Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39327
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 11:10

Citation :
je suis tout a fait d'accord avec toi, j'ai trouvé que ce reportage était plus à charge qu'au contraire. La question de savoir s'il fallait condamner la Reine, l'émission positivement nous mêne sur ce chemin. Pour le commun des mortels la Reine reste une femme traite à "son" pays. Marie Antoinette - Mata-Hari même combat, 15 partout la balle au centre
C'est qu'on ne peut y aller trop fort. La France d'aujourd'hui repose toujours sur les bases de la révolution, elle n'est pas encore prête à remettre en question ses mythes fondateurs.  Wink

Les spécialistes interviewés ont tout de même insisté sur la relativité des perceptions, c'est déjà un grand pas en avant. L'idée que la révolution n'a pas toujours invariablement raison en tout et que Marie Antoinette obéissait à une logique tout aussi légitime fait son chemin.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39327
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 11:46

Citation :
Citation :
Puis en conclusion le troisième journaliste présentant le livre de Simone Bertière, je ne suis pas sûr qu'il ait  pris le livre dans le bon sens.  Rolling Eyes
Et pour cause!
Il n'est pas journaliste ! Christophe Bourseiller est un acteur au chômage : il jouait le documentaliste (rôle de composition...quoique quand y on voit son aptitude à la glande ... ) dans P.R.O.F.S. ...
On se demande ce qu'il fout sur ce plateau... Shocked

Bien à vous.
C'est simple : soit il n'a lu que l'intro de Simone Bertière, soit il n'a rien compris à sa bio.  Shocked

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 12:13

comme je me suis endormie, je vais regarder l'émission sur INTERNET !!!!!! comme cela je pourrai donner un avis sérieux car il me manque des interventions !!!!
il faudrait un jour que les membres du BOUDOIR se réunissent en présentant un procès de la Reine, avec l'accusation et la défense !!!!!! je suis certaine que cela serait une belle expérience !!!!!!!!

MARIE ANTOINETTE

c'est une jolie Reine, les deux enfants étaient ses enfants dans la vie !!!!! son défaut............elle est américaine !!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39327
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 12:36

Belle photo. Je ne la connaissais pas.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 12:39

Citation :
je suis tout a fait d'accord avec to, j'ai trouvé que ce reportage était plus à charge qu'au contraire. La question de savoir s'il fallait condamner la Reine, l'émission positivement nous mêne sur ce chemin.
Ben oui, c’est un peu ça.
C’est pour cette raison que je suis étonné de lire les bonnes appréciations ici.  Suspect
Ils se sont appuyés sur les actes d’actes d’accusation d’un tribunal, que l’on sait déterminé à la condamner plutôt que de la juger ; puis ont plus particulièrement accentué les ombres, sans cependant les atténuer un peu mieux lorsque c’était possible de le faire.
Aussi, pour ce qui pouvait rester de doute...Euh ?  
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39327
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 12:48

Citation :
 C’est bien ce déséquilibre dans la contradiction que je reproche à ce reportage !

- Premier chef d’accusation : l’inceste, la débauche. Et on plonge dans les pamphlets et les caricatures porno pour expliquer d’où ça vient.
Bon, très bien.
Et à décharge s’vous plaît ?
Bah rien, des flirts de jeunesse ou...sa liaison avec Fersen !!
Un peu light non, pour un argument à décharge ?  Shocked
J’sais pas moi, c’était l’occasion d’inviter Pim ou Philippe Delorme pour qu’ils présentent une autre version.

Surtout Chantal Thomas, qui a si bien analysé l'impact des pamphlets sur le destin de la reine. Elle a, elle, très bien cerné qu'il serait illusoire de se forger une image de la reine à partir de ces caricatures, puisqu'elles ne reposaient sur rien de tangible, mais obéissaient à des règles bien établies de démolition.

Annie Duprat aurait pu en parler avec pertinence aussi.

Mais laisser parler Madame Lever, c'était ouvrir la boîte de Pandore.

... Fersen, sors de ce corps...  What a Face


_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 13:02

Je saute du coq à l’âne, mais enfin, du moins dans la manière de « refaire » un jugement, je suis tombé l’autre jour sur ces vidéos.
Je n’ai pas encore eu le temps de les regarder, mais juste zappé, à la va-vite, sur quelques extraits.

Il s’agit cette fois du procès de Louis XVI ; non pas retranscrit tel qu’il s’est passé dans les formes mais en annonçant, en préambule, un équilibre entre la défense et l’accusation pour ce qui concerne le fond.

Des têtes d’affiche de l’époque sont les acteurs de cette « reconstitution » revisitée et complétée.
Des comédiens campent des personnages historiques (des surprises, attention ! ), et d’autres intervenants, tels Jacques Vergès ou Gilbert Collard, interviennent en costume-cravate au nom du présent.
Le public est d’ailleurs aussi en tenue civile du 20ème siècle...

Je ne sais pas ce qu’il en ressort de tout ça...
Mais enfin, je le propose, au cas où.
Il y a tant de merdes à la télé, que cette émission pourrait intéresser certains d’entre-vous ?
2 fois 50 minutes !



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 13:23

pimprenelle a écrit:
Les spécialistes interviewés ont tout de même insisté sur la relativité des perceptions, c'est déjà un grand pas en avant. L'idée que la révolution n'a pas toujours invariablement raison en tout et que Marie Antoinette obéissait à une logique tout aussi légitime fait son chemin.

Je suis d'accord, c'est un bon premier pas. Evelyne Lever disait déjà dans une précédente émission que l'on ne saurait reprocher à la reine d'avoir trahi la "Nation" puisque le concept de "Nation" n'existait pas lorsqu'elle est montée sur le trône.

La reine n'a pas seulement été attaquée dans son rôle de monarque, elle a été attaquée dans son honneur et dans son intégrité physique par les révolutionnaires. Combien de fois ont-ils cherché à l'assassiner ? octobre 1789, invasion des Tuileries, retour de Varennes...

Il ne s'agissait pas pour la reine de débattre gentiment des institutions politiques autour d'une tasse de thé, mais de sauver sa peau et celle de sa famille. Comment, dans ces conditions, pourrait-on lui reprocher de n'avoir pas joué le jeu de la monarchie constitutionnelle et d'avoir cherché à combattre les gens qui voulaient l'étriper, elle et sa famille ? Les révolutionnaires "modérés" étaient incapables de contenir la populace et il était donc impossible, pour la reine, de compter sur eux. Elle n'avait pas d'autre choix que de se tourner vers sa famille étrangère (qui l'a bien trompé !). Le concept même de "trahison" n'a pas de sens lorsque l'on parle de Marie-Antoinette.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 13:34

Citation :
Il s’agit cette fois du procès de Louis XVI ; non pas retranscrit tel qu’il s’est passé dans les formes mais en annonçant, en préambule, un équilibre entre la défense et l’accusation pour ce qui concerne le fond.

Des têtes d’affiche de l’époque sont les acteurs de cette « reconstitution » revisitée et complétée.
Des comédiens campent des personnages historiques (des surprises, attention !   ), et d’autres intervenants, tels Jacques Vergès ou Gilbert Collard, interviennent en costume-cravate au nom du présent.
Le public est d’ailleurs aussi en tenue civile du 20ème siècle...

Je l'ai en cassette vidéo...Louis XVI est interprété par Marcel Maréchal (de la Comédie Française) , il est défendu par Maître Vergès qui s'oppose à Maître Collard.
La présidence des débats revient à Léon Zitrone...on est sur TF1

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 14:10

Il faut que je retrouve la cassette, mais je possède un procès de MARIE ANTOINETTE filmé, en direct, à la MAIRIE DU IV° arrondissement
avec comme Avocat pour la Reine MAITRE JEAN MARC VARAUT - qui m'avait fait passer le texte de sa plaidoirie !!!!!!
J"étais invitée à cette émission, mais avais préféré rester devant mon poste, la vision étant plus facile que dans la foule !!!!

MARIE ANTOINETTE
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39327
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 14:15

Citation :
Citation :
Les spécialistes interviewés ont tout de même insisté sur la relativité des perceptions, c'est déjà un grand pas en avant. L'idée que la révolution n'a pas toujours invariablement raison en tout et que Marie Antoinette obéissait à une logique tout aussi légitime fait son chemin.

Je suis d'accord, c'est un bon premier pas. Evelyne Lever disait déjà dans une précédente émission que l'on ne saurait reprocher à la reine d'avoir trahi la "Nation" puisque le concept de "Nation" n'existait pas lorsqu'elle est montée sur le trône.

La reine n'a pas seulement été attaquée dans son rôle de monarque, elle a été attaquée dans son honneur et dans son intégrité physique par les révolutionnaires. Combien de fois ont-ils cherché à l'assassiner ? octobre 1789, invasion des Tuileries, retour de Varennes...

Il ne s'agissait pas pour la reine de débattre gentiment des institutions politiques autour d'une tasse de thé, mais de sauver sa peau et celle de sa famille. Comment, dans ces conditions, pourrait-on lui reprocher de n'avoir pas joué le jeu de la monarchie constitutionnelle et d'avoir cherché à combattre les gens qui voulaient l'étriper, elle et sa famille ? Les révolutionnaires "modérés" étaient incapables de contenir la populace et il était donc impossible, pour la reine, de compter sur eux. Elle n'avait pas d'autre choix que de se tourner vers sa famille étrangère (qui l'a bien trompé !). Le concept même de "trahison" n'a pas de sens lorsque l'on parle de Marie-Antoinette.

D'autant plus que l'assemblée autoproclamée au pouvoir n'offrait aucune garantie ni même cohérence. Chaque faction roulait pour son propre camp. Comment espérer bâtir une nation constitutionnelle dans une telle pétaudière ? Le roi seul, même prisonnier, représentait encore la stabilité. Le reine voulait donc ramener le peuple pris en otage par la révolution et malheureux sous l'aile du roi, son protecteur naturel à ses yeux.

Elle ne se battait pas seulement pour des concepts ou des valeurs, ni même pour sa propre survie et celle de sa famille. Elle se battait aussi pour le bonheur des Français, que les révolutionnaires étaient loin d'assurer.

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 14:37

Citation :
Je l'ai en cassette vidéo...Louis XVI est interprété par Marcel Maréchal (de la Comédie Française) , il est défendu par Maître Vergès qui s'oppose à Maître Collard.
La présidence des débats revient à Léon Zitrone...on est sur TF1
J’ai précisé que le casting était spécial...
Jean-Edern Hallier est Fouquier-Tinville (qu’est-ce qu’il fout là ?)
Patrick Sébastien est Danton.
Luchini est Robespierre.

Je vais regarder tout ça.  
On verra bien.
Ne serait-ce que pour Vergès, qui est un homme qui m’intéresse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 15:01

Moi aussi il me fascine assez...je suis d'ailleurs content , soulagé que ce ne soit pas son adversaire qui ait été chargé de la Défense du Roi, vu son actualité politique...

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Notes de Chauveau-Lagarde   Ven 14 Sep - 15:41

Bonjour,

Nouvelle sur ce forum, je prendrai le temps de me présenter une autre fois.

Je voulais simplement vous informer que, si vous souhaitez voir les notes de Chauveau-Lagarde sur la défense de Marie-Antoinette, vous pouvez vous rendre au musée du Barreau de Paris durant les Journées Européennes du Patrimoine de ce week-end.
Ce musée se situe dans les caves de l'Hôtel de la Porte, au 25 rue du Jour (non loin de l'église Saint-Eustache).
En prime, vous aurez droit à une visite guidée de "Karl Marx", c'est-à-dire Yves Ozanam, qui n'est pas avocat mais archiviste au sein de l'Ordre des Avocats du Barreau de Paris.
Vous ne regretterez pas de vous être déplacé car il est passionnant à écouter (et en plus c'est un personnage !).

A bientôt de vous lire,

Laetitia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 16:32

Merci pour cette information, Ladyleat. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 16:53

Citation :
Moi aussi il me fascine assez...je suis d'ailleurs content , soulagé que ce ne soit pas son adversaire qui ait été chargé de la Défense du Roi, vu son actualité politique...
L’actualité politique de Vergès n’a pas toujours été très honorable, mais c’est un autre débat.

Cependant, et puisque nous partageons cet intérêt pour ce personnage, je te conseille vivement (ainsi qu'au Boudoir) ce long film/reportage (2 heures) en vidéo intégrale.
Pour le coup, on est là, vraiment, aux ombres des doutes !
Passionnant !!
Non seulement si on essaie de percer les mystères des engagements et de la personnalité de cet homme, mais surtout pour toute l’histoire politique de la fin du XXème siècle.

Jacques Vergès. L’avocat de la Terreur.
Ici le lien vers Youtube pour que vous puissiez passer en mode « écran large » : http://www.youtube.com/watch?v=AWRwNy9sjbk
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 18:16

Ah ça y est, je viens de voir l'Ombre d'un doute .  
 Si je ne connaissais pas Marie-Antoinette, si j'étais le téléspectateur lambda, je n'aurais pas l'ombre d'un doute, je féliciterais les révolutionnaires d'avoir condamné une reine dépravée, dépensière et traître à la France .
Car enfin, ce qui ressort de la première partie de l'émission, c'est que Marie-Antoinette a été condamnée sans preuves mais qu'aujourd'hui, grâce aux archives de Vienne, nous les avons toutes ces preuves, noir sur blanc, de sa culpabilité d'intelligence avec l'ennemi .
Tous les intervenants ou presque l'ont dit et répété à l'envi .
Détour par l'Enfer de la B.N.F. avec un florilège de gravures répugnantes, et Frank Ferrand de dire que l'accusation d'inceste n'était pas à l'époque dépourvue de crédibilité .
Pour les dépenses somptuaires sont cités Trianon, Rose Bertin, les bijoux, la dot de Guichette .........

Citation :
Parmi les livres conseillés: on a encensé celui de Zweig qui a eu un intérêt aujourd'hui quelque peu dépassé.

Je ne trouve pas .

Citation :
Heureusement , on a relevé la perspicace analyse de Simone Bertière, dont on a soulevé la cruauté ...

Oui, cela m'a frappée aussi !  

Citation :
J'ai été surpris que Franck Ferrand conseille celui de Michel de Decker...

Et moi donc !!!  

Citation :
Je ne vois pas tellement l'intérêt de l'intervention du dentiste...à part pour lui-même se faire de la pub... Rolling Eyes  

Je ne me souviens pas d'avoir vu un dentiste ?   scratch   En revanche, j'ai noté la remarque du médecin de Robespierre, le dr Souberbielle, sur l'énorme flux de sang qui vidait Marie-Antoinette tous les jours au point de faire craindre sa mort dans les deux trois mois !
 Sa victime a failli échapper à l'Incorruptible . Car, comme l'a si bien dit Yves Ozanam, l'exécution de Marie-Antoinette était une mise en garde pour le reste de l'Europe, il s'agissait de terroriser l'ennemi ...

Citation :
Et ils ont bien insisté sur "l'ignoble Hébert".  

Hébert et son Père Duchesne, l'Homère de l'ordure, qui voulait faire passer Marie-Antoinette pour une louve lubrique et incestueuse ...  
Sur quoi Robespierre à Fouquier :  " Oups !  Changeons de sujet ..... "  

Citation :
J'ai apprécié le côté systématique et le souci d'objectivité, avec une mention spéciale pour l'intervenant qui a réellement su saisir le point de vue de Marie Antoinette face à la révolution. Evelyne Lever s'est plu à rappeler que deux logiques s'imposaient.

C'est vrai .

Citation :
Bof... N'oublions pas que la révolution avait avant tout apporté, à cette époque, remous, sang et mécontentement populaire. La reine cherchait non seulement à défendre sa couronne, mais aussi à ramener la paix, tout simplement.

C'est essentiel, et ça, PERSONNE ne l'a dit !!!  

Citation :
Quant à la voir si radicale... Elle fut tout de même la reine du Tiers, non ?  Wink Ce qui l'a radicalisée, peut-être, ne serait-ce pas la duplicité de ces messieurs de l'assemblée, qu'elle relève si souvent dans sa correspondance ?

Elle était radicale, complètement radicale, farouchement radicale, même avant que d'affronter la duplicité des membres de l'assemblée .

Citation :
Un petit couac dans la systématique : pourquoi ce détour par Fersen ? Ah... peut-être parce que Madame Lever était là...  

Pas seulement Evelyne Lever, écoute !  Simone a dit texto  ( je prenais des notes ) que Marie-Antoinette avait certainement dans sa jeunesse recherché des flirts sans jamais aller plus loin, du moins jusqu'à ce qu'elle ait rencontré Fersen dont elle est réellement tombée amoureuse .  
Ce qui signifie explicitement qu'avec lui il ne s'agissait plus d'un simple flirt, ni même d'une amourette ...
C'était Simone Bertière qui parlait ainsi, pas Evelyne Lever .

Citation :
Autre point laissant à désirer : la dotation de Guichette qui tombe comme un cheveu sur la soupe... parce que le développement a omis de signaler l'importance de ses parents et de ses entours aux yeux de Marie Antoinette... et du roi ! En effet, pourquoi ne pas avoir précisé que cette dotation était le fait du roi autant que de la reine ?

Parce que personne ne veut entendre que Mme de Polignac n'était pas seulement l'amie de Marie-Antoinette, mais du roi également .

Citation :
Quant aux chroniqueurs, il semble que le fameux Christophe se soit contenté de l'introduction de la biographie par Simone Bertière. Car, si Madame Bertière commence bien par ne trouver à Marie Antoinette aucune profondeur, son analyse montrera en fait l'inverse, au fil des pages. La biographe s'attache précisément à prouver qu'il n'y a pas, comme on le dit trop souvent, deux Marie Antoinette, mais bien une seule, dont la dimension est présente en gestation dès le début.

Tu as raison, ce Christophe n'a pas lu le même livre que nous !  

Citation :
Il avait un rapport à faire au sujet de la mauvaise volonté des princes PROVENCE et ARTOIS , princes français et les autres !!!!!! pour les aider !!!!!
n'oubliez pas que le seul défenseur de la Famille Royale était GUSTAVE III , mais il avait été assassiné !!!!!

C'était franchement léger, en effet ! Rien sur le contexte, ou presque rien .

Citation :
Je confirme encore une fois qu'il n'y a pas eu de "calineries sur le sofa" car le Roi pouvait à tout moment surgir par le petit l'escalier qui desservait l'appartement de la Reine.....

Chère amie, vous n'y étiez pas ....   Wink

Citation :
MARIE ANTOINETTE a écrit:
PS comme d'habitude SIMONE BERTIERE a été parfaite lors de son intervention, toujours modeste !!!!!!!!

Je rêve de la rencontrer juste pour lui dire tout le bien que je pense d'elle !!!      

J'ai eu cette chance à un salon du livre d'histoire .  
Mme Bertière m'a éloquemment parlé de l'amitié de Loulou pour Yolande .  Very Happy


Citation :
Je veux dire que les éléments « à décharge » étaient bien peu développés, analysés ; et, selon les cas, tout simplement balayés par l’argument : « condamnée, sans preuves (à l’époque), mais (donc) peut-être pas sans raisons (aujourd’hui) ». Ce n’est pas suffisant, et trop court comme réflexion.  Shocked
J’eusse préféré qu’on creuse davantage ces éléments à décharge, car ce déséquilibre dans le développement de la contre-argumentation pouvait être perçu comme défavorable, du coup !  

Il l'était ! Il l'était complètement . Cela m'a beaucoup choquée .  
 Je le répète tout téléspectateur ne connaissant pas Marie-Antoinette ( c'est à dire la majorité bien sûr ) aura tiré la conclusion de sa culpabilité .

Citation :
Un autre point qui me revient, tiens... Quand Franck Ferrand affirme que Marie Antoinette n'exprime aucun regret dans sa dernière lettre, il se trompe. La reine regrette de toute son âme de devoir abandonner ses enfants ainsi qu'Elisabeth. C'est d'ailleurs son ultime souci : confier ses petits à sa belle-soeur.

Il voulait sans doute des regrets sur sa soi-disant intelligence avec l'ennemi , sa prétendue inconduite et  indifférence aux souffrances du peuple .
Souviens-toi qu'il parle à un moment ( là aussi texto ) d'un peuple toujours plus misérable et d'une reine toujours plus inconséquente .

Qu'elle abandonne ses enfants et Elisabeth à leur triste sort, ce n'est pas un regret, c'est un désespoir .

Citation :
Y a-t-il une réelle envie de disculper Marie Antoinette ?
Je ne le pense pas...

Je ne le crois pas non plus, et Pim en donne la raison :

Citation :
C'est qu'on ne peut y aller trop fort. La France d'aujourd'hui repose toujours sur les bases de la révolution, elle n'est pas encore prête à remettre en question ses mythes fondateurs.  Wink  

Citation :
Nous avons été loin de la perfection mais globalement je suis contente.  

Pas moi . Je trouve que Marie-Antoinette a été enfoncée .  Une fois de plus .

Citation :
La reine a trahi la révolution certes, mais pas la France. De Gaulle, qui a appelé les Américains à la rescousse, n'a pas trahi la France !

   

Citation :
Moi aussi, ça m'a touché. Le livre de Stefan Zweig est celui qui a provoqué ma passion pour la reine. J'aime toujours beaucoup ce livre  

Tout à fait d'accord avec vous .  Very Happy

Citation :
Même si j'en conviens aujourd'hui, la biographie de Simone Bertière est sans doute la meilleure !

Comment le nier ?!!!  

Citation :
C'est un peu vrai, et il est même injuste de sortir, 200 ans après, des pièces que la reine n'a jamais eu la possibilité de discuter contradictoirement (puisqu'elles ne figuraient pas au dossier de son procès). Sans débat contradictoire, les pièces ne valent pas grand chose (la reine aurait-elle reconnu son écriture ? la reine aurait-elle interprété, de la même manière que tel ou tel historien actuel, telle ou telle phrase de sa correspondance? N'a-t-elle pas envoyé d'autres correspondances, venant contredire, voire "édulcorer", les écrits qu'on lui reproche? etc...).  En réalité, il est quand même très difficile de "refaire" le procès de la reine, qui n'était ni fait ni à faire. Il n'y a pas eu de véritable procès, aucune enquête ni aucune instruction...  La tâche est impossible.

Mais absolument !
De toute façon, ce procès était une mascarade, d'un bout à l'autre .

Ce qui m'a frappée aussi, c'est que Frank Ferrand dit également que Marie-Antoinette ne ment jamais parce qu'à aucun moment elle ne dit ni oui ni non .
Elle esquive, botte en touche dans des circonlocutions anodines  quitte même à travestir la vérité .  Ainsi lorsque arrive sur le tapis l'équipée de Varennes, dont elle était l'instigatrice, elle dit n'avoir fait que suivre son mari .

Citation :
C’est bien ce déséquilibre dans la contradiction que je reproche à ce reportage !

- Premier chef d’accusation : l’inceste, la débauche. Et on plonge dans les pamphlets et les caricatures porno pour expliquer d’où ça vient.
Bon, très bien.
Et à décharge s’vous plaît ?
Bah rien, des flirts de jeunesse ou...sa liaison avec Fersen !!
Un peu light non, pour un argument à décharge ?  Shocked
J’sais pas moi, c’était l’occasion d’inviter Pim ou Philippe Delorme pour qu’ils présentent une autre version.

- Deuxième chef d’accusation : son train de vie dispendieux, la ruine de la France.
Et on y va avec Trianon (« insulte » aux vrais pauvres), l’étendue de ses dépenses, son goût pour les parures, les bijoux etc. (sans préciser qu’elle évoluera sur ce point).
A décharge s’vous plaît ?

QUE DALLE !!!  

Citation :
Hop ! Vite-fait, E. Lever chiffre à 6% les dépenses de la cour sur la totalité du budget de l’Etat (c’est à dire ? Autres chiffres ? Quelles années ? De quoi parlons-nous) et S. Bertière annonce que la guerre des Amériques a fortement endetté la France (Chiffres ? Comparatifs ?).
Non, non rien de plus.

Ces 6 °/° , c'est ce que j'ai toujours lu partout, même chez Claude Emile Laurent, je crois .  Je suppose que ce doit être une moyenne ???
 Mais une moyenne de quoi ?  scratch

Citation :
- Troisième chef : son influence politique.
Et on y va avec une preuve a-cca-blante (sic) dans une lettre qui date de 1774, ses liens avec Mercy et l’Autriche, sa crise avec Vergennes et son "je n’oublie pas, Madame, que vous êtes la mère du Dauphin », ou encore l’épisode de Varennes.
A décharge s’vous plaît ?
Rien. Elle est « téléguidée » par l’Autriche, Louis XVI s’écroule, elle a peur.
Très light aussi ! Rien d’autre à dire, ne peut-on creuser un peu plus ?? Shocked

Là , tout de même, reconnaissons franchement que l'intox, chantage sentimental, instrumentalisation, menace, pression, et tutti quanti, que Marie-Antoinette subit de la part de Mercy, Marie-Thérèse, Joseph, ont bien été dénoncés .  Vous me tuerez, ma fille !
Sans compter les homélies de Vermond ...   Ce qu'elle devait en avoir marrrrrrrre !!!
Ce que j'ai toujours trouvé ahurissant, c'est, qu'après ce lavage de cerveau en règle de la part des siens, Joseph lui écrive : de quel droit, au nom de quelles compétences, ma soeur, osez-vous vous mêler de politique ? etc ... etc ....  Quel Tartuffe !

Citation :
- Enfin son soutien à la cause contre-révolutionnaire.
Et l’on présente, notamment, l’histoire de la transmission aux armées étrangères des plans de manoeuvre de l’armée française.
Et à décharge, s’vous plaît ?
Ben rien ! Ah oui ! Elle est inflexible et s’en tient à sa vision de la monarchie absolue.
Ou, bien sûr, une fois encore, l’absence de preuve au moment du procès.

Hou la la !  La voilà vraiment clouée au pilori  .......  
Tous les intervenants en rajoutaient sur Marie-Antoinette explicitant à l'ennemi la position de nos troupes, les points vers lesquels allaient se diriger les offensives  ...........
Les accusations de dilapider le denier de l'Etat ou de coucher avec Artois, c'est vétilles et billevesées comparées à la haute trahison et aux agissements anti-révolutionnaires .

Citation :
Alors, oui, on parle de celle de Chauveau-Lagarde.
Dommage ! On ignore ses propos avec précision.
Et l’intervenant du musée du Barreau de Paris y va de son « malheur d’être reine » (ouais, peut mieux faire  Rolling Eyes )

Ah oui ?  J'ai bien aimé moi, au contraire, le Elle a eu le malheur d'être reine ! de Chauveau-Lagarde !  Very Happy
Brave Chauveau  va, tu as fait ce que tu as pu, l'impossible sans doute, puisqu'elle t'a dit :  Que j'ai de peine à vous voir dans cet état !
Lessivé il était, le pauvre Chauveau-Lagarde, certainement très éprouvé .

Citation :
Conclusion ??
Je ne suis vraiment pas certain que le grand public soit parvenu à remettre tout ça en perspective !  Shocked

Moi non plus . J'en doute même très fort, ce pourquoi je crains que Marie-Antoinette ne sorte encore un peu plus meurtrie de tout ça .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 18:28

Citation :
Ah oui ?  J'ai bien aimé moi, au contraire, le Elle a eu le malheur d'être reine ! de Chauveau-Lagarde !  Very Happy
Brave Chauveau  va, tu as fais ce que tu as pu, l'impossible sans doute, puisqu'elle t'a dit :  Que j'ai de peine à vous voir dans cet état !
Lessivé il était, le pauvre Chauveau-Lagarde, certainement très éprouvé .

Chauveau-Lagarde et Tronson-Ducoudray se sont tellement investis dans leur plaidoirie qu'ils ont été arrêté avant l'énoncé du verdict...
Ah! La justice révolutionnaire !  Rolling Eyes

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 18:54

Citation :
je suis tout a fait d'accord avec to, j'ai trouvé que ce reportage était plus à charge qu'au contraire. La question de savoir s'il fallait condamner la Reine, l'émission positivement nous mêne sur ce chemin. Pour le commun des mortels la Reine reste une femme traite à "son" pays. Marie Antoinette - Mata-Hari même combat, 15 partout la balle au centre

Oui je suis d'accord avec toi, comme je le disais plus haut, aujourd'hui on aime juger, et surtout que les jugés soient coupables (effet téléréalité)... Franck Ferrand demande à ses spectateurs de faire leur jugement, mais en aucun cas de le faire avec des éléments objectifs et sans donner le propre avis de ses invités...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 19:05

Je suis en majorité d'accord avec vous toutes et tous !!! Mais je pense que c'est normal que nous le soyons !!! Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 19:09

Citation :
Citation :
J'ai beaucoup aimé également la journaliste dont on sentait la passion pour Marie-Antoinette qui n'a pas non plus oublié Louis XVI.
Celle qui a dit que Louis XVI était un grand pataud ?  

Oui bon là, j'aurais voulu la gifler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 19:22

Citation :
Citation :
Citation :
J'ai beaucoup aimé également la journaliste dont on sentait la passion pour Marie-Antoinette qui n'a pas non plus oublié Louis XVI.
Celle qui a dit que Louis XVI était un grand pataud ?  
Celle qui nous a rappelé que, pour comprendre et ressentir, il fallait lire les dernières lettres de Louis XVI et Marie Antoinette.  

Voilà !  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 19:25

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 19:29

Citation :
Citation :
C'est un peu vrai, et il est même injuste de sortir, 200 ans après, des pièces que la reine n'a jamais eu la possibilité de discuter contradictoirement (puisqu'elles ne figuraient pas au dossier de son procès). Sans débat contradictoire, les pièces ne valent pas grand chose
C’est bien ce déséquilibre dans la contradiction que je reproche à ce reportage !

- Premier chef d’accusation : l’inceste, la débauche. Et on plonge dans les pamphlets et les caricatures porno pour expliquer d’où ça vient.
Bon, très bien.
Et à décharge s’vous plaît ?
Bah rien, des flirts de jeunesse ou...sa liaison avec Fersen !!
Un peu light non, pour un argument à décharge ?  Shocked
J’sais pas moi, c’était l’occasion d’inviter Pim ou Philippe Delorme pour qu’ils présentent une autre version.

Et en plus, c'est toi qui le dis !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   Ven 14 Sep - 19:31

Citation :
Citation :
Citation :
J'ai beaucoup aimé également la journaliste dont on sentait la passion pour Marie-Antoinette qui n'a pas non plus oublié Louis XVI.
Celle qui a dit que Louis XVI était un grand pataud ?  

Oui bon là, j'aurais voulu la gifler.

C'est notre grand patapouf  !  .....                    

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marie Antoinette dans "l'ombre d'un doute"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bijoux de Marie-Antoinette : la parure de rubis des Habsbourg
» Documentaire "L'ombre d'un doute, qui était Jésus?"
» "L’ombre d’un doute" Mercredi 27 novembre, à Fontainebleau.
» Marie-Antoinette en grand habit de cour (1775), par Jean Baptiste Gautier Dagoty
» Le tombeau de Marie-Antoinette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: A l'écran et sur les planches :: Marie Antoinette sur les écrans-
Sauter vers: