Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Ventes aux enchères

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 31, 32, 33, 34, 35, 36  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Mar 22 Oct - 18:14


voici la célèbre gravure de la REINE EN FERMIERE  - trouvée sur GALLICA car j'avais la flemme de descendre prendre mon exemplaire en photo numérique au rez-de-chaussée.

MARIE ANTOINETTE  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Mar 22 Oct - 18:18

MARIE ANTOINETTE a écrit:
j'ai reçu ce matin le gros catalogue de la vente du 30 OCTOBRE prochain chez COUTEAU BEGARIE -
outre quelques GROSSES erreurs par exemple  "GEORGES LENOTRE" au lieu de GOSSELIN LENOTRE voici deux lots proposés qui représenteraient SA MAJESTE
 

lot 102 d'après VIGEE LE BRUN école française début XIX° siècle
huile sur panneau, la représentant de buste de trois quarts légèrement tournée vers la gauche, vêtue d'une robe de velours violet et coiffée d'un fichu, sans bijou ni attribut , à la manière d'une "belle fermière" (voir la gravure célèbre)comme elle était parfois représentée.
H 45 cms - L 11 cms     prix 400/600 euros
(ce n'est point la Reine, et je crois avoir déjà vu cette dame en vente soit sur EBAY soit dans un autre catalogue .... achat refusé pour une collection sérieuse)
  
Est-ce la femme Marie-Thérèse de Naples et de la Sicile? Voici le portrait de Lebrun



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Mar 22 Oct - 18:32



... même toilette, même visage ...

  Bravo, Vivelaqueen !!!  Very Happy   Vous semblez avoir mis dans le mille !  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Jeu 31 Oct - 17:28

voici mes dernières trouvailles
sur une tradition familiale, rouet de table portant l'inscription "1794 MARIE THERESE CHARLOTTE AU TEMPLE" qui aurait été acquis à la grand-mère du DUC D'ANJOU il y a de nombreuses années, la dame ayant des besoins financiers importants.
 
 

 
 
 
 
 
Voici ce qui reste d'une paire de chenets, certainement d'époque NAPOLEON III, avec deux jolis profils, l'un MARIE ANTOINETTE (d'après médailles) et l'autre peut-être MADAME DE LAMBALLE, voire MADAME ROYALE !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Jeu 31 Oct - 17:31


j'ai quelques soucis à mettre les photos ce soir sur le BOUDOIR - encore les problèmes de logiciels !!!

bonne soirée.... je vais mettre RIGNON au dodo - de plus j'ai des revendications de la part de ma patronne à pattes !!!!!
MARIE ANTOINETTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Jeu 31 Oct - 17:52

Vous croyez vraiment que la pauvre Madame Royale avait eu droit à un rouet au Temple ? Shocked Surtout s'il date de 1794.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Ven 1 Nov - 11:10

Chère REINETTE  dans le nouveau livre VERSAILLES que nous avons présentés la semaine dernière, se trouve un rouet de table, en laiton !!! ou bronze appartenant à CARNAVALET qui aurait été le rouet de la REINE au TEMPLE !!!!!

alors, où se trouve la Vérité  !!!!!!!!  
c'est un objet d'époque tout simple et comme je le dis souvent  "il n'y a que la foi qui sauve" !!!!!!surtout avec les traditions familiales !!!!!
il a trouvé sa place et on a l'impression qu'il a toujours été présent en ma demeure ....

MARIE ANTOINETTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Ven 1 Nov - 12:13

Ce que le XVIIIème appelle bronze est, dans le vocabulaire de la fonderie moderne, ce qu'on appelle du laiton. Composé principalement du zinc, il a une couleur plus jaune, lorsque le bronze, composé avec de l'étain, est beaucoup plus rose.
Les bronzes antiques sont de vrais bronze par exemple. Je ne sais pas ce qu'il en est à la Renaissance ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Ven 1 Nov - 12:17

c'est le commissaire priseur de FONTAINEBLEAU qui vend la mèche au prix de départ entre 2.000 et 3.000 euros  - je vais vérifier si c'était cette même étude qui avait fait la vente il y a 2/3 ans et quel était le prix avec la lettre !!!! sinon je le contacterai étant cliente de cette étude.

MARIE ANTOINETTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Lun 4 Nov - 17:00

On m'a donné le très beau catalogue de la vente aux enchères du 31 octobre 2013 organisée par la maison Couteau Bégarie.
Je suis surpris que l'on en a peu parlé sur le forum sauf Marie Antoinette pourtant il y avait énormement d'objets relatifs à la famille royale jusqu'à Charles X!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Mar 5 Nov - 13:09

cher Ami,

effectivement cette vente mercredi dernier comportait un département important sur la FAMILLE ROYALE .....il n'y avait pas de pièce exceptionnelle, des objets, gravures classiques que l'on trouve souvent, et les prix d'estimation étaient fort élevés.

je sais par GERARD OUSSET, présent à cette vente, que les acheteurs éventuels étaient réservés et lents à enchérir,  plus d'une fois, le commissaire priseur a dû baisser les enchères pour obtenir une vente !!!!!!!
j'avais fait remarquer sur le boudoir, que certaines pièces prétendant être des portraits de la Reine n'avaient aucun ressemblance , sans oublier les souvenirs par traditions familiales très suspects !!!!!!

je vais consulter les résultats sur INTERNET pour avoir l'ambiance finale de cette vente.

Amicalement
MARIE ANTOINETTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Mar 5 Nov - 16:55

cette vente en consultant le site COUTEAU BEGARIE a fait apparaitre l'obligation de baisser les prix de départ et pour certains lots........c'étaient les soldes !!!!!!!!!
d'autres ont été retirés faute d'acheteurs, comme le morceau de ruban de l'ordre du saint esprit porté par le Roi  !!!!!

le tableau dit "MARIE ANTOINETTE" que nous avions d'un avis commun confirmé n'être pas la Reine a été retiré !!!!

je n'ai regardé que les numéros concernant la famille royale et je pense que l'étude a été déçue de la modicité des résultats.
les pigeons volaient...... trop haut ce mercredi.

MARIE ANTOINETTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Sam 23 Nov - 16:59

LUNDI 2 DECEMBRE 2013 - Drouot salle 14  - exposition le samedi 30 de 11 H à 18 H 00  - le Lundi 2 de 11 H à 12 H 00
ETUDE COUTEAU BEGARIE
Vente papiers peints, étoffes, costumes et haute couture + garde robe de la Marquise de SEGUR à divers

outre les étoffes d'époque, il y a des costumes d'hommes et de dames XVIII° sans oublier les gilets !!!!!!!
belle qualité, prix intéressant !!!!

il en est de même pour l'époque NAPOLEON III

vous pouvez voir le catalogue sur Internet  - belle photos - même juste pour le regard !!!!!

MARIE ANTOINETTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Dim 24 Nov - 16:41

dimanche 17 Novembre à FONTAINEBLEAU chez l'ETUDE OSENAT   dans une vente consacrée à l'empire

la mèche de cheveux de MARIE ANTOINETTE  estimée entre 2.000 ET 3.000 EUROS à Fait............ 7.000 EUROS + frais
sans la lettre qui, lors de la première vente l'accompagnait.

une miniature du ROI LOUIS XVI lors de cette vente a été retirée !!!!!

MARIE ANTOINETTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Jeu 28 Nov - 6:52

Ce portrait de Marie-Antoinette, attribué à l'atelier de Mme Vigée-Lebrun, est passé en vente il y a quelques jours chez Christie's.







Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Jeu 28 Nov - 9:03

L'expression, les traits du visage sont rendus tout en suavité.   Les oeuvres de Mme Lebrun étaient un miroir qui magnifiait Marie-Antoinette .
Pas étonnant qu'elle fut son peintre favori !  
C'est fou, ce nacré des ongles !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Jeu 28 Nov - 10:11

J'adore absolument ce portrait...mais toutes ses versions ne m'émeuvent pas autant que celle dont je me suis servi du visage pour l'image d'accueil.
La version de chez Christie's a un regard plus vide , c'est dommage... Par contre c'est vrai que les ongles sont un ravissement !
La pire version a été choisie (pourquoi??? ) par Madame Lever pour son petit livre illustré, Marie-Antoinette, la dernière Reine...

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Jeu 28 Nov - 11:03

Sous cadre?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Jeu 28 Nov - 11:07

Mon ami était à la vente chez Christie's pour acheter le tableau. Malgré l'enveloppe conséquente cette merveille est partie au téléphone pour 49.000 E sans les frais. A ce taux je n'ai pas de regrets de n'avoir pu l'acquerir. Sad 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Sam 7 Déc - 10:30

En vente le 18 décembre 2013, chez Boisgirard, ces 5 dessins de Vivant-Denon, représentant (entre autres) Danton, Hébert, Fouquier-Tinville et Carrier.

Estimation : 2.000 / 3.000 EUR.

Ces dessins sont magnifiques : je les aurais bien acheté, mais je préfère me réserver pour Marie-Antoinette et Louis XVI.  












Bel ensemble de cinq dessins par
Dominique-Vivant DENON, dit VIVANT-DENON (Givry 1747 – Paris 1826)
Émigré à Venise, Vivant-Denon en fut chassé en 1793 après avoir été accusé d’espionnage pour le compte de la Convention.
De retour en France, il fut réhabilité grâce à la protection de David. D’un réel intérêt documentaire, ces portraits de condamnés politiques ont été croqués par Vivant-Denon sur le vif, au moment de leur jugement, ou sur la charrette les menant à l’échafaud.
Il a retravaillé plusieurs fois cet ensemble qu’il destinait probablement à la publication.
Une série de portraits similaires fut dispersée à Londres en 1961 (coll.
Lady Shelley-Rolls, Christie’s, 5 décembre 1961, n° 68-74) ; on les retrouve aujourd’hui au Metropolitan Museum et au Musée du Louvre.
Un autre ensemble fut vendu par la galerie Arnoldi-Livie à Munich en 1997. Au milieu du XIXe, Jules Porreau grava pour Vignères, sur des planches individuelles, les portraits de Dantan, Gobel, Hébert, Fouquier-Tinville, Chaumette, Carrier et enfin Cadoudal.
a. « Portraits de Gobel et Chaumette vus de profil gauche »
Plume et lavis brun sur papier chamois
Signé en bas à droite ‘V Denon’
19 x 19 cm
Annoté à la pierre noire en haut ‘Gobel. Archevêque de Paris’, en bas ‘Chaumette Procureur de la Commune - tous deux sur la charrette - Prairial an 2’
Cordeliers et procureur de la Commune, Pierre-Gaspard Chaumette (1763-1794) fut jugé aux côtés d’Hébert, et guillotiné le 12 avril 1794. Evêque constitutionnel de Paris à partir de 1791, Jean-Baptiste-Joseph Gobel (1727-1794) fut arrêté et guillotiné pour son implication aux côté d’Hébert et Chaumette.
Une autre version de ces portraits est conservée au Metropolitan Museum.
b. « Portrait de profil droit assis de Fouquier-Tinville »
Pierre noire et rehauts de blanc (piqûres) sur papier préparé chamois à la pierre noire
Annoté en bas ‘Fouquier-Tainville pendant son jugement’
18,8 x 12,3 cm
Antoine Fouquier-Tinville (1746-1795) fut l’un des plus charismatiques ‘accusateurs publics’ du Tribunal révolutionnaire. Après avoir requis la mort de plus de 2000 personnes (dont Danton, Hébert, mais aussi Marie-Antoinette ou Charlotte Corday), et au terme de quarante-cinq jours de procès, il fut exécuté le 7 mai 1795.
L’annotation sur la version du Louvre présente la même particularité orthographique : ‘Tainville’, au lieu de ‘Tinville’.
c. « Deux portraits de Carrier (l’un de profil droit et l’autre de face) »
Plume, lavis brun et rehauts de blanc sur papier préparé chamois
Annoté en bas à la pierre noire ‘Carrier pendant son procès’
12,5 x 18,3 cm
Impitoyable acteur de la Terreur à Nantes, le député du Cantal Jean-Baptiste Carrier proposait le 9 mars 1793 « l’établissement d’un tribunal révolutionnaire ».
Il y fut lui-même jugé, puis guillotiné en place de Grève le 26 Frimaire an III (16 décembre 1794).
La version conservée au Louvre présente également son portrait de face et de profil.
d. « Deux portraits de Georges Cadoudal vu de trois-quarts »
Plume et lavis brun, annoté en bas à la pierre noire ‘Georges Cadoudal’
13 x 18 cm
Fameux général chouan, Georges Cadoudal est ici associé aux figures des révolutionnaires. Après deux conspirations contre Bonaparte, il fut arrêté en mars 1804, et guillotiné le 12 juin de la même année. Vivant-Denon était alors directeur du Musée Napoléon.
Il représente Cadoudal au Tribunal, puis sur la charrette. Absent de la série anglaise, Cadoudal était représenté dans celle qui fut vendue à Munich chez Arnoldi-Livie.
e. « Portrait en buste de Danton vu de face et Hébert vu de profil »
18 x 12,3 cm
Pierre noire et encre brune (piqûres) sur papier préparé chamois
Annoté en bas à la pierre noire ‘Danton au tribunal révolutionnaire et Hébert ou le père Duchesne sur la charrette. Hébert pamphlétaire.’
« Soyons terrible pour dispenser le peuple de l’être », s’était exclamé Danton lors des débats entourant la création du Tribunal révolutionnaire.
Le 16 germinal an II (5 avril 1794), un an après son instauration, Danton lui-même y était condamné à mort. Révolutionnaire autrement plus radical, Hébert animait le virulent journal du Père Duchesne.
Il fut jugé entre le 21 et le 24 mars 1794, puis également guillotiné.
La version du Louvre présente Danton, Hébert, et un troisième personnage, ‘inconnu sur la même charrette’.
Beaux cadres en bois polychrome à décor de feuilles d’eau et perles de la fin du XVIIIe siècle

Les cinq : 2 000/3 000 €
Bibliographie :
- P. ROSEMBERG, M.-A. DUPUY-VACHEY, Dominique-Vivant Denon : L’œil de Napoléon, cat. d’exposition, Paris : Musée du Louvre, 20 octobre 1999 – 17 janvier 2000, Paris, 1999
- M.-A. DUPUY-VACHEY, « Quelques têtes de révolutionnaires par Denon (1747-1825) » in Revue du Louvre, Paris, 2003, voir pour comparaison pp. 53-59
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Sam 7 Déc - 13:06

Celui qui me dégoûte le plus c'est Fouquier-Tinville. Quelle horreur!!
Carrier a l'air con.
Danton fait pitié.
Et Hébert... ma foi je ne sais pas pourquoi, mais je ne me le représentais pas du tout ainsi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Sam 7 Déc - 15:26

merci pour le document représentant ces "montres" à conserver dans nos archives  !!!! une assemblée de sales gueules, parfaite pour les seconds couteaux au  Cinéma.

personnellement je n'en donnerai pas un centime d'euro et les accepterai en cadeau, pour les revendre immédiatement et acheter "MARIE ANTOINETTE" !!!!! sinon "EN ENFER AUX TOILETTES"

MARIE ANTOINETTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Sam 7 Déc - 19:55

On pourrait servir pour s`essuyer  
Fleurdelys
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Jeu 12 Déc - 16:46



Vendredi 13 Décembre  - vente à DROUOT par l'ETUDE MILLON de cette clé qui serait :

"exceptionnelle clé en fer forgé et partiellement dorée dite CLEF DE MARIAGE
l'anneau de forme ovale est à décor de feuilles d'olivier  (sagesse et paix) avec, en son centre, les initiales de MARIE ANTOINETTE
encadrées de trois fleurs de lys.
Bossette en forme de globe à fond d'or et à décor de fleur ouverte (amour)
Tige bénarde ornée d'un enroulement en spirale simulant une guirlande de feuillage.
Panneton à un grand et à quatre petits rouets (pouvant simuler l'âge de la Reine, 14 ans lors de son mariage)
Cette clé est présentée dans son écrin en galuchat  L 15 cm France 1770

Estimation  12.000 à 15.000 euros

une clé avec le chiffre de MARIE ANTOINETTE se trouve dans une collection
du Musée LE SECQ DES TOURNELLES A ROUEN.


le prix est important,.... ce n'est pas un "pass" permettant d'ouvrir toutes les portes du château de versailles
il serait intéressant de rechercher dans les archives si ce présent était d'usage pour les mariages à la Cour et surtout son utilité !!!!!
j'appelle au secours les spécialistes !!!! cette pièce n'entrera pas dans mes collections, je n'ai pas les moyens financiers et cet objet ne me fait pas rêver.

amicalement
MARIE ANTOINETTE 
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39553
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   Mar 28 Jan - 8:56

De quoi rêver un peu...



Paris, le 27 janvier 2014, Art Media Agency (AMA)

Sotheby’s met en vente le 25 mars 2014 à Paris la collection d’art du XVIIIe siècle de la vicomtesse de Courval.

La vacation dispersera 118 lots composés de scènes galantes, de portraits de femmes, de paysages champêtres et de natures mortes symptomatiques de l’art du Siècle des Lumières. Parmi les lots à retenir, une paire de vases en céladon gaufré (vers 1770) de l’époque Qianlong estimée entre 300 et 500.000 €, une scène galante de Nicolas Lancret, élève de François Watteau, Les agréments de la Campagne (XVIIIe siècle) estimée entre 150 et 200.000 € ou un portrait en fusain d’Elizabeth-Louise Vigée Le Brun, Mrs Spencer Perceval (1804) estimé entre 120 et 150.000 €.

La vicomtesse de Courval, née Mary Ray en 1835, appartient à la bourgeoisie new-yorkaise francophile. Après de nombreux voyages, elle s’installe à Paris et épouse Arthur Dubois de Courval. Elle se passionne pour les ventes aux enchères et entreprend une grande collection d’art du XVIIIe qui sera poursuivie par ses fils. L’exposition de la vente aura lieu du 20 au 24 mars.

http://www.artmediaagency.com/87557/le-raffinement-du-xviiie-en-vente-chez-sothebys-avec-la-collection-de-la-vicomtesse-de-courval/


Les tableaux sont visibles sur le site Sotheby's



PRÉSENTATION

Sotheby’s Paris a le privilège de mettre en vente cette magnifique collection constituée à la fin du XIXe siècle par la vicomtesse de Courval, née Mary Ray (1835-1902). Cette grande amatrice des arts, qui fréquentait assidument les ventes aux enchères parisiennes de la fin du XIXe siècle, assembla de précieuses collections qu’elle présentait dans son magnifique hôtel particulier situé derrière les Champs-Élysées, au 6 rue Paul Baudry dans le huitième arrondissement. Les tableaux et pièces de mobilier sont à l’image du goût exigeant d’une grande famille de l’aristocratie française. Scènes galantes, portraits de femme, paysages champêtres ou natures mortes sont autant d’œuvres illustrant le siècle des Lumières.

Le grand salon était aussi orné d’importants objets d’art comme cette impressionnante paire de grands vases chinois en porcelaine céladon à montures de bronze doré d’époque Louis XV, et cet exceptionnel cartel en bronze doré Louis XV par Baillon.

Cette vente est ainsi l’occasion pour les amateurs de découvrir un exemple du goût de ces grandes familles françaises, évoluant sur plusieurs générations. Le raffinement et l’élégance du XVIIIe siècle, la gaieté et la féminité de son esthétique constituent l’essence de cet ensemble rare.

http://www.sothebys.com/fr/auctions/2014/collection-vicomtesse-courval-pf1430.html

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ventes aux enchères   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ventes aux enchères
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 32 sur 36Aller à la page : Précédent  1 ... 17 ... 31, 32, 33, 34, 35, 36  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les ventes de Coca-Cola Company
» VENTES DE BIJOUX DE LA SEMAINE [46]
» VENTES DE BIJOUX DE LA SEMAINE (41 ème)
» VENTES DE BIJOUX DE LA SEMAINE (9)
» VENTES DE BIJOUX DE LA SEMAINE 23 MAI-01 JUIN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Collections et ventes-
Sauter vers: