . "

Nous savons bien que c'est inexact : elle est mère aussi . Cet excès verbal donne la démesure du sentiment exprimé ... pour Fersen .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 10:04

Citation :
Citation :
Citation :
Qui, parmi nous, n'a jamais écrit à un ami qu'il l'adore ? Sans préjuger de la nature de ce sentiment.

J'ai parfois écrit à un ami que je l'adorais, mais jamais  " Je ne vis que pour t'adorer "  .  

La nuance me semble sauter aux yeux .  
Je pose à mon tour la question : qui, parmi nous, a quelquefois écrit à un ami  " Je ne vis que pour t'adorer " ???

Est-ce cela qui a été décrypté ?  Shocked

"J'existe, et c'est pour vous adorer".  Cool

C'est encore plus beau .  Wink

Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 10:05

C'est surtout très différent.  Wink

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 10:11

Citation :
Citation :
Quel sentiment exact Marie Antoinette éprouvait-elle pour le "très qu'elle adore" ? Plus du genre Très Haut que très horizontal, maybe ?  

Enfin, Pim !!!  Rolling Eyes  Je ne vis que pour vous adorer signifie  " Je ne vis que pour vous " .  " Vous donnez son sens à ma vie . "

Nous savons bien que c'est inexact : elle est mère aussi .   Cet excès verbal donne la démesure du sentiment exprimé ...  pour Fersen .

Encore de l'emballement.  Very Happy

D'abord, elle n'écrit pas "vis" mais "existe". Non seulement tu changes le verbe, tu changes le pronom ("tu" n'est pas "vous") mais tu changes également l'ordre des mots.

"J'existe et c'est pour vous adorer" met en évidence le fait que la reine ait survécu. "Et c'est pour vous adorer" vient dans un deuxième temps. Reste toujours à s'entendre sur le sens du mot "adorer". Peut-être à cause de mon éducation de base chrétienne, j'y vois un sens de vénération plus qu'une connotation sensuelle. Mais j'interprète, là, je l'admets...

N'empêche que la reine avait, elle aussi, ce background chrétien.  Very Happy

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 10:16

pimprenelle a écrit:
Non seulement tu changes le verbe, tu changes le pronom ("tu" n'est pas "vous") mais tu changes également l'ordre des mots.


Non ! Le " tu " , c'est parce que je posais la question dans le Boudoir " lequel d'entre nous ......" a quelquefois écrit en ces termes à un ami .
Je ne parlais plus d'elle et lui . Je m'adressais à nos amis .
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 10:19

Citation :
Taratata !!!  
C'est bien ce que je disais, ce décryptage n'apporte rien au débat. Tu étais déjà convaincue avant, tu l'es encore plus.

Quant à moi, je classe ces nouveaux éléments dans la rubrique "Fersen", et j'attends la suite avec intérêt.

Pour le moment, ce qui me frappe, c'est le sentiment que Diphildor a relevé : l'immense solitude de Marie Antoinette. Le bateau sombre de plus en plus sous ses pied, et elle n'a plus que Fersen. Ca me déchire le coeur.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 10:23

Citation :
Citation :
Non seulement tu changes le verbe, tu changes le pronom ("tu" n'est pas "vous") mais tu changes également l'ordre des mots.

Non ! Le " tu "  , c'est parce que je posais la question dans le Boudoir  " lequel d'entre nous  ......" a quelquefois écrit en ces termes à un ami.
Je ne parlais plus d'elle et lui . Je m'adressais à nos amis  .

Mais Marie Antoinette n'a pas écrit ça, ni avec "tu", ni avec "vous".  

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 10:31

Je lis tout cela et je dois avouer mon étonnement. Ce serait bien la première fois que quelqu'un dit à quelqu'un d'autre "qu'il ne vit pour l'adorer" , mais que par simple amitié.....si ces recherches sont validées aucun doute ne pourrait subvenir et je pense qu'au vu de la forte passion de ces écrits, un amour platonique serait très improbable. Toutes les femmes de ce forum savent que les sentiments amoureux tels que ceux-ci, à part dans la cour d'école primaire lors d'un 'crush" comme on dit en anglais, ne proviennent pas d'un amour purement chevaleresque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 10:34

Citation :
Citation :
Citation :
Non seulement tu changes le verbe, tu changes le pronom ("tu" n'est pas "vous") mais tu changes également l'ordre des mots.

Non ! Le " tu "  , c'est parce que je posais la question dans le Boudoir  " lequel d'entre nous  ......" a quelquefois écrit en ces termes à un ami .
Je ne parlais plus d'elle et lui . Je m'adressais à nos amis  .

Mais Marie Antoinette n'a pas écrit ça, ni avec "tu", ni avec "vous".  

Bien !   Nouveau décryptage :

J’existe mon bien aimé et c’est pour vous adorer. Que j’ai été bien inquiète de vous, et que je vous plains de tout ce que vous souffrez de n’avoir point de nos nouvelles.
Le ciel permettra que celle-ci vous arrive.
Ne m’écrivez pas, ce serait nous exposer, et surtout ne revenez pas ici sous aucun prétexte.
On sait que c’est vous qui nous avez fait sortir d’ici ; tout serait perdu si vous paraissiez.
Nous sommes gardés à vue jour et nuit ; cela m’est égal. Vous n’êtes pas ici.
Soyez tranquille, il ne m’arrivera rien. L’Assemblée veut nous traiter avec douceur.
Adieu le plus aimé des hommes. Calmez-vous si vous pouvez. Ménagez-vous pour moi.
Je ne pourrais plus vous écrire mais rien au monde ne pourra m’empêcher de vous adorer jusqu’à la mort.


Mince, Pim !!!  Qu'est-ce qu'il te faut ???  Je veux bien que le Grand Cric me croque si ce n'est pas de l'amour !!!!!
On n'écrit pas ainsi à un ami .
Je ne m'explique pas cette opiniâtreté à vouloir faire de Marie-Antoinette un bout de bois .  scratch

Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 10:36

Citation :
Je lis tout cela et je dois avouer mon étonnement. Ce serait bien la première fois que quelqu'un dit à quelqu'un d'autre "qu'il ne vit pour l'adorer" , mais que par simple amitié.....si ces recherches sont validées aucun doute ne pourrait subvenir et je pense qu'au vu de la forte passion de ces écrits, un amour platonique serait très improbable. Toutes les femmes de ce forum savent que les sentiments amoureux tels que ceux-ci, à part dans la cour d'école primaire lors d'un 'crush" comme on dit en anglais, ne proviennent pas d'un amour purement chevaleresque.

Mais pourquoi vous obstinez-vous tous à déformer les paroles de la reine ? La reine a écrit "j'existe, et c'est pour vous adorer".

Personne ici n'a sans doute rien écrit de semblable. Mais personne ne s'est fait arrêter à Varennes au péril de sa vie.

Libre à toi, cher baron, de voir dans le terme "adorer" un sens purement charnel. Ce n'est pas ainsi que je l'entends, pour ma part, mais nos backgrounds ne sont sans doute pas les mêmes. Et nous savons que, forcément, nos interprétations dépendent de notre vécu.  Wink

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Dernière édition par pimprenelle le Mar 16 Aoû - 12:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 10:39

pimprenelle a écrit:

Libre à toi, cher baron, de voir dans le terme "adorer" un sens purement charnel.

Excluons l'hypothétique côté charnel sur lequel nous ne savons rien, reste le sentiment .
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 10:40

Citation :
Citation :
Citation :
Citation :
Non seulement tu changes le verbe, tu changes le pronom ("tu" n'est pas "vous") mais tu changes également l'ordre des mots.

Non ! Le " tu "  , c'est parce que je posais la question dans le Boudoir  " lequel d'entre nous  ......" a quelquefois écrit en ces termes à un ami .
Je ne parlais plus d'elle et lui . Je m'adressais à nos amis  .
Mais Marie Antoinette n'a pas écrit ça, ni avec "tu", ni avec "vous".  

Bien !   Nouveau décryptage :

J’existe mon bien aimé et c’est pour vous adorer. Que j’ai été bien inquiète de vous, et que je vous plains de tout ce que vous souffrez de n’avoir point de nos nouvelles.
Le ciel permettra que celle-ci vous arrive.
Ne m’écrivez pas, ce serait nous exposer, et surtout ne revenez pas ici sous aucun prétexte.
On sait que c’est vous qui nous avez fait sortir d’ici ; tout serait perdu si vous paraissiez.
Nous sommes gardés à vue jour et nuit ; cela m’est égal. Vous n’êtes pas ici.
Soyez tranquille, il ne m’arrivera rien. L’Assemblée veut nous traiter avec douceur.
Adieu le plus aimé des hommes. Calmez-vous si vous pouvez. Ménagez-vous pour moi.
Je ne pourrais plus vous écrire mais rien au monde ne pourra m’empêcher de vous adorer jusqu’à la mort.


Mince, Pim !!!  Qu'est-ce qu'il te faut ???  Je veux bien que le Grand Cric me croque si ce n'est pas de l'amour !!!!!
On n'écrit pas ainsi à un ami .
Je ne m'explique pas cette opiniâtreté à vouloir faire de Marie-Antoinette un bout de bois .  scratch

Je ne le sens pas comme toi, que veux-tu.  Shocked Je ne peux pas me forcer pour te faire plaisir, tout de même ?  Shocked Pour moi, rien de torride dans ce message, rien qui puisse me faire entrevoir des doigts palpitants ni rien de tel. Mais beaucoup de désespoir, et la générosité de vouloir rassurer l'autre, l'ami qui se morfond.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 10:42

Citation :
Citation :
Libre à toi, cher baron, de voir dans le terme "adorer" un sens purement charnel.

Excluons l'hypothétique côté charnel sur lequel nous ne savons rien, reste le sentiment .

Ben oui, elle l'adore. So what ?  Shocked

Fersen est avant tout le seul qui lui restait, le seul sur qui elle puisse encore compter, l'homme qui avait accepté de risquer sa vie pour les sortir des Tuileries. Je comprends, en effet, qu'elle l'adore.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 10:47

pimprenelle a écrit:

Je ne le sens pas comme toi, que veux-tu.  Shocked Je ne peux pas me forcer pour te faire plaisir, tout de même ?  Shocked

Certes non, et je ne te le demande pas .  Very Happy  

pimprenelle a écrit:
Pour moi, rien de torride dans ce message, rien qui puisse me faire entrevoir des doigts palpitants ni rien de tel. Mais beaucoup de désespoir, et la générosité de vouloir rassurer l'autre, l'ami qui se morfond.

Le terme " torride " nous ramène au charnel . Je ne vois là rien de torride non plus, mais de profond, passionné, absolu .

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 10:49

pimprenelle a écrit:

Ben oui, elle l'adore. So what ? Shocked

Fersen est avant tout le seul qui lui restait, le seul sur qui elle puisse encore compter, l'homme qui avait accepté de risquer sa vie pour les sortir des Tuileries. Je comprends, en effet, qu'elle l'adore.

Des tas d'autres se mouilleront pour elle qu'elle n'adore pas pour autant .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 10:53

Pim a écrit:

Et nous savons que, forcément, nos interprétations dépendent de notre vécu. Winkit:

Merci Pim, là vous faites des merveilles pour ma réputation! Wink



Dernière édition par baron de batz le Mar 16 Aoû - 10:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 10:54

Citation :
Le terme " torride " nous ramène au charnel . Je ne vois là rien de torride non plus, mais de profond, passionné, absolu .
Profond, certainement. Passionné et absolu relèvent de l'interprétation. Ainsi, pour moi, les circonstances dans lesquelles ce petit mot a été écrit sont prédominantes. C'est ça qui est passionné. La reine vient de bâtir avec Fersen un projet dans lequel elle a mis toute sa passion, et qui s'est terminé tragiquement. Elle est toujours dans cette vibration et elle songe avant tout à rassurer son ami qu'elle devine aussi éperdu qu'elle. Oui, elle l'adore toujours. Non, elle ne reporte pas l'échec sur lui.

Et, oui, déjà, elle est prête à repartir pour une autré évasion, pour laquelle elle aura besoin de son chevalier servant.

Là où tu vois de l'absolu, je vois une part de manipulation. L'ensemble de la correspondance de la reine le montre, à mon avis. Elle sait comment parler aux gens.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Dernière édition par pimprenelle le Mar 16 Aoû - 10:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 10:55

baron de batz a écrit:
Pim a écrit:

Et nous savons que, forcément, nos interprétations dépendent de notre vécu. Winkit:

Merci Pim, là vous faites de merveilles pour ma réputation! Wink

Qu'y puis-je, si vous êtes tous, messieurs, de flamboyants séducteurs...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 10:57

Citation :
Citation :
Ben oui, elle l'adore. So what ?  Shocked

Fersen est avant tout le seul qui lui restait, le seul sur qui elle puisse encore compter, l'homme qui avait accepté de risquer sa vie pour les sortir des Tuileries. Je comprends, en effet, qu'elle l'adore.

Des tas d'autres se mouilleront pour elle qu'elle n'adore pas pour autant .

Des tas d'autres qui sont venus tous les soirs aux Tuileries bosser avec le roi et elle sur un projet d'évasion ? Ce qui porte Marie Antoinette et Fersen, c'est l'exaltation de l'entreprise commune.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 10:57

Marie-Antoinette vouait un culte à l'amitié. C'était le centre de sa vie. Elle pense à ses amis jusqu'au bout, pensant avant tout à leur peine quand ils apprendront sa mort. Rien ne dit qu'elle parle dans sa dernière lettre en particulier de Fersen, contrairement à ce qu'ont pensé de nombreux biographes. Il est l'un parmi d'autres.

Jamais elle ne parle d'amour. Jamais elle ne dit que ce dernier est le sentiment le plus fort. Pour elle, ce qui domine sa vie, c'est l'amitié.

Et une fois de plus, quelle femme amoureuse accepterait qu'il aille voir ailleurs ? Non, par contre, leur amitié peut accepter cela et même l'encourager.

Pour moi, elle a autant aimé Fersen que madame de Polignac. Accepter une relation amoureuse avec l'un serait admettre une possibilité avec la deuxième. Cela ne me choquerait pas et je serais la première à être heureuse pour elle qu'elle ait pu connaître un peu plus de tendresse que dans les bras de son mari. Mais tout me fait pencher sur la simple amitié. Très forte, pourquoi pas tactile. Mais de la pure amitié.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 11:00

olivia a écrit:
Marie-Antoinette vouait un culte à l'amitié. C'était le centre de sa vie. Elle pense à ses amis jusqu'au bout, pensant avant tout à leur peine quand ils apprendront sa mort. Rien ne dit qu'elle parle dans sa dernière lettre en particulier de Fersen, contrairement à ce qu'ont pensé de nombreux biographes. Il est l'un parmi d'autres.

Jamais elle ne parle d'amour. Jamais elle ne dit que ce dernier est le sentiment le plus fort. Pour elle, ce qui domine sa vie, c'est l'amitié.

Et une fois de plus, quelle femme amoureuse accepterait qu'il aille voir ailleurs ? Non, par contre, leur amitié peut accepter cela et même l'encourager.

Pour moi, elle a autant aimé Fersen que madame de Polignac. Accepter une relation amoureuse avec l'un serait admettre une possibilité avec la deuxième. Cela ne me choquerait pas et je serais la première à être heureuse pour elle qu'elle ait pu connaître un peu plus de tendresse que dans les bras de son mari. Mais tout me fait pencher sur la simple amitié. Très forte, pourquoi pas tactile. Mais de la pure amitié.

Je ne saurais dire mieux!


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 11:04

..... de l'amitié ? ..... Alors qu'est-ce que l'Amour ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 11:05

Merci ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 11:05

Ah la la, quelle idée de faire remonter ce sujet...

pimprenelle a écrit:

Les contemporains de la reine sont partagés.  
Oui, bien sûr ; mais que notons-nous ?
Trois grands groupes :
1) Ceux qui le disent, clairement
2) Ceux qui ne disent rien (les plus nombreux, évidemment)
3) Ceux qui montent au créneau pour nier la relation (pas si nombreux, finalement)
Bon, c’est déjà une prise de température.
Les premiers et les derniers parleront presque essentiellement de Fersen ; il y a bel et bien une sorte de focus sur cette relation sans qu’aucun de ces témoins n’ait jamais eu accès à l’essentielle analyse de la correspondance qu’ils échangeront ou autres papiers à d’autres destinataires (pour le cas de Fersen).

pimprenelle a écrit:
Les historiens aussi, au demeurant... du moins, ils l'étaient jusqu'à ce que Zweig ponde sa théorie que je n'oserais qualifier de freudienne par respect pour Sigmund.  
Eh bien c’est aussi que, avant Zweig, il n’y a pas vraiment de biographie de la reine, mais davantage de bouquins sur l’étude de la révolution française.
Et déjà certains le disent justement !
Certes, les écrits de la fin du XVIII et du XIXème sont presque tous, grosso modo, pour ou contre la révolution : ce qui oriente les écrits.
Du reste, je ne suis pas du tout livres anciens, et quoique cela ne me gêne pas d’en lire de temps en temps, je préfère me concentrer sur les bios plus récentes.
L’idée, mon idée, est que le travail des chercheurs, des biographes, ne peut que s’améliorer (entendez par là, ils sont censés tout lire et faire un tri dans ce qui a déjà été dit et, bien sûr, apporter un éclairage nouveau ou des découvertes).
Aussi, si nous parlons des écrits, la première parution de la correspondance trafiquée et mal décryptée ne concerne que le début du XXème siècle, à laquelle s’ajouteront les inédits des années 1980 !!

pimprenelle a écrit:
Les écrits, eux... leur lecture dépend, et dépendra visiblement toujours, de notre interprétation.
Ou donc aussi, pour continuer mon idée précédente, des nouvelles techniques de décryptage, toutes récentes !
Resteront donc encore les passages raturés qui gardent donc pour l’instant leurs secrets.
Mais enfin, on se doute, un peu, que s’ils ont été ainsi bousillés ce n’était pas parce qu’ils étaient anodins...
Et il ne s’agit point de politique, puisque ces passages ont été conservés !

pimprenelle a écrit:
Par exemple, je n'entends clairement pas le verbe "adorer" tout à fait dans le même sens que l'équipe de Menehould.  
Excellent !  
Mais nous ne sommes pas un seul bloc, il y a bel et bien des opinions divergentes, des nuances... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   Mar 16 Aoû - 11:05

Si ça, c'est de l'amitié, je veux bien me faire bonne soeur tout de suite !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cryptage des lettres de Marie-Antoinette et Fersen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 42Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 23 ... 42  Suivant
 Sujets similaires
-
» Lettres autographes de Marie-Antoinette à Fersen conservées aux A.N
» Les lettres de Marie-Antoinette à Madame de Polignac
» Marie-Antoinette et Fersen : un amour secret
» Les lettres de Fersen à Marie-Antoinette
» Lettre inédite de Marie-Antoinette du 6 mai 1791

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Reliques, écrits, meubles :: écrits et compositions :: écrits et compositions de Marie-Antoinette-
Sauter vers: