Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Bibliographie sur la marine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Bibliographie sur la marine   Dim 7 Juin - 20:20

Et voici un ouvrage qui peut être intéressant :

Le livre maritime au siècle des Lumières : Edition et diffusion des connaissances maritimes (1750-1850) par Annie Charon , Thierry Claerr et François Moureau
PU Paris-Sorbonne, 2004, 265 p : 25 euros

Et voici ce que dit le résumé d'Amazone à cet égard : " ces ouvrages techniques sont aussi analysés en fonction de critères particuliers, tels que la fonction de
l'illustration ou la rivalité avec le monde anglophone. Né à Brest dans le cadre du 250e anniversaire de la création de l'Académie de marine, ce livre comporte aussi un inventaire des livres de voyages conservés à la Bibliothèque municipale de cette ville."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Lun 8 Juin - 23:52

Voici quelques livres :

Le contrat-amiral François-Hector d'Albert de Rions 1728-1802 : un baroudeur au siècle des lumières par Jean-Marc Van Hille
Le Lézard , 2000, 313 p. : 15 euros


Les vicissitudes d'un marin provençal, le contre-amiral Jean-Gaspard Vence (1747-1808)
par Jean-Marc Van Hille
La Documentation Française , 1998, 85 p : 38 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Mar 9 Fév - 9:52

La Bretagne vaisseau de 100 canons pour le roi et la république 1762-1796 de - Claude Forrer, Claude Youenn Roussel
Keltia, 2005 , 224 p

Voici le résumé d'un bouquiniste :

"Dernier conflit du règne de Louis XV, la guerre de Sept-Ans se termine tragiquement. La Marine en sort dépourvue de bâtiments, son ministre, le duc de Choiseul, fait appel aux principaux corps de la Nation. En 1762, les tats de Bretagne font don du plus grand, du plus beau vaisseau, la Bretagne, armée de 100 canons. Pouvoirs régionaux et centraux s'opposent. Le ministre préfère un bâtiment moins onéreux, les États veulent garder la haute main sur l'opération, mais devront abandonner le contrôle aux spécialistes. Mise sur cale à L'Orient, dans le chantier de la Compagnie des Indes, sa construction est intérrompue. Les matériaux démontés sont transportés à Brest pour la remise en chantier. La Bretagne lancée, le 24 mai 1766, reste en attente et se dégrade.

La guerre d'Indépendance américaine provoque sa remise en état. Le 27 juillet 1778, le lieutenant-général d'Orvilliers livre à son bord le combat d'Ouessant. L'année 1779, la Bretagne, navire amiral de l'armée navale franco-espagnole, ne connaît pas le succès espéré. En 1781, sous Guichen, elle subit un échec, est victime d'une violente tempête. Réparée, elle participe au siège de Gilbartar et, à la paix, rentre à Brest.

Après une période d'attente, la Bretagne participe aux évènements de 1793. Sous le nom de Révolutionnaire elle est désemparée aux combats de Prairial. Son équipage, avec l'aide de l'Audacieux, parvient en rade d'Aix. Les officiers survivants, accusés de lâcheté, emprisonnés, échappent à l'exécution. Réparé, le Révolutionnaire, retourne à Brest puis, victime de "la Campagne du grand hiver", rentre au port pour être condamné et démoli.

La carrière de ce vaisseau, sa réputation, les épisodes de sa construction et de son activité, forment un exemple remarquable de ce que pouvait accomplir un bâtiment à trois-ponts de cette époque."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Ven 12 Fév - 19:21

Les marchés de fournitures et de travaux dans la marine royale au XVIIIe siècle
de Jean-François Claverie
ANRT, 1997
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Jeu 18 Mar - 12:52

Je viens d'acquérir chez un bouquiniste le livre suivant : Suffren et le temps de Vergennes de Roger Glachant, édition France Empire, 1976, 429 p .

Voici ce qui est mis en quatrième de couverture entre autre : " Seigneur de Saint Tropez , le Bailli de Suffren figure parmi les meilleurs marins du monde. Pendant la guerre pour l'indépendance des Etats-Unis ( 1778-1783 ) , il mit en échec la Royal Navy dans l'océan indien e inventa une stratégie nouvelle. Sa personnalité , d'une densité peu ordinaire, dément à merveille la théorie tolstoïenne sur l'insignifiance du rôle des chefs dans les batailles.

L'auteur , dans ce livre, nous fait revivre la psychologie de ce fulgurant solitaire et de ses rapports avec son temps. sa fameuse campagne de l'Inde y est contée à partir de la correspondance personnelle et inédite qu'il entretint avec Vergennes, le ministre diplomate. Cela constitue une chronique instantanée des événements ainsi qu'un double portrait plein de nuances et de contrastes.

Roger Glachant a été une partie de sa vie conservateur des archives du Quai d'Orsay. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Mer 21 Avr - 16:19

Voici un ouvrage sur la marine française écrit par l'un des plus grands spécialistes :

Histoire ignorée de la marine française d'Etienne Taillemite
Perrin, collection tempus , 22 avril 2010, 638 p : 11 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Mer 9 Juin - 11:10

Je viens d'acquérir cet ouvrage d'Etienne Taillemite.

Voici un autre ouvrage :

La guerre incomprise ou le mythe de Suffren ( la campagne en Inde 1781-1783 ) de CARON François
Service historique de la Marine,1996,497 pages
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Jeu 10 Juin - 23:00

Au Service de la Compagnie des Indes. Lettres inédites d'une famille du Poitou au 18e siècle, les Renault de Saint-Germain de RENAULT DE SAINT-GERMAIN . Recueillies et annotées par RENÉ VALLÉE. Préface de FRANÇOISE DE VALENCE. Paris, Maisonneuve et Larose, 2001, 180 p., 4 ill., 2 cartes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Jeu 10 Juin - 23:04

Les Voyages de Jean-Baptiste Leblond, médecin naturaliste du Roi aux Antilles, en Amérique Espagnole et en Guyane de1767 à 1802 de M POULIQUEN . Présentation et textes recueillis par MONIQUE POULIQUEN. Paris, Éditions du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques, 2001, 343 p., 27 ill. (Coll. " Format 47 ".)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Sam 14 Aoû - 16:21

Des vaisseaux de Louis XV au large de la Bretagne : Et l'itinéraire d'un chercheur d'épaves de
Jean-Michel Eriau
Ouest FRance, 14 avril 2010, 245 p : 16 euros

Résumé Amazone :

"Le 11 novembre 1759, sous le règne de Louis XV, vingt et un vaisseaux français et cinq frégates quittent la rade de Brest. Au large de Belle-Ile-en-Mer, l'escadre rencontre une puissante force anglaise. Le combat tourne à l'avantage de l'ennemi. Lors de cette bataille dite des Cardinaux (du nom de rochers situés au sud d'Hoedic), sept vaisseaux se perdent : deux anglais, cinq français. " Des vaisseaux de Louis XV au large de la Bretagne " est le récit de l'itinéraire de l'auteur, docteur en sciences politiques passionné d'histoire, chef d'entreprise, plongeur, archéologue sous-marin amateur qui consacre ses loisirs depuis trente ans à la recherche de ces vaisseaux. La ténacité de Jean-Michel Eriau est récompensée avec la découverte du Soleil royal, vaisseau amiral de la flotte puis des autres épaves de cette bataille. Parmi celles-ci, le Superbe et le Thésée perdus en pleine mer dont les épaves promettent d'être de " véritables Pompéi sous-marins ". Des exploits sous-marins ponctués d'une succession d'espoirs et de déceptions ainsi que de rencontres avec des personnages hors du commun : vieux pêcheurs, radiesthésistes, aventuriers et qui conduisent l'auteur au-delà des côtes bretonnes à poursuivre sa passion au Brésil et en Polynésie. C'est l'aboutissement d'aventures exaltantes dont l'enrichissement dépasse sur le plan de l'audace et de l'imaginaire, celui de la récupération de lingots d'argent et de pièces de huit. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Sam 14 Aoû - 16:32

Marine et Justice : La justice criminelle de la Marine française sous l'Ancien Régime de
Alain Berbouche
PU Rennes , 10 juin 2010, 283 p : 18 euros

Résumé Amazone :

"Le passé judiciaire de la Marine française appartient à son " histoire ignorée ", en particulier et paradoxalement à son apogée du XVIIIe siècle, sous le règne de Louis XVI. Pourtant l'analyse des documents des autorités maritimes, notamment leur abondante correspondance administrative, permet des découvertes intéressantes. La vie de la Marine s'y anime dans la dualité de ses institutions de répression : tribunal prévôtal de l'intendant et conseil de guerre du commandant. Et ces juridictions apparaissent placées sous la main du Roi ; c'est-à-dire sous la tutelle étroite du secrétaire d'Etat chargé du département de la Marine et des Colonies. Dévoilant l'intimité de ses justiciables à la lumière crue des prétoires, révélant l'opinion et les rivalités de ses responsables à la veille de la Révolution. Mais cette justice royale déléguée est d'un usage si délicat qu'il impose souvent aux autorités civiles et militaires des ports de guerre, ensemble ou en s'opposant, de recourir en interprétation de compétence auprès du ministre. À la fin de l'Ancien Régime, cette justice d'exception est si peu déléguée qu'elle paraît retenue par un pouvoir central qui ne lui consentirait que le seul accomplissement des informations préalables à sa décision souveraine rendue par commissaires. Laquelle n'est pas dénuée d'équité. Placée à l'avant-garde éclairée des réformes humanistes de Louis XVI, efficace et respectée, la justice de la Marine des Lumières est emportée tardivement par la Révolution qui balaie l'organisation judiciaire du royaume. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Sam 14 Aoû - 16:35

Suffren : Un destin inachevé de
Rémi Monaque
Tallandier , 2009, 491 p : 25 euros

Résumé Amazone :

« Pourquoi cet nomme n'a-t-il pas vécu jusqu'à moi [...], j'en eusse fait notre Nelson, et les affaires eussent pris une autre tournure », déclarait Napoléon à propos du vice-amiral Pierre André de Suffren (1729-1788). Bel hommage pour celui qui est, à l'étranger, le plus connu des marins français. Pourtant le personnage n'a jamais manqué de détracteurs. Si les uns retiennent son immense popularité auprès des hommes, son souci permanent de leur santé et de leur moral, les autres soulignent la démagogie d'un chef dur et cassant avec ses officiers mais cultivant, avec sa tenue débraillée et sa vulgarité de langage, une familiarité déplacée avec les équipages. Embarqué dès 15 ans sur les navires de la marine royale, Suffren combat la domination maritime anglaise sur toutes les mers, notamment au cours de la guerre d'indépendance américaine. Mais c'est le commandement de l'escadre française envoyée aux Indes qui va lui donner l'occasion de faire éclater son génie. Remarquable stratège, Suffren affronte pendant 3 ans, avec panache et résolution, la flotte de Hughes, l'amiral britannique, jusqu'à ce qui va constituer sa plus belle victoire: Gondelour. Rompant avec la prudente doctrine en vigueur, il adopte une tactique résolument agressive visant la destruction des forces de l'ennemi. La paix lui fera néanmoins reprendre le chemin de la France, où les honneurs l'attendent: le grade de vice-amiral, le prestigieux ordre du Saint-Esprit et une place dans l'histoire. Rémi Monaque conte avec maîtrise et brio les aventures de ce marin amoureux d'un métier qu'il connaissait si bien que le plus grand théoricien maritime français, l'amiral Cartex, le considère, avec Ruyter et Nelson, comme l'un des « trois noms immortels qui jalonnent l'histoire de la marine à voiles ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Sam 14 Aoû - 16:38

La Marie-séraphique, navire négrier de
Bertrand Guillet
MeMo, 18 février 2010, 194 p : 35 euros

Résumé Amazone :

"Sous un joli nom vogue un triste navire... La Marie-Séraphique fut un navire négrier, construit et armé à Nantes pour la traite des Noirs au XVIIIe siècle. Le musée d'Histoire de Nantes en possède deux images aquarellées, dont l'une est un document unique au monde par la représentation détaillée qu'elle donne de l'entassement des captifs africains à bord du navire. Ces images ont permis à l'auteur de rendre sensible la réalité concrète de la traite. En même temps qu'il révèle les mécanismes et l'économie d'une campagne de traite, à la lumière d'archives inédites, son récit fait revivre pour le lecteur les acteurs de cette histoire tragique : l'armateur, le capitaine, l'équipage et, bien sûr, les hommes et les femmes emmenés en esclavage. L'ouvrage est accompagné de deux reproductions de 40 x 54 cm des aquarelles de La Marie-Séraphique. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Sam 14 Aoû - 16:40

Les Chemins de la mer : Saint-Tropez : petit port méditerranéen (XVIIe-XVIIIe siècles) de
Gilbert Buti
PU Rennes , 25 mai 2010, 498 p : 22 euros

Résumé Amazone :

"ST-TROPEZ, " pittoresque port de pêche ", " aimable port de cabotage ". Sain Trop', " fille de la mer " et station balnéaire internationale... Les clichés et les réalités sont connus qui écrasent un passé maritime réduit aux labels de cité " corsaire " ou " du bailli ". Pourtant Saint-Tropez, petit port d'un complexe portuaire centré sur Marseille a connu de la fin du XVIIe siècle au début du siècle, un temps de croissance de l'espace urbain et de la population en réponse au dynamisme de la vie maritime. Plus de la moitié de la population active masculine est alors composée de marins soumis au service des classes sur les vaisseaux du roi. A côté d'une petite pêche côtière aux techniques traditionnelles qui ne mobilise qu'un nombre réduit de travailleurs, des fermiers exploitent des pêcheries fixes ou madragues pour la capture des thons, source de revenus et objets de longs conflits. Toutefois Saint-Tropez est avant tout un port d'armement qui dispose d'une flotte marchande importante - la troisième en nombre et en tonnage de la France méditerranéenne au XVIIIe siècle -, variée et en constant renouvellement, issue de chantier locaux ou voisins. Ces bâtiments de mer sont mis au service d'un petit cabotage pour approvisionner la cité relativement isolée et distribuer les ressources de terroirs voisins (bois. vin, châtaignes, liège). Les navettes, lignes et circuits établis entre le Languedoc, la Provence, la rivière génoise et la Toscane dessinent les contours de cet espace marchand et rendent compte d'un grouillement le long des rives méditerranéennes. Cependant, si le cabotage de proximité anime le mouvement portuaire, les expéditions vers le Levant demeurent fondamentales. La caravane maritime, forme de tramping dans le bassin oriental de la Méditerranée et vers l'Afrique du nord donne les impulsions majeures à la vie de la cité, jusqu'à définir le XVIIIe siècle tropézien. Dans ce type de navigation. où se mêlent transport et négoce, les capitaines colporteurs ou " vagabonds des mers " à l'instar du modèle génois. sont les pivots d'entreprises originales. Ces capitaines aventuriers. qui pratiquent la cueillette dans les eaux ottomanes sont au coeur d'organisations marchandes qui apporter aux sociétés des petits ports d'armement la flexibilité indispensable pour se glisser dans les interstices laissés libres par Marseille. Le cas de Saint-Tropez tend à montre combien un petit port peut être un observatoire et le miroir des mutations des sociétés littorales et des économies maritimes considérées sur le temps long. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Sam 14 Aoû - 17:53

Le Commerce du Nord : Les échanges commerciaux entre la France et l'Europe septentrionale au XVIIIe siècle de
Pierrick Pourchasse
PU Rennes , 2006, 390 p : 22 euros

Résumé Amazone :

"Les échanges maritimes entre les pays du " Nord " et l'Europe occidentale ont joué un rôle de premier plan dans l'ensemble du commerce européen depuis l'an mil jusqu'à l'époque contemporaine. Très tôt, le Nord s'est spécialisé dans l'exportation de produits fournis par le travail de la terre et l'exploitation de la forêt à destination des principales puissances européennes. La France s'y approvisionne abondamment : ses chantiers navals ont besoin de bois, de chanvre et de goudron de la Baltique, sa viticulture de bois de tonnellerie de Poméranie, sa pêche de rogue de Norvège, son industrie toilière de graines de lin de Courlande, sa sidérurgie de barres de fer suédois... Lors des crises frumentaires, la ressource polonaise est indispensable pour satisfaire les besoins de sa population. La France constitue une exception en Europe de l'Ouest en exportant plus qu'elle ne reçoit du Nord. Le caractère positif de sa balance commerciale provient des exportations traditionnelles du royaume, sels et vins, et surtout des nouvelles marchandises coloniales. Elle possède ainsi un grand avantage pour organiser un trafic profitable alors que ses concurrents sont généralement obligés d'aller sur lest en Baltique. Or, alors que ces échanges sont en expansion, le pavillon français est absent des mers nordiques et la plupart des transactions passent par l'incontournable intermédiaire hollandais ou par les réseaux négociants étrangers. Les explications sur l'absence des Français dans le Nord sont restées ce qu'elles étaient au XVIIIe siècle. Ce travail essaie d'apporter quelques réponses nouvelles. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Sam 14 Aoû - 18:38

Les Aventures de Louis-René de Latouche-Tréville, Compagnon de La Fayette et commandant de l'Hermione dans la guerre d'Indépendance américaine de
Rémi Monaque
SPM, 2000, 111 p : 10,80 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Sam 14 Aoû - 19:11

Souvenirs maritimes de
Scipion de Castries
Mercure de France , 2005, 643 p : 9,60 euros

Résumé Amazone :

"Officier talentueux et courageux de la marine royale,
le vicomte de Castries a servi Louis XVI avec passion, combattu sur terre et sur mer avec intelligence et fougue et découvert le monde entier avec enthousiasme. La période qu'il fait revivre à travers ses Souvenirs maritimes, de 1773 à 1784, est riche en péripéties on peut voir ainsi, entre autres, les Américains, aidés par les Français, lutter pour leur indépendance, et la marine royale, qui prospecte sur les côtes d'Afrique et aux Antilles, affronter les pirates. Ces Mémoires, relatés dans un style clair et précis,
nous décrivent une certaine société à la fin de l'Ancien Régime et nous entraînent dans des aventures
passionnantes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Sam 14 Aoû - 19:35

Le roi Théodore de
Antoine-Marie Graziani
Tallandier , 2005, 370 p : 23 euros

Résumé Amazone :

"Le 12 mars 1736, un navire battant pavillon anglais se présente sur la plage d'Aléria, en Corse. En descend un curieux personnage, venu dans l'île " avec quelques canons et munitions ", vêtu d'un habit d'écarlate doublé de fourrure, coiffé d'une perruque cavalière et d'un chapeau retroussé à large bord, portant une longue épée à l'espagnol et une canne à bec-de-corbin. Qui est-il ? et surtout , quelle puissance représente-t-il ? Les rumeurs vont bon train. Un navire anglais, un équipage maure, bientôt , on le saura , un baron allemand, le tout débarquant en Corse, de quoi perdre son latin ! sous peu, l'Europe prendra connaissance de son identité. Théodore de Neuhoff ( 1694-1756 ) deviendra Théodore Ier, roi de Corse ; roi mais seulement pour sept mois... roi d'un été, " roi de théâtre ", " roi de carnaval ". que lui importera ? il demeura et mourra roi. Cet aristocrate allemand aventurier, tour à tour officier dans les années françaises, ambassadeur suédois et représentant de l 'empereur en Italie réussira le tour de force de débarquer en Corse et de s'y faire proclamer roi, avant d'en être chassé par les Génois. Exilé à Londres, il terminera sa vie dans un cachot, poursuivi pour dettes. Au-delà des moqueries suscitées par sa malheureuse expédition, c'est un destin peu connu mais exceptionnel que le lecteur découvrira dans cet ouvrage. Destin d'un roi éphémère qui aurait pu, quelques années avant napoléon, affirmer que sa vie était un véritable roman ! "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Sam 14 Aoû - 20:23

France-Angleterre : le grand corps à corps maritime de
Pierre de La Condamine
France Empire, 1991, 388 p : 9,60 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Sam 14 Aoû - 20:53

Joseph Crassous de Médeuil : Marchand, officier de la Marine royale et négrier de
Rodolphe Damon
Karthala , 2004, 256 p: 21 euros

Résumé Amazone :

"S'appuyant sur des sources d'une exceptionnelle richesse -les carnets de bord, les notes et la correspondance de Crassous de Médeuil-, ce livre retrace ses activités de marin, ses expéditions, les rencontres qu'il fait d'hommes proches et de peuplades lointaines. Il donne à voir le rapport à la politique de ce témoin de son temps, tiraillé entre la haine et l'amour que lui inspire la société où il vit. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Sam 14 Aoû - 21:14

L'argent de la traite: Milieu négrier, capitalisme et développement : un modèle de
Olivier Pétré-Grenouilleau
Aubier Montaigne , 1998, 423 p: 26,85 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Sam 14 Aoû - 21:33

L'ère des négriers, 1714-1774. Nantes au XVIIIe siècle de
Gaston Martin et al.
Karthala, 1993, 450 p : 29 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Sam 14 Aoû - 21:36

La Bretagne et la guerre d'Indépendance américaine de
Philippe Carrer
Les Portes du Large , 2005, 237 p : 22 euros

Résumé Amazone :

"Le 4 juillet 1776, les treize colonies anglaises d'Amérique du Nord proclament leur indépendance et la guerre, déjà larvée depuis quelques mois, devient une vraie guerre qui ne prendra fin que sept ans plus tard, le 3 septembre 1783, avec le traité de Paris, qui consacrera définitivement la naissance des États-Unis. Le rôle capital de la France dans l'indépendance américaine, illustré par le personnage emblématique de La Fayette, est bien connu et régulièrement célébré des deux côtés de l'Atlantique à l'occasion d'anniversaires ou d'autres temps forts des relations entre la France et les États-Unis.

Curieusement, le rôle de la Bretagne et des Bretons dans cette guerre qui a donné naissance aux États-Unis, aujourd'hui première puissance mondiale, est resté largement dans l'ombre. Pourtant, plus de 20 000 Bretons ont pris part à la Guerre d'Amérique et près de 2 000 d'entre eux y ont perdu leur vie, de nombreux affrontements navals ont eu lieu tout près des côtes bretonnes ; la Bretagne toute entière a vibré ardemment pour la cause américaine et des Bretons sont partis dés 1776 et 1777, dont le marquis de La Rouërie, combattre aux côtés de George Washington ; le rôle des ports bretons a été capital dans le ravitaillement des colonies révoltées ; on peut dire aussi que l'US Navy est née en Bretagne ; bien plus que Beaumarchais, c'est un Nantais, Le Ray de Clermont, qui a été le principal financeur et pourvoyeur d'armes et de munitions de l'armée de Washington et c'est sa demeure de Passy, où il a hébergé son ami Benjamin Franklin qui a joué durant toute la guerre le rôle d'ambassade officieuse des États-Unis... Dans ce livre captivant et rempli d'informations, puisées aux meilleures sources, le docteur Philippe Carrer, déjà bien connu pour ses importants travaux d'ethnopsychiatrie, confirme son talent d'historien, après ses deux remarquables biographies : Louis de Plélo. Une folle aventure au siècle des lumières (1996) et Ermengarde, l'autre duchesse de Bretagne (2003). Homme d'une vaste culture et d'une impressionnante érudition, il révèle enfin au grand jour les circonstances, les ressorts et les étapes de cette guerre qui changea le cours de l'histoire du monde et à laquelle les Bretons prirent une place importante."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Dim 15 Aoû - 1:32

La traite bayonnaise au XVIIIe siècle : Instructions, journal de bord, projets d'armement de
Jacques de Cauna
Cairn, 2009, 17,10 euros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   Lun 23 Aoû - 15:08

L'Amiral Villaret-Joyeuse, des Antilles à Venise 1747-1812 d'
Henri Ortholan
Bernard Giovanangeli Editeur , 2006, 999 p : 20 euros

Résumé Amazone :

"L'amiral Louis Thomas Villaret-Joyeuse est le grand marin de la Révolution. Son histoire est celle d'un enfant d'Auch, né en 1747, qui s'engage à dix-huit ans dans la Marine royale. Devenu officier par ses seuls mérites, il fait plusieurs campagnes, dont celle des Indes avec le bailli de Suffren, qui lui manifeste son estime pour ses qualités de courage. Promu amiral pendant la Révolution, Villaret-Joyeuse s'illustre dans les combats de prairial face aux Anglais. Lui qui a connu l'apogée de la marine française va vivre aussi sa décadence et les tentatives de son relèvement. Il abandonne tout commandement à la mer après la campagne de Saint-Domingue, en 1802, pour occuper des fonctions de gouverneur, notamment à Venise où il finit ses jours. L'époque bouleversée qui va de l'Ancien Régime jusqu'au Premier Empire est la toile de fond de cette biographie, la première jamais consacrée à cette grande figure militaire."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bibliographie sur la marine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bibliographie sur la marine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bibliographie des pierres & cristaux
» Bibliographie sur la géographie physique, la climatologie et la géomorphologie
» Bibliographie sur le thème du tourisme
» Bibliographie sur la géographie culturelle
» Bibliographie - Agoraphobie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Bibliographie :: Autres-
Sauter vers: