Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le Roi Louis XVI en question

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Le Roi Louis XVI en question    Jeu 1 Nov - 17:12

Chose étonnante, nous n'avions pas encore vraiment parlé de la politique de Louis XVI, de ses idées, de ses actes et de son bilan Very Happy
Car je suis tombé sur un extrait de son discours lors de l'ouverture officelle des Etats généraux le 5 mai 1789, un extrait que je trouve évoquateur et lucide (C'est Hue qui le publie dans ses mémoires Wink ) :

"[...]La dette de l'Etat, déjà immense à mon avénement au trône, s'est encore accrue sous mon règne ; une guerre dispensieuse, mais honorable, en a été la cause. L'augmentation des impôts en a été la suite nécessaire, et a rendu plus sensible leur inégale répartition.[...]"

Je trouve cet extrait véritablement intéressant car il rappelle beaucoup de chose quant à la banqueroute de la France :
- la situation des finances en 1774 à la mort de Louis XV n'était déjà pas brillante, Louis XVI ayant hérité d'un royaume en difficulté,
- la guerre d'Amérique a été plus que couteuse et elle a enfoncé le clou,
- les inégalités d'impôts faisant gronder le peuple.

Je ne me souvenais pas avoir lu Louis XVI reconnaître de lui même ces causes là, mais ça montre qu'il restait lucide sur sa politique et sur la situation de la France. Il condamne le coût de la guerre d'Amérique, mais il précise bien qu'elle a fait honneur à la France, ce qui est bien son style.
Il reste conscient des inégalités fiscales qui touchent le pays, là aussi ça correspond à sa volonté profonde de réformer le système.

Louis XVI est un Roi qui avait des idées, des bonnes idées je trouve, il était un Roi qui pensait à son pays et à son peuple avant de penser à lui.
Son discours lors de ce 5 Mai 1789 le montre bien, mais sa politique a été freinée voire bloquée par des opposants et un manque de fermeté ou de volonté de sa part...

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!


Dernière édition par Chou d'amour le Jeu 10 Juil - 10:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Ven 2 Nov - 11:28

Hüe résume très bien l'ensemble des principales actions politiques de Louis XVI, qui ont toutes été en faveur du peuple, mais qui restent malheureusement trop peu connues :

Il a remis le droit de joyeux avénement (imposition qui se payait lors de l'avénement au trône), il a garanti la solidité de la dette publique (comment? là par contre Hüe ne le précise pas :s: ), il a rendu les hôpitaux et les prisons plus salubres, il a assaini la ville de Paris en débarrassant ses ponts et ses quais de masses d'édifices qui gênaient la circulation de l'air, il a adouci la rigueur de la corvée pour les chemins, il a aboli le droit de main-morte dans ses domaines, il a accordé aux non-catholiques la jouissance de l'état civil, il a amélioré l'existence politique des juifs, il a supprimé le droit d'aubaine sur les étrangers, il a formé des ateliers de charité et une école publique gratuite de boulangerie, il a restitué à l'agriculture des terrains noyés sous les eaux, il a opéré par de superbes canaux, la jonction des deux mers, il a crée de nouveaux ports dans la Manche et la Méditerranée, il a lui même tracé le plan de voyage de la Pérouse, il a créé les assemblées provinciales....

Oui la liste est longue, et encore Hüe n'a certainement pas tout dit...voilà une belle réponse à ceux qui prétendent que Louis XVI n'a tenté aucune réforme Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Ven 2 Nov - 12:57

Il faut aussi parler de l'enthousiasme de Louis XVI devant le projet de réformes de Calonne en 1787, qui ne visait pas moins à rendre tout le monde égal devant l'impôt. C'est ce que les historiens ont appelé la Révolution Royale, et la seule Révolution concevable que la France aurait dû connaître pour son bonheur...
C'est la levée de boucliers des Parlements et des notables devant cette réforme qui a causé la Révolution de 1789, puisque la convocation des Etats Généraux a précisément été exigée par les parlementaires pour contrer le Roi. En effet, les grands seigneurs, qui préféraient un régime féodal du type de celui qui existait encore au XIIème siècle, avant que les Rois capétiens à partir de Louis VI le Gros ne renforcent le pouvoir royal à leur détriment, souhaitaient déstabiliser le Roi et voyaient dans les Etats Généraux une excellente occasion de le faire, puisqu'ils comptaient bien sur le vote par ordre pour enterrer définitivement les projets de réforme du Roi.
Les parlementaires, menés par le duc d'Orléans, Duval Desprémesnil et consorts, ont allumé l'incendie de la Révolution en faisant avorter les projets de Louis XVI, projets qui auraient parachevé l'oeuvre pluriséculaire des Rois capétiens pour domestiquer les Grands et s'unir au peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Ven 2 Nov - 13:16

La guerre entre les parlements et les Rois, qui datent au moins de Louis XV, n'a en rien arrangé les affaires du royaumes en effet...
Car une chose que Hue n'évoque pas : c'est en plus Louis XVI lui même qui avait rappelé les parlements, exilés depuis des années par Louis XV.
Il faut croire que ces mêmes parlements n'avaient pas envie de remercier celui qui les reconnaissait et celui qui faisait un effort...

Appeler les Etats généraux a fait mal à Louis XVI, dans le sens où cela revenait à reconnaître publiquement la banqueroute, mais il l'a fait car il sentait bien que ces Etats généraux étaient désirés. Ils n'avaient pas été organisés depuis le début du 17ème siècle je crois...
Mais la proclamation soudaine en assemblée nationale n'était pas prévisible...

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Ven 2 Nov - 13:28

Citation :
Ils n'avaient pas été organisés depuis le début du 17ème siècle je crois...

Depuis 1614, pour être exact.
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Mer 19 Déc - 19:42

Dans ses mémoires, Hüe nous fait un véritable cadeau en nous citant une discussion qu'il a eue avec M. de Malesherbes (l'ex ministre et avocat de Louis XVI) à propos du Roi. Car en effet ce dernier est resté très longtemps avec Louis XVI peu avant son exécution pour préparer sa défense, et en tant qu'ancien ministre il le connaît très bien.
M. de Malesherbe s'étend très longuement sur sa vision de Louis XVI, en ce qui concerne l'homme et sa politique, en le décrivant et en le citant.

Selon lui, c'est la grande timidité de Louis XVI qui le rendait indécis et qui l'empêchait d'imposer ses idées à ses ministres : il avait peur de mal s'exprimer ou d'être mal compris. Et Louis XVI lui même disait :
"J'aime mieux laisser interpréter mon silence que mes paroles".

Je trouve que ça correspond très bien au caractère de Louis XVI en politique Wink

PS : au passage pendant que j'y suis, M. de Malesherbes confirme lui aussi que Louis XVI ne voulait pas déclarer la guerre de 1792

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 40016
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Mer 19 Déc - 19:53

Citation :
au passage pendant que j'y suis, M. de Malesherbes confirme lui aussi que Louis XVI ne voulait pas déclarer la guerre de 1792
Mais bien sûr, Chou ! Pour prétendre l'inverse, il faut être néo-jacobin !

... et, alors, bonjour la coiffure !

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Mer 19 Déc - 19:58

Néo-Jacobin ou alors néo-Furet!
Car je me plais à faire le ratio entre tous les témoignages, de plus en plus nombreux, qui affirment qu'il ne voulait pas la guerre, avec leurs opposés...ou plutôt leur opposé

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Dim 27 Avr - 15:49

Olivia a écrit :

Citation :
Je suis d'accord pour dire que Louis XVI n'aimait pas madame du Barry. Mais sûrement plus pour ce qu'elle représentait (favorite de son grand-père, roi de France) que la personne en elle même. Elle n'était pas méchante, bien éduquée (elle ne rotait sûrement pas à table!) et elle a prouvé sa fidélité à la cause monarchique.
Entre parenthèses (je ne sais pas s'il y a un sujet directement lié à madame du Barry) j'adore le fait que ce soit une des rares à hurler en montant à l'échafaud. Elle prouve bien d'une part qu'elle n'avait pas la noblesse innée et d'autre part si d'autres guillotinés avaient montré plus d'humanité et moins de "hauteur" et de détachement (qu'on peut biensûr appelé dignité ou noblesse), le petit peuple se serait senti peut-être plus concerné et aurait montré un peu plus de dégoût devant les charrettes de condamnés quotidiennes.

Pour en revenir aux rapports du grand-père et du petit-fils, il est vrai que Louis XVI aurait pu se tourner dans le clan dévôt tenu par ses tantes et anciennement par son père le Dauphin. Mais son confesseur l'abbé Soldini (esprit très ouvert) lui a expliqué que cela causerait des tensions au sein de la famille royale, comme ce fut le cas du temps de son père et de madame de Pompadour. Qu'il devait garder pour soi ses convictions et montrer au public son respect envers son grand-père et donc devant madame du Barry.
Marie-Antoinette s'en plaint même parce qu'elle suit les recommandations des tantes (elle n'a que quatorze ans, ne connait encore rien aux intrigues de cour et sa mère lui a dit de suivre leurs conseils et ne peut vraiment pas accepter qu'une fille du peuple puisse avoir le premier rang qui lui revient parce qu'elle est dans le lit du roi!).
Louis XVI a une conscience religieuse ouverte. Il a une foi profonde, sincère (il n'ya qu'à lire son testament) mais aucunement rigide. Il adore le théâtre (alors que son père se signait quand il passait devant les salles de spectacles) et comme dit plus haut s'entourait de vieux libertins.
A propos avez-vous vu un Racines et des Ailes consacré à la place de la Concorde? On entre dans le ministère de la Marine ancien garde-meuble de la Couronne. On voit l'appartement privé du surintendant. Or le dernier n'était autre qu'Antoine Thierry de Ville-d'Avray, premier valet de chambre du roi attaché à Louis XVI depuis sa naissance. Or la décoration est d'un style assez peu conforme à l'idée qu'on a des éducateurs de Louis XVI. J'ai rarement vu une déco XVIIIème aussi érotique (et pourtant!).
Louis XVI était si peu intransigeant dans sa religion qu'il a donné les droits civiques aux protestants et aux juifs (avant la révolution!) par l'édit de Tolérance.
Des esprits étriqués disent même que s'il y eut la révolution, c'est parce que Dieu a puni la France de cette tolérance envers les hérétiques.
Enfin il faut surtout se méfier de ce qui est dit de Louis XVI : sa faiblesse, sa personne désagréable, la méfiance que lui porte son entourage de par sa personnalité difficile sont le fruit d'une propagande qui commence à la cour (Choiseul ,ennemi du parti dévot ,que représente automatiquement le nouveau Dauphin après la mort de son père, puis Provence et Orléans, peu inventifs dans leur rôle de princes collatéraux, chefs de l'opposition royale de par leur rang) et qui est largement reprise à la révolution puis au XIXème siècle pour expliquer justement les causes de celle-ci.
Excusez-moi je m'embale toujours quand ça concerne Louis XVI (et aussi Marie-Antoinette mais ici elle ne manque pas de défenseurs) mais vraiment je vous promets qu'il est très différent de l'image qu'on veut nous donner. De toute façon il a contre lui les pro-monarchistes parce que par sa "faiblesse" il a laissé faire la révolution et de l'autre côté les républicains intégristes qui feront tout pour dire que c'est une bonne chose de l'avoir tué (même s'ils se disent contre la peine de mort). Comme quoi les extrêmes se rejoignent toujours. Il n'y a qu'à voir les magouilles communes des émigrés et des jacobins (certains bien sûr) lors de la révolution, les deux camps étant bien d'accord qu'il fallait éliminer Louis XVI puis sa famille. S'il y en a bien un qui fut heureux d'apprendre la mort de son frère puis de sa belle-soeur puis e son neveu, c'est bien Provence!
Bon je m'éloigne du sujet.
Mais une dernière question : est-ce être faible que d'accepter de mourir pour son peuple? Biensûr ce sacrifice personnel entraîne celui de sa famille et moralement c'est difficile, mais quand même. Louis XVI a préféré se sacrifier plutôt que d'exercer une véritable tyrannie sur la France. Je trouve ça plus fort qu'envoyer l'armée mater le peuple. Je serai toujours étonnée qu'on puisse plus admirer un assoiffé de pouvoir comme Napoléon qui n'hésite pas à mettre l'Europe à feu et à sang.
Et Marie-Antoinette le dit bien à son procès que son mari n'était pas faible.

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Dim 27 Avr - 15:56

Citation :
Qu'il devait garder pour soi ses convictions et montrer au public son respect envers son grand-père et donc devant madame du Barry.

Oui Louis-Auguste n'aurait jamais tenté de dénigrer publiquement la favorite officielle et reconnue du Roi, il était trop attaché au respect de son grand-père et au respect du Roi. Il avait des rancunes envers elle seulement en privé Very Happy

Citation :
A propos avez-vous vu un Racines et des Ailes consacré à la place de la Concorde?
Non, cette place me rebute

Citation :
Excusez-moi je m'emballe toujours quand ça concerne Louis XVI (et aussi Marie-Antoinette mais ici elle ne manque pas de défenseurs) mais vraiment je vous promets qu'il est très différent de l'image qu'on veut nous donner
Rassurez vous, nous sommes très nombreux à reconnaître ici que Louis XVI n'était pas le gros benêt inculte et naïf qu'on veut nous faire croire depuis plus de deux siècles Very Happy
A ce titre le livre des Coursac est très intéressant car il remet à peu d'ordre sur sa vraie personnalité : un Roi cultivé, connaisseurs des sciences et de la géographie comme peu de monde, un Roi intelligent et posé, et surtout un Roi qui pense à son peuple avant de penser à lui.
Pour moi il a été l'un des meilleurs Roi de France, d'un point de vue du caractère Wink
Et vos informations à son égard me confortent dans cette idée

Citation :
Mais une dernière question : est-ce être faible que d'accepter de mourir pour son peuple? Bien sûr ce sacrifice personnel entraîne celui de sa famille et moralement c'est difficile, mais quand même. Louis XVI a préféré se sacrifier plutôt que d'exercer une véritable tyrannie sur la France. Je trouve ça plus fort qu'envoyer l'armée mater le peuple. Je serai toujours étonnée qu'on puisse plus admirer un assoiffé de pouvoir comme Napoléon qui n'hésite pas à mettre l'Europe à feu et à sang.
Oh non ce n'est pas faible, c'est même grand! On parle souvent de la dignité de Marie-Antoinette lors de son exécution, Louis XVI a été tout aussi digne dans la mort, il s'est même excusé sur l'échafaud pour des crimes qu'il n'avait pas commis Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 40016
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Dim 27 Avr - 16:15

C'est une question qui me turlupine aussi, Olivia : pourquoi le peuple français voue-t-il une si grande admiration à Napoléon ? Rolling Eyes

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Dim 27 Avr - 17:18

Parce qu'il a gagné des guerres...tout comme Louis XIV...oui l'homme ne change pas... Rolling Eyes
C'est sûr qu'un Roi pacifiste et calme tel que Louis XVI impressionne moins, alors qu'il est humainement bien aussi riche que napoléon, si ce n'est plus...et la guerre d'Amérique, cette victoire magnifique contre l'Angleterre, est aussi vite oubliée :s:

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Dim 27 Avr - 19:32

Oui, la réponse à cette question est bien simple : les Français sont tout simplement fascinés par le fait que Napoléon ait fait de la France une puissance ayant conquis presque toute l'Europe. Mais les vies que cela aura coûtées -et surtout dans quel but ? Pour satisfaire l'ambition démesurée du personnage ?- ont bien peu de valeur face à cela.

Ce qui est incroyable en effet, c'est qu'au nom de la fameuse démocratie les Français couvrent Louis XVI et Marie-Antoinette d'ordures, alors qu'ils se vexent dès lors qu'on ose critiquer Napoléon qui fut pourtant un dictateur sanguinaire.

Bien, à part ça :

Olivia a écrit:
Louis XVI était si peu intransigeant dans sa religion qu'il a donné les droits civiques aux protestants et aux juifs (avant la révolution!) par l'édit de Tolérance.


On peut être intransigeant dans sa religion sans pour autant être intolérant envers les protestants et les juifs.


Olivia a écrit:
Enfin il faut surtout se méfier de ce qui est dit de Louis XVI : sa faiblesse, sa personne désagréable, la méfiance que lui porte son entourage de par sa personnalité difficile sont le fruit d'une propagande qui commence à la cour (Choiseul ,ennemi du parti dévot ,que représente automatiquement le nouveau Dauphin après la mort de son père, puis Provence et Orléans, peu inventifs dans leur rôle de princes collatéraux, chefs de l'opposition royale de par leur rang) et qui est largement reprise à la révolution puis au XIXème siècle pour expliquer justement les causes de celle-ci.

Il ne faut pas oublier Mercy-Argenteau. C'est peut-être bien le principal responsable de la déplorable réputation de Louis XVI (et aussi en partie de celle de Marie-Antoinette).

Olivia a écrit:
De toute façon il a contre lui les pro-monarchistes parce que par sa "faiblesse" il a laissé faire la révolution et de l'autre côté les républicains intégristes qui feront tout pour dire que c'est une bonne chose de l'avoir tué (même s'ils se disent contre la peine de mort). Comme quoi les extrêmes se rejoignent toujours. Il n'y a qu'à voir les magouilles communes des émigrés et des jacobins (certains bien sûr) lors de la révolution, les deux camps étant bien d'accord qu'il fallait éliminer Louis XVI puis sa famille. S'il y en a bien un qui fut heureux d'apprendre la mort de son frère puis de sa belle-soeur puis e son neveu, c'est bien Provence!

La rancune des monarchistes à l'égard de Louis XVI a été vraie à une certaine époque (celle de Maurras, notamment) mais ce n'est plus du tout le cas aujourd'hui. Louis XVI est même l'un des Rois de France les plus aimés chez les monarchistes (avec les traditionnels Louis XIV, Saint Louis et Henri IV), qui vénèrent particulièrement sa mémoire. J'en sais quelque chose, croyez-moi. Sa mémoire était particulièrement vénérée également au XIXème siècle et évidemment sous la Restauration, même si la sincérité du gouvernement dans cette démarche qu'il avait initiée était discutable.

Le rapprochement entre certains émigrés et les jacobins est avéré, mais il ne faut pas mettre tous les monarchistes dans le même panier. Parmi ceux restés en France, ceux qui se sont rapprochés des jacobins étaient membres du parti des Aristocrates, aussi appellé parti des Noirs. Ces gens-là n'étaient pas vraiment monarchistes, dans le sens où ils avaient intérêt à réduire le plus possible le pouvoir du Roi dont la volonté de réforme (notamment l'égalisation fiscale) nuisait à leurs intérêts. Et sous la Révolution ces gens en sont effectivement venus à souhaiter la chute de Louis XVI. Le pouvoir du Roi, tel que le conçoit la tradition, est avant tout une alliance du trône avec le peuple, contre les intérêts des grands et des affairistes. Par conséquent le parti des Aristocrates voulait la chute de Louis XVI qui prenait cette tâche trop à coeur. Ces gens-là n'étaient pas du tout pour la Monarchie Absolue, regrettant le temps de la Fronde. Leur idéal était un Roi sans influence, éclipsé par la puissance des grands, un peu comme aux XIème-XIIème siècles.
Mais beaucoup de monarchistes -de vrais monarchistes, ceux-là Wink -, et bien qu'attachés à la monarchie absolue, ont risqué leur vie pour Louis XVI. Ainsi en est-il allé du baron de Batz, par exemple, ou des gentilshommes morts aux Tuileries.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Mar 29 Avr - 0:29

Citation :
Parce qu'il a gagné des guerres...tout comme Louis XIV...oui l'homme ne change pas...
C'est sûr qu'un Roi pacifiste et calme tel que Louis XVI impressionne moins, alors qu'il est humainement bien aussi riche que napoléon, si ce n'est plus...et la guerre d'Amérique, cette victoire magnifique contre l'Angleterre, est aussi vite oubliée

Mais les Américains eux n`ont pas oublié Wink
Fleurdelys
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Mar 29 Avr - 18:41

Vous êtes sûre? :s:

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Jeu 1 Mai - 0:49

Bah ! :s: D`après moi oui, La Fayette au moins on ne l`a pas oublié vu qu`il y a une ville en son nom en Louisiane. c`est une ville francophone aux États Unis. Neutral
Fleurdelys
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Jeu 1 Mai - 1:28

Ah je ne savais pas! Very Happy

Mais...je pense aussi en même temps que la plupart des américains se souviennent bien plus de leur aide à la France lors de la seconde guerre mondiale, ce qui reste normal cela dit!

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Ven 2 Mai - 23:57

Les messages sur le débarquement américain et canadien ont été déplacés dans les Bavardages  Wink

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Sam 10 Mai - 9:31

Cela fait 234 ans jour pour jour que Louis XVI est devenu Roi, puisque ce jour est l'anniversaire du décès de Louis XV.
Le Roi est mort , vive le Roi Very Happy

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 40016
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Sam 10 Mai - 9:53

Ah, oui, le 10 mai. T'as la mémoires des dates, toi, Majesté ! Very Happy

Pauvre Louis XV... cela faisait des jours qu'il agonisait, défiguré par cette douloureuse maladie... pauvre du Barry... Sad

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Sam 10 Mai - 11:25

Bonne mémoire Majesté

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Dim 11 Mai - 14:10

oui Louis XV est tombé malade je crois le 30 avril, on l'a tout de suite fait revenir de la chasse à Versailles en moins d'une demi-heure de Carrosse...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Dim 11 Mai - 14:49

et le 10 mai 1794 Madame Elisabeth était décapitée... Sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Dim 11 Mai - 15:07

et il y n'y avait pas Madame Du Barry aussi à cette même date où je me trompe...
c'est vrai que ce 10 mai revient souvent
Revenir en haut Aller en bas
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31678
Age : 36
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    Dim 11 Mai - 15:31

La Comtesse du Barry a été guillotinée le 8 Décembre 1793, donc peu après Marie-Antoinette Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!


Dernière édition par Chou d'amour le Dim 11 Mai - 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Roi Louis XVI en question    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Roi Louis XVI en question
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Question entrée prépa
» Question aux prof d'histoire : quelle était la taille de Louis XIV ?
» Devoir type brevet "La rose et le réséda" de Louis ARAGON
» Une question en orthographe/conjugaison?
» Entrée en seconde, question

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et sa famille :: Louis XVI-
Sauter vers: