Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Jeu 23 Aoû - 23:45

Mme de Sabran a écrit:
Tiens, c'est curieux ! scratch
Sommes-nous les seuls ?.

Non, chez moi aussi ça foire...
J'ai dû supprimer un doublon de ma part également Wink

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Ven 24 Aoû - 9:04

la nuit, la neige a écrit:
D'après ce que j'ai lu, c'est sûr qu'elle n'était pas ultra-libérale, mais elle ne comprend pas grand chose à ce qui se passe et, sans doute, sur-réagit, par tempérament fonceur.
Elle cible directement, tête baissée, sur ce qui lui semble être "le mal", et plaide l'idée de prendre le taureau par les cornes, plutôt que d'attendre que l'orage passe. C'est son tempérament. Et les finesses et complexités de la politique la dépassent.
Elle n'est pas si coincée que ça, et ses écrits qui précédent les événements les plus tragiques montrent une jeune fille plutôt....rock'n roll.
Exaltée, oui !

Tout à fait d'accord. Je trouve que c'est un personnage très sympathique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Ven 24 Aoû - 10:17

la nuit, la neige a écrit:
D'après ce que j'ai lu, c'est sûr qu'elle n'était pas ultra-libérale, mais elle ne comprend pas grand chose à ce qui se passe et, sans doute, sur-réagit, par tempérament fonceur.
Elle cible directement, tête baissée, sur ce qui lui semble être "le mal", et plaide l'idée de prendre le taureau par les cornes, plutôt que d'attendre que l'orage passe. C'est son tempérament. Et les finesses et complexités de la politique la dépassent.
Elle n'est pas si coincée que ça, et ses écrits qui précédent les événements les plus tragiques montrent une jeune fille plutôt....rock'n roll.
Exaltée, oui !

Voici la véritable Elisabeth, plus haute en couleurs que celle des images de propagande royaliste XIXème, édulcorée, mièvre, jeune-fille pieuse et résignée, comme dans la Chapelle Expiatoire où elle incarne la Religion qui soutient et console le couple royal .

Elle était en fait impulsive, courageuse et va-t-en guerre ! Alors oui, elle ne peut comprendre et admettre le double jeu de Marie-Antoinette avec les factieux, ni la passivité de bête qu'on mène à l'abattoir de Louis XVI .

Ajoutons à cela l'adoration aveugle qu'elle voue à son frère Artois ! Elle voit en lui ( selon la formule consacrée à l'époque ) le nouveau Monck .

.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Ven 24 Aoû - 10:45

D'ailleurs dans le téléfilm sur l'évasion de Louis XVI, cet aspect impétueux, sportif et très vivant de Madame Elisabeth était très bien interprété.
On voit même la Princesse aider les hommes à pousser la voiture lors de la montée d'une colline...

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Ven 24 Aoû - 11:48

Mme de Sabran a écrit:

Voici la véritable Elisabeth, plus haute en couleurs que celle des images de propagande royaliste XIXème, édulcorée, mièvre, jeune-fille pieuse et résignée, comme dans la Chapelle Expiatoire où elle incarne la Religion qui soutient et console le couple royal.
Oui, c’est sans doute exagéré ; et à dessein.
Cependant, elle est sans conteste celle qui n’a cessé de soutenir le couple royal et leurs enfants.
Elle n’a jamais lâché sur ce point, refusant de prendre la fuite de son côté, y compris même pour l’épisode de Varennes, alors qu’elle devait initialement partir avec Provence.
Et n’oublions pas son aplomb et son sacrifice lorsqu’elle se fait passer pour la reine le 20 juin.

Pour ce qui concerne sa religion, quoi de plus normal ?
Déjà, à cette époque, bien peu étaient les mécréants que nous sommes... Cool
Aussi, ce n’est pas folie que de remettre sa vie entre les mains de Dieu lorsque la vie mortelle ne lui offre que désolations, violences, trahisons et douleurs.
Elle est montée à l’échafaud « en paix », sans doute bien heureuse de rejoindre sa famille, et de quitter ce monde qu’elle jugeait fou.
Enfin, de son vivant encore, le peuple de Paris n’avait pas oublié ses bonnes oeuvres, ou son dévouement lors de la tuerie du Champ de Mars.
Son statut de femme non-mariée lui conférant, de surcroît, une sorte d'halo sacré qui en imposait à beaucoup : le jour de sa mise à mort, beaucoup se prosternèrent et se signèrent sur son passage.
Cette sanctification n’est donc pas usurpée si on associe à ces vertus les grands principes de la religion.
En somme, elle le mérite. Wink

Mme de Sabran a écrit:
Alors oui, elle ne peut comprendre et admettre le double jeu de Marie-Antoinette avec les factieux
Même si elle s’est accrochée avec elle, alors qu’elles étaient emmurées vivantes aux Tuileries, je ne peux m’empêcher de penser que Marie-Antoinette savait qu’elle pouvait compter sur sa chère soeur.
Qui d’autre était si chevaleresque dans la famille ?
Personne ! Et les hommes encore moins que les femmes... Rolling Eyes
Toutes deux sont impulsives et, pour reprendre le titre d’un célèbre film d’Almodovar, sont des femmes au bord de la crise de nerfs contenue depuis des mois. Elles ne supportent sans doute pas cette absence de liberté, et la situation critique qui semble ne pas avoir d'issue : Mme Elisabeth n’a plus rien à perdre, et Marie-Antoinette est sans doute terrorisée pour ses enfants.
De quoi, largement, créer des tensions...
Mais imaginez-les, seules, durant l’épisode de Varennes : croyez-moi, elles auraient forcé le passage !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Ven 24 Aoû - 14:00

C'est presque une petite bio, que tu nous brosses-là, cher ami ! Very Happy

la nuit, la neige a écrit:

Mais imaginez-les, seules, durant l’épisode de Varennes : croyez-moi, elles auraient forcé le passage !


Mais bien sûr !!! Et comment donc !!! A sainte-Menehould, Madame Elisabeth aurait feint de séduire Drouet, pendant que Marie-Antoinette se serait saisie d'une poêle à frire dans laquelle mijotaient les pieds de cochons du frichti du soir . Elle l'aurait assénée sauvagement sur la calebasse du maître de poste ....... et fouette cocher !

.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Ven 24 Aoû - 15:47

Vous oubliez aussi le rôle de Mesdames Tante. Elles ont été plus utiles à la famille royale après 1789 qu'avant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Ven 24 Aoû - 16:36

Mme de Sabran a écrit:
C'est presque une petite bio, que tu nous brosses-là, cher ami !
Un développement comme seule Olivia peut nous en faire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Ven 24 Aoû - 17:47

C'est vrai qu'ils sont sa spécialité ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Sam 25 Aoû - 8:44

Madame de Chimay a écrit:
Vous oubliez aussi le rôle de Mesdames Tante. Elles ont été plus utiles à la famille royale après 1789 qu'avant.

Comment cela, utiles ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Sam 25 Aoû - 12:55

Utiles dans le sens d'appui moral. Les critiques de jadis avaient disparu. Face à la révolution, Mesdames Tante faisaient bloc avec et autour de la famille royale. Elles ont été grandement choquées de la méchanceté de Philippe Egalité et ont tout fait pour sauver Madame Elisabeth.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Sam 25 Aoû - 23:07

J'ai souvent lu, également, que Marie-Antoinette était sujette à des changements d'humeurs, et que parfois cela agacait plus qu'autre chose le roi, qui préférait dans ces moments-là l'éviter et prendre la fuite...

D'ailleurs j'ai une anecdote qui me vient en tête, lorsque la reine était dauphine, elle voulait absolument une bibliothéque telle qu'elle la voulait (en massif avec des beaux détails, comme celle de Louis XV), et comme le roi Louis XV n'avait pas assez de crédits, il eut l'idée avec Madame de Noailles, de mettre une bibliothéque simple et facile à monter (pas couteux)... En revenant à Versailles, La dauphine fut furieuse car elle n'avait pas obtenue ce qu'elle voulait et fracassa la bibliothéque (si ma mémoire est bonne) et le roi, qui avait l'art de fuir ses proches et ses courtisans, n'avait pas trop apprécié cet emportement mais ne voulait pas lui faire face (à cause de timidité maladive qui l'empêchait d'avoir le sens de la répartie).

Il me semble d'ailleurs que Louis XV finissait lui aussi par être agacé par le comportement de Marie-Antoinette et vers la fin de sa vie, il ne la portait pas dans son coeur, jugeant celle-ci trop impulsive et changeante d'humeur... Et Marie-Antoinette c'était réciproque, elle avait peur du roi, et ne l'aimait pas également.

D'ailleurs Simone Bertière explique et analyse que la reine agissait comme une "enfant" car on la maintenait dans cet état pour pouvoir l'influencer et tout le système mit par l'impératrice pour contrôler les moindres gestes de sa fille, par conséquent l'empêchait de mûrir en lui donnant tout ce qu'elle voulait et de s'affirmer naturellement, d'où elle avait ses emportements, c'était une façon d'exprimer sa rebellion mais également cette violence qui faisait partie de sa nature profonde et qu'on tendait à étouffer pour en faire une petite princesse docile, ce qu'elle ne fut pas à Viennes et encore moins à Versailles...
Donc elle voit dans ses sautes d'humeurs, une nature spontanée qu'on a empêché d'exprimer...


Donc je pense que Elisabeth et la reine avait un même genre de tempérament, une forte personnalité, et je pense que la cohabitation fut très difficile entre ces deux femmes courageuses, car l'une et l'autre avaient leur vie à mener à Versailles, et donc vivre ensemble devait créer de fortes tensions, comme vous le soulignez Madame de Sabran.

Elise Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Sam 25 Aoû - 23:21

Madame Elisabeth et Marie-Antoinette s'entendaient à merveille, de ce que j'ai pu lire.

Par contre cela a toujours été plutôt compliqué entre la reine et Madame Adélaïde et même dans des situations très dures, j'en veux pour exemple le soir où Versailles fut envahi, Marie-Antoinette pestait contre "Ces indignes français", et Madame tante lui répondit " Dignes indignations, Madame" (Stryenski), ou encore en 1777 lorsque Madame Adélaïde avait entamé les démarches pour faire annuler le mariage auprès du pape pour non-consommation.

Par contre votre analyse sur la relation louis XVI - Marie-Antoinette peut être assez crédible, même si je n'irais pas jusqu'à employer vos mots, ils ne s'aimaient peut-être pas comme on entend ce verbe aujourd'hui, mais ils s'étaient de fait résignés l'un à l'autre, et pour la première fois de l'histoire la reine était aussi la favorite.
Marie-Antoinette était farouchement opposée à la révolution (même si elle avait été menée par le roi), et son frère lui conseillait très vivement de "jouer le jeu de la constitution", cela ne m'étonnerait pas que son refus constant d'évolution politique ait fortement influencé le roi et donc enterré la monarchie en France par la même occasion.
Il est à noter que Mesdames Tantes (disons Adélaïde puisque Victoire faisait ce que la première lui disait) étaient très proches du Duc d'Orléans aux idées très libérales, qu'elles estimaient hautement... Elles changeront d'avis un certain jour de procès.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Dim 26 Aoû - 2:06

Mesdames Tante ont été très choquées par le duc d'Orléans et ont estimé que son comportement était indigne d'un membre de la famille royale.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Dim 26 Aoû - 11:09

Madame de Chimay a écrit:
Mesdames Tante ont été très choquées par le duc d'Orléans et ont estimé que son comportement était indigne d'un membre de la famille royale.

C'est ce que je dis, Madame de Chimay, dans la dernière phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: LES SAUTES D'HUMEUR...   Dim 26 Aoû - 12:04

Que la reine ait eu des sautes d'humeur, quoi de plus normal ? Il ne faut quand-même pas oublier tout ce qu'elle s'est pris dans la figure, en tant que dauphine, reine, captive... Certes, c'était pas "Rémi sans famille" mais bon... C'était pas non plus "Au pays de Candy" tous les jours... Il y a là de quoi chambouler le caractère le plus stable, l'humeur la plus égale.
Moi, je la verrais plutôt cyclotymique, alternant les phases d'excitation fébrile et de spleen, de mélancolie. Il y a des moments où elle a tout d'une petite gamine excitée et à d'autres occasions, on la sent blasée, mélancolique... Surtout, sa période "fofolle" m'apparaît comme... artificielle, je dirais. Ces fêtes, ces coiffures délirantes, ces toilettes, toute cette agitation fébrile, nerveuse, n'est qu'un exorcisme, une fuite en avant. Je ne vois pas en elle la vraie "fêtarde", c'est plutôt un moyen d'oublier, de s'oublier qu'autre chose (amis de la psychologie à deux balles, bonsoir...)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Dim 26 Aoû - 13:05

Des sautes d'humeur, nous en avons tous, après tout, Marie-Antoinette, épouse de monarque de droit divin n'en était pas moins humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Dim 26 Aoû - 13:13

Et cette anecdote rapportée par Éléonore ne fait pas de Marie-Antoinette une personne lunatique

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Dim 26 Aoû - 16:50

CALONNE a écrit:
Que la reine ait eu des sautes d'humeur, quoi de plus normal ? Il ne faut quand-même pas oublier tout ce qu'elle s'est pris dans la figure, en tant que dauphine, reine, captive... Certes, c'était pas "Rémi sans famille" mais bon... C'était pas non plus "Au pays de Candy" tous les jours... Il y a là de quoi chambouler le caractère le plus stable, l'humeur la plus égale.
Moi, je la verrais plutôt cyclotymique, alternant les phases d'excitation fébrile et de spleen, de mélancolie. Il y a des moments où elle a tout d'une petite gamine excitée et à d'autres occasions, on la sent blasée, mélancolique... Surtout, sa période "fofolle" m'apparaît comme... artificielle, je dirais. Ces fêtes, ces coiffures délirantes, ces toilettes, toute cette agitation fébrile, nerveuse, n'est qu'un exorcisme, une fuite en avant. Je ne vois pas en elle la vraie "fêtarde", c'est plutôt un moyen d'oublier, de s'oublier qu'autre chose (amis de la psychologie à deux balles, bonsoir...)

Pour ces périodes de spleen ; certains historiens y voient là une forme de culpabilité qu'éprouvait la reine vis à vis de sa famille autrichienne : d'après eux, elle se sentait coupable de pas remplir ses devoirs envers son époux, et le fait qu'elle se sente forcée, elle qui n'aime pas donner l'impression "d'être conduite", à procréer avec le roi et donc par conséquent elle mentait à sa mére, basé sur des malentendus et sous-entendus en permanant, ce qui provoquait en elle une sorte de spleen, de mélancolie qu'elle essayait d'oublier dans les soirées, dans la vie mondaine de Paris... Plus loin encore, on dira aussi lorsqu'elle sait qu'elle doit prendre le lit avec le roi et procréer, elle se jette avide dans les jeux, soirées parce qu'elle sait qu'elle n'aura plus jamais de liberté, et cette indépendance à laquelle à peur de perdre dans la maternité et dans les obligations vis à vis de son rang.

D'ailleurs, il me semble qu'elle est moins triste lorsqu'elle aura son premier enfant, au contraire, elle semble heureuse de trouver un centre d'intéret avec sa mère...

Elise Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39962
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Dim 26 Aoû - 20:35

ELISE a écrit:
D'ailleurs j'ai une anecdote qui me vient en tête, lorsque la reine était dauphine, elle voulait absolument une bibliothéque telle qu'elle la voulait (en massif avec des beaux détails, comme celle de Louis XV), et comme le roi Louis XV n'avait pas assez de crédits, il eut l'idée avec Madame de Noailles, de mettre une bibliothéque simple et facile à monter (pas couteux)... En revenant à Versailles, La dauphine fut furieuse car elle n'avait pas obtenue ce qu'elle voulait et fracassa la bibliothéque (si ma mémoire est bonne) et le roi, qui avait l'art de fuir ses proches et ses courtisans, n'avait pas trop apprécié cet emportement mais ne voulait pas lui faire face (à cause de timidité maladive qui l'empêchait d'avoir le sens de la répartie).

Oups ? Shocked

Fracasser une bibliothèque ? La petite dauphine ? Shocked Où avez-vous lu cela, Elise ? Shocked

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39962
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Dim 26 Aoû - 20:37

Madame Adélaïde a écrit:
Madame Elisabeth et Marie-Antoinette s'entendaient à merveille, de ce que j'ai pu lire.

Pourtant, Marie Antoinette confie à Fersen qu'elle se dispute avec Elisabeth. Elle "querelle" tellement "tout le jour" que son "intérieur" en est devenu "un enfer".

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Lun 27 Aoû - 3:24

Dans la bio de Simone Bertière, je mettrais l'anecdote dès je retrouve cet extrait! Smile

Elise Smile
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39962
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Lun 27 Aoû - 10:24

Merci, Elise ! Very Happy

Ça ne me dit rien du tout... et j'ai du mal à voir Marie Antoinette en déménageur. Cool

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Lun 27 Aoû - 11:39

la nuit, la neige a écrit:
Mme de Sabran a écrit:
C'est presque une petite bio, que tu nous brosses-là, cher ami !
Un développement comme seule Olivia peut nous en faire...

Mme de Sabran a écrit:
C'est vrai qu'ils sont sa spécialité ! Very Happy



Je n'en ai pas eu l'occasion ces deniers temps mais dès mes forces revenues, je m'y attelle !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   Lun 27 Aoû - 11:41

pimprenelle a écrit:
Ça ne me dit rien du tout... et j'ai du mal à voir Marie Antoinette en déménageur.
Elle ne s’est pas armée d’une masse, en effet.

J’ai le passage, chère Elise :

Deux ans plus tard (1773), elle récidive lors de l’installation de sa bibliothèque.
Une fois de plus, elle est pressée, tout doit être fait pendant le séjour de la cour à Compiègne. Une fois de plus, l’argent manque.
Mme de Noailles prend l’initiative de faire poser de simples étagères en bois.
Mais lorsque la jeune femme, à son retour, trouve ces étagères installées, elle pousse les hauts cris, les fait démolir aussitôt sous ses yeux, exige un « corps d’armoires avec des glaces et de la sculpture ».
Et malgré le prix, Louis XV y consent.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les sautes d'humeur de Marie-Antoinette
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» MARIE ANTOINETTE
» Marie-Antoinette à ArtParis
» Exposition Marie Antoinette en 2008 au Grand Palais
» La Reine Marie -Antoinette.
» Marie-Antoinette emprisonnée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette au fil du temps :: La Reine de France : 1774-1792-
Sauter vers: