Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Christoph Willibald von Gluck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Christoph Willibald von Gluck   Lun 22 Oct - 18:34

Christoph Willibald von Gluck (1714-1787) est un compositeur allemand, admiré de l'Impératrice Marie-Thérèse. C'est sur sa musique que la petite Archiduchesse Antonia danse, à l'âge de neuf ans, dans un ballet composé par Noverre, Il parnasso confuso, lors des fêtes familiales en l'honneur de l'Empereur Joseph II et de sa seconde épouse.
Gluck arrive à Paris à la suite du mariage de la Dauphine qui ne lui ménage pas ses encouragements : La Rencontre imprévue ou les Pèlerins de lLa Mecque a été montée pour la première fois à Paris grâce à Elle et Elle a imposé le compositeur à l'intendant des Menus Plaisirs, Papillon de la Ferté.
Gluck compose en français, pour l'Opéra, Iphigénie en Aulide sur un livret de Du Roullet. La réussite de la première, le 19 avril 1774, avec Sophie Arnould dans le rôle-titre, est due en grande partie au soutien de la Dauphine : en dépit des habitudes parisiennes, Elle applaudit dès le lever de rideau. Par la suite, lors du choeur "Chantez, célébrez votre Reine" (qu'Elle ne sera que 21 jours plus tard Wink ), les chanteurs se tournent tous vers Marie-Antoinette dans Sa loge et le public L'ovationne. Les spectateurs sont conquis par ce renouveau de l'opéra français. Rousseau, fin musicologue à ses heures, est enthousiaste. Moins de six mois plus tard, Orphée et Euridyce, version française d'Orfeo, et, deux ans après, l'Alceste, adaptations de chefs d'oeuvres viennois de 1762 et 1767 respectivement, valent de nouveaux triomphes à Gluck.
La jalousie face à son succès mène à une querelle orchestrée avec Niccolo Piccinni qui était occupé à travailler sur le même livret; la guerre entre gluckistes et piccinnistes attriste les deux compositeurs mais engage l'énergie de leurs partisans.
La Reine réussit à imposer Son protégé, que défendent également Arnaud (déjà LVMH? ), Voltaire ou Suard, et la musique allemande connaît un essor extraordinaire en France.
Gluck compose Armide en 1777 et Iphigénie en Tauride en 1778.
Il rentre ensuite à Vienne, ayant exercé une influence durable sur la musique française. Pour la Baronne d'Oberkirch, "Gluck est l'harmonie et la puissance". Le compositeur a réussi à mener à bien une véritable réforme de la tragédie lyrique française après avoir poussé à un rare point de perfection l'opéra italien.

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Lun 22 Oct - 18:42

Ah ce Gluck....grand protégé de Marie-Antoinette en France alors qu'elle était toute jeune...sa réussite en France a été l'un des premiers succès de Marie-Antoinette par la même occasion:D
Elle s'est toujours souvenue de son ancien maître de clavecin, qui lui rappelait son enfance, mais qui avait aussi un grand talent pour la musique...un excellent moyen de le faire connaître aux Français, tout en faisant une bonne pub pour la musique Autrichienne (Mozart n'était pas encore à son apogée Wink ).

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Lun 22 Oct - 18:47

Le voilà, notre ami Gluck,


par Joseph Siffried Duplessis

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer


Dernière édition par pimprenelle le Jeu 14 Mai - 18:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Lun 22 Oct - 18:57

Ah c'est rare de le voir en portrait! Very Happy

Mais que peut-il bien faire sur celui-ci? Shocked

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Mer 12 Mar - 13:02

Et le revoici :


Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Mer 12 Mar - 13:32

Quelle belle gravure ! Etrange, aussi... les attitudes laissent presque place au suspens... Suspect

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Mer 12 Mar - 19:24

Merci Majesté!

L'atmosphère de cette gravure est plutôt sombre et étrange en effet...quel sérieux sur leur visage!

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Mer 12 Mar - 19:27

Surtout le personnage à côté du musicien. Il semble sur le point de lui poser une question... une question... tadam !

Je me demande qui ça peut bien être...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Mer 12 Mar - 19:29

Oui! Le genre de question dont qu'une fois la réponse donnée on ne comprend même plus la question posée

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Jeu 17 Juil - 19:18

Pour ceux qui ont la chance de pouvoir y assister :
http://www.classiquenews.com/applaudir/lire_article.aspx?article=2101&identifiant=2008716U17TFALEJF2QKM39NNBO8KTQP

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Ven 18 Juil - 0:56

Comme j'aimerais bien....j'imagine qu'on doit très vite voyager dans le temps avec ce genre de musique Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Lun 27 Oct - 18:50

Un très bon article vient de paraître sur Gluck : Very Happy

http://www.classiquenews.com/ecouter/lire_article.aspx?article=2335&identifiant=200810279F3XFJ88IG87YFO4LKIBCKUCC

Fils de forestier
Né à Erasbach, le 2 juillet 1714 et mort à Vienne (Autriche), le 15 novembre 1787, Gluck marque son temps, en particulier sur la scène lyrique. De Vienne à Paris, il incarne un nouvel idéal esthétique "européen", fondé essentiellement sur la vérité du drame. Son sens de la dramaturgie écarte les vocalises et effets vocaux s'ils ne sont pas commandés par la nécessité de l'action. Avec Haydn, Mozart et Carl Philip Emmanuel Bach, Gluck demeure le plus important créateur classique.

Fils d'un riche forestier, Gluck quitte le foyer paternel pour Vienne dès 1734, pour y apprendre son métier: la musique. A Milan en 1735, dans la classe de Sammartini, Gluck fait représenter son premier opéra en ... 1741. C'est à Londres, à partir de 1745, que le musicien qui découvre les drames de Haendel, connaît son premier succès, sur les planches de l'Opéra de Haymarket: La Chute des Géants (La Caduta de' Giganti, 1746), suivi en avril par Artamene (qui recycle un opus précédent, Tigrane de 1743).

Un voyageur européen
Comme Mozart après lui, Gluck poursuit son tour d'Europe, en voyageur passionné: après Londres, le compositeur se fait remarquer à Dresde, Copenhague, Naples, Prague, Aix-la-Chapelle (où il fait créer Semiramide riconosciuta, en 1748, d'après Métastase). Mais Vienne demeure un centre musical incontournable pour qui souhaite s'imposer. Formé par les séjours différents aux quatre coins de l'Europe, Gluck se fait un nom sur la scène viennoise dès 1752, en écrivant comme chef d'orchestre puis maître de chapelle du prince de Saxe-Hildburghausen, puis de maître de chapelle, opéras-comiques dans le style français et divertissements italiens. Gluck devient compositeur de la Cour impériale en 1759 (45 ans).

A Vienne
C'est alors que le musicien, avec ses fidèles partenaires, le poète et librettiste, Ranieri de’ Calzabigi et le chorégraphe Gasparo Angiolini, entreprend un nouveau type de production lyrique: le ballet-pantomime Don Juan (1761), Orfeo ed Euridice (1762) qui marque l'avènement du drame néoclassique. Suivent Alceste (1767) et Paride ed Elena (1770), également d'après le texte de Calzabigi.


En France

Invité par Marie-Antoinette en France, (son ancienne élève à Vienne était devenue Reine de France à Versailles), Gluck exporte le concept lyrique qui lui a valu de francs succès viennois... en France. En 1774, il fait représenter Iphigénie en Aulide et Orphée et Eurydice, version française d'Orfeo de 1762, mais avec des nouveautés pour plaire au goût français: ténor dans le rôle-titre à la place du castrat originel, importance des choeurs et du ballet. Le succès impose le Chevalier à la Cour de France. Ses détracteurs ne tardent pas à lui opposer bientôt le style italien de Piccini, autre musicien étranger, invité par la Reine de France. La polémique enfle, et une nouvelle querelle passionne le milieu musical: on applaudit ou en siffle Alceste (1776, reprise française de son ancien succès viennois), surtout, Armide (1777: l'oeuvre actualise le livret de Philippe Quinault, mis en musique par Lully pour Louis XIV), et Iphigénie en Tauride (1779, son plus grand succès en France, et l'ouvrage emblématique du goût de Marie-Antoinette). Hélas le séjour de Gluck à Paris et à Versailles, devait s'achever sur un échec des plus amers, Echo et Narcisse, véritable four. Gluck qui a perdu sa fille adoptive en 1776, atteint comme musicien avec l'insuccès d'Echo, regagne Vienne où il meurt en 1787.

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Lun 27 Oct - 18:59

Merci, Chou, pour cet article très instructif sur ce délicieux Gluck qu'aimait tant Marie-Antoinette. Les mémorialistes rapportent très souvent cette querelle entre les Gluckistes et les Piccinistes. C'était une conversation de salon qui faisait de grosses vagues.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Lun 27 Oct - 19:25

En effet! Very Happy

Marie-Antoinette soutenait les deux, même si bien sûr Gluck était son choucou , une façon de conserver un minimum de concurrence là aussi, et de montrer qu'elle restait ouverte à tout

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39401
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Lun 27 Oct - 21:22

Mais oui ! Elle appréciait la musique des deux, en femme de goût. Wink

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Lun 27 Oct - 21:31

Il ne doit y avoir qu'en peinture où elle a clairement favorisé un seul artiste, enfin une artiste pour être exact, car sinon dans les autres domaines elle restait bien plus ouverte. Very Happy
Gluck a bénéficié de ses origines et des leçons qu'il lui a donné à Schönbrunn, en plus de son talent bien sûr, mais il n'est pas véritablement sorti du lot pour autant, contrairement à Vigée-Lebrun en peinture Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Mar 28 Oct - 19:08

Voici une lettre écrite par Gluck à Marie-Antoinette, en remerciement pour le soutient qu'elle lui accorde lors de ses début à Paris Very Happy :

"En daignant agréer l'hommage que j'ose vous offrir, Votre Majesté comble tous mes voeux. Il importait à mon bonheur de publier que les opéras que j'ai faits pour contribuer aux plaisirs d'une nation dont Votre Majesté fait l'ornement et les délices, ont mérité l'attention et obtenu les suffrages d'une princesse sensible, éclairée, qui aime, qui protège tous les arts; qui, en applaudissant à tous les genres, n'a garde de les confondre, et qui sait accorder à chacun d'eux le degré d'estime qu'ils méritent".

Je trouve que Gluck a très bien résumé la conception de l'art qu'avait Marie-Antoinette Very Happy

C'est Jeanne Arnaud-Bouteloup qui donne cette extrait de lettre, et juste après elle continue en analysant l'influence de la Reine sur l'artiste autrichien :

"Marie-Antoinette, en effet, depuis qu'elle a favorisé l'arrivée de Gluck à Paris, s'est toujours trouvée là, en public comme en particulier, pour amortir les chocs entre son protégé et la vivacité française, pour aplanir les difficultés sous les pas de l'irascible compositeur, pour lui adoucir les échecs, relever l'éclat de ses succès, lui faciliter, en un mot, la liberté d'esprit nécessaire au développement du génie."

Joliment dit non? flower

Et enfin, Jeanne Arnaud-Bouteloup confirme très intelligemment l'honnêteté des goûts de Marie-Antoinette pour la musique, elle qui soutenait aussi Piccini, le rival de Gluck, soutenu en son temps par la Comtesse du Barry en plein affaire de clan "Aiguillon/Choiseul - DuBarry/Marie-Antoinette" Wink

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Mar 28 Oct - 19:21

Chou d'amour a écrit:
Il ne doit y avoir qu'en peinture où elle a clairement favorisé un seul artiste, enfin une artiste pour être exact, car sinon dans les autres domaines elle restait bien plus ouverte. Very Happy
Gluck a bénéficié de ses origines et des leçons qu'il lui a donné à Schönbrunn, en plus de son talent bien sûr, mais il n'est pas véritablement sorti du lot pour autant, contrairement à Vigée-Lebrun en peinture Very Happy



Vous trouvez ? Gluck a bien une place aussi illustre dans le Panthéon des musiciens que Mme Vigée le Brun dans celui des peintres ! C'est la prédilection que la Reine lui a accordée qui a donné à Mme le Brun un statut tout à fait spécial. Ses portraits d'elle étaient les seuls que Marie-Antoinette trouvaient ressemblants.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Mar 28 Oct - 19:24

Oui, je pense aussi que Marie-Antoinette a eu bien plus de mal à trouver de bons portraitistes qu'elle n'a eu à trouver de bons musiciens Very Happy Et du coup Vigée-Lebrun a eu un quasi monopole du soutient royal, alors que Gluck a dû supporter d'autres attachements de la part de Marie-Antoinette.
Mais c'est d'ailleurs ce qu'il sous-entend très joliment dans sa lettre que j'ai citée plus haut Wink

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Mar 28 Oct - 19:41

Ce qui me brise le coeur, c'est l'accueil que Paris a réservé à Mozart en 1778, c'est à dire pas d'accueil du tout, la presque parfaite indifférence ... Il était dans notre capitale, avec sa mère. Outre le chagrin de la froideur du public français, il a vu mourir Mme Mozart lors de ce séjour .
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Mar 28 Oct - 19:49

Exact...c'est bien dommage je suis d'accord, le public Parisien est passé à côté d'un véritable génie, et Marie-Antoinette aussi :s:

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Mer 29 Oct - 11:51

Pourtant il était son promis! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Mer 29 Oct - 18:19

C'est à dire? Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Mer 29 Oct - 18:30

Un promis tout à fait apocryphe, Chou ! Une jolie légende qui fait de la rencontre de Marie-Antoinette et le petit Wolfgang, à Vienne, un coup de foudre réciproque, assorti d'une demande en mariage.
C'est du très charmant n'importe quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31670
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   Mer 29 Oct - 21:14

Ah ok je n'avais pas pensé à cette anecdote

C'est vrai que cette légende prétend que le petit Mozart aurait déclaré à Antonia vouloir l'épouser après qu'elle l'a aidé à se relever d'une glissade sur le parquet de Schönbrunn...mais la véracité de cette anecdote trop belle reste à prouver je pense, et l'attitude de Marie-Antoinette lors de l'arrivée de Mozart en France pourrait montrer qu'elle est bien fausse

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Christoph Willibald von Gluck   

Revenir en haut Aller en bas
 
Christoph Willibald von Gluck
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Christoph Willibald von Gluck
» Sport : Christoph Kramer ne se souviendra jamais de la finale 2014 de la coupe du monde.
» Inspection aujourd'hui mardi 18 - Voyages et Découvertes Christoph Colomb
» Le Pape confit la Paix dans le monde a la Vierge Marie
» Et le successeur de Ratzinger est ... !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: