Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La Maison de Rohan (- Guéméné)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La Maison de Rohan (- Guéméné)   Ven 15 Fév - 10:56

Qu'elle est mimi...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Maison de Rohan (- Guéméné)   Ven 15 Fév - 10:59

Les tortues et moi, c'est une longue histoire d'amour ............
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Maison de Rohan (- Guéméné)   Ven 15 Fév - 11:09

Au début du XVIIIème on estime la fortune des Rohan Montbazon autours de 4 milions de livres. En comparaison, à cette même époque, celle des Condé est évaluée à 31 milions. Fortune ne signifie cependant pas revenu. D'autant qu'en cette fin du XVIIIème, deux générations coexistent ; les parents, le duc et la duchesse de Montbazon (elle née La Tour d'Auvergne) et Henri de Rohan, prince de Guéménée et son épouse Victoire de Rohan, princesse de Maubuisson, fille du prince de Soubise.

Le seul couple Guéménée dispose d'un revenu terrien d'au moins 365 000 livres, 154 500 livres de revenus des charges de Cour, et 14 500 de pensions et locations. En 1783 Ils totalisent 1 milion de livres de revenus net, et mène un train de vie évalué à 720 000 livres, en plus des 14 000 livres pour les gages et de 40 000 livres de frais de gestion, soit des dépenses annuelles de 775 000 livres. Mais il faut y ajouter les dus en rentes et pensions, qui s'élèvent à 211 000 livres, et les impayés aux fournisseurs, réduit au 1/6 de leur valeurs, soit 30 000 livres. C'est à dire que l'exercice d'une année crée déjà un déficit.
A quoi s'ajoutent les dettes divers crées sur plusieurs génération, dont hérita Henri, de 2,5 millions, dont les annuités grévent encore plus les le budget.

Au final, en 1782 les Guéménée disposent d'un million de livres, et on besoin de 1.97 millions. L'année suivante, ce sera de 2,9 millions. Sans compter ces dettes divers de 2,5 millions.

Faut il donc s'étonner de la faillite de 33 millions de livre ? Et Henri d'ironniser ; "Il n'y a qu'un Roi de France ou un Rohan pour faire pareille faillite !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Maison de Rohan (- Guéméné)   Ven 15 Fév - 11:10

Les chiffres dont je dispose ne sont pas tout à fait cohérent (peut être un calcul sur différentes années) ce qui explique l'embrouillement de mon poste.

Tiré de La Maison de Rohan de Georges Martin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Maison de Rohan (- Guéméné)   Ven 15 Fév - 11:25

Lucius a écrit:
Et Henri d'ironniser ; "Il n'y a qu'un Roi de France ou un Rohan pour faire pareille faillite !"

Et le chevalier de Lisle, au prince de Ligne :

M. et Mme de Guéménée ont tout perdu, mon cher Prince, fortune, existence, asile, en un mot, tout, sans même qu'il leur reste ce que notre François Ier s'applaudissait d'avoir sauvé .

( François Ier à Pavie : Tout est perdu fors l'honneur . )

Sur quoi, Ligne prend sa plus belle plume et écrit au prince de Guéménée :

Mon cher ami, tu n'as rien de mieux à faire, dans ta triste position, que de venir à Beloeil. Il faut vivre avec ses semblables; d'ailleurs, comme à l'imitation de ta femme j'ai pris le goût des jardins anglais, je ne puis élever une plus belle ruine dans le mien que mon cher ami Guéménée .




.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Maison de Rohan (- Guéméné)   Ven 15 Fév - 11:55

Comme ces choses sont dites avec délectation
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Maison de Rohan (- Guéméné)   Ven 15 Fév - 12:11

Comme quoi, Lao Tseu se trompe en disant :
Les mots de vérité manquent souvent d'élégance. Les paroles élégantes sont rarement vérités. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Maison de Rohan (- Guéméné)   Ven 15 Fév - 13:05

C'est toujours émouvant de voir une lettre écrite de la main même de Notre Reine... Sad
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La Maison de Rohan (- Guéméné)   Ven 15 Fév - 15:25

Dans ce boudoir, nous les collectionnons...

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Maison de Rohan (- Guéméné)   Ven 15 Fév - 17:34

pimprenelle a écrit:
Dans ce boudoir, nous les collectionnons...

Je me suis permis de les enregistrer dans mes images.
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39355
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: La Maison de Rohan (- Guéméné)   Ven 15 Fév - 18:31

Mais je vous en prie, cher ami. Ces trésors sont publics et destinés à être partagés. Very Happy

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Maison de Rohan (- Guéméné)   Sam 16 Fév - 12:37

pimprenelle a écrit:
Mme de Sabran a écrit:
C'est encore une lettre qui ne figure pas dans la correspondance publiée par Mme Lever . Shocked
C'est dommage, elle est pourtant très intéressante !
C'est là tout le problème de cette édition, réputée pourtant "complète"... et qui est loin de l'être ! Madame Lever a opté pour un parti-pris politique et opéré des choix... disons plus personnels. Nous n'avons plus qu'à espérer un deuxième tome... Rolling Eyes

En attendant, vive notre Choupinou, en effet !


Une petite question : existe il une correspondance plus récente et plus complète que celle de Mme Lever ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Maison de Rohan (- Guéméné)   Sam 16 Fév - 12:39

Mme de Sabran a écrit:
pimprenelle a écrit:
Je crois que je vais suivre ma pente naturelle Very Happy

Je te suis ! Very Happy


J'adore le dessin !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Maison de Rohan (- Guéméné)   Sam 16 Fév - 12:41

pimprenelle a écrit:
Mais je vous en prie, cher ami. Ces trésors sont publics et destinés à être partagés. Very Happy

J'essaye de reprendre chaque sujet du boudoir pour enregistrer les divers documents mis à dispo mais je ne m'en sors pas !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Maison de Rohan (- Guéméné)   Sam 16 Fév - 18:26

C'est toujours un plaisir immense de vous lire et d'en apprendre un peu plus chaque jour
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Maison de Rohan (- Guéméné)   Sam 16 Fév - 19:32

Quel bonheur que de lire ces lettres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Maison de Rohan (- Guéméné)   Ven 1 Mar - 21:55

Henri, prince de Guéméné, est un homme très bine en Cour. En 1775 il reçoit la charge de grand chambellan de la Maison du Roi, à la suite de son oncle le duc de Bouillon (de la Maison de La Tour d'Auvergne). Cette charge lui donne un accès privilégié auprès du Roi, puisqu'il lui tend la chemise lors de son lever, honneur qu'il ne cède qu'aux Fils de France. Il a la garde du sceau secret de Sa Majesté. Il occupe une grande importance dans le rituel du Sacre, mais le prince de Guéméné n'eut pas l'occasion de profiter de cet honneur (c'est après le sacre de Louis XVI que Godefroid de La Tour d'Auvergne démissionne de sa charge pour son neveu).
Il devra s'en défaire lors de sa banqueroute, et la charge reviendra au Bouillon.

Il passait les hivers dans l'appartement de fonction de son épouse aux Tuileries, où il aménagea un théâtre réputé.
Grand amateur de musique comme son beau-père, il menait des concerts de virtuoses fameux cher l’archevêque de Narbonne, Mgr de Dillon. C'est probablement là qu'il rencontra la comtesse de Dillon, Thérèse-Lucy de Rothe, dame du Palais de la Reine qui sera son grand amour. Il vécurent 12 ans ensemble, jusqu'à la mort de celle-ci qui le plongea dans un désarroi terrible. Il se retira à Montbazon, où tous, jusqu'à sa femme, cherchèrent à le consoler.

Lors de la Révolution, le comte d'Artois lui proposa le commandement d'une troupe, qu'il refusa. Ces deux fils s'illustrèrent par leur bravoure dans les armées autrichiennes pendant les guerres napoléoniennes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La Maison de Rohan (- Guéméné)   Ven 1 Mar - 22:17

Le duc de Lauzun, lui aussi ruiné en 1777 et sans enfants, lui abandonna ses biens en échange d'une rente viagère, qui ne fut bien sûr jamais payée !
Il lui avait aussi vendu quelques seigneuries (Keroual, le Châtel et Caraman). Ce qui ne fit rien pour arranger la situation du prince.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Maison de Rohan (- Guéméné)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Maison de Rohan (- Guéméné)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Croquette pour animaux, Ogm et nourriture maison
» Ferment lactique pour yaourt maison "Alsa"
» La maison de la Vierge Marie
» BARDET DE MAISON-ROUGE Martial. général et baron d'Empire.
» Sainte Véronique Giuliani et commentaire du jour "Si cette maison en est digne, que votre paix..."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Marie-Antoinette et ses contemporains :: Ses relations amicales-
Sauter vers: