Le Boudoir de Marie-Antoinette

Prenons une tasse de thé dans les jardins du Petit Trianon
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Ven 15 Mar 2013 - 17:59

Citation :
Cela n'a rien d'extraordinaire. Il y a un paquet de fausses lettres de Marie-Antoinette, cf Feuillet de Conches.

Parler de Feuillet de Conches et de fausses lettres est quasiment un pléonasme  

Bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Ven 15 Mar 2013 - 17:59

Citation :
Cela n'a rien d'extraordinaire. Il y a un paquet de fausses lettres de Marie-Antoinette, cf Feuillet de Conches.

Dans le but de faire de l'argent, je suppose ? Je ne vois que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Ven 15 Mar 2013 - 18:01

Citation :
Citation :
Cela n'a rien d'extraordinaire. Il y a un paquet de fausses lettres de Marie-Antoinette, cf Feuillet de Conches.

Dans le but de faire de l'argent, je suppose ? Je ne vois que ça.

Feuillet de Conches faisait des fausses lettres de Marie-Antoinette, pour pouvoir les échanger contre des vraies lettres avec des collectioneurs etc...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Ven 15 Mar 2013 - 18:01

Citation :
Citation :
Cela n'a rien d'extraordinaire. Il y a un paquet de fausses lettres de Marie-Antoinette, cf Feuillet de Conches.
Parler de Feuillet de Conches et de fausses lettres est quasiment un pléonasme    

C'est clair
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Ven 15 Mar 2013 - 18:39

Il y a peut-être aussi la raison que, longtemps, la dernière lettre authentique a disparu de la circulation. Les adorateurs de la reine ont peut-être essayé de combler ainsi le manque de "testament" ?  Shocked

Bravo pour votre analyse magistrale !   J'abonderai dans votre sens en ajoutant que Marie Antoinette n'était pas fan des points d'exclamation. Il ne me semble même pas en avoir vu un seul sous sa plume...  Wink

De plus, elle qui ne signait plus depuis longtemps, pourquoi aurait-elle apposé sa griffe sur ce petit mot... si ce n'est pour l'authentifier fort opportunément ?!  

En effet, la personne qui a réalisé ce faux, quelles que fussent ses intentions, connaissait bien mal les péripéties graphologiques de notre reine...  Wink

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Ven 15 Mar 2013 - 18:54

pimprenelle a écrit:
De plus, elle qui ne signait plus depuis longtemps, pourquoi aurait-elle apposé sa griffe sur ce petit mot... si ce n'est pour l'authentifier fort opportunément ?!

En effet, c'est assez logique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Ven 15 Mar 2013 - 20:19

Citation :
pimprenelle a écrit:
Vous êtes bien afficrmatif, très cher...  Very Happy Mais, rassurez-vous, je partage complètement votre opinion.  Very Happy

Je vous rejoins Wink

Bien à vous.

Idem. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Ven 15 Mar 2013 - 20:22

pimprenelle a écrit:
Il y a peut-être aussi la raison que, longtemps, la dernière lettre authentique a disparu de la circulation. Les adorateurs de la reine ont peut-être essayé de combler ainsi le manque de "testament" ?  Shocked

Il me semble que la lettre authentique à Mme Elisabeth a été retrouvée et publiée sous forme de fac-simile (après correction des fautes d'orthographe) avant la découverte du faux billet. Plusieurs dizaines d'années séparent la découverte de ces deux autographes.

pimprenelle a écrit:
Bravo pour votre analyse magistrale !  

Merci.  Very Happy  cheers  

pimprenelle a écrit:
J'abonderai dans votre sens en ajoutant que Marie Antoinette n'était pas fan des points d'exclamation. Il ne me semble même pas en avoir vu un seul sous sa plume...  Wink

Bien vu.

pimprenelle a écrit:

De plus, elle qui ne signait plus depuis longtemps, pourquoi aurait-elle apposé sa griffe sur ce petit mot... si ce n'est pour l'authentifier fort opportunément ?!  

Exactement. Dans sa correspondance privée, elle signe d'un simple trait. Elle ne signe de son prénom que les ordonnances de paiement des offices de sa maison, que lui présentent Augeard et Beaugeard (Mme Campan nous raconte qu'elle le "faisait exactement tous les 3 mois à l'heure de sa toilette") et les lettres d'étiquette (naissances, morts etc..).

pimprenelle a écrit:

En effet, la personne qui a réalisé ce faux, quelles que fussent ses intentions, connaissait bien mal les péripéties graphologiques de notre reine...  Wink

C'est clair! cat
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Ven 15 Mar 2013 - 20:24

Elle a donné tout son coeur, toutes ses dernières énergies à la lettre adressée à madame Elisabeth. Tout y est dit. Son ultime lettre est grandiose, un bouquet final magistral.
Pourquoi en rajouter ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Ven 15 Mar 2013 - 20:25

Citation :
pimprenelle a écrit:
Il y a peut-être aussi la raison que, longtemps, la dernière lettre authentique a disparu de la circulation. Les adorateurs de la reine ont peut-être essayé de combler ainsi le manque de "testament" ?  Shocked

Il me semble que la lettre authentique à Mme Elisabeth a été retrouvée et publiée sous forme de fac-simile (après correction des fautes d'orthographe) avant la découverte du faux billet. Plusieurs dizaines d'années séparent la découverte de ces deux autographes.
Ah ? Ok... J'ignore la date de découverte de ce petit mot. Tout ce que je sais, c'est que l'original de la dernière lettre a été longtemps hors circuit et que le fac-simile corrigé à l'écriture (mal) imitée est sorti miraculeusement sous la restauration. Quelle absurdité, ce truc !  Shocked

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Ven 15 Mar 2013 - 20:26

Reinette a écrit:
Elle a donné tout son coeur, toutes ses dernières énergies à la lettre adressée à madame Elisabeth. Tout y est dit. Son ultime lettre est grandiose, un bouquet final magistral.
Pourquoi en rajouter ? Shocked

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Ven 15 Mar 2013 - 20:39

pimprenelle a écrit:
Reinette a écrit:
Elle a donné tout son coeur, toutes ses dernières énergies à la lettre adressée à madame Elisabeth. Tout y est dit. Son ultime lettre est grandiose, un bouquet final magistral.
Pourquoi en rajouter ? Shocked

C'est le coeur qui parle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Dim 17 Mar 2013 - 9:26

pimprenelle a écrit:
J'ignore la date de découverte de ce petit mot. Tout ce que je sais, c'est que l'original de la dernière lettre a été longtemps hors circuit et que le fac-simile corrigé à l'écriture (mal) imitée est sorti miraculeusement sous la restauration. Quelle absurdité, ce truc ! Shocked


Je n'ai pas très bien compris : vous pensez que la lettre a re-disparu après l'édition des fac-similés? La seule chose que je sais, en ce qui me concerne, c'est que la lettre de la reine à Mme Elisabeth a été retrouvée dans les papiers de Courtois en février 1816 et remise au roi. Louis XVIII ordonna alors que l'on fît des fac-similés et que l'on communique le contenu de cette lettre aux membres des deux Assemblées.

Extrait du livre "Choix de testamens anciens et modernes" de G. Peignot, publié en 1829:



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Dim 17 Mar 2013 - 9:29

En ce qui concerne le faux billet conservé à la bibliothèque de Châlons-en-Champagne, quelqu'un a dit quelque part sur le forum qu'il avait été découvert assez longtemps après la lettre à Mme Elisabeth. Mais j'ignore ses sources...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Dim 17 Mar 2013 - 9:41

Citation :
Mais j'ignore ses sources...  

La source ? Je suis, je suis...
Appelez-moi....



Heu...t’endez les amis, je n’ai pas lu vos récentes interventions, et je n’ai bu qu’un seul café pour l’instant.
Mon cerveau n’est pas encore en état de marche normal.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Dim 17 Mar 2013 - 9:43


Eh ké sappelorio Quézac ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Dim 17 Mar 2013 - 9:45

Je crois avoir trouvé quelque-chose!  geek

Ce faux billet est mentionné pour la première fois, dans un livre publié en 1856, "Mémoires de la société d'agriculture, des sciences, arts et belles lettres du département de l'Aube" (whatever   ).
Il faisait partie de la collection particulière d'un certain Monsieur Garinet.
M'est avis que la traçabilité de ce billet est plus que douteuse. Où Monsieur Garinet a-t-il trouvé cette "relique"? Cool





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Dim 17 Mar 2013 - 10:05

Le "Bulletin de l'Association des bibliothécaires français" publié en 1923 (volume 17) prétend, quant à lui, que le petit billet attribué à la reine aurait été apporté à Châlons par "Charmette Courtois, la fille du conventionnel chargé d'examiner les papiers de Robespierre".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Dim 17 Mar 2013 - 10:11

Citation :
pimprenelle a écrit:
Vous êtes bien afficrmatif, très cher...  Very Happy Mais, rassurez-vous, je partage complètement votre opinion.  Very Happy
Je vous rejoins Wink

Comme je vous le disais, nous ne sommes pas les seuls à penser cela. Voici ce que André Castelot écrit dans son "Louis XVII":

"Mon ami Alain Decaux a fait expertiser par un expert la dramatique inscription manuscrite que l'on peut lire sur la page de garde du livre d'heures : "Mon Dieu, ayez pitié de moi. Mes yeux n'ont plus de larmes pour pleurer pour vous, mes pauvres enfants ! Adieu ! Adieu!". Or il paraît que ces lignes ne sont pas de la main de la reine."
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Dim 17 Mar 2013 - 10:21

De plus, ces quelques lignes correspondent si mal à la psychologie de Marie Antoinette. Il lui ressemblerait très peu de vouloir laisser une telle lamentation sans objet. Alors que sa lettre à Madame Elisabeth a un but très clair : s'assurer que sa belle-soeur prendra soin de ses enfants et, surtout, pardonnera à son fils. Toujours tournée vers l'action et l'avenir, et courageuse, ça c'est Marie Antoinette ! Very Happy Une battante, une vraie !


_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Dim 17 Mar 2013 - 10:26


C'est bien vrai ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Dim 17 Mar 2013 - 12:15

Citation :
Ce faux billet est mentionné pour la première fois, dans un livre publié en 1856, "Mémoires de la société d'agriculture, des sciences, arts et belles lettres du département de l'Aube" (whatever   ).
Il faisait partie de la collection particulière d'un certain Monsieur Garinet.
M'est avis que la traçabilité de ce billet est plus que douteuse. Où Monsieur Garinet a-t-il trouvé cette "relique"?

Citation :
Le "Bulletin de l'Association des bibliothécaires français" publié en 1923 (volume 17) prétend, quant à lui, que le petit billet attribué à la reine aurait été apporté à Châlons par "Charmette Courtois, la fille du conventionnel chargé d'examiner les papiers de Robespierre".

Il y a un peu tout et n’importe quoi en ce qui concerne cette traçabilité hum ?

Si l’on s’en tient à la dernière publication (perso, je préfère toujours), en l’occurrence celle du catalogue de l’expo Marie-Antoinette au Grand Palais :
il est précisé que ce livre a été acquis, en 1882, par ce Jules Garinet, à l’occasion d’une vente après décès du Dr Dorin.
Il le lèguera ensuite à la bibliothèque municipale de Châlons...en 1885 !
La fille courtois est donc morte et enterrée, depuis quasi 20 ans.
Ce cher docteur Dorin ayant, apparemment, hébergé un temps Mlle Charmette Courtois.

Voilà, c’est vous qui voyez... Wink
Revenir en haut Aller en bas
pimprenelle
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 39429
Date d'inscription : 23/05/2007

MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Dim 17 Mar 2013 - 12:35

La traçabilité n'est pas ce qui m'interpelle le plus. Il suffit de jeter un regard à l'écriture, au contenu, et de les comparer à la dernière lettre, authentique, celle-là. Very Happy

_________________
rien que la mort peut me faire cesser de vous aimer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Dim 17 Mar 2013 - 13:05

Donc, pour résumer, il apparaît à peu près certain que ce billet est un faux !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   Dim 17 Mar 2013 - 15:47

Citation :
Citation :
Ce faux billet est mentionné pour la première fois, dans un livre publié en 1856, "Mémoires de la société d'agriculture, des sciences, arts et belles lettres du département de l'Aube" (whatever   ).
Il faisait partie de la collection particulière d'un certain Monsieur Garinet.
M'est avis que la traçabilité de ce billet est plus que douteuse. Où Monsieur Garinet a-t-il trouvé cette "relique"?

Citation :
Le "Bulletin de l'Association des bibliothécaires français" publié en 1923 (volume 17) prétend, quant à lui, que le petit billet attribué à la reine aurait été apporté à Châlons par "Charmette Courtois, la fille du conventionnel chargé d'examiner les papiers de Robespierre".

Il y a un peu tout et n’importe quoi en ce qui concerne cette traçabilité hum ?

Si l’on s’en tient à la dernière publication (perso, je préfère toujours), en l’occurrence celle du catalogue de l’expo Marie-Antoinette au Grand Palais :
il est précisé que ce livre a été acquis, en 1882, par ce Jules Garinet, à l’occasion d’une vente après décès du Dr Dorin.
Il le lèguera ensuite à la bibliothèque municipale de Châlons...en 1885 !
La fille courtois est donc morte et enterrée, depuis quasi 20 ans.
Ce cher docteur Dorin ayant, apparemment, hébergé un temps Mlle Charmette Courtois.

Voilà, c’est vous qui voyez... Wink

Tu as raison, je viens de reprendre le catalogue de l'expo ils citent cette vente de 1882. Il y a une incohérence majeure entre les versions des uns et des autres puisque Garinet l'avait déjà dans sa collection en 1856 selon le bouquin que j'ai cité plus haut (publié en 1856 !!!). Bref, ça sent l'arnaque  

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le (dernier) mot de l’Office de la Divine Providence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Disparition du dernier régiment de zouaves
» l'avortement, un dernier recours ou un droit?
» Le Dernier jour d'un condamné (Le salon )
» Gagnez le dernier roman de Roberto Bolano
» Préface dernier jour d'1 condamné - Hugo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Boudoir de Marie-Antoinette :: Autour de Marie-Antoinette :: Reliques, écrits, meubles :: écrits et compositions :: écrits et compositions de Marie-Antoinette-
Sauter vers: