Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 les saveurs de la reine

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Lun 1 Juin - 0:27

Merci infiniment Madame Sophie!!!

Petit Louis
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Lun 1 Juin - 0:28

C'est un plaisir cher Petit neveu :bisous1:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Lun 1 Juin - 0:31

Oh Embarassed :bisous1:
J'aimerais également savoir si le thé au Jasmin avec la fleur qui prend vie (comme dans le film de Coppola où Marie-Antoinette est avec son frère Joseph II) existait vraiment ??? je trouve ça Magique

Petit Louis -votre petit neveu-
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Lun 1 Juin - 0:34

On m'a dit qu'il en existait dans les grandes maisons de thés comme chez Mariage frères ou le Palais du thé...Mais je n'ai jamais eu l'occasion d'en goûter et du regard et des papilles Wink

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Lun 1 Juin - 0:37

Je ne sais pas si Marie-Antoinette a connu cela , mais oui cela existe !! Je connais meme une épicerie fine qui en vend à Bordeaux .

Si vous connaissez les magasins "Nature et découvertes" , ils en proposent aussi , tout comme les boutiques d'alimentation asiatiques.

Il s'agit généralement de thé blanc aromatisé au jasmin , et la fleur est une fleur d'amarante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Lun 1 Juin - 0:42

Oui j'en est vu à Nature & Découverte je vais aller en acheter dès que possible mais cela est assez cher: 14 euro pour quelques fleurs....mais la passion n'a pas de prix

Petit Louis
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Lun 1 Juin - 1:06

Mais alors si vous saviez que cela existait , et que vous savez apparemment ou vous en procurer puisque vous en avez acheté , pourquoi nous poser ces questions Question

Je ne suis pas avare de renseignements , bien au contraire , tout comme les membres de ce forum je pense , mais toutes ces indications sur les biscuits , macarons etc se trouvent aisément sur wiki ... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39966
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Lun 1 Juin - 10:02

Citation :
Citation :
Je sais juste que c'est le moine Dom Pérignon au XVIIIème siècle qui a inventé la méthode permettant de "gazéifier" le vin de Champagne , et le rendre ainsi pétillant à l'ouverture de la bouteille .
Louis XV en raffolait .

Madame de Pompadour en raffolait aussi et disait : " le vin de champagne est le seul qui rende une femme belle quand elle en boit ".

Tout est relatif... Moi qui ne bois pas, je trouve que les vins n'embellissent personne...  Embarassed

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39966
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Lun 1 Juin - 10:04

Madame Sophie a écrit:
Oui et non cher Chou.

En fait les macarons existent depuis le Moyen-Age .

La Cour de Versailles en fut régulièrement pourvue par les officiers de la Bouche de la famille Dalloyau , et ce de 1682 à 1792.
Rien ne dit néanmoins que la reine les appréciait , elle préférait les viennoiseries de son pays d\'origine.

Par contre ce qui est une invention \"Coppola\" , c\'est l\'aspect que les macarons ont dans le film : ce sont des macarons tels qu\'on en trouve aujourd\'hui chez Ladurée , et ils n\'apparaissent que vers 1880.
Auparavant , ils étaient juste aux amandes , sans autre parfum , et d\'une couleur brune de biscuit..

Pour les biscuits roses de Reims, je crois que ce gateau fut inventé au XIXème siècle (en meme temps que la coupe qui servait à le tremper , la flute étant reservée à boire le champagne) , donc cela exclut que la reine l'ait connu.
Merci pour cette explication, Madame Sophie ! C'est la première fois que je lis des renseignements clairs à ce sujet. Very Happy

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39966
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Lun 1 Juin - 10:05

Madame Sophie a écrit:
Je ne sais pas si Marie-Antoinette a connu cela , mais oui cela existe !! Je connais meme une épicerie fine qui en vend à Bordeaux .

Si vous connaissez les magasins "Nature et découvertes" , ils en proposent aussi , tout comme les boutiques d'alimentation asiatiques.

Il s'agit généralement de thé blanc aromatisé au jasmin , et la fleur est une fleur d'amarante.
C'est ce que je dirais aussi... Ca existe, mais cela existait-il du temps de Marie Antoinette, à la cour de Versailles ? Et si tôt dans sa vie ? Shocked

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Lun 1 Juin - 10:12

J'en ai bu trois fois de ce thé avec la fleur qui s'ouvre, ma sœur en ayant rapporté de Chine.
C'est un vrai délice, et en plus c'est magnifique!!!!
En revanche il faut être patient avant que la fleur ne s'ouvre, ça permet aussi d'infuser, l'un dans l'autre.... Mais ça vaut vraiment le coup !!!!

Pour les macarons c'est un dessert fort apprécié à l'époque victorienne.
Originaires d'italie semble t-il, ils sont passés dans l'art culinaire français depuis bien longtemps.
Il me semble avoir lu ( lors de recherches intempestives de recettes de macarons) qu'on les appelait aussi " croquets de paris ", fabriqués et vendus par des nones après la révolution (?).
la recette " française " du macarons ( XIXème) nous épargne le sirop de sucre de la recette à l'italienne( ouf !!!) et se contente simplement des blancs dans lesquels on incorpore la poudre d'amandes, c'est la meringue française.
J'ai aussi lu dans un livre de cuisine ( anglais....) que la reine aimait les meringues.
mais là avec ces anglais....surtout qu'à coté de la recette il y a une citation "qu'ils mangent de la meringue " encore une autre version.
Bon.
Je doute, comme pour le champagne, la citation est fort jolie, mais elle ne s'applique à mon avis pas à toutes les femmes
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Lun 1 Juin - 10:26

... " infuser l'un dans l'autre " ! tout un programme !!!
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39966
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Lun 1 Juin - 10:37

Bref, nous ignorons si Marie Antoinette a mangé des macarons ou fait infusé une fleur dans du thé de Chine. Nous savons toutefois par Madame Campan ou Rosalie Lamorlière qu'elle buvait de l'eau de Ville d'Avray et non du champagne, à petites ou grosses bulles... Rolling Eyes

Mais la fifille gâtée d'Hollywood a trouvé que tous ces détails faisaient equisitement décadents, tout comme un Fersen qui ressemble à Adam Ant !

Y'a pas un similey qui fait ppppfffff... ?

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Lun 1 Juin - 10:55

Citation :
... " infuser l'un dans l'autre " !      tout un programme !!!

bon disons qu'en me relisant j'ai bien vu que ça faisait un peu image, certes.
mais pourtant il est vrai que l'art de "l'infusion"..., est tout un programme en effet!
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39966
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Lun 1 Juin - 11:00

Ah, la fameuse "cérémonie du thé"...


_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Lun 1 Juin - 11:21

Merci Madame Sophie, il me semblait bien qu'il y avait un doute sur l'existence de macarons au XVIIIème siècle Very Happy
Ainsi donc les deux avis que j'avais pu entendre avaient plus ou moins raison en fait Wink

Marie-Antoinette aimait les mets raffinés comme cela (sauf le Champagne bien sûr), mais il est sûr qu'elle ne se goinfrait pas ainsi en public :s:

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Lun 1 Juin - 11:40

Oui chou, il me semble que c'est madame Campan qui dit qu'elle " picorait ", en public.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39966
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Lun 1 Juin - 12:37

Elle picorait en public, bien qu'on l'ait vue manger un pâté de bon appétit... mais elle se faisait servir en privé, dans ses appartements. On la comprend un peu ! Qui aimerait manger comme ça devant une foule qui défile ?! Shocked

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: habitudes culinaires de la reine   Mer 17 Nov - 14:27

Madame Sophie a écrit:
Pour ce qui est des plaisirs de la table , le roi ne cherchait pas vraiment à se faire inviter par la reine , connue pour sa frugalité et son goût des laitages , que Louis XVI n'appréciait pas beaucoup .

C'est vrai, pauvre mignonne !  Elle picorait comme un moineau  ...  Cependant, cela n'empêchait à ses côtés le bon coup de fourchette de Loulou ! Il ne fallait pas lui en promettre .
Elle savait bien que lui ne se nourrissait pas d'amour (  Rolling Eyes  ) et d'eau fraîche . Marie-Antoinette commandait à ses cuisiniers en conséquence .
Parfois même, elle faisait du zèle parce qu'elle croyait avoir à se faire pardonner ( ce qui va dans le sens de ton interprétation de leurs rapports, Pim ).

C'est Henriette justement qui en témoigne. Comme par exemple ce 13 septembre 1786, où Marie-Antoinette apprend avoir été calomniée auprès de Louis XVI. Elle commence par s'effondrer dans une crise de larmes que seule Yolande parvient à calmer , puis donne calmement ses ordres à Mme Campan :

... que le Roi reviendrait de Compiègne après y avoir chassé, qu'il souperait chez elle : qu'il fallait que je fisse demander son contrôleur, pour choisir avec lui, sur ses menus de repas,  tous les mets qui convenaient le plus au Roi, qu'elle voulût qu'il n'y en eût point d'autres de servis le soir sur sa table, que c'était une attention qu'elle désirait que le Roi pût remarquer ........


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Mer 17 Nov - 14:32

olivia a écrit:
Il aimait tant le théâtre que justement le libertin duc de Richelieu lui avait proposé de rencontrer une comédienne, Mlle Contat. Ce fut assez sérieux pour que Marie-Antoinette en prenne peur mais il n'y a pas eu de suite.

Euh .... là tu m'étonnes !
Que ce vieux vicelard de Richelieu ait essayé de coller une comédienne dans le lit du Roi, rien de plus plausible !
Mais que cela ait pu inquiéter Marie-Antoinette, j'en doute un peu . Où as-tu lu ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Mer 17 Nov - 15:01

O.K. Sosso !
Mais Mercy dit bien que, grande nouveauté à Versailles, Loulou et Marie-Antoinette ont instauré une nouvelle mode, celle de repas intimes ( on pourrait presque dire bourgeois ) partagés avec les comtes et comtesses de Provence et d'Artois ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Mer 17 Nov - 15:24

Citation :
Citation :
Il aimait tant le théâtre que justement le libertin duc de Richelieu lui avait proposé de rencontrer une comédienne, Mlle Contat. Ce fut assez sérieux pour que Marie-Antoinette en prenne peur mais il n'y a pas eu de suite.    

Euh .... là tu m'étonnes !
Que ce vieux vicelard de Richelieu ait essayé de coller une comédienne dans le lit du Roi, rien de plus plausible !
Mais que cela ait pu inquiéter Marie-Antoinette, j'en doute un peu . Où as-tu lu ça ?

Mercy 17 mai 1779 : "Les vingt et un jours de séparation d'usage pour la rougeole étaient finis deux jours avant que la reine revint à Versailles. Monsieur, frère du roi, avait été dîner chez la reine. Le roi n'y avait point paru, ce qui joint à quelques propos de ce monarque sentant l'indifférence sur ce qui se passait à Trianon, avait fait raisonner la Cour et la ville. La reine marqua d'en être fort mortifiée et piquée. Je tâchai de la calmer et, en suppliant de ne témoigner aucune vivacité, je proposai la forme qui me paraissait la plus propre à dissiper ce petit nuage. La reine avait daigner se prêter à ce très humble avis, tint la meilleure contenance à son retour, et dès le lendemain, elle se retrouva comme auparavant avec le roi, qui fut plus doux et empressé que jamais. Au reste, je suis convaincu, que pendant la séparation, on avait cherché à travailler l'esprit du roi, mais le peu d'effet et de suite de ces manoeuvres suffirait pour rassurer, si la reine yp portait l'attention que son intérêt exige."

Mercy 17 juin 1779 : "Pendant son séjour à Trianon, je m'étais aperçu que l'on avait cherché à travailler l'esprit du roi même du côté de la galanterie."

Il y a donc eu risque, assez alarmant pour que Marie-Antoinette et Mercy s'en inquiètent, mais heureusement Louis XVI ne semble pas avoir cédé à la tentation.
J'ai dit Richelieu mais j'ai lu aussi que Ville-d-'Avray aurait tenté une manoeuvre semblable. On sait quel rôle peuvent jouer les Premiers Valets dans ce genre de circonstances.
En tout cas, une chose est sûre, à ce printemps, les relations du couple royal n'étaient pas au beau fixe malgré une naissance tant attendue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Mer 17 Nov - 15:40

olivia a écrit:

Mercy 17 juin 1779 : "Pendant son séjour à Trianon, je m'étais aperçu que l'on avait cherché à travailler l'esprit du roi même du côté de la galanterie."

Je n'ai pu encore bien découvrir de quelle voie souterraine partaient ces machinations ... poursuit-il .

Il ne mentionne ni Richelieu, ni la Contat . Et pour cause, il s'agit ( à tort ) de Mme de Châlons ( née Aglaé d'Andlau, cousine germaine de Yolande ) .
Mercy a bientôt lieu de se rassurer :

La comtesse Jules de Polignac est à Spa pour deux mois . Elle s'y est rendue avec sa cousine la marquise de Châlons, laquelle, selon les bruits publics, s'était attiré les regards et les attentions du Roi . On aura lieu d'être entièrement détrompé sur cette conjoncture, d'autant plus que le premier écuyer, duc de Coigny, marque ouvertement un grand attachement pour cette dame et l'a accompagné aux eaux .

( Le duc épousera Aglaé devenue veuve, en 1792 )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Mer 17 Nov - 15:42

Madame Sophie a écrit:

Mais ce qui était nouveau sous Louis XVI , c'est que ces repas intimes étaient familiaux ( Alors que Louis XV n'y conviait que ses proches amis et partenaires de chasse . Sa famille n'y était jamais conviée ), .

C'est ce qu'explique Mercy à Marie-Thérèse, avec une certaine réprobation du reste, car il estime que cela place les frères du Roi sur un pied de familiarité avec lui . Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   Mer 17 Nov - 15:53

Citation :
Citation :

Mercy 17 juin 1779 : "Pendant son séjour à Trianon, je m'étais aperçu que l'on avait cherché à travailler l'esprit du roi même du côté de la galanterie."

Je n'ai pu encore bien découvrir de quelle voie souterraine partaient ces machinations ...  poursuit-il  .

Il ne mentionne ni Richelieu, ni la Contat .  Et pour cause, il s'agit ( à tort ) de Mme de Châlons ( née Aglaé d'Andlau, cousine germaine de Yolande ) .  
Mercy a bientôt lieu de se rassurer :

La comtesse Jules de Polignac est à Spa pour deux mois . Elle s'y est rendue avec sa cousine la marquise de Châlons, laquelle, selon les bruits publics, s'était attiré les regards et les attentions du Roi . On aura lieu d'être entièrement détrompé sur cette conjoncture, d'autant plus que le premier écuyer, duc de Coigny, marque ouvertement un grand attachement pour cette dame et l'a accompagné aux eaux .

( Le duc épousera Aglaé devenue veuve, en 1792 )

Ah génial !   Vraiment Oncle Ben's !  
Je sais qu'il y a deux histoires : une avec cette comtesse, l'autre avec la comédienne, l'une organisée par Richelieu, l'autre par Ville-d-'Avray. Enfin, s'il faut se fier aux Girault de Coursac qui font part de ces histoires dans Vie conjugale, vie politique. Mais je n'ai pas ce pavé à Figeac (je récupère ma bibliothèque petit à petit).

Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu écris mais il y eu tout de même suffisamment matière pour que la Cour en parle, pour que Mercy ose en témoigner à madame Mère (avec diplomatie et euphémisme, comme cela convient) et pour que Marie-Antoinette s'en soit inquiétée. Car si Louis XVI avait accepté l'offre, madame de Châlons aurait difficilement refusé, Monsieur de Coigny ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les saveurs de la reine   

Revenir en haut Aller en bas
 
les saveurs de la reine
Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» les saveurs de la reine
» A Notre Dame Des Victoires, Reine Des Vierge, Des Apotres et des Martyrs.
» Auguste Reine des Cieux
» Aspirine= Reine des Prés, Filipendula ulmaria
» la Reine des Neiges (spectacle de Joan Mompart) mon frère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette au fil du temps :: La Reine de France : 1774-1792-
Sauter vers: