Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 21 ... 39  Suivant
AuteurMessage
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39458
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Ven 22 Juin - 17:06

Le sang peut rendre ivre, paraît-il... What a Face

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Ven 22 Juin - 17:31

Selon la cinquantaine de septembriseurs mis en accusation, on retrouva les présumés assassins de Lamballe, à savoir : Pierre Gonord, Petit-Manin, Pierre-Nicolas Renier, dit le grand Nicolas. Ce fut un simulacre de procès, vous pensez bien que peu ont été punis. Trois seulement ( Le grand Nicolas, Damiens et Bourre), furent condamnés à vingt ans de fers, les 23 et 24 floréal an IV. Le jury déclara que les autres, même ceux qui avaient signé et reçu salaires, n'étaient pas convaincus de crime.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39458
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Ven 22 Juin - 17:43

Tu m'étonnes ! Mad Si jamais son meurtre avait été commandité...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39458
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Ven 22 Juin - 22:40

Voici un article sur les massacres de septembre :
http://www.diagnopsy.com/Revolution/Rev_045.htm

Le massacre est donc prémédité. Marat l'ordonne, la Commune l'organise, Danton l'approuve. Il veut, en frappant de terreur les électeurs de la Convention prochaine, les détacher des Girondins, les rendre dantonistes.
Voilà qui est dit sans ambages...   :clown:

L'interrogatoire et le supplice de la princesse de Lamballe y sont rapportés :

A la Force, le matin du 3, vers dix heures, la princesse de Lamballe est tirée de son cachot. Couchée, malade, elle était épouvantée des bruits qu'elle entendait.
- Levez-vous, madame, il faut aller à l’Abbaye, lui disent les deux gardes nationaux envoyés pour la chercher.
La malheureuse répond par ses mots ingénus
- Prison pour prison, j'aime autant celle-ci.

On la presse. Tremblante, la tête perdue, elle s'habille et suit les gardes. -- Qui êtes-vous ? lui demande Hébert, accoudé à sa table.
- Marie-Louise de Savoie-Carignan, princesse de Lamballe, murmure-t-elle et s'évanouit.



La princesse de Lamballe - par Danloux - B. N. Estampes

On l'assied, on lui fait reprendre ses sens et l'interrogatoire continue. Il y a dans les juges, il y a dans la foule qui l'entoure des hommes qui, payés par le duc de Penthièvre, son beau-père, voudraient la sauver. On lui demande ce qu'elle connaît des complots de la cour.
Elle balbutie :
- Je n'ai connu aucun complot.
- Faites serment d'aimer la liberté et l'égalité, jurez haine au roi, à la reine, à la royauté.
La menue, timide créature qui, abritée en Angleterre, n'est revenue en France que pour partager les dangers de la reine, sa maîtresse et son amie, se redresse dans sa robe froissée. Un doux héroïsme la soulève :
- Je ferai facilement le premier serment, je ne puis faire le second, qui n'est pas dans mon cœur.
- Jurez donc, lui souffle quelqu'un, ou vous êtes morte.
Elle ne répond pas, se détourne et cache son visage dans ses mains.
Hébert alors, levant sa tête sèche et dure, prononce le mot fatal.
- Elargissez madame.

Deux hommes la prennent par les bras et l'entraînent dans la rue. Devant l'amas des cadavres dont la plupart sont déjà dépouillés, elle soupire :
- Fi ! l'horreur
Un sabre s'abat sur son cou. Elle est percée de plusieurs coups de piques. On la dévêt entièrement. Elle reste ainsi deux heures, étalée nue au coin d'une borne, à la risée lubrique de la foule. Un peu plus tard, on lui coupe la tête, on lui arrache le cœur.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Ven 22 Juin - 23:07

...Concernant les détails de son massacre ça correspond à ce que donnent les historiens...et c'est une version qui me semble ni exagérée ni minimisée donc j'y crois...au moins on ne parle pas des mutilations sexuelles qu'elle aurait subi selon des témoins...

Mais en ce qui concerne l'interrogatoire d'Hébert, je ne l'avais jamais lu!
On y voit une Princesse de Lamballe effrayée et sur la défensive, mais qui assume néanmoins ses idées et ses convictions...le coup de l'évanouissement est typique de sa part aussi...mais...je pensais qu'elle avait été massacrée suite à un mouvement de foule, à savoir qu'il ne me semblait pas qu'Hébert était conscient de ce qu'il allait se passer...

Robespierre lui même a déploré ce massacre, c'est dire....

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39458
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Ven 22 Juin - 23:12

Citation :
Robespierre lui même a déploré ce massacre, c'est dire....
Apparemment, Robespierre a déploré beaucoup, mais pas empêché grand chose... No

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Sam 23 Juin - 2:00

Oui, ça rejoint à peu près ce qu'en dit Rétif selon Lenôtre, à savoir ce fameux "à l'abbaye", afin de faire croire aux suppliciés qu'ils vont être transférés (ce principe me dégoûte au plus haut point What a Face ) le fait qu'elle refuse le salut à la nation et conduite devant La Force. Après les détails de son supplice divergent légèrement mais c'est bien normal dans ce genre de récit car de toute façon cela devait être épouvantable et ces détails importent peu.
Et Marat est bien un des responsables, ce texte le souligne aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Sam 23 Juin - 8:48

Pensez-vous qui'ci, il y est un parti pris de l'auteur concernant Marat ?

"La révolution du 10 Août fut souillée par l’un des plus grands crimes dont l’histoire fasse mention : le massacre des prisons.
Un politique italien, Machiavel, a dit : « Dans un changement de gouvernement, il faut épouvanter par quelque grand coup les ennemis du régime nouveau. »
Le grand agitateur Danton, qui avait été, comme substitut de la Commune de Paris, le principal organisateur du 10 Août, et qui était devenu depuis ministre de la justice, semble s’être souvenu du conseil de Machiavel, lorsqu’il prononça, dit-on, ce mot célèbre : « Il faut faire peur aux royalistes. »
L’ennemi approchait ; le parti royaliste était tout prêt à relever la tête. Danton, même avant le 10 août, avait fait déclarer la patrie en danger ( 28 juillet ). Maintenant, pour sauver la Révolution menacée, il voulut la compromettre par un de ces actes sanglants qui ne permettent plus ni retour ni composition. La Commune insurrectionnelle formée dans la nuit du 10 Août, était composée des éléments les plus violents du parti révolutionnaire ; ce fut cette nouvelle Commune qui tint tête à l’Assemblée, et qui a la plus grande part de responsabilité dans les événements qui allaient se passer.
Les prisons furent remplies de suspects, et le 2 septembre, au son du tocsin, commença aux Carmes, à l’Abbaye, à la Force, à la Conciergerie et dans les autres prisons un massacre à huis clos, dont les victimes s’élèvent, dit-on, au nombre moyen de douze à treize cents. Les détenus pour délits ordinaires furent confondus avec les prisonniers politiques dans cette horrible exécution.
Les prêtres furent les victimes privilégiées de ces sanglantes colères. Ce fut par eux qu’on commença. Il s’en fit un affreux massacre dans la prison des Carmes, rue de Vaugirard. Le jardin devint leur sépulture.
De là, les assassins passèrent à l’Abbaye, près de l’église Saint-Germain de Près. Un ignoble tribunal, présidé par le nommé Maillard, faisait précéder l’exécution par une parodie de jugement.
Ce mot : « A la Force ! » était le signal de la condamnation. Le malheureux passait la porte, et tombait sous le couteau. La rue Sainte-Marguerite était jonchée de corps et inondée de sang. Une foule de curieux, effrayés, indignés ou complices assistaient à ce lugubre spectacle.
Les ignobles exécuteurs de cette ironique justice, couverts de sueur et de sang, allaient dans les cabarets voisins demander au vin la force de continuer leur odieux ouvrage.
Ni le sexe, ni la beauté, ni l’âge ne furent épargnés. A la Salpêtrière trente-trois femmes furent massacrées. On sait le sort de la belle princesse de Lamballe, dont le corps dépouillé fut traîné dans la boue, et la tête coupée par d’horribles harpies. A bicêtre, quatre enfants de quatorze à seize ans périrent assommés.
Ce massacre dura trois jours « Suivant M.Mortmer-Ternaux ( Histoire de la terreur, p. 320 ), le massacre continua jusqu’au 6 septembre. Il fut imité en province, à Meaux, à Reims, à Marseille, à Lyon. », au milieu de la stupeur et de la terreur d’une population indignée, mais muette. Quelques victimes cependant furent épargnées par une indulgence aussi arbitraire que l’était la férocité.

L’assemblée législative, consternée, désarmée, demeura pendant ce temps dans une lâche inaction. Le parti girondin eut plus d’éloquence pour s’indigner après coup du crime commis qu’il n’eut d’énergie pour s’y opposer. Le comité de vigilance, dirigé par Marat, sut le paralyser en lançant des décrets d’accusation contre ses principaux chef, Roland et Brissot.

On voudrait, pour l’honneur de la France, que ce massacre eût une explosion de fureur populaire, comme il arrive souvent dans les troubles civils. Malheureusement, il n’est que trop démontré que cet odieux épisode de notre histoire révolutionnaire a été un coup prémédité et organisé par la Commune de Paris, exécuté par des assassins ivres et stipendiés. On a les quittances « Voir Mortimer-Termnaux, Histoire de la Terreur, tome III, page 526. ».
Les journées de septembres n’ont pas seulement ensanglanté la Révolution ; elle l’ont avilie.



http://www.letime.net/revolution/e/
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39458
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Sam 23 Juin - 9:59

Je vais friser le hors sujet, chère Léa... alors, je la ferai brève. Je crois que Marat, Robespierre, Danton, Louis XVI, Marie Antoinette... sont devenus depuis longtemps des images d'Epinal. Tantôt ils sont caricaturés, tantôt embellis, suivant les buts politiques (ou autres) poursuivis par ceux qui se servent d'eux. Et ce dès le départ. Aussi est-il très difficile de déterminer leurs responsabilités réelles.

Pour en revenir à la princesse de Lamballe, les éléments troublants restent, à mon avis, le fait qu'elle n'échappa point, alors que la Tourzel et sa fille oui. Suspect Le fait que, selon certaines sources (mais l'article pour lequel j'ai mis le lien semble démentir cette info, il faudrait investiguer), elle fut la seule femme ainsi massacrée. Suspect De là à dire qu'on a profité de cette boucherie pour se débarrasser d'elle... voire, qu'on l'aurait orchestrée dans ce but, il n'y a qu'un pas, que certains franchissent.

Les deux textes concernant l'interrogatoire de la princesse se contredisent un peu, mais pas tant que cela. Elle semble avoir refusé, avant tout, de prêter un serment déloyal à ses souverains. Ce qui cadre tout à fait avec son personnage. Trop bien, peut-être ? Suspect

Enfin, pour le massacre lui-même, les relations ont tendance à se contredire. C'est normal. Si pas mal de "témoins" ont, comme Jacques Charles Hervelin (cf. Pernoud - Flaissier, La révolution, op. cit., p. 191) été prendre un pot au milieu de l'action... Il doit régner un certain flou artistique dans les "témoignages".

Mais les faits sont là, hélas indéniables : la princesse de Lamballe a été au nombre des victimes des septembrisseurs, lesquels se sont acharnés sur son corps avec une violence toute particulière. Puis, une macabre procession est allée présenter sa tête à Marie Antoinette. Pour lui montrer la répétition générale de ce qui l'attendait, sans doute...

Même sans ajouter les détails du coeur dévoré, des seins découpés et de la toison pubienne en moustaches, c'est bien assez, comme horreurs ! No

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39458
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Sam 23 Juin - 11:02

Tiens... tout à fait par hasard, en cherchant sur le net des portraits de la princesse de Lamballe, j'ai trouvé ce livre :



Le 3 septembre 1986, on vole la tête de cire de la princesse de Lamballe dans la salle de la révolution française du musée Grévin. Or, cent quatre-vingt-quatorze ans plus tôt, jour pour jour, heure pour heure, la tête de la suivante de Marie-Antoinette était promenée au bout d'une pique à travers Paris.
Victor B., photographe et dilettante cultivé, se lance sur la piste de la tête de cire, tout en étant entraîné dans un tournage de film commémorant la révolution (le bicentenaire approche) et en se mêlant à des proto-royalistes décadents.
Les romans de Jean-François Vilar sont noirs, vraiment tout noirs. Son photographe héros narrateur est un exégète du pavé parisien qui parcourt des lieux chargés d'Histoire -- avec un grand H -- qu'il recrée au gré de ses déambulations nocturnes avec un style désabusé qui sied au genre. On saura ainsi qui fut Madame Tussaud, où habitait Robespierre ou Danton, où l'on imprimait le Père Duchesne, le journal de ceux qu'on appelait les Exagérés ou encore qui faisait des moulages des têtes des décapités du jour pour les exposer dans ce qui était l'ancêtre du musée Grévin. A recommander, donc, à ceux qui passent l'été à Paris et veulent voir la ville d'un autre œil -- mais les autres peuvent l'emmener aussi, ce sera un petit bout de Paris dans la musette.

http://www.mediatheque-noisylesec.org/lisonfute2000/franc.htm

Ainsi, la princesse et le contexte de l'époque ont inspiré un roman noir... ça a l'air intéressant.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39458
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Sam 23 Juin - 11:09

Une miniature que je ne connais pas. Ce site indentifie formellement Madame de Lamballe :



http://www.kikirpa.be/www2/cgi-bin/wwwopac.exe?DATABASE=object&LANGUAGE=1&OPAC_URL=&%250=10136863&LIMIT=50

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Sam 23 Juin - 11:10

Je n'étais pas au courant de cette histoire de vol de tête de cire...194 ans jour pour jour après son massacre...pas de coïncidence ici
Mais le coté "roman" je m'en méfie....

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Sam 23 Juin - 11:12

Jolie cette gravure! Pareil je ne la connaissait pas! cheers

Vu la coiffure haute elle date d'avant 1780 à priori...mais ici aussi elle ne manque pas de charme Very Happy

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Sam 23 Juin - 14:45

Je viens de relire l'article que tu as mis sur les massacres de septembre avec plus d'attention Pim, et j'ai constaté d'autre différence avec l'ouvrage de Lenôtre, qui me ferait pencher plus vers Lenôtre justement.
L'article grossit un peu plus les chiffres des victimes et a fait une confusion d'après ce que je compare avec les témoignages dans l'ouvrage, avec l'heure du départ du cachot de Tourzel (10h) et Lamballe(vers 12h).
En outre, j'ai relevé une chose plus expliquée par Lenôtre c'est:

La foule, acharnée sur lui, avec une torche lui brûle le visage. (pris dans l'article)
Alors qu'en fait, Lenôtre explique qu'ils brûlaient les visages des suppliciés avec une torche, afin qu'ils ne soient pas reconnu et que personne ne les prenne en pitié.

En outre, il omet la responsabilité de Pétion dans l'affaire, ou du moins la minimise, alors que le maire de Paris est sévèrement dénoncé dans l'ouvrage de Lenôtre.


Maintenant je ne connais pas les sources de l'auteur de l'article, peut être a-t-il voulu faire un résumé?Mais je conseille fortement à tous ceux qui sont intéréssés par ce triste évènement de l'Histoire de lire Lenôtre.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39458
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Sam 23 Juin - 16:21

Citation :
Maintenant je ne connais pas les sources de l'auteur de l'article, peut être a-t-il voulu faire un résumé?
C'est ce que je me suis demandé aussi... Pas vu de sources. Mais je l'ai trouvé intéressant parce qu'il identifie la responsabilité de Marat, comme tu l'avais relevée déjà, et qu'il rapporte le serment auquel la princesse de Lamballe s'est refusée.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Mer 27 Juin - 19:03

Une miniature représentant la princesse de Lamballe :



L'oeuvre date du XIXe.

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39458
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Mer 27 Juin - 19:11

A la différence de Marie Antoinette, je trouve qu'il est assez difficile de se faire une idée de la physionomie de Madame de Lamballe d'après les portraits d'époque. Je pense aussi qu'au XIXe siècle, elle a été largement idéalisée.


_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chou d'amour
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 31671
Age : 35
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 22/05/2007

MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Mer 27 Juin - 19:53

Sur beaucoup de portraits, il est clair qu'elle a été largement idéalisée...mais après tout...avec une fin tragique comme la sienne, on n'a instinctivement envie de la rendre meilleure Wink

_________________
Le capitalisme c'est l'exploitation de l'homme par l'homme. Le syndicalisme c'est le contraire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maria-antonia.justgoo.com
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39458
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Lun 24 Sep - 13:54

Jacques de La Faye réserve de larges passages de son livre "Amitiés de reine", à Madame de Lamballe. La princesse était présente dès l'arrivée de Marie Antoinette en France, elle faisait partie des courtisans qui attendaient au château.

Selon l'auteur, Marie Thérèse Louise de Savoie Carignan tenait de sa mère, née princesse de Hesse Rheinsfields, d'admirables cheveux blonds et des yeux très bleus. Sans être régulièrement jolie, elle avait un charme inexprimable.

Lorsque son volage mari fut à la dernière extrémité, la princesse le veilla, bien que malade elle-même, précise La Faye. Ceci voudrait-il dire que Madame de Lamballe avait été affectée de la syphilis de son époux ? Shocked Je pose la question, parce que j'étais déjà tombé sur cette information, que je trouve étonnante...

Toujours est-il que Louis Alexandre Joseph Stanislas de Bourbon, prince de Lamballe, rendit le dernier soupir le 6 mai 1768, âgé de 20 ans et 8 mois, laissant une jeune veuve après 16 mois de mariage.

Marie Thérèse Louise songea d'abord à se retirer du monde, mais le duc de Penthièvre, son beau-père, se l'attachera d'autant plus sûrement que le mariage de sa fille avec le duc de Chartres lui ôtait son dernier enfant.

La princesse de Lamballe partagea la retraite champêtre et les activités charitables de son beau-père jusqu'au mariage du dauphin.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39458
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Lun 24 Sep - 14:45

Toujours selon La Faye (op. cit., p. 46 sqq), Madame de Lamballe fut la seule réelle amitié de Marie Antoinette dauphine. Ce sera cette influence qui viendra contrebalancer celle, pernicieuse, de Mesdames Tantes.

Le coeur délicat et tendre de Madame de Lamballe n'eut que deux attachements, dit la Rochetterie, celui de son beau-père, dont elle soutenait la vieillesse et partageait la bienfaisance, et celui de la Reine, à laquelle elle apporta le plus décisif témoignage d'affection, le témoignage du sang.

A l'époque de la dauphine, Madame de Lamballe est de toutes les fêtes, de toutes les cérémonies, de toutes les promenades et les courses en traîneau... intimité qui comble Marie Antoinette mais en met déjà d'autres en appétit.

C'est ainsi que la comtesse de Brionne rêva de faire épouser à son fils, le prince de Lambesc, la meilleure amie de la dauphine, et elle demanda à Marie Antoinette de s'entremettre.

La jeune femme ne demandait pas mieux, elle aimait bien le prince de Lambesc, mais Mercy lui démontra tout le danger de cette alliance : Madame de Lamballe ne voudrait jamais renoncer à ses prérogatives de princesse du sang ou, alors, contre des dédommagements exorbitants.

Aussi Marie Antoinette se réfugia-t-elle derrière l'autorité du roi, qu'elle ne pouvait, prétendit-elle outrepasser, pour refuser d'intervenir. Jacques de La Faye constate au passage que, si Madame de Lamballe était devenue Madame de Lambesc, au moment de la révolution, elle aurait dû émigrer avec son mari, elle aussi.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Lun 24 Sep - 14:59

Je connais assez peu la princesse de Lamballe mais cela fait des années que je me promets de combler cette lacune. J'aime chez cette femme la sincérité et la profondeur de l'amitié qu'elle voua à Marie-Antoinette.

Quelle serait la biographie la plus intéressante pour faire sa connaissance?
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39458
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Lun 24 Sep - 15:23

Il n'y en a pas beaucoup, en fait, chère Magic. Et les questions se posent encore davantage quand on considère que bon nombre de lettres sont en réalité apocryphes...  Shocked

Il y a celle-ci :



L'écrivain et historien vernonnais a exploré de nombreux cartons d'archives pour faire revivre une femme généreuse au destin tragique. La Princesse de Lamballe qui a séjourné au XVIII siècle en Normandie au château de Bizy. Non satisfait d mener de front l'écriture de trois ouvrages différents pour choisir son siècle au gré de son humeur ou changer de personnages, Michel de Decker s'apprête à enregistrer pendant trois jours 82 émissions de radio sur l'Histoire de la Normandie. A la suite quoi, c'est à la télévision qu'il accordera ses faveurs. En prévision : une adaptation en quatre épisodes d'un de ses ouvrages, " Madame le chevalier d'Eon ". L'historien anime aussi beaucoup de conférences, un peu partout en France et même sur des bateaux, lors de croisières autour du monde.

Un ouvrage très documenté, préfacé par Castelot. Bon pour un premier contact, mais que je n'ai pas vraiment apprécié. J'ai trouvé l'analyse superficielle, et les saillies de de Decker par moment insupportable.

Plus fine m'a paru cette biographie-ci :



De la princesse de Lamballe, l'histoire n'aura conservé que le souvenir d'une tête outragement fardée et fichée au bout d'une pique. Elle fut exhibée sous les fenêtres de Louis XVI et de Marie-Antoinette. Victime expiatoire d'un régime dont elle n'avait jamais vraiment connu les codes ni les rites, elle succomba sous les coups des massacreurs de septembre 1792. Mais, au-delà de son martyre, qui était Mme de Lamballe ? Amie de coeur de Marie-Antoinette, familière d'un Trianon exclusivement destiné aux femmes, Surintendante de la Reine, organisatrice de sa Maison et de ses loisirs, elle fut sa confidente et son ultime fidèle. Il n'en fallait pas davantage pour qu'elle devint la Sapho lubrique de Trianon, l'esclave d'une reine impudique et manipulatrice. Pis encore, l'initiatrice d'un " complot lesbien " dont la mission aurait été de subvertir la monarchie française. C'est ce destin tragique et singulier que retrace Alain Vircondelet. Il démonte aussi les mécanismes des rumeurs, dévoile les névroses d'une société finissante et les ambiguités d'une passion fatale.

Enfin, beaucoup de renseignements peuvent être trouvés dans l'ouvrage écrit pas Seiffert, le médecin de la princesse. Il développe notamment son implication dans la politique au temps des Tuileries. Cette analyse est reprise dans le livre de JULLIAN, Louis et Maximilien.


_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Lun 24 Sep - 15:27

Je suis d'accord avec vous Pim. L'ouvrage de Michel de Decker n'est pas le plus fameux. Quant au dernier je le trouve vraiment abject. Mais nous sommes en république et tout le monde à droit à la parole, mais quand même !!!!! Pas le droit de dire n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Lun 24 Sep - 15:40

Merci Pim flower Je prends note des trois ouvrages pour les réclamer lors de ma prochaine visite à la bibliothèque.

Citation :
Quant au dernier je le trouve vraiment abject. Mais nous sommes en république et tout le monde à droit à la parole, mais quand même !!!!! Pas le droit de dire n'importe quoi.

En lisant les trois livres, j'aurai matière à poser des questions concernant ce qui me semble flou ou douteux. Je ne me ferai pas faute de venir demander à des personnes plus éclairées que moi de me donner leurs avis.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39458
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   Lun 24 Sep - 15:41

Si vous voulez parler du livre de De Decker sur Marie Antoinette, nous avons abordé le sujet ici.
http://maria-antonia.justgoo.com/t1802-bibliographie-la-princesse-de-lamballe
Nos opinions se rejoignent...  Wink

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Princesse Marie Louise Thérèse de Lamballe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 39Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 21 ... 39  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Trahison de Marie-Louise.....
» Nouveau - Napoléon 1er et Marie-Louise à Compiègne
» ABEL DE PUJOL, Adrienne Marie Louise
» Un Autographe de Marie-Louise......
» Napoléon et Marie-Louise à Chartres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: